Slopestyle FIS : reportage
2000*1045px

Slopestyle FIS : reportage

Tom Lesuire a suivi pour skipass (et participé) à la première Coupe du monde de slopestyle FIS de Jyvaskyla en Finlande remportée par le Suisse Cyrill Hunziker devant AJ Kempainnen et PK Hunder.

Texte Tom Lesuire
Photos Tom Lesuire
Texte Tom Lesuire
Photos Tom Lesuire
.

Les qualifications de la toute première Coupe du monde de slopestyle organisée par la FIS à Jyvaskyla en Finlande apportent déjà leur lot de surprises : deux Français se qualifient pour les finales, il s'agit de Sam Favret et Guillaume Sbrava respectivement 6ème et 8ème, alors que certains favoris ne passent pas le cut très serré, en effet seulement 12 riders (sur 60 au total) pouvaient accéder à la finale, avec des runs très propres et des tricks variés.

Les qualifiés pour la finale sont : AJ Kempainen, Cyrill Hunziker, PK Hunder, Antti Ollila, Jesper Tjäder, Sam Favret, Colby West, Guillaume Sbrava, Frej Jonsson, Otso Raisanen, Robin Jenssen, Christopher Hjalmeby.

Sam Favret au fartage.

Déception pour Kai Malher (18ème) et Rico Schuler (49ème) qui ne passent pas, pourtant le potentiel y est chez ces deux Suisses. Dommage également pour Paul-Eric Faure, Nathan Gaidet et Antoine Adelisse qui n'arrivent pas à plaquer leurs runs correctement, car cela les aurait placés malgré tout en bonne position.

Les qualifications se sont déroulées en deux heats de 30 riders, avec 30 minutes de training avant chaque session de qualifications, toute l'installation d'une coupe du monde de ski alpin était présente (4 caméras de télévision), un speaker, plein de gens avec des radios et une météo assez médiocre (jour blanc).

Pour ma part, c'était une journée de malchance. Apres deux bons runs de training, je me casse le poignet sur le canon rail, puis je casse un ski. Je m'élance donc sans bâton, avec un poignet brisé et un ski cassé sur cette piste stylé (slopestyle) en serrant les dents pour ne pas mourir aujourd'hui. J'effectue tout de même un run médiocre comparé à celui qui était prévu initialement en pleurant de douleur dans la raquette d'arrivée.

Pour conclure, on aura retenu la bonne ambiance de ces qualifications, plein de gens qui te filment, du Powerade, des barres de céreales et un slopestyle très sympa. 

Vue du slopestyle d'en haut.

Le lendemain, nous avons droit à une superbe finale : très peu de doubles mais beaucoup de style et de fluidité chez les riders.

Une heure de training avant la finale, homme et femme mélangés et les hostilité ont été lancées vers 12h, dans un jour blanc. Guillaume Sbrava, effectue un très bon passage pour ce premier run de finale (Cork 9/Right Switch 7/Switch 5) qui le place 6ème à la fin de ce premier run. Sam Favret, le second Francais présent tombe sur son premier run. C'est AJ Kemppainen qui prend la tête dès le premier run avec un score de 92.4, on croit alors la victoire réservée au Finlandais dès la fin de ce premier run. Les résultats complets sont ici.

On reprend les mêmes et on recommence pour le deuxième run, tout le monde est plus déterminé que jamais pour engranger des points FIS, Sam Favret réussi parfaitement sa mission en effectuant le même run que celui qui l'avait qualifié pour les finales (Bio 9/Switch 7/ Right Cork 9) et prend la 6ème place de ces finales avec un bon score de 85,4. Quant à Guillaume Sbrava, il n'arrive pas à améliorer le score de son run précédent et prend malgré tout la 7ème place, juste derrière son acolyte.

Le principal partenaire de l'évènement.

Surprise, c'est le Suisse Cyrill Hunziker qui met tout les monde d'accord. Avant-dernier rider à partir, il s'élance et plaque un excellent run stylé et fluide (Right cork 9/Switch 10/Cork 9) qui lui vaudra une note de 94,8. AJ Kemppainen dernier rider à s'élancer n'arrivera pas a répliquer et prend la 2ème place avec un score de 92,4. Pour compléter ce podium on retrouve PK Hunder qui plaque un bon run, très technique mais moins fluide que les deux skieurs devant lui.

A noter également la très belle performance du jeune Finlandais Antti Ollila qui termine 5ème juste derrière Colby West avec des tricks assez dingue sur les rails (450 in to Right 450 in sur l'autre rail) qui confirme son énorme potentiel juste après sa victoire sur le dernier SFR Tour.Pour ce qui est des femmes, la finale a été très serrée, les cinq premières se tenant  dans les 80 points. Mais au final c'est la Norvégienne Lin-Ida Murud qui s'impose avec un run technique et grabé (cork 7/ Right 3 / 540 tail), Emeline Bhend et Natalia Slepecka complètent le podium avec des runs fluides et quelques tricks sur les rails.

Podium homme et femme (photo : FIS)

Voilà, on retiendra la bonne ambiance de cette compétition, le slopestyle fut long et physique malgré un manque d'airtime sur les sauts puis la bataille très serré lors de la finale. Quant à moi je vais tenter de me faire sponsoriser par Efferalgan pour mon mal au poignet.


2 commentaires

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire