Point Neige #15 : L'hiver est-il fini ?
2000*1045px

Point Neige #15 : L'hiver est-il fini ?

Ou va-t-il revenir ?
Texte THOMAS BLANCHARD, LOÏC GIACCONE 
Photos Vignette : Combloux, SkipassLive ; Header : webcam Crest-Voland, levé de Lune
Ou va-t-il revenir ?
Texte THOMAS BLANCHARD, LOÏC GIACCONE 
Photos Vignette : Combloux, SkipassLive ; Header : webcam Crest-Voland, levé de Lune
.

20 avril ? Non , 20 mars ? Toujours pas : 20 février. A en croire les relevés de températures et le temps de ces derniers jours, la question peut être posée. Ce quinzième point neige est publié durant une période remarquablement calme, et surtout exceptionnellement douce. Le grand beau temps remplit les stations, mais jusqu'à quand la neige pourra-t-elle tenir ? Et surtout l'hiver a-t-il des chances de revenir ?

Au programme de ce point neige : on reviendra sur la fonte de ces derniers jours (est-elle si importante ?), celle qui est attendue, mais aussi sur la situation météorologique en cours et envisagée puis nous tenterons de décrypter les portes de sorties possibles... Si porte de sortie il y a.

Les Points Neige continuent de rythmer votre saison 2018/2019, venant faire l'état des lieux des conditions de neige et de ski ainsi que leur évolution en fonction de la situation météorologique envisagée. Ils s'ajoutent aux Bulletins Neige, lorsque la météo l'exige (ce qui n'est plus le cas en ce moment...) et du module météo Skipass, automatisé, actualisé plusieurs fois par jours sur votre massif ou votre station.

Timing parfait

Idyllique : c'est ainsi que les professionnels du tourisme décrivent la situation depuis le début des vacances scolaires, en grande partie grâce à la situation météorologique (bon enneigement + grand soleil comme on l'a longuement développé dans le Point Neige de la semaine dernière). D'après les premiers retours les stations font souvent carton plein en ce moment, et même là où le début d'hiver a été difficile. Exemple hier du côté de Grand-Tourmalet (65) :


Ajoutez des photos (2020px)
Mais hormis ces conditions économiques, qu'en est-il réellement si l'on prend du recul côté nivo-météorologique ? Certains (ceux qui n'arrêtent pas de skier à la fin des vacances de février, et qui sont nombreux sur ce site) sont en effet inquiets quant à la suite des événements...

Côté enneigement :

Depuis notre dernier point neige, il a clairement diminué, ne nous voilons pas la face. Mais la situation ne se résume pas à :  "Il fait chaud donc ça fond partout et rapidement". Déjà, il y avait un bon stock de neige grâce aux chutes de janvier et début février. Ensuite, la neige fond certes rapidement en pentes Sud, les plus ensoleillées. En revanche, en secteurs plats et surtout ombragés la fonte est bien plus limitée. Pourquoi ?

Car à cette période (mi-février) le soleil n'impacte pas encore l'ensemble des lieux de la même manière. Depuis quelques jours l'air reste sec, le ciel dégagé la nuit, et le vent relativement absent. Tous ces éléments sont, en fonction de leur valeur, des facteurs de fonte du manteau neigeux. Hors de ce côté là, on reste du côté positif de la balance. Le regel nocturne du manteau est d'ailleurs très bon, et cela même si les températures officielles (et donc à un mètre du sol) atteignent +4 °C ou +6 °C. En clair : entre novembre et fin février, pour une fonte généralisée il faut soit un épisode pluvieux, soit un temps humide et doux, soit un vent chaud (de type foehn). Bien évidemment, à partir de mars/avril ce n'est pas la même.

Si l'on doit estimer de manière très globale la fonte depuis le début de cette période anticyclonique, on peut dire qu'elle est de l'ordre de :

- 1 à 3 cm par jour en versants Nord ne voyant pas du tout le soleil.
- 2 à 4 cm par jour en pentes Nord peu ensoleillées.
- 4 à 6 cm par jour en terrains plats ensoleillés.
- 6 à 10 cm par jour en pentes plein Sud.

Pour illustrer ces propos et l'influence de la localisation, nous avons choisi de vous montrer deux nivoses Météo France prises volontairement au sein du même massif, la Chartreuse dans les Alpes du Nord.

La première, à gauche, se situe en secteur encaissé voyant peu le soleil : la fonte depuis le début de l'épisode de douceur a été de 12-13 cm , soit 2 à 3 centimètres par jour à peine... Et cela malgré une altitude relativement modeste (1325 mètres).

La seconde, à droite, se situe en secteur ensoleillé sur un versant Sud vers 1700 mètres. Le soleil fait là toute son oeuvre avec une fonte de 35 centimètres en 6 jours soit 5 à 6 centimètres par jour. Notons ces "paliers" chaque jour, vraisemblablement au moment où le soleil tape le moins. A gauche la fonte est très lente et plus régulière (le manteau peine à dégeler en profondeur même au cœur de la journée)

Deux salles, deux ambiances : 

Enfin, pour être tout à fait complet : notons que sur les pistes damées, et donc présentant une neige déjà tassée, la fonte est moins rapide que pour le même lieu là où la neige n'aura pas été travaillée préalablement. D'autant plus si elle est constituée en partie de neige de culture, qui fond moins vite car plus compacte. 

Côté météo :

La période est exceptionnelle, et elle va le devenir encore plus ces prochains jours. Exceptionnelle pour :

- L'intensité de l'épisode de douceur. A titre d'exemple, on a pu relever des +10 °C jusqu'à 1900 mètres d'altitude le weekend dernier.

- Sa durée surtout. Cela fait maintenant un peu plus d'une semaine que nous sommes bien au-dessus des moyennes saisonnières et c'est parti pour durer. Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions précises sur le mois de février en général, mais il se classera sans aucun doute parmi les plus chauds depuis le début des relevés. Les inversions de températures tireront un peu la moyenne vers le bas (l'air froid stagnant dans les fonds de vallées), il faudra donc se pencher en particulier sur nos stations météorologiques d'altitude.

Un court "répit" relatif s'est produit entre lundi et ce mercredi avec des températures redevenant négatives la nuit en altitude... Mais une nouvelle hausse franche du mercure est attendue cette fin de semaine et ce weekend. Et pour cause, des dépressions vont venir plonger entre l'Islande et les Açores en fin de semaine tandis qu'un anticyclone va s'affirmer entre la Scandinavie et le Bénélux jusqu'à nos contrées. Dans ce contexte, l'air soufflant de secteur Sud à l'avant des dépressions et à l'arrière de l'anticyclone : une masse d'air douce d'origine espagnole va venir s'installer sur la France.

Dès lors, l'advection douce en altitude s'annonce encore remarquable. Pour preuve, un isotherme 0°C (altitude où le zéro degré est atteint) vers 4000 mètres est modélisé sur une partie du pays.


Ajoutez des photos (2020px)

Des valeurs légèrement supérieures à celles observées le weekend dernier seront alors possibles... Les +18 °C vers 1000 mètres sont possibles localement.

La suite ? Clairement, nous ne voyons pas le bout de ce blocage anticyclonique dans la douceur. Mais il durera au moins jusqu'à la fin du mois. A ce jour, aucun signal n'est envoyé concernant un changement de temps début mars. Mais après 8/10 jours, la situation peut bien évidemment toujours évoluer.

Le jeu des masses d'air chaudes et froides durant les sept prochains jours (modèle GFS, meteociel.fr) :


Ajoutez des photos (2020px)

Ici les précipitations sur l'Europe au cours des sept prochains jours, on remarque bien l'effet répulsif des hautes-pressions bien calées sur nos têtes (modèle GFS, meteociel.fr) :


Ajoutez des photos (2020px)

Les conséquences pour ces prochains jours :

On va surtout prendre le point de vue du vacancier et du skieur. Côté météo, certains déploreront ce type de temps quand d'autres s'en réjouiront. Une chose est sure : il va continuer à faire très beau et vite doux en journée sur l'ensemble de nos massifs.

En terme d'enneigement :

Il va continuer à se dégrader. Nous allons garder ce rythme de fonte évoqué précédemment avec même une accélération dans les secteurs les plus encaissés relativement épargnés jusque-là. Le soleil commence à éclairer les zones qui sont dans l'ombre depuis le début de l'hiver à présent. Pour autant, les vacanciers de la troisième semaine des vacances n'ont pas à s'inquiéter même si on devrait observer les premières fermetures de pistes sur les pentes exposées plein Sud sous 1600/1800 mètres. 

En revanche, si la situation n'évolue pas pour la dernière semaine des vacances, nous pouvons craindre les premières difficultés pour les basses stations de montagne et celles les plus exposées au soleil. En clair : une petite partie des domaines skiables. La raison : le soleil de mars arrive, la fonte va être un peu plus généralisée et plus importante (février est un mois où l'on gagne énormément de durée d'ensoleillement)

Bon, pour l'amateur de poudreuse lui : RAS. Mais certaines combes exposées plein Nord gardent encore un peu de neige froide dans les secteurs les plus protégés (certains parlent de "poudreuse", nous préférons appeler ça des gobelets ou grains à faces planes, agréables à skier mais qui forment la future couche fragile en cas de nouvelle chute - pour l'instant pas encore prévue).

Côté piste : ski de printemps de mise sur la plupart des expositions avec une petite couche de regel assez dure, et une bonne soupe d'avril quand le soleil vient frapper la pente à partir du milieu/fin de matinée.

A terme, ces prochains jours, nous allons trouver un contraste énorme entre les pentes Sud qui vont voir l'herbe arriver (et verdir sans doute en basse-montagne) et les versants Nord qui vont garder la neige en particulier sur les pistes damées. 

Une influence sur la suite à plus long terme ?

Revenons à la question de base de ce Point Neige "L'hiver est-il fini ?" Oui, au sens strict il semble bien fini. Mais le ski de printemps a ses atouts, la saison de sports d'hiver elle n'est pas finie ! Il pourrait tout à fait neiger en mars ou en avril mais les chutes de neige à cette période n'ont plus la même tenue ni la même influence, notamment en basse et moyenne-montagne, où elles se transforment assez vite et peinent à tenir durablement. 

Pour ceux qui se demandent si l'on pourrait "avoir une contrepartie" à ce type de temps et donc avoir un printemps pourri : Même si la probabilité est là, ce type de raisonnement n'a aucune valeur scientifique. Le blocage en cours peut tout à fait se maintenir et perdurer plusieurs mois, avec de courtes et faibles incursions humides seulement.

En tout cas, comme annoncé dans le Point Neige de la semaine dernière le maximum de l'épaisseur de neige a sans trop de doutes été atteint en basse-montagne, voire en moyenne-montagne en début de mois. Plus haut, on ne sait pas de quoi le printemps sera fait...

Prudence en montagne

Pour les habitués du ski de printemps, le rythme nous parait normal : partir tôt, skier la matinée, rentrer avant qu'il fasse trop chaud et que la neige soit trop ramollie. Ce n'est pas juste parce que c'est pas agréable, c'est surtout car le danger augmente au cours de la journée avec la montée des températures : les avalanches de printemps ont un fonctionnement différent des avalanches de plaque, tout aussi difficile à gérer. On l'a vu hier avec le terrible exemple de l'avalanche de Crans-Montana, qui a fait un décès et trois blessés. Respectez donc les consignes des services des pistes qui peuvent être amenés à fermer des pistes en pleine journée en raison de la chaleur. Si vous faites de la rando, mettez-vous en rythme "printemps", consultez toujours bien le Bulletin Neige et Avalanches et méfiez-vous de tout ce qui prend le soleil. Un oeil pour voir les dernières avalanches recensées et leur type sur Data-avalanche.org est également toujours très instructif. 


Ajoutez des photos (2020px)

14 commentaires

Louis Giannotta
Statut : Confirmé
inscrit le 30/01/13
à Métabief on prend cher, et les pistes qui se transforment en champs de bosse c'est pas l'idéal non plus.. En attendant un miracle
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

le_bauju
Statut : Expert
inscrit le 07/12/07
Stations : 4 avisMatos : 7 avis
"L'hiver est-il fini ?" Oui, au sens strict il semble bien fini" Celà sera le cas le 1er Mars pour l'hiver météorologique, mais nul ne sait quelles seront les conditions à venir pour Mars - Avril, ça peut tout à fait jouer les prolongations, ça serait pas la première fois !
Bast03
Statut : Expert
inscrit le 27/01/03
Stations : 2 avisMatos : 1 avisPhotos : 2 photos du jour
Ça sent le sapin qd même. L'hiver aura duré 3semaines. Rad le bol de ce soleil, on va commencer a tondre la pelouse début mars maintenant ...
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bihjichou
Statut : Gourou
inscrit le 23/10/16
Stations : 4 avisMatos : 4 avis
Merci pr l article , très bien!
Portblair

inscrit le 20/02/19
Bien d accord dans cet océan de contenu de m... sur internet il y a parfois des pépites cet article en est une
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

MrBrooks
Statut : Confirmé
inscrit le 08/12/14
Bordel !!! J'me disais aussi que ce fin janvier début février était trop beau... Perso, je préfère 100X me taper un temps froid et neigeux, que des journées à 15° sur les pistes pour finir presque à cul dans de la soupe !! Bon dieu, personne veut passer voir Jean Mi le dieu de la montagne et lui dire que ceux qui veulent du soleil devrait partir dans des destinations exotiques et non au ski.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LeKeke
Statut : Confirmé
inscrit le 09/09/10
Il n'y a pas que les avalanches de neige humide qui peuvent survenir à partir du "Printemps" (> 15 Février, on va dire ...). Tu as aussi des jours des poudre où tu démarres à -3°C à 9 heure et atteins 10°C à midi. Avalanche survenue à 12h30 alors qu'avec mon pote on avait déchiré le spot toute la matinée :

https://www.youtube.com/watch?v=0l3E9IbA_jo

On voit bien que c'est encore de la poudre mais qui a chauffé ...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

pofpof-98

inscrit le 20/02/19
ben j'ai pas compris l'article

Alpe d'huez we du 16/2 quasiment plus skiable (meme à 3000) alors les vacances de Paris ....
Runshine

inscrit le 21/02/19
Le mec dis juste n'importe quoi, j'y suis et la neige aujourd'hui était encore excellente et surtout en haut ça reste neige froide...
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

pofpof-98

inscrit le 20/02/19
Thomas,
C'est toujours la même chose, ils ouvriront coûte que coûte les pistes pour éviter la cata (mais jusqu'à qd ??)
Au nouvel an, la station était inskiable et dangereuse (verglas généralisé+tempête)
La c'est soupe aux cailloux, il fait 13° la journée et 4° la nuit, donc à ces températures la "réserve" de neige a tenu 3 jours
En plus ça rabat les skieurs moyens et l'ESF sur certaines pistes acceptables et ça devient skiable aussi.
Plus de plaisir, ça c'est sur
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire