Test Wed'ze FS 500 2020

1 test Wed'ze FS 500.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Wed'ze FS 500
Shane Harrisson

S’envoyer en l’air, why not ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,86m | 81kg | Avancé
Taille testée : 172
Conditions du test : Avril, Val Thorens, soleil, en fin de matinée début d’après-midi, température de l’air positive.

Testeur : 45 ans, 86 kg (avec l’équipement – vêtements, chaussures, sac ABS, DVA, pelle, sonde, dorsale, casque, masque… on doit facilement dépasser les 100 kg), 1,86 m

Skis : Salomon QST 118 185cm 2017, Salomon Warden 13, réglées habituellement à 8,5 / 9 pour du « toutes neiges ». En poudre, je suis plutôt sur 9,5.

Chaussures: Rossignol All Track Pro 130, 29,5 Mondopoint, 338 mm

Snowboard: Nidecker Ultralight 163 2013, Salomon Quantum Shadow 2019, -13/+13

Chaussures : Burton Imperial 2017 en 45



Skis testés

Wedze FS 500, 172cm (lignes de cote 112/80/106) avec des Tyrolia SLR que j’ai demandé avec une dureté à 9 (faut pas déchausser en réception quand même)


Prise en main

Directement après les avoir chaussés, compte tenu du grand rayon de courbure, il a (presque) fallu (re-) faire appel à la bonne vieille technique du ski non parabolique. Ce n’est pas pour moi rebutant dès lors que ces skis ne s’adressent pas à des débutants. Sur piste, ils permettent d’atteindre une bonne vitesse et donnent un sentiment de maîtrise sans toutefois être pénalisants tant en termes de longueur que de vibrations. C’est sain et pas piégeux. Ça carve mais en sachant que vu leur profil, il est difficile de les engager.


Venons en core-business de ces lattes : le park.

Bon, là mon (faible) niveau en free-style se fait sentir. J’ai fait au total 6 jumps avec sur des kickers « débutant » et « moyen », et à chaque fois, un décollage et un atterrissage « parfait » dans le sens ou les skis se sont posés parfaitement à plat, ce qui a confirmé que leur équilibre général est vraiment excellent. Pas de fantaisie en termes de jump, rien que décoller (même gros) et atterrir (le tout petit shifty ne compte pas).

Je n'ai pas testé ni les rails ni le jib car ce n'est pas trop mon truc, de 1 et de 2 avec mon sac plein, c'est pas la meilleure idée de la journée que j'aurais eu. J'ai donc mis la cote neutre de 3 (puisqu'il en faut une).


Retour sur piste

Une fois compris leur façon de travailler, ils se sont révélés joueurs, l’effet 172 y participant. Un léger détour par la poudre/trafolle m’a fait craindre ce que je redoutais à savoir une maniabilité en retrait : l’équilibre « centré » sur le ski y est dans doute pour beaucoup, tout comme la largeur au patin en 80.

Sur piste à haute vitesse, les sorties de virage sont poussives dans les relances et ils ne m’ont pas montré un retour d’angulation particulièrement intense. Plutôt conduite coulée.

D’un autre côté, ils ne sont pas faits pour ça.


Avis général.

Des skis de park qui m’ont semblés très équilibrés et qui devraient plaire à pas mal de gens compte tenu de leur facilité de prise en main et de l’adéquation avec la fix démo posée dessus. Au vu de la politique tarifaire de Décathlon, ça ouvre le park à un public ne trouvant pas nécessairement de skis de loc’ de ce genre et qui pourra opter alors pour un achat qui ne sera pas ruineux.

Un autre point qui m’a je pense, pénalisé dans ce test où une grande mobilité est de mise, est le fait que j’avais avec moi mon sac airbag (avec la pelle/sonde/boisson…) ce qui m’a alourdi conséquemment. La prochaine fois que je teste ce genre de ski, ça restera au paddock.


Améliorations ?

N’étant pas un mordu du park, je n’ai pas de avis sur le sujet. Le seul truc que je changerais serait de rallonger (un peu) les rockers afin d’en rendre son accès encore plus aisé (d’un autre côté, cela peut risquer d’augmenter les vibrations à vitesse soutenue et également claquer plus en réception sur du dur).


Marketing, Sérigraphie…

La sérigraphie m’a semblé solide et « difficile » à rayer en comparaison avec d’autres marques. Elle présente un aspect « brut ». Renseignement pris, les graphistes ont voulu reproduire un effet « béton », ce qui une fois qu’on le sait est évident.


Les plus

Equilibre

Look (on aime ou pas)

Sérigraphe solide

Les moins

Utilisation piste et park quasi exclusive

Ne s’adresse pas aux débutants


Conflits d’intérêts

Je ne suis employé/rémunéré/sponsorisé par aucune marque relative au matériel testé (ici en l’occurrence, Wed’ze et Tyrolia). J’ai cependant été invité par Wed’ze à Val Thorens pour pouvoir tester en avant-première ces nouveautés 2019-2020 sans aucun engagement de ma part en termes d’avis/critique.

Pour qui ?

Ceux voulant aller au park ne trouvant pas nécessairement de skis de loc’ de ce genre et qui pourront opter alors pour un achat qui ne sera pas ruineux.
8/10
Accessibilité & confort
Aptitudes au switch
Performance sauts
Performance rails & jib
Aptitudes piste
Performance freeride

Points forts

Equilibre
Look (on aime ou pas)
Sérigraphe solide

Points faibles

Utilisation piste et park quasi exclusive
Ne s’adresse pas aux débutants

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire