Test Arc'teryx Procline Comp Jacket 2017

1 test Arc'teryx Procline Comp Jacket.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Yeahdemen

LA veste de rando pour les Alpes.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,79m | 75kg | Avancé
Acheté : 200€ en magasin
Conditions du test : Toutes

Points forts

Qualité de fabrication Arc'teryx
Mix Respirabilité + Protection

Points faibles

Usage spécifique rando
Pas idéale en conditions très humides.

Veste hybride Gore/Softshell orientée ski de rando. Achetée aux US en promo.

Sur le papier:

Crée pour fonctionner tant à la montée que à la descente, cette veste a été conçue pour répondre à l’activité intense du ski de rando. Le ‘Composite Mapping Technology’ développé par Arc’teryx permet de combiner une matière GORE WINDSTOPPER où il y a besoin de protection contre les intempéries (capuche, torso, manches et bas du dos) avec un softshell Fortius là où ça doit respirer (sous les bras et sur le dos où on a le sac). Il y a la capuche compatible casque et les deux poches napoléon.

En main:

La qualité de fabrication Arx’teryx est bien au rendez-vous. Le fit de la veste est calqué sur la série Alpha. Ca taille toujours grand et je suis bien à l’aise dans un M (1m79, 72kg). Le modèle reste très basique comme la série Alpha mais ça me suffit amplement. Elle est légère, autour des 450-500 grammes. On peut facilement ajuster la capuche. A noter la présence de deux tubes de mousse situés au bas de la veste permettant de bien la garder sous le baudrier (Hemlock™). Je l’ai sur une Psiphon FL pour grimper et ça marche plutôt pas mal. La matière GORE semble résistante (Np40) et le softshell est quant à lui vraiment fin, ça devrait bien respirer ! Il n’y a pas de zip d’aération sous les bras car tout softshell.

Sur le terrain :

Autant dire tout de suite que c’est pour le moment une des meilleures vestes de ski de rando que j’ai pu utiliser.

A’ la montée, c’est la première fois que j’arrive à garder une veste tant elle respire bien grâce aux grands panneaux softshell. Je mets juste ma sous couche en laine dessous et elle est agréable à porter peu importe les conditions. Idéale pour monter quand il y a du vent ou pour garder la chaleur nécessaire quand il fait bien froid. En conditions neigeuse, le GORE WINDSTOPPER fait son travail correctement. Je la déconseille pour les grosses journées humides car les panneaux softshell laisseront passer l’humidité et on se retrouvera vite trempé sous la veste.

A’ la descente pas de souci là aussi. Je mets une midlayer appropriée dessous et je n’ai jamais eu froid. Elle ne sera pas aussi costaud qu’un Gore Tex Pro pour un usage pur freeride avec remontées mécaniques et tiendra moins longtemps sous le mauvais temps. Au printemps je la mets juste par-dessus la sous couche pour descendre et c’est juste parfait.

Conclusion :

Pas trouvé mieux pour le ski de rando à ce jour. Ce type de construction hybride est idéal pour nos alpes, cela respire bien et apporte la chaleur nécessaire en cas de besoin. La Procline Comp sera parfaite pour un skieur qui passe tout son temps en rando ou en complément d’une veste plus robuste orientée pistes/freeride. Je ne comprends pas pourquoi Arc’etryx a arrêté sa production (ces modèles hydrides n’ont jamais eu le succès escompté il me semble), la nouvelle BETA SL HYBRID serait sa remplaçante. 

Pour qui ?

Tout randonneur.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire