Test Movement Icon 95 2019

5 tests Movement Icon 95.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Movement Icon Titanal 95
J-D92

Le couteau suisse du ski !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,85m | 98kg | Expert
Taille testée : 175
Conditions du test : Temps difficile le samedi, neige fraiche sur les hauteurs, neige humide et lourde sur le bas et en moyenne altitude. Le dimanche, des pistes dégagées la matinée, mais malgré tout, une sensation de neige de printemps avec des températures jusqu’à 10 degrés.

Points forts

Maniabilité, polyvalence, rapidité, sécurisant

Points faibles

Peut être parfois un peu trop rigide par rapport au style qu'il revendique, look basique. Pas testé en freestyle n'étant pas pratiquant, mais vu la config je doute que ce soit son domaine. Donc note par défaut.
  • Conditions de test : Rock on Snow d’Avoriaz 2019. Temps difficile le samedi, neige fraiche sur les hauteurs, neige humide et lourde sur le bas et en moyenne altitude. Le dimanche, des pistes dégagées la matinée, mais malgré tout, une sensation de neige de printemps avec des températures jusqu’à 10 degrés.


(Je me suis concentré sur le test de ce ski car il est dans mes objectifs d’achat de cette année. Je partais avec un apriori très positif suite à l’essai d’un revo la saison dernière, qui m’avait énormément plu.)


  • Niveau design : le ski est sobre, une seul couleur de fond, la marque appliquée en blanc et quelques notes de rouge. Malgré une largeur de 95 au patin, il ressemble plus à un ski piste qu’a un ski free ride. Mais comme on dit, il ne faut pas se fier aux apparences.

 

  • La prise en main : Premier test en 175 cm.

En main le ski semble lourd au premier abord mais une fois au pied la sensation est bien différente.


  • Sur piste : dès les premiers virages on sent un ski maniable, facile à emmener et à contrôler, on se sent en sécurité !

Bien qu’orienter 50/50 piste hors-piste d’après la team mouvement, on est d’abord surpris par la sensation de rigidité du ski. Bien plus que sur un équivalent rossignol par exemple.

Rapidement on comprend vite comment ça fonctionne. Et clairement ca envoi du lourd ! Sur une piste médiocre, amas de neige humide et relief détérioré, on peut foncer sans hésiter. On va ou on veut, et comme on le veut ! Le ski répond immédiatement à la moindre demande, il vous suit !

Même surpris dans le brouillard, une faute technique se rattrape facilement. La seule chose qui vous arrêtera, ce sont vos jambes. C’est un ski relativement physique si on désire utiliser tout son potentiel.


  • En hors-piste : le ski déjauge relativement facilement, ce qui étonne par rapport à son allure qui en ferait vite oublier sa largeur. Il faut à nouveau assumer physiquement mais le ski flotte littéralement sur la neige, c’est à ce moment qu’on se rend compte de sa polyvalence. Sur ce terrain le ski semble immédiatement moins rigide qu'aux premières sensations. N’étant pas expert hors-piste j’ai pris énormément de plaisir, que ce soit sur un large boulevard de poudreuse ou entre les sapins, on s’en sort « facilement ». Je pense qu’après une prise ne main plus longue du matériel le plaisir en est encore multiplier !

Dimanche matin, on repart tôt sur des pistes damées de neige fraiche. Pas de verglas pour tester la réaction du ski    sur des conditions plus extrêmes malheureusement, mais en attaquant dans un style piste, en prenant de l’angle et de la vitesse, on prend énormément de plaisir et à nouveau, on en oublie sa largeur ! Il a tout de même une légère tendance à décrocher sur les gros appuis, ce qu’on n’en peut pas lui reprocher au vu de sa configuration. Le ski reste stable à très haute vitesse, il est sécurisant, trop sécurisant même, à tel point qu’on se ferait des frayeurs !

Fin de matinée je teste tout de même un 182 enfin disponible. L’effet est moins épatant, la sensation de rigidité s’accentue, le ski semble beaucoup plus lourd au pied, et le comportement se rapproche d’un ski de piste. On se sent moins en sécurité, on perd en maniabilité, en polyvalence et en amusement. Je ne sais pas si le problème vient de moi ou du ski, mais étant conquis par le 175, je n’ai pas prolongé ce test ! Le vendeur présent sur place n’étant pas étonné de mon choix, m’a conforté dans ma décision d’achat d’un 175.

  • En bref : Pour moi ce ski est ultra polyvalent, il permet d’accéder partout, en toute conditions et de s’éclater. C’est également un ski facile pour celui qui ne cherche pas la performance extrême. Mais aussi un ski physique pour celui qui saura l’utiliser à 100% de ses capacités. Il est donc compatible avec un grand panel de skieurs.

Pour qui ?

Tout le monde, du skieur qui veut un ski facile a emmener au skieur qui veut du matériel performant a exploiter partout

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire