Test Line EP Pro 2009

6 tests Line EP Pro.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,7/10
Jonath05

I D E A

Ep Pro 2009 Line Ep Pro
Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,70m | 55kg | Expert
Taille testée : 185
Conditions du test : Toutes

Points forts

Un caractère qui lui est propre, à l'image de celui qui l'a conçu

Points faibles

extrêmement exclusif

La veille au soir, le plafond nuageux s'est abaissé jusqu'à engloutir les sommets des montagnes alentour puis les plus hautes forets. Au réveil, le paysage est uniformément blanc, comme happé dans un immense cocon. La route menant à la station blanchie après votre passage et les perches du téléski se sont transformées en sculptures éphémères. Ce jour là il n'y a que vous et quelques amis dans cette petite station, dont le haut du domaine, à découvert, est balayé par le vent. Vous abandonnez toutes velléités de Grosses Lignes, de couloirs ou de barres de 10m (que vous n'auriez jamais faite de toute façon) et partez dans la foret. A la première souche venue un 180 juste pour voir, et puis ça passe. Plus loin un petit dôme où faire un nose-butter. A l'occasion d'une trouée au milieu des arbres, quelques virages en switch. Les moindres mouvements de terrain deviennent des vagues où glisser ses virages.

Ce ski est certainement le ski le plus exclusif que j'ai pu skier, mais également celui qui excelle le plus dans son (mince il est vrai) domaine. Pour faire vite sur piste ça n'a aucun intérêt, ça passe juste tant que la neige est relativement souple et que l'on ne va pas trop vite. D'une manière générale la vitesse est l'ennemi de ce ski, même dans un champ de poudreuse immaculée il deviendra instable à cause de son énorme souplesse et de ses rockers très prononcés. De même ses caractéristiques précédemment évoquées le rendent désagréable en trafole, et je pense qu'il n'est même par utile d'évoquer le cas de neiges travaillée par le vent voir gelées. J'ajouterais également que cette souplesse demande une certaine attention sur le positionnement, sous peine de faire des roulades avant ou arrière. Ce qui lui confère son caractère si "joueur" (pour le dire vite) le rend aussi assez peu tolérant. 

J'ai skié quelques skis de ce genre mais selon moi il reste unique. La notion même de virage tend à s'effacer tellement ce ski est conçu pour être conduit en dérive, constamment en glisse et pivot autour du centre du ski, et ne demandant qu'à se retourner en switch à la moindre occasion, puis de transférer son poids sur les spatules et se retrouver miraculeusement dans le sens "normal". Peut importe qu'il y ait 15cm ou 80cm de neige, tout l’intérêt de ce ski réside dans son caractère si particulier. 

(Les notes par catégories n'ont aucune valeur, tant ce ski ne me semble rentrer dans aucune d'entre elles)

Ce ski est pour moi la rencontre rare entre un skieur d'exception et un outil qui lui correspond parfaitement. 

Et parce que tous les mots ne vaudront jamais ces images: https://vimeo.com/14975949

 

Pour qui ?

Personne aimant les conduites toute en dérive, dont le but non-avoué et de réaliser le plus grand nombre de butters dans la journée. Amoureux en secret d'Eric Pollard

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.