Test Arc'teryx Proton LT 2018

2 tests Arc'teryx Proton LT.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,5/10
Yeahdemen

Mid-layer Rando/Alpi

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,79m | 75kg | Avancé
Acheté : 240€ en ligne
Conditions du test : Toutes

Points forts

S'adapte à presque tous les temps

Points faibles

???

Cette veste Proton Lt est vendue comme une mid-layer ou troisième couche pour des activités dynamiques type escalade/ski de rando.

Sur le papier :

Veste polyvalente qui peut être utilisée comme couche extérieure ou intermédiaire. Conçue pour les activités physiques et dynamiques de l’alpinisme, ski de rando et de l’escalade. Protection thermique et anti vent ayant une bonne gestion de l’humidité (respirant).

Comparaison avec les autres modèles standards :

J’ai déjà testé plusieurs type couche intermédiaire type Patagonia Nano-air mais aussi la Arc’teryx Atom LT qui sont les deux grandes références dans ce type de vêtement. Le challenge de se type de couche est de gérer à la fois la chaleur et l’évacuation de l’humidité. On a donc en général une protection du vent ou neige très faible.

J’ai trouvé la Nano-air trop chaude et avec zero protection. Elle est donc plus faite pour les journées froides avec une troisième couche par-dessus (trop chaude pour moi en freeride). La Atom Lt apporte une super gestion de la chaleur mais elle n’est vraiment pas très résistante aux éléments.

En simple, Arc’teryx a réussi à mixer le meilleur dans ce modèle Proton LT beaucoup plus méconnus. Le fit est très bon, coupe proche du corps mais on peut quand mettre un polaire dessous si besoin. La veste est composé à 100% du fameux Coreloft arc’teryx qui permet de bien réguler la température et la membrane extérieure est composé de leur tissu Fortius qui est une sorte de softshell maison.

Utilisation :

J’ai utilisé la PROTON LT dans pas mal de conditions hivernales est je dois dire que j’en suis enchanté.

La gestion de la chaleur est vraiment top tant sous la gore tex en sortie station que à la montée en rando. Je la porte quasiment toujours à la monté à part quand le printemps arrive ou que je prends le soleil toute la matinée. Cet isolant Coreloft fonctionne donc super bien et je l’avais déjà remarqué sur la Atom LT.

Là où ce modèle apporte quelque chose, c’est sur la capacité de la veste à résister au vent, neige et même faible pluie (le tissu Fortius est traité déperlant). Testée lors de belle approche sur crête avec vent arctique, lors de rando avec temps très incertains et petite neige, ou même sous quelques pluies à la limite pluie neige, et je n’ai finalement plus besoin de passer mon temps à jongler avec la gore tex. On a donc une super couche extérieure qui deviendra intermédiaire pour la descente, les grosses journée de mauvais temps (mix froid/grosse quantité de neige) ou les journées en station.

Après une saison d’utilisation intensive la veste est en bon état. La coupe n’est pas aussi belle et ‘fit’ que la Atom LT. On a juste quelques fibres du Coreloft qui se détachent à l’intérieur du aux frottements intensifs, mais cela arrive sur n’importe quel veste contenant du primaloft ou autre…

En résumé :

J’ai trouvé ma couche intermédiaire parfaite qui correspond exactement à mon utilisation : isolation légère et respirante, qui peut subir un minimum les intempéries. Le fait d’avoir considéré un modèle qui peut être utilisé tant en coquille que en mid-layer en fait vraiment une veste idéale pour un grand nombre d’activités dynamiques.

Pour qui ?

Skieur de rando, grimpeur, alpiniste...

commentaires

2 Commentaires

Syr Rss Salut, un conseil entre la proton et la atom pour remplacer mon duvet sous ma gtx et ainsi éviter de "peter" de chaud puis de me les geler à cause de l'humidité ???
merci de ton retour
0
Yeahdemen La proton est vraiment plus orientée montagne que la atom. Elle est aussi plus costaud. Si tu es intéressé je vends un Proton LT taille M en très bon état!
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire