Interview - Anaïs Caradeux
2000*1045px

Interview - Anaïs Caradeux

Anaïs Caradeux on la connait depuis un petit moment déjà, elle tourne sur toutes les compétitions internationales de halfpipe depuis l'âge de ses 15 ans... Pour ceux qui auraient besoin d'une brève présentation, nous pouvons vous dire qu'Anaïs vient de la Clusaz, qu'elle a maintenant 21 ans et que cette jeune fille est un condensé d’énergie et de bonne humeur.  Surtout, elle fait partie des deux seules françaises à avoir porté la nation du cocorico jusqu'au X-Games et, espérons le, la première à nous mener jusqu'aux JO ! En France, beaucoup d'entre-vous (admettez-le) déplore la différence de niveau entre les hommes et les femmes en halfpipe (il suffit de lire les commentaires sur les X-Games Europe ou encore le récent Grand Prix sur skipass), nous avons donc laissé la parole à celle qui porte nos couleurs à l'étranger pour une petite mise au point sur le sujet sensible du ski freestyle féminin. Attention, Anais vide son sac...

Texte Sarah Pinton
Photos Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard
Vidéo Julien Mazard / Skipass / Chicks do it too

Anaïs Caradeux on la connait depuis un petit moment déjà, elle tourne sur toutes les compétitions internationales de halfpipe depuis l'âge de ses 15 ans... Pour ceux qui auraient besoin d'une brève présentation, nous pouvons vous dire qu'Anaïs vient de la Clusaz, qu'elle a maintenant 21 ans et que cette jeune fille est un condensé d’énergie et de bonne humeur.  Surtout, elle fait partie des deux seules françaises à avoir porté la nation du cocorico jusqu'au X-Games et, espérons le, la première à nous mener jusqu'aux JO ! En France, beaucoup d'entre-vous (admettez-le) déplore la différence de niveau entre les hommes et les femmes en halfpipe (il suffit de lire les commentaires sur les X-Games Europe ou encore le récent Grand Prix sur skipass), nous avons donc laissé la parole à celle qui porte nos couleurs à l'étranger pour une petite mise au point sur le sujet sensible du ski freestyle féminin. Attention, Anais vide son sac...

Texte Sarah Pinton
Photos Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard
Vidéo Julien Mazard / Skipass / Chicks do it too
.

Anaïs Caradeux on la connait depuis un petit moment déjà, elle tourne sur toutes les compétitions internationales de halfpipe depuis ses 15 ans... Pour ceux qui auraient besoin d'une brève présentation, nous pouvons vous dire qu'Anaïs vient de la Clusaz, qu'elle a maintenant 21 ans (déjà !) et que cette jeune fille est un condensé d’énergie et de bonne humeur.  Surtout, elle fait partie des deux seules françaises à avoir porté la nation du cocorico jusqu'aux X-Games et, espérons le, la première à nous mener jusqu'aux JO ! En France, beaucoup d'entre-vous (admettez-le) déplore la différence de niveau entre les hommes et les femmes en halfpipe (il suffit de lire les commentaires sur les articles des X-Games Europe ou encore le récent Grand Prix sur skipass), nous avons donc laissé la parole à celle qui porte nos couleurs à l'étranger pour une petite mise au point sur le sujet sensible du ski freestyle féminin. Attention, Anais vide son sac à main...(Interview réalisée entre le 6 et le 14 décembre 2011)

- Salut Anaïs, ça va ?

Super ! J’avais prévu des réponses plus politiquement correctes, mais je pense qu’il est temps pour moi de dire la vérité. Peut être que  cela me vaudra quelques retours de bâtons mais rien que je n’ai déjà enduré, et surtout j’espère que cela aidera les jeunes générations.

Interview - Anaïs CaradeuxAnaïs, dans le lobby de l'hôtel Diva pendant les X Games Europe (P.M)

- Tu es dans le Colorado en ce moment, comment se passent les entrainements de début de saison ? 

Il y a à peu près tous les skieurs (de Sarah Burke, Torin Yater-Wallace en passant par Jen Hudak et Simon Dumont…)  et les snowboarders (Kelly Clark, Louis Vito, Danny Davis…)  de halfpipe de la terre en ce moment à Copper. Ça commence d’ailleurs à ressembler à un zoo ! Mais le pipe ici est juste magnifique...


- Tu bosses sur quels tricks en ce moment ?


Et bien j’en ai plusieurs en tête mais jusqu'à présent je ne travaille que sur ceux que je maitrise déjà afin de les perfectionner. Depuis le Grand Prix je commence à m’entraîner sur l’air bag à Vail. Je suis assez superstitieuse donc je préfère dévoiler mes tricks une fois que je les aurai plaqués sur la neige.


- Et les autres filles que tu vois à l’entrainement ? Qui est en forme pour cette saison à ton avis ?

Je pense que cette saison tout va s’accélérer avec les JO qui arrivent. Tout le monde commence à prendre les entraînements plus au sérieux.
Il y a un peu plus de casse que d’habitude, mais c’est en tombant que l’on apprend non ? Par exemple Dania Assaly qui revient d’un genou a fait un des meilleur cork 900° du début de saison mais l’a mal réceptionné et s’est cassée la main. Devin Logan fait de magnifiques Alley Oop Flat 540°, Megan Gunning s’essaye au back to back 900°… Mais toute la petite famille des freeskieuses se porte à merveille ! On sera toutes fin prêtes pour les X en Janvier, je n’en doute pas !

Interview - Anaïs CaradeuxEn action dans le superpipe de Tignes lors de la finale (A.P)


- Tu as commencé le ski freestyle et la compétition très jeune vers 15 ans je crois. Qu’est ce qui t’a attirée dans ce sport ?

Les voyages et les incroyables personnalités ! Mais aussi le fait d’être pour une fois douée dans un sport ! Je n’ai jamais brillé à l’école ou dans aucun autre sport : me sentir reconnue et spéciale aux yeux de tous est une incroyable motivation pour avancer dans la vie et se surpasser.


- Tu as maintenant 21 ans et déjà pas mal de voyages, compétitions, podiums à ton actif. Cela n’a pas été trop dur de grandir dans le milieu du ski ?

Si car cela m’a obligé à grandir plus vite ! On ne m’a jamais accordé de passe droit et on m’a toujours demandé de réagir comme une personne adulte. J’ai fait beaucoup d’erreurs et heureusement, car j’ai énormément appris d’elles. Cependant le ski m’a permis d’ouvrir mes horizons. J’apprécie chaque moment de ma vie, malgré tout le travail que le haut niveau demande, je suis redevable d’avoir eu l’opportunité de vivre cette vie.


- Si l’on regarde dans le passé, quels ont été les temps forts de ta carrière d’après toi ?


Le premier a été ma victoire à la coupe du monde des Contamines en 2005 alors que je ne devais qu’être l’ouvreuse car j’étais encore trop jeune pour concourir.
Ensuite un de mes meilleurs souvenirs a été d’arriver 2nd entre mes deux idoles Marie Martinod et Virginie Faivre à l’Orage European Open en 2006. Puis bien sûr, il y a ma première médaille de Bronze au X Games Europe à Tignes en 2010.

Interview - Anaïs CaradeuxPremier podium d'Anaïs aux X Games Europe, en 2010 aux côtés de Jen Hudak

- D’une manière générale comment se déroule une saison pour toi ? Où devrais-je dire une année vu que tu skies été comme hiver… Bref, quel est ton programme cette année?

En Septembre/Octobre je vais à l’école (IAE d’Annecy) ou j’étudie le business international ce qui me permet de faire un break avant que la saison commence. Puis de Novembre à Avril j’habite à Breckenridge dans le Colorado avec mes deux colocs australiennes Anna Segal et Davina Williams. C’est plus pratique car ma coach vit juste à côté à Vail. Pendant ce temps, je participe aux Coupes du Monde, au Dew Tour, aux X Games et je filme avec PVS ou pour mes propres vidéos.  Enfin en Mai je retourne sur Annecy avec mes autres colocs Johann Baisamy, Victor Daviet, Anouck Grau, Charlie Pitch Lichnowski pour 2 mois d’école intensifs ! En Juillet je fais ce qu’il me plaît et en Août je mange des Kiwis en Nouvelle Zélande.


- Tu voyages beaucoup donc, tu cumules beaucoup de miles (rire) ?

Oui je suis GOLD chez Air Canada et j’ai déjà pu me payer quelques voyages gratuits ! Le plus drôle, c’est le regard des hommes et femmes d’affaires quand je m’assieds en première car j’ai été surclassée faute de places « classe bétaillère » (rire) ! Mais ça n’arrive pas assez souvent à mon goût…

Interview - Anaïs CaradeuxGold Chez Air Canada... Silver aux X Games Europe 2011 !


- Tu es en équipe de France en vu des J.O de Sochi. Qu’a mis en place la FFS (fédération française de ski) pour t’aider ?

Ils ont mis en place une aide financière pour chacun d’entre nous, mais comme je suis seule cela me donne beaucoup moins d’opportunités que les garçons qui ont mis leurs aides en commun. La fédé a aussi engagé un kiné pour suivre le groupe (Freeski Project) toute la saison mais je n’y ai accès que pendent les compétitions fédérales au nombre de deux cet hiver. Malheureusement cette aide est dérisoire à côté des moyens mis en place par les autres fédérations comme aux Etats-Unis et au Canada. Ils ont des stages de trampoline tout l’été ainsi que du water jump. L’hiver, ils ont des camps d’entraînements avec logements, kiné, coach, techniciens et nutritionnistes à disposition. Et en plus de ça ils sont payés chaque mois !
Cependant, si ils ont accès à tout cela c’est parce qu’ils sont allés chercher leurs propres sponsors pour le financement alors qu’en France nous n’avons que les restes des skieurs Alpins. Peut-être est-il temps de faire la chose ?


- Pourquoi tu ne t’entraines pas avec Greg Guenet et tes compatriotes Français Kevin, Xavier, Ben, Thomas et Joffrey ?

Ce n’est pas un choix de ma part, c’est eux qui n’ont jamais voulu de moi. Ma seule solution était de trouver une autre terre d’accueil. Alors quand j’entends dire que je me pense « trop bien pour les français » et que c’est pour cela que je m’entraîne à l’étranger, ça me fait doucement rire…
Ce n’est pas un secret, le freestyle féminin ne les intéresse pas. Malheureusement je ne pense pas qu’ils réalisent l’influence qu’ils ont sur la scène freestyle en France. Ce sont des modèles pour tous les jeunes dans les clubs et autres rideurs amateurs ou pros. Ils ont véhiculé et cultivé ce dédain envers les rideuses partout en France, jamais vous ne verrez une telle attitude de la part d’un Américain ou un Canadien.
Depuis le début (presque 7 ans) Greg et son groupe (ainsi que certaines autres figures de la scène française) m’ont bien fait comprendre qu’ils n’avaient aucun respect pour moi (en termes d’athlète) ni pour aucune autre rideuse. Cependant je n’ai eu au fil des ans comme attitude que respect et politesse envers eux. Mais depuis peu ça va trop loin…


- Tu préférerais devenir championne Olympique ou gagner les X-Games ?

Quelle question, les deux bien sûr ! Mais il est vrai qu’une médaille Olympique a plus d’impact dans le milieu extra sportif alors qu’une médaille aux X-Games a plus de signification pour les vrais fanatiques de sports extrêmes.



- D’ailleurs cette année, tu es passée pas loin de l’or à Tignes, que manquait-il à ton run pour devancer la reine du halpipe Sarah Burke ? 

Une tête en bas !

Interview - Anaïs Caradeux
Anaïs félicite Sarah à la fin de son second run lors de la finale 2011 des X Games Europe.


- J’ai entendu dire que tu montais un projet de voyage au Japon, peux-tu nous en dire  un peu plus ?

Oui j’ai parlé un peu cet été avec Miyuki (skieuse Japonaise de halfpipe) qui me racontait comment ce passait la reconstruction de son pays. J’ai pu constater que l’engouement des journalistes semblait s’être affaibli et que la reconstruction du Japon – autant physique que moral - intéressait moins. Dans l’industrie du freeski, le Japon est très réputé pour sa neige poudreuse et légère ainsi que pour ses paysages immaculés. J’ai alors décidé de réunir autour de moi quatre des meilleures skieuses freestyle au monde afin de monter un projet humanitaire doublé d’un film de ski.  Le but est d’aider à relancer le tourisme et l’aide international dont ils ont aujourd’hui crucialement besoin. Franck Marchand et sa boîte de production « Flyprod » ainsi que Joséphine Bigo m’aident énormément sur ce projet. D’ailleurs si vous êtes intéressés contactez-moi !

- En 2010, tu avais organisé le « Chicks Do It Too » à la Clusaz, pourquoi l’événement n’a t-il pas été reconduit ??

Et bien comme toutes bonnes idées elle a été reprise par un professionnel avec des plus gros moyens l’année dernière (aux mêmes dates et avec les mêmes athlètes que j’avais prévu de réinviter). Mais je suis flattée de voir que dans un certain sens, j’ai aidé à faire avancer les choses pour notre sport. Je suis sûre que le Nine Queens sera un franc succès cette année encore.


- À l’avenir, as-tu envie de te diversifier, de sortir un peu du halfpipe pour faire de la vidéo en Backcountry, slopestyle… Comment vois-tu évoluer ton ski ?

Oui bien sûr, c’est pour cela que je commence cet hiver à filmer avec PVS (d’ailleurs merci à eux pour cette incroyable opportunité !) Je travaille aussi sur d’autres projets pour les saisons prochaines, mais c’est encore un peu trop tôt pour que je puisse en parler. J’aimerais énormément faire plus de Backcountry comme le « Linecatcher » dans les années à venir !

Interview - Anaïs CaradeuxAnais est aussi à l'aise sur les tables - ici lors de son événement à la Clusaz le "Chicks do it too".

- Qu’as tu à répondre aux détracteurs du ski feminin ?

J’ai toujours été la première à dire que nous - les filles - devrions créer nos propres opportunités et ne pas toujours attendre que les garçons nous les apportent sur un plateau. Ils ont réussi à se battre pour se faire accepter par les snowboarders  au tout début et ont créé de toute pièce une industrie, c’est normal qu’ils nous demandent de prouver notre légitimité. C’est d’ailleurs ce que font Kaya (Turski) et Jen (Hudak) avec leur Webisodes, ce que fait Kristy avec son « Home coming » et moi avec le Chicks Do It Too ou encore mon projet au Japon.
Dans le ski comme partout - sport, travail - les femmes ont toujours eu à travailler deux fois plus dur pour prouver qu’elles méritaient leur place. Nous nous entraînons aussi dur que n’importe qui (entre la gym, le trampoline, l’airbag et le water jump…) Le résultat à la fin n’est certes pas le même que chez les hommes. Cependant dans quels sports les femmes peuvent-elles prétendre aux mêmes résultats ? Nous somme différentes d’un point de vue mental et physique : notre corps est plus sujet aux blessures, notre masse musculaire est moindre et nous n’avons pas le même niveau d’engagement face aux risques. Par contre pour réussir il nous faut être intelligentes, belles et compétentes. Le forfait tout compris quoi !

Interview - Anaïs CaradeuxPendant un shooting entre filles à Tignes avec Andy Parant


- Le mot de la fin ?

Sans vouloir tenir un discours féministe, je voulais juste aborder un sujet un peu sensible. On m’a souvent fait la réflexion « vous les filles ne devriez pas être payée autant que les garçons… ». Premièrement nous sommes loin d’être payées autant que les garçons et si les marques nous donnent du budget c’est bien qu’elles y trouvent un intérêt. Jusqu’à présent je n’ai jamais eu le droit à une réduction sur mes billets d’avion ou l’hôtel car j’étais une femme. J’investis autant de temps et d’énergie à promouvoir mes marques et à m’entraîner. Puis ce n’est pas du budget que je vole aux garçons : Regardez combien de paires de gants, de bonnets, de vestes vos sœurs, copines ou amies achètent… C’est un fait, l’industrie féminine du prêt à porter est bien plus importante que celle des hommes.
Je suis tombée sur un article récemment disant que l’entrée des femmes dans le monde professionnel ces dernières décennies a fait augmenter le PIB de 13% en Europe. Notre industrie serait-elle donc l’exception qui confirme la règle ? Nous ne sommes pas une menace et bien au contraire. Ensemble nous pourrions évoluer bien plus vite.
Nous ne demandons pas de traitements spécifiques mais seulement de se sentir incluses et  appréciées dans notre sport.

Anaïs remercie l'ensemble de ses partenaires qui la soutiennent. Merci également aux photographes Andy Parant et Pierre Morel pour le portfolio de cette interview.

portfolio

X Games Europe 2011 - Anais maitrise son 900

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

X Games Europe 2011

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

X Games Europe 2011

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Anais, heureuse de sa seconde place aux X Games de Tignes

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

podium X Games Europe 2011

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

X Games Europe 2011

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Anais et sa médaille d'argent

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Portrait par Pierre Morel

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Anais pendant un shooting Dakine à Laax

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Anaïs dans le pipe de Laax

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Laax - mars 2011

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Avec Devin Logan lors du SFR Tour 2011 à la Plagne

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

SFR Tour 2011 à la Plagne

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

SFR Tour 2011 à la Plagne

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Shooting entre filles à Tignes, Anais est là pour donner des conseils...

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Shooting à Tignes avec Andy Parant

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Shooting à Tignes

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Shooting à Tignes... un peu de FUN

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Portrait par Andy Parant

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

X Games Europe 2010

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Podium X Games Europe 2010

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

Chicks do it too

Photo Andy Parant / Pierre Morel / Nicolas Schlosser SFR tour 11/ Julien Mazard

60 commentaires

englarus2
Statut : Confirmé
inscrit le 06/06/05
lire en parallèle l'itw d'anne-flore marxer sur fluofun (et les réactions désolantes sous l'article).
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

USCB

inscrit le 21/03/10
J'voudrais bien en savoir plus sur ce manque de respect de Greg Guenet et du freeski project en général quant à Anais!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

manski
Statut : Confirmé
inscrit le 16/03/07
Matos : 10 avis
incroyable c est encore l ere du moyen age !!!! allez les filles et courage ;
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

oldelpaso38

inscrit le 31/01/11
Matos : 1 avis
Bel itw.
Mais sans vouloir être machiste, on ne peut pas du tout parler du même niveau entre le pipe homme et femme ... L'amplitude est 2 voire 3 fois plus petite, ya pas une tête en bas alors que les hommes en balancent deux. Mais je dis chapeau car il y a très peu de femmes dans ce sport et on devrait en avoir plus !
Sinon comme tout le monde dit : Réponse du Freeski Project ??
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bredzel

inscrit le 17/02/09
ITV interressante, essayez de donner un droit de réponse à Greg ou aux membres de son groupe.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

skipass.com
Statut : Gourou
inscrit le 01/02/01
Photos : 2 photos du jour
Greg Guenet et le Freeski Project auront bien entendu un droit de réponse si ils le souhaitent !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

oldelpaso38

inscrit le 31/01/11
Matos : 1 avis
Je suis en train de parler à Greg Guenet sur facebook et il rigole Voilà ces messages :

faudrait qu'on nous donne un droit de reponse déja
Moi :
Je ne sais vraiment pas pourquoi elle critique comme ça !
Greg Guenet
elle dit des betises, c pas grave, c va pas chercher bien loin
surement parce qu'elle nous vois reussir
elle dit qu'on ne veut pas d'elle, elle nous a jamais demandé a nous rejoindre
ca risque d'énerver kevin et les autres
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

grediN

inscrit le 27/02/06
Matos : 1 avis
mouais, on saura jamais ce genre de dire...
sinon sur fluo et l'itw d'AFM, ça trolle sec...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

vanessa_COLLETTA@

inscrit le 11/06/06
anais , tu oublies que j'ai été entrainée par greg plusieurs années...et si je n'avais pas du arreter le ski je serai toujours dans le groupe ...
comme quoi tu dis encore beaucoup de bêtises!
le probleme n'est pas féminin ou masculin mais plutot la taille de tes chevilles par rapport a tes skis...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Blacksite
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/11
Par contre je ne vois pas pourquoi certains dénigrent le freestyle féminin et pourquoi les femmes devraient gagner moins que les hommes...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

BabeWallisch

inscrit le 05/07/10
Elle va se faire plus trasher qu'autre chose avec ce genre de propos. On n'est pas dans closer ou public ici ma grande !!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chartroussin

inscrit le 04/02/06
Matos : 1 avis
Clash boooooooox!

J'adore!

Merci skipass :)

C'est cool de voir les deux cotés de la chose, la dernière fois que je l'ai vu rider, c'etait aux 2z à la toussaint et Mme se plaignait de ne pas pouvoir mettre des 3-6 sur un kick rouge car ses chaussures étaient trop grandes...

Après c'est comme de partout hein, deux poids deux mesures!

Mis à part ça, c'est cool on peut être sur que cet article (wouuuuuu) ultra polémique sera certainement l'un des plus commentés de la semaine (voir de l'année).
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chartroussin

inscrit le 04/02/06
Matos : 1 avis
Sinon, c'est drôle dans les mots clefs kaya a été placée devant anaïs! Merci skipass encore une fois :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Yahourt

inscrit le 26/11/10
Quand on lit vos commentaires on se dit qu'Audiard avait décidément bien raison : "les cons ça ose tout, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait" !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Tony Bredala

inscrit le 29/12/10
je comprends pas ces freeskieurs!moi j'adore les femmes sur des skis ou pas!

au delà de la plaisanterie c'est quand même désolant...

tenez bon les girls!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Pierro

inscrit le 30/11/02
Photos : 5 photos du jour
Interview intéressante. Ce qui me frappe, comme à la lecture de celle d'Anne-Flore Marxer sur Fluofun, ce que c'est finalement en interviewant des filles qu'on peut avoir des réflexions intéressantes sur la politique de ce sport et comment il s'organise. Les garçons se prêtent moins volontiers à ce genre d’exercice critique/sociologique que les filles. En somme j'ai le sentiment que toutes les filles qui sont là sur le devant de la scène aujourd'hui sont des grandes professionnelles beaucoup plus concernées par leur milieu que les garçons. (on est dans du relatif).

A suivre....
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Dylan Forde

inscrit le 27/12/11
Superbe ITW, moi je dis chapeau, et continue comme ça ! Moi perso je ride hyper souvent avec un meuf et c'est fou la pression qu'elle peut se mettre par peur de ne pas être acceptée ou qu'on se moque d'elle, alors qu'elle déchire tout pour son age...
On a pas à cracher sur le niveau des femmes, parce que la plupart des rideuses en ont une plus grosse paire que nous...
Courage continuez à rider comme ça et montrez nous que vous en êtes capable !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

opium

inscrit le 02/01/11
Matos : 1 avis
Comme quoi l'Olympisme, au niveau des valeurs, ils sont pas encore prêt.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

lolo favre

inscrit le 19/05/04
Allé c'est le mot de lolo le mec qui est tout le temos en train de trasher blablabla!!!
Il es très facile de critiquer une interview quand on ne connaît strictement pas ce qu'il se passe dans le milieux et que l'on passe son cul devant un ordi toute la journée juste pour ceitiquer!!!
Je ne dis pas le contraire que je ne critique pas les filles vu qu'anais le sais!
Je ne mends pas mais par contre à un moment il fait arrêter le sexisme et toujours critiquer pour critiquer et arrêter de faire les français!!!
Je ne critiQue ni Anais ni le freeskipeoject mais s'il yavait une
Seule personne à critiquer à l'heure actuelle ça serait le fede car par rapport à tous les autres pays la France qui était et qui est une
Des premières nation ne fait quasi rien pour la France et cest pourquoi la plupart des réponses!!!!


Et une réponse pour Vanessa Coletta qui a quitte le ski depuis un
Moment j'ai beau tadore plus Que tout et tu le sais mais tu as quitté
Le ski depuis un moment et je peux te dire qu'anais n'a réellement pas
Les cheville qui amples

Voilà bisous le vieux aigri qui parle pour une foi sans senerver et sans trasher
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

MarcoFR

inscrit le 25/12/11
L'ours est sage alors parfois ;)

Je pense aussi que derrière une interview, y a un journaliste expérimenté, et qu'il est facile pour lui de faire sortir une petite boulette explosive à la jeune personne en face de lui afin de faire du buzz.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

MarcoFR

inscrit le 25/12/11
Quoique je me demande si je viens pas de dire de la merde là, Sarah pinton c'est peut être pas le vieux loup de la plume, et on peut pas supprimer les com!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

tomregs

inscrit le 16/08/06
Mouai que on s'intéresse pas au niveau des filles ça dépend du niveau.
Quand la part de la petite kelly est passée a l'if3 tout le monde a halluciné, 900 reverse tail a 10 ans pour une fille bon.... et il y avait majoritairement des gars.
Après je pense que c'est difficile de se rendent compte de la différence physique pour nous les gars entre les filles et nous. Mais d'un côté on voit des gamins de 14 ans rentrer des double corks donc voir que les filles "plus vieilles" sont encore bloquées au 1080 ça fait bizarre.
Moi j'ai l'impression que les filles ne sont pas prêtes a se faire grave mal pour faire progresser leur niveau, à part 2-3 exceptions bien sur, certes la petite kelly est une exception mais elle a un plus gros niveau en rail/kick que la plus part des filles du plateau...
Je pense que ça ferait plaisir à beaucoup de monde (outre les remarques féministes/anti féministes) que le niveau des filles augmente, moi compris, après faut aller au charbon quoi, le clash FP/Caradeux c'est de l'ordre du privé mais en tout cas c'est pas bien de balancer en public ! :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

re.mi.1

inscrit le 21/06/11
http://www.dailymotion.com/video/xgffxi_kelly-sildaru-8-years-and-already-a-star_sport oui suffit de voir sa pour capter que les filles pourraient avoir le même niveau ou presque que les mecs, faut engager un peu plus c'est tout, je crois pas que Kelly est attendu sponsor ou dieu sait quelle excuse pour avoir ce niveau de fou !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

TheMoz

inscrit le 15/11/06
Stations : 1 avis
"Je suis tombée sur un article récemment disant que l’entrée des femmes dans le monde professionnel ces dernières décennies a fait augmenter le PIB de 13% en Europe. Notre industrie serait-elle donc l’exception qui confirme la règle ?" Oulalalal mais c'est complétement hors sujet cette phrase, comme la plupart des autres d'ailleurs!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Vicissitude

inscrit le 22/07/11
À quoi ça sert de vider son sac comme ça et de dire en même temps "Cependant je n’ai eu au fil des ans comme attitude que respect et politesse envers eux. Mais depuis peu ça va trop loin…".

Ça détruit son argumentation.

"Le résultat à la fin n’est certes pas le même que chez les hommes. Cependant dans quels sports les femmes peuvent-elles prétendre aux mêmes résultats ?"

Rien à voir, mais strictement rien. Il y pleins de sports que l'on ne regarde pas pour le résultat. Je sais pas, le saut en hauteur féminin est sans doute plus passionnant que le masculin, à une époque le tennis féminin était intéressant aussi, et je parle pas de l'escrime, de la natation, etc.

Faut arrêter de voir du sexisme partout ! C'est dingue ça. On reproche pas aux filles de pas pouvoir la même chose que les mecs ! On dit juste que c'est pas super super spectaculaire alors que pour des profanes c'est justement la spectacularité qui est attractive !

C'est chiant cette ligne de défense "Vous êtes sexistes". Et aberrant. En plus balancer alors que rien ne nous dit et rien ne porte à croire que le FreeskiProject (à travers leurs webépisodes TKTV ou Follow.us) dénigre le freestyle féminin...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

wecxs

inscrit le 15/02/04
vanessa_COLLETTA@ a arreté le ski depuis pas mal de temps et pourtant quant on dit son nom les gens se souviennent tous d'une fille qui envoyait du gros(corc9,7 rodeo7 faki cork5 )
pour info elle c'est peté le genoux en essayant un 450 rail ... personne ne la jamais critiquée.

De plus en pipe apres seulement quelques jours elle faisait deja les 54 a des hauteurs dignes des finaesl des x games aujourd'hui encore

et bizarrement PERSONNE ne l'a jamais critiquée sur sa ride

alors ce n'est pas du sexisme quant je dit que le niveau chez les fille craint a mort, c'est juste que les filles qui rident en ce moment en ski on l'immense chance de n'avoir aucune concurrence et que les sponsors les payent faute d'avoir des vrais sportives a soutenir

rappelez vous que sarah burke faisait des cork 1080 en pipe il y a 3 ou 4 ans, et maintenant plus que des 9... dans quel sport le niveau diminue t il ?

hey pierro, moi ce qui me frappe c'est que les itw des mec qu'on lit il n'y a pas une réponse sur deux formulée en plainte: les fédé me donne pas asser les mecs m'aiment pas les mecs me respectent pas ...

dans tout les sports extremes il y a des filles qui sont respectables, même en roller les meilleures font des 900 sur du béton alors arrêtez de tout mettre sur la gueule des autre allez vous entrainer pour de vrai et vous allez voir des que la 12eme fille au classement des Xgames sera plus forte que les 30 mec qui font du ski dans chaque station de France, ce jours la vous aurez plus tout ces problèmes.

Le respect ça se gagne
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Blacksite
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/11
D'un autre côté si une femme est plus sensible aux blessures il est normal qu'elles y aillent plus mollo. Essayer de suivre les hommes si c'est pour se bousiller ça n'a pas grand intérêt... Qui veut aller loin ménage sa monture. :) Sinon qu'est devenue V. Coletta si elle a arrêté de skier ? C'est dommage parce qu'elle perçait apparamment.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Blacksite
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/11
Sinon le Japon est apprécié des Freestyleuses : Jen Hudak dans une interview disait aussi que c'était sa destination préférée.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

vol4807
Statut : Confirmé
inscrit le 13/01/04
Pfff la première vidéo où elle rigole pour rien entre chaque mot pour faire la fifille...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Vicissitude

inscrit le 22/07/11
Plus sensibles aux blessures ? Leurs capacités physiques sont moindres que celles des hommes mais la résistance à l'effort, à la douleur, c'est moins évident hein...

C'est pas comme si des mecs avaient pas des accidents graves et des blessures de dingues.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Blacksite
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/11
Une femme à effort égal qu'un homme se blessera plus facilement car la densité musculaire est moindre, la charpente osseuse moins solide, etc.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Vicissitude

inscrit le 22/07/11
"Une femme à effort égal qu'un homme se blessera plus facilement car la densité musculaire est moindre, la charpente osseuse moins solide, etc."

Ça n'a pas de sens ce que tu dis... Un effort égal. Par rapport à ? Intensité dégagée ? Résultats ? Tonicité musculaire ?

Si une femme fait un effort de X60 elle se blessera en fonction de son effort de X60 qui correspond à la traduction de ses capacités maximales (en supposant qu'elle se soit mise à fond dans le truc). Si un homme fait un effort de X60 il aura en effet moins de chances de se blesser qu'une femme mais ça ne représentera pas sa capacité maximale. Sur un X100 (par exemple) il aura autant de chances de se péter la rotule qu'une nana parce qu'il sera aux limites de ses capacités !

C'est insensé cette façon de raisonner. Les résultats des hommes et des femmes ne sont pas comparables. Mais dire sans développer que les femmes sont plus sujettes aux blessures, ça défie l'entendement. Tout dépend de l'effort produit !!!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Yahourt

inscrit le 26/11/10
Bon je veux pas faire le redresseur tort, mais vu la façon qu'on certain de s'exprimer,vu leur agressivité, je pense qu'il y en a qui ont de sérieux problèmes avec la gente féminine...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

yone74
Statut : Confirmé
inscrit le 02/01/08
Stations : 4 avis
Quand on lit ça : "... ce dédain envers les rideuses partout en France, jamais vous ne verrez une telle attitude de la part d’un Américain ou un Canadien." et qu'on le rapporte à certains commentaires de l'article, il est évident qu'il y a un sacré paquet de "bas du front" qui sur skipass.

N'oubliez pas votre casque quand vous rider, ce serait con que vous perdiez vos 2 neurones.

Bon courage aux nanas qui se débattent dans le monde du freeski...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Vicissitude

inscrit le 22/07/11
Mais c'est pas un problème de sexisme...

Ce sont les sportives elles-mêmes qui disent que le sport masculin n'est pas toujours comparable au féminin ! Regardez les joueuses de l'équipe de France de Foot, c'est ce qu'elles disent (par exemple Gaëtane Thiney). Elles disent carrément que c'est pas le même sport !

Et quand quelqu'un dit ça " rappelez vous que sarah burke faisait des cork 1080 en pipe il y a 3 ou 4 ans, et maintenant plus que des 9... dans quel sport le niveau diminue t il ? " c'est quand même un argument percutant !

Je pense que, au contraire, il n'y a pas assez de filles qui s'engagent dans le pipe, peut-être par peur du regard des autres ce qui est effectivement navrant, et que s'il y en avait plus le niveau monterait vraiment beaucoup plus vite (émulation, concurrence accrue, possibilités de rencontrer de nouveaux talents).

Voilà tout...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

clement69

inscrit le 08/06/11
Matos : 1 avis
De toute facon c'est quand que Kelly fais de la compétition?Quand tu vois qu'a 6 ans elle faisait des back et maintenant qu'elle envoi du switch 9 alors qu'avec un switch 7 degueulasse t'es sur le podium des x...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

BABARR

inscrit le 12/10/04
"GO BACK IN THE KITCHEN !!"

Plus serieusement, je suis pas convaincu que lacher des truc inverifiable et profiter d'un itw pour regler ses compte va aider la condition feminine dans ce sport, je pense meme que ça a l'effet inverse (encore une emerdeuse, c'est bien une gonzesse, touça touça)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chachou

inscrit le 23/11/05
Vicissitude, il n'a jamais été question de comparer les filles et les gars... Relis la dernière phrase de l'interview: ce qu'elles veulent c'est uniquement se sentir incluses et appréciées dans leur sport, bref se sentir intégrer à leur sport. On parle pas de performances, on parle de savoir vivre et de respect.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chachou

inscrit le 23/11/05
Kelly est certes très forte mais être un très bon rider ne veut pas forcement dire être un très bon compétiteur. De plus, personne ne sait comment son ski va évoluer (croissance, blessures, lassitude, peur, environnement proche etc...), il y a tant de facteurs physiques et mentaux qui peuvent agir en positif ou négatif sur une performance qu'il est impossible de faire des plans sur la comète (un bon nombre de surdoué(e)s du sport se sont déjà brulé(e)s les ailes en cours de route). Aujourd'hui on peut juste dire qu'elle a un niveau de dingue c'est un fait, et qu'elle a tout pour avoir un niveau d'extra-terrestre dans quelques années, après c'est à elle de confirmer son potentiel.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Vicissitude

inscrit le 22/07/11
"Vicissitude, il n'a jamais été question de comparer les filles et les gars... Relis la dernière phrase de l'interview: ce qu'elles veulent c'est uniquement se sentir incluses et appréciées dans leur sport, bref se sentir intégrer à leur sport. On parle pas de performances, on parle de savoir vivre et de respect."

Comment on peut déclarer vouloir se sentir incluses en lâchant des "bombes" comme ça ?

Je veux dire, ça améliore tout simplement pas son image et celles des filles par la même façon (par une analogie qui est d'ailleurs regrettable).
Plutôt que de régler ça entre adultes (ben ouais, elle a 21 ans quand même, quand j'ai un problème avec des gens que je connais soit je m'en tape soit je le règle avec eux, j'utilise pas facebook sur mon wall pour déclarer ma haine...) elle préfère le faire sur une interview, sur un site très très visité par le milieu du freeski français...

Ouah... Pas très utile à sa cause.

Et le problème des "performances" est aussi lié, il ne faut pas le nier, à celui de l'intégration. Regrettable ou pas, c'est un fait.

Et puis, excusez-moi, mais est-ce qu'on a vu Ingrid Backstrom dire qu'elle se sentait exclue en BC et tout ? Elle envoie du très très lourd alors que c'est une nana, on a autant plaisir à la regarder qu'un James Heim ou un Mark Abma et elle est, apparemment super intégrée ! Et c'est pas la seule. Donc ça serait que dans le freestyle ce problème ? Et que dans le pipe ? Et qu'avec les français ? Et qu'avec le Freeski Project ?

...


Allons. Je sais que certains se drapent dans une posture de défenseur de la cause féminine mais là, ça n'a rien à voir avec ça. En tout cas, une partie de cette interview sert à régler des comptes. Et sans éléments tendant à croire que ce qu'elle dit est vrai, ça ne SERT À RIEN. C'est parole contre parole, c'est ridicule.

Pour skipass c'est une aubaine, ça fait réagir, ça fait polémiquer (visiblement c'est la base du journalisme maintenant) mais dans le fond, ça n'apporte rien. Ni des solutions, ni des réponses. Juste des interrogations.

Je préfère 100 fois l'interview des frères Falquet ou de Permin. Pas parce que ce sont des mecs mais parce qu'ils nous livrent des éléments qui ne tendent pas à la polémique mais au sujet de fond (la façon de skier des US/CAN vs EUrope en Big mountain, l'esthétique dans les films, le débat gros budget petit budget, etc.)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

jahlive

inscrit le 19/12/12
Détendez vous les ami(e)s, vous voyez tous un règlement de compte avec le freeski project, mais il me semble qu'elle ne fait que répondre aux questions qui lui sont posées.
Qu'elle ai tord ou raison, c'est un autre débat.
En tout cas, c'est comme ça qu'elle l'air de le ressentir.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bredzel

inscrit le 17/02/09
Je pense évidemment que la parité hommes/femmes doit exister dans le ski comme ailleurs, les pricemonney ou contrats doivent être les mêmes puisque c'est le business qui les fait, et que le business se fait aussi bien avec les femmes que les hommes.

Sportivement, pour ne parler que d’Anais et pour faire simple et court, en 6 ou 7 ans d’entrainements acharnés dans le très haut niveau elle est passé de 540 à 900, cet investissement et cette progression quasi inexistante dont elle est si fière lui a permit de passer de vainqueur d’une coupe du monde en 2005 à une médaille d’argent aux Xeurope en 2011.
Sportivement y’a un vrai problème !
Cependant ce n’est pas de sa faute finalement si le niveau des femmes ne requiert pas plus d’engagement et d’investissement pour attraper des médailles.
Par contre de s’en contenter, d’en être si fière et de le crier n’impose forcement pas le respect dans le milieu et en dehors...

Du coup, Greg G n’imagine peut être pas qu’Anaïs puisse suivre et s’imposer le rythme d’entrainement et d’investissement présent dans le freeski project...

Heureusement pour elles et pour leur sport, quelques filles pensent et agissent différemment (Sildaru, kaya, Devin, et plein de petite jeunes qui arrivent...) du coup elles poussent ou vont pousser le sport et gagner naturellement, la reconnaissance et le respect qu’elles méritent.

Bonne année 2012 !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

vol4807
Statut : Confirmé
inscrit le 13/01/04
"Je pense évidemment que la parité hommes/femmes doit exister dans le ski comme ailleurs, les pricemonney ou contrats doivent être les mêmes"

Ben non justement, l'autre itw d'Olivier Cotte l'explique bien, si les filles sont 10 fois moins nombreuses au départ, c'est normal que leur montant de prize money mis en jeu soit 10 fois moindre. Sinon on fait aussi une catégorie Veteran +50 ans en réclamant qu'au nom de l'égalité ils aient le même prize money ?
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Rodrigue Llado

inscrit le 29/04/11
Totalement d'accord avec wecxs, les filles ont vraiment pas de niveau ( surtout Mlle Caradeux ) et sa se la pète, sa fait sa belle sur le park de La Clusaz ! Sérieux faut arrêter, et puis je pense que lier Kelly Sildaru à sa en disant que c'est une fille et qu'elle a un pur niveau c'est pas top, parce que perso je pense que c'est une surdouée et qu'elle ira loin, très très loin ! Et je connais des gens qui ont fréquentés mlle Caradeux et j'en ai pas entendu que du bien ...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

FastNico
Statut : Expert
inscrit le 16/04/08
Matos : 5 avis
J'y connais rien au freestyle et aux différences de niveau entre filles et garçons mais quand on voit une AFM à Verbier et la ligne qu'elle envoie, on s'incline et on applaudit !

Pas sur que les champions du monde de Skipass envoient autant qu'elle ;-)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Blacksite
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/11
"Je pense évidemment que la parité hommes/femmes doit exister dans le ski comme ailleurs, les pricemonney ou contrats doivent être les mêmes"

Un sportif est rémunéré en fonction des revenus qu'il génére, soit par ses résultats, soit par son image (pubs, etc.).

A partir du moment où les femmes générent autant de revenus que les hommes (ça je ne sais pas si c'est le cas) ce serait normal qu'elles touchent autant. Le fait qu'elles soient nombreuses ou pas ne change rien à l'équation "revenus générés/salaire perçu".
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Stug

inscrit le 15/09/10
Dites donc ... tout ca tout ca ... je vous lis tous et je doute fortement ... niveau ou pas ... bon, quel que soit le sport (sauf peut etre la gym?) les hommes vont plus vite, sautent plus haut, tapent plus fort ... c'est pas la question. Les differences hommes/femmes en sport se font sur l'interet du public et les clients potentiels. Le tennis feminin interesse, elle gagnent beaucoup d'argent, le foot feminin n'interesse personne, elle ne gagnent pas ... point barre. La question n'est pas le traitement des athletes mais plutot l'interet du public. Et quand je vois le nombre de filles dans le park tous les jours, je me dis qu'il n'y a juste pas de public pour le freestyle feminin, et cela qu'elles sautent 60m ou 8metres ...
C'est un peu comme si un joueur de curling francais se plaignait de son statut ... bah, desolé, mais si tout le monde s'en fout, tout le monde s'en fout, on va pas se forcer a regarder si on aime pas!
Maintenant, Anais a ses opinions, elle les soutient, elle assume. Rien a critiquer la dedans. Et question level, elle vous brise tous les reins donc ... La Clusaz represent.
anais a au moins le courage d'evoluer dans un milieu hostile et de faire ce qu'elle peut pour faire evoluer sa situation.

Elel n'a qu'un tort a mon avis: elle essaie de convaincre les skieurs, alors que c'est le skieuses qu'elle devrait convaincre.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Blacksite
Statut : Confirmé
inscrit le 06/11/11
Maintenant est-ce qu'en effet ce ne serait pas une bonne chose que les filles aient leur propre structure de ski freestyle ? Elles gagneraient en indépendance, pourraient créer leurs propres évènements, etc.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chachou

inscrit le 23/11/05
Torin Yater-Wallace, Jen Hudak, David Wise, Tucker Perkins, Anna Segal, Walter Wood et Anaïs sont entrainés par... une femme (Elana Chase).

En France ça serait juste inimaginable qu'une femme coache et entraine des riders de ce niveau, aux US et au Canada c'est totalement possible question de mentalité.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bredzel

inscrit le 17/02/09
Sauf que ce que tu ne dis pas, peut etre parce que tu l'ignore c'est que la pauvre Elana Chase a été écarté du poste d'entraineur national americain parce que justement c'est une femme, c'est un pauvre mec inconnu qui a eu le job...

Si une femme avait creer un team de skieur pro qui cartonne il existerai !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

JLO
Statut : Confirmé
inscrit le 01/02/04
Matos : 1 avis
z'ont pas connu l'époque de Jean-Phi Garcia où il chapait à 3 un pipe avec une pelle parce que la fédé les avaient laché...moarf,,saucisson, camembert gros rouge et mégots..
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Rider de Terre
Statut : Confirmé
inscrit le 02/04/02
Stations : 1 avisMatos : 3 avis
Pour moi la 1ere difficulté pour les femmes en freestyle c'est qu'il n'y en pas assez !
Pas assez de skieuses pour trouver un assez grand nombre de talents, moins de pression, moins d'émulation, moins de progression.
En effet le niveau hommes/femmes n'a pas a être le même, mais quand on regarde la progression du super-pipe en 10 ans chez les hommes et la progression (ou non progression ?) chez les femmes, on voit une grosse différence !

D'ailleurs on trouve de nouveaux noms chez les hommes à chaque compétition, alors que le renouvellement est bien plus faible côté filles.
En conclusion : les filles, on vous aime, bougez vous, allez rider !
D'ailleurs je ne vois pas pourquoi elles hésitent, sur les petites compétitions locales dès qu'on est inscrit on gagne des trucs : j'ai rarement vu plus de 3 incrit(e)es sur des petites compets de station !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire