Test Arc'teryx Rush 2012

1 test Arc'teryx Rush.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Lapin38

Solide, bien coupé et performant

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,75m | 75kg | Avancé | Grenoble
Acheté : 160€ d'occasion
Conditions du test : toutes : été & hiver pluie, neige, vent

Points forts

version 2012 très solide (150d sur les épaules)
couple ample + grande capuche => compatible ski et grand froid
membrane Pro Shell très efficace, même sous forte pluie

Points faibles

poches qui pourraient être placées plus au centre pour plus de facilité

Après avoir passé des années avec une veste North Face entrée de gamme absolument pas étanche à la pluie, la patience paie : je tombe - sur skipass - sur l'occasion du siècle, un pisteur qui vend une veste quasi-neuve pour une bouchée de pain - gloire à lui s'il passe par là !

C'est presque devenu ma veste unique pour toute l'année en ski de rando, rando/grimpe/alpi et de plus en plus ski alpin (au détriment de la Brede, qui tient mal la pluie). Pour mon gabarit (cf. mensurations sous le test), la veste en L peut être un poil grande aux goûts de certains, mais j'adore :
- on peut y mettre une première couche épaisse + une polaire normale (Patagonia R2 par exemple) tranquillement, voire une polaire très épaisse/une doudoune sans étouffer ;
- on peut mettre sous la capuche - immense mais complètement réglable en hauteur/largeur - le plus gros des casques ;
- on ne découvre pas les poignets quand on lève les bras.

Pour rester dans l'ergonomie :
- le serrage poignet est un simple scratch, mais qui a le bon gout de bien vieillir (plus proche du scratch à picots qu'à poils) et le serrage hanches ne se détend pas au fil de la journée ;
- la poche 'forfait' sur le bras gauche a le mérite d'exister, même si je ne m'en sers que rarement ;
- la capuche finit par un rabat durci qu'on peut plier pour mieux voir, ou déployer contre le vent et la pluie ;
- la fermeture centrale monte haut et le volume cou est suffisant pour ne pas avoir la mâchoire comprimée ou irritée. La veste dispose même d'une jupe pare-neige très efficace ! Et ne rechigne pas à grimper puisque malgré la taille ample, elle ne s'étend pas sur le baudrier.

Coté durabilité on est plutôt sur du sérieux, puisque le haut de la veste (bleu foncé), qui subit le sac à dos notamment, est d'une densité de 150 deniers, une valeur qu'on voit rarement aujourd'hui ! Le reste du corps est à 70 deniers, valeur classique. On sent bien la différence de densité quand on manipule la veste, la partie haute est beaucoup plus rigide.
D'ailleurs à l'attention de ceux qui seraient tentés par la Rush actuelle : la veste passe à 80 deniers sur tout le corps, la différence de couleur n'est qu'esthétique.

S'il fallait trouver un défaut : les poches sont presque trop sur le coté pour être parfaitement accessibles. Mais elle sont immenses et on peut y caler carte IGN, bonnet, buff, les barres ou le saucisson du jour...

Il faudrait essayer la Alpha SV pour comparer la coupe et l'ergonomie mais assurément, la Rush est déjà au top sur à peu près tous les plans. Au-delà, c'est une question d'affinité...

Pour qui ?

Ceux qui sont obligés de subir des météos affreuses, et qui ne jurent que par l'empilement des couches (donc qui ont besoin d'une couple ample)

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire