Test Arc'teryx Atom lt hoody mens 2020

1 test Arc'teryx Atom lt hoody mens.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Syr Rss

L'isolante

Avis sélectionné
Profil du testeur : 38 ans | 1,78m | 78kg | Expert | Lyon
Acheté : 259€ en magasin
Conditions du test : Une saison de Fraiche et humide à Froide et seche Piste, HP, Marche d'Approche, Sac sur dos ou pas

Points forts

Qualité de fabrication et de finition
Style +++
Bon apport de chaleur en actif
Respirabilité ++

Points faibles

Peut être pas des plus solide pour se frotter au rocher
Tarif Arc'

Après une bonne demi douzaine d'années de bons et loyaux services, il etait temps pour moi de ranger au vestiaire ma fidèle doudoune en plumes et duvet de canard (une Frost Down Hoodie de chez Peak) tout du moins pour les phases actives.

Jusqu' ici très satisfait et louant même ses qualités ici bas -> https://www.skipass.com/tests/vestes/peak-performance_frost-down-hood-jacket/2020_26137.html

Et bien que frileux, le Global Warning et les deux dernières saisons, plus fraiches que froides ou très froides, ont mis en avant la nécessité d'avoir une couche isolante bien respirante. Juste histoire d'éviter de se retrouver tout moite sous ma gtx pro (aussi respirante qu'un sac poubelle) et de finir par me les geler une fois repassé à l'ombre, en statique, exposé au vent sur mon télésiège de retour ...

En gros, jusque là le combo base layer + doudoune canard + Gore Tex passait crème mais quand t'as vu la pluie à plus de 2000m, en plein hiver, en tarentaise, tu te dis que c'est le moment de changer de paradygme le combo et de jeter un oeil du coté des doudounes synthétiques ...

J'ai bien envisagé et même tenté de remplacer la doudonne par une polaire un peu épaisse, type R2 de chez Pat, mais là, le combo n'etait pas suffisant dès que le soleil se barrait et que les températures au pied des remontées descendaient en dessous de 5 degrés.

Oui, car autant les membranes Gore tex pro sont remarquables en terme de rapport poids/protection (contre le vent, la pluie, la neige) autant elles ont un peu une fâcheuse tendance à transmette la fraicheur en surface de celles-ci

Me voilà en quête de la parfaite couche isolante type doudoune synthétique.

Challenge important car il fallait que celle-ci fasse aussi bien en terme d'apport de chaleur que mon duvet fétiche mais bien mieux en matière de régulation de la température et de respirabilité.

Depuis quelques années, je lorgnais du coté des NanoAir de chez Pat (une veste hybride en matière douce elle aussi, et a priori bien légères dans le sac et bien respirantes) Mais suite aux échanges avec mon revendeur fetiche et aux quelques lignes lu sur le site, exit les Nano Air de chez Pat: à priori pas suffisantes niveau apport de chaleur pour un frileux comme moi surtout que je passe encore un peu de temps sur les remontées mécaniques.

Je m'étais bien chauffé pour les Nano & Micro Puff (toujours chez Pata) mais là le cloisonnement des compartiments me plaisaient moyen et le faible gonflant du garnissages ne me rassurait guère.

Au gré de mes recherches et des avis éclairés des testeurs trouvés ici là, j'ai signé opté chez Arc pour cette Atom ... ... à moi de vous livrer mon test.


C'est le moment de l'Intermède Technique:

Chez Arc l'offre en matière d'isolation synthétique tourne essentiellement autour de 2 refs. : La Atom dont il est question ici et la Proton.

La différence entre les deux est assez difficile à entrevoir au delà du verbiage marketing de la marque… mais il semblerai que la version la Proton sois un chouïa plus ample et plus respirante et un poil plus renforcé et la destinerai plutôt à une utilisation montagne et rochers.

En ce qui nous concerne, la veste Atom est décliné en 3 versions: veste, veste sans manches, veste avec capuche, l'ensemble est décliné en 3 épaisseurs. Ici la version Hoody avec capuche en LT pour Léger, ce qui correspond à la version intermédiaire, et est annoncé par la marque comme "minimaliste mais hautement performant" (elle existe aussi en SL pour Super Léger et AR a priori plus chaude)

L'extérieur est réalisé en Tyono 20D (un tissu de la marque qui nous promet douceur au toucher, élasticité, et perméabilité à l'air pour évacuer la la chaleur et la tranpsi…)

Le Garnisssage lui est confié au Coreloft, l'isolant synthétique maison qui grâce à des fibres de différentes grosseurs nous promet séchage rapide, grande respirabilité et je cite "haute thermicité même lorsque qu'elle est humide"

-> Ca vend du rêve c't'histoire va falloir vérifier sur le terrain que son ramage se rapporte à bien à son plumage à celle ci ...

Au niveau des flancs il y a un empiècement, pour maximiser la respiration des zones chaudes, réalisé dans une matière qui à l'extérieur fait pensé à une sorte de softshell et à l'intérieur fait pensé à de la polaire

Une fermeture à glissière No Slip Zip (pour éviter les ouvertures intempestives du col)

Une Capuche Strom Hood, a liséré élasticé et avec un réglage sur l'arrière de la tète qui resserre les cotés (surtout là pour ajuster l'angle de vision)

La bas de la veste est ajustable par un cordon de serrage à curseur unique

2 poches mains zippées et à l'intérieur doublé coté pile d'une polaire fine et douce

1 poche intérieure zippée

Les poignets eux ne sont pas réglables mais elasticés

au niveau poids on est dans la norme des couches isolante. Annoncée par la marque pour 415g (en fait elle est plus légère cf fin de test)

Coté choix de couleurs, là c'est l'opulence !!! A la différence de la Proton ultra sobre, là il y en a un pour tous les gouts (du jaune, du rouge, du gris, 4 nuances de bleus) parmi les 9 coloris proposés. Le tout proposé en 7 tailles allant du ZS au 3XL)


Dans la fitting room:

Ce qu'est agréablement surprenant quand on prend en main cette veste se sont les finitions nickels, à l'image des poignets qui s'ajustent parfaitement grâce à une pièce de tissus élastique pratique et plutôt jolie. Ou encore des détails bien foutus comme les pattes renforcées de l'ourlet du bas et celles des zip de poches, en passant par le du choix du curseur de Zip.

Tout de suite ça donne un sentiment mêlé de bonne (et belle) conception et de solidité. A priori la réputation de la marque ne serait pas usurpée…

L'autre surprise, et là je ne sais pas si c'est la matière du tissu extérieur qui donne cette impression, mais on a le sentiment d'avoir dans les mains une pièce à la fois légère et fine, mais suffisamment épaisse (la magie l'association du Tyono et du Coreloft ???)

Quand on l'enfile: la coupe est au poil !!! Ajusté comme il faut...

Un peu un trop ??? Je me suis posé la question, aussi juste pour être sûr, et s'agissant de ma première pièce chez Arc, j'ai testé la taille supérieure, mais là ça n'allait pas: beaucoup trop ample pour garder la chaleur et niveau coupe ça le faisait plus du tout...

En tout cas pour ma part en M (ma taille habituelle) il faudra pas prendre de poids, et si pull/polaire, il doit y avoir (système 4 couches pour très grands froids ou lorsque celle-ci est utilisée en veste unique) il faudra que celui-ci soit fin.

Le cloisement des compartiments si typique des doudounes est ici réalisé à l'intérieur sur une forme (plus légère) de grands carreaux. Et la matière extérieur assez fine et souple donne un coté moins "bibendum" qui à l'avantage de changer de ce que l'on voit maintenant partout jusqu'en ville. On perd un peu ce coté gonflant/rassurant quand à l'apport de chaleur. Mais on est vite rassuré, lorsqu'on la passe. En intérieur la montée en température n'est pas aussi rapide qu'avec un duvet, mais elle est tout de même de bonne augure.

Au départ peu enclin à sortir de modèle doudoune compartimentée avec une matière extérieure à l'aspect enduit (psychologiquement rassurante) pour ce type de veste, c'était sans compter sans le touché doux et le confort de ce modèle.

En effet, le coté soyeux au touché, la chaleur pas trop envahissante, et le coté douillet/cocoon de celui-ci a fini de me faire franchir le cap.

Et pour en finir avec l'essai, les couleurs in réal n'ont rien a voir avec celle du site de la marque, beaucoup plus lumineuses et moins palichones et presque "funcky", à titre d'exemple le nereus pour lequel j'ai opté a de légère nuances de "vert" qui lui donne un coté plus océanique et plus funky que le simple bleu du site.


L'heure du test grandeur nature:

Le premier jour cette veste isolante m'a un peu déconcerté. J'étais curieux de voir si le synthétique allait réussir à faire aussi bien que mon duvet en terme d'isolation Et là la réponse n'a pas été instantanée. Sur le 1er télésiège de montée, temps frais mais pas vraiment froid (on est début mars à serre chevalier) je m'attendait à sentir la chaleur que m'apportait mon duvet, et là rien … … J'avais pas froid, mais pas particulièrement chaud non plus. J'enchaine une descente, deux descente et là idem… je n'avais pas froid, j'étais bien mais je n'avait pas chaud non plus.

C'est là que j'ai vraiment pu toucher du doigt la différence entre duvet et synthétique. Et dans le même temps sentir la qualité de régulation de la température de cette veste.

Là où le duvet donne le sentiment de "produire" de la chaleur quasi instantanément, dès qu'on le passe, ici le Coreloft de Arc est beaucoup plus neutre et va plutôt "gérer" la chaleur crée par le corps.

Assez déconcertant au départ pour un frileux, ce que je retiens en définitive après une bonne semaine de test (en statique sur remontées, en marche d'approche de 30/45min avec veste et sac au dessus ou encore en mode bien actif en baston dans la trafolle) c'est que dès qu'on est en mouvement, on est toujours à bonne température. Pas vraiment de sentiment de chaleur mais jamais de surchauffe.

Là où cette veste fait beaucoup mieux que mon duvet c'est sur sa capacité à évacuer la transpi et l'humidité. Même après de gros run plein soleil la veste semblait presque sèche à l'intérieur mais étrangement humide sur la surface extérieure (l'évacuation par les fibres fonctionne)

Et fini le duvet humide qui ne sèche pas le temps de la pause dej. Bien involontairement j'ai testé après une grosse mâtinée et bonne tarte dans la poudreuse bien lourde. La veste au début bien humide et trempée en surface à quasiment séché en tout juste 30 minutes au soleil derrière la vitre.

Comme pour beaucoup cette saison écourtée ne me permet pas d'avoir assez de recul par rapport à la tenue dans le temps. Mais a priori chez Arc c'est plutôt solide dans la mesure on l'on utilise cette veste dans son domaine et qu'on évite de se frotter aux rochers trop régulièrement (la matière/membrane extérieure est très fine)

Je n'ai pas non plus eu l'occasion de la tester en couche unique sans veste de protection. Je n'ai donc pas vraiment d'avis sur sa capacité à être suffisante en veste seule. Ni même sur celle a encaissé les éléments, blizzard de crêtes, ou neige légère.

Pour moi elle me semble parfaite pour tous les freerideurs et les randonneurs (soigneux).

-> Un style et une coupe imbattable. Un apport de chaleur suffisant avec une excellente gestion de la température et de l'humidité fait d'elle un Must Have à avoir dans son sac.

D'ailleurs, niveau compressibilité elle est dans la norme sans être une référence en la matière, (comptez un sandwich de moins si vous devait prévoir à place dans votre dailybag ;-) )

En gros une fois repliée dans sa capuche, elle prend la place d'un gros boudin de 25cm de long et 15cm de diamètre. Et indiqué pour un poids de 415g elle pese en réalité 370g en M. C'est pas la plus légère (presque 130g de plus qu'une MicroPuff mais plus ou moins équivalente à une Nano Puff ou Nano Air et en tout cas un bon 100g de moins qu'un duvet.

Les plus "chamois" et les randonneurs au long cours auront peut être meilleur compte à s'orienter vers sa "fausse jumelle" la Proton LT (toujours chez Arc) pour pouvoir également utiliser leur Mid comme veste principale et gagner en protection contre le vent et les éléments.

Pour qui ?

Freerideurs, pistard, randonneurs soigneux

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire