Test Black Crows Mirus Cor 2023

11 tests Black Crows Mirus Cor.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,4/10
cox31

Un ski jouet pour les skieurs joueurs...

Black Crows Mirus Cor
Avis sélectionné
Profil du testeur : 45 ans | 1,78m | 77kg | Expert
Taille testée : 178
Acheté : 800€ en magasin
Conditions du test : 3h au ski test de val Thorens l’or de la grande première le 26 novembre 2023. Premier ski testé de la journée, il donne le sourire tellement il est facilitant et ma crainte de tomber de haut au deuxième test s’est confirmée. On prend confiance avec ce ski on a rapidement l’impression d’avoir fait des progrès, et bien non le ski de slalom testé en second (proche d’une construction FIS) rappelle à l’ordre , non les progrès n’ont miraculeusement pas eu lieu dans la nuit, c’est bien le Mirus qui rend tout ou presque facile…

Points forts

Son accessibilité
Sa typicité (peu de concurrents sur le marché)

Points faibles

le prix que je trouve totalement prohibitif pour un ski qui n'accueille pas de matériaux nobles
Stabilité à haute vitesse
Pas vraiment à l'aise en poudre...

Blackrow avait misé sur leur pépite orange, ils avaient 25 paires à tester sur une centaine de paires dans leur gamme durant le ski test de val Thorens le 25 novembre, c'est dire le potentiel commercial de cette paire...

La force de Blackrows a été de faire croire en l’absolue nouveauté de leur ski magique : le Mirus Cor. Cette boite a du talent, peut-être pas forcément sur le pressage de lattes (oui il existe des skieurs sur ski pass qui ne sont pas ultra fans de la marque…), mais en marketing c’est certain…

Si nous devions le comparer, comme il se décrit lui-même comme inclassable, il a tout de même un sérieux concurrent le Line Blade. Pour moi ce sont les seuls skis modernes identiques en termes de ligne de côté à savoir : un ski de slalom élargi+++

Comme j’ai possédé le premier et que j’ai testé le second, je me permets un rapide comparatif…

Qu’est de qui les différencie ? Et bien le cœur de la meule, à savoir, titane pour le Blade, versus fibre de verre pour le Mirus. Le Blade est lourd dense rigide accrocheur sur neige dure le Mirus est léger, un peu plus souple, plus accessible, encore plus joueur, encore plus ludique, il donne le sourire.

Leur programme est similaire, virage court sur piste.

Bases du comportement : le ski se switch sans difficulté, comme le Blade, le chasse neige lui est presque proscrit puisque la spatule avant (obèse) pose problème pour faire du chasse neige, elle en devient limitante… Il se dérape et se brosse sans soucis, et bien évidemment sa condition de prédilection reste la conduite coupée sur des neiges peu exigeantes. Le rayon de 13m annoncé me semble sensiblement sous-évalué.

La structure légère en peuplier et fibre de verre confère au Mirus Cor une agilité assez étonnante. Ce matériau permet des réponses rapides aux mouvements du skieur, assurant une maniabilité agréable.

Présenté comme ski au profil polyvalent, ce ski étonne dans certaines conditions et déçoit dans d’autres.

Sur neige douce il est très agréable, joueur, vif, fun.

Sur neige dure il faut apprendre à le contrôler et l’utiliser, si vous ne taillez pas, il va déraper loin et vite puisque l’arrondi extrême entre les deux spatules est impossible à plaquer de coté dans la pente, ou difficilement en tous les cas, comme le blade.

Je ne l’ai pas testé en poudre, mais il est fort à parier qu’il réagisse comme le blade c’est-à-dire, en plongée.

Le ski est dynamique, vif, léger, plutôt souple (en comparaison au blade) il est facilitant, et donne de la confiance, mais gare aux plaques bleues… Contrairement à ce qui est annoncé le Mirus n’est pas totalement accrocheur sur neige très dure (neige à canon, plaque bleue, neige brossée).

Outre ses performances techniques, le Mirus Cor séduit aussi par son design bluffant pour les skieurs soucieux du style, ce qui n’est pas mon cas, mais qui est souvent le cas des skieurs qui choisissent cette compagnie…

Le ski reste confortable tant que la neige est tolérante, ce qui garantit une expérience de glisse douce mais fun, même sur terrains accidentés en bord de piste ou contrairement au blade, il ne défonce pas tout.

Les performances globales du ski Mirus Cor de Black Rows seront à la hauteur des attentes des skieurs peu à moyennement exigeants. Celles et ceux qui skient 10 à 15j par an et qui veulent essentiellement du fun.


Conflit d’intérêt : j’achète l’intégralité de mon matériel outdoor, la plupart du temps d’occasion neuf sur LBC ou Vintud. J’ai un budget réduit depuis le divorce (plumé comme un poulet). Je ne fais aucune pub, quand c’est nul je le dis et pourquoi et quand c’est top, pareil…

Infos sur le testeur : j’ai appris à skier à 4 ans avec une pratique occasionnelle jusqu’à l’âge de 20 ans puis interruption pendant 10 ans pour d’autres centres d’intérêt. Depuis 10 ans je ski 30 à 40 jours par saisons dans plusieurs massifs (toute la chaîne pyrénéenne France Espagne Andorre) et une partie des alpes (Vercors, tarantaise, beldonne, chartreuse) 6h/jour, jamais moins, je ne ski pas au bar… Je ski essentiellement en semaine (60% du temps sur des pistes dégagées), 25% du temps avec mes enfants (WE et vacances) et le reste en club. Je sors les master quand il n’y a personne, les fats quand il y a beaucoup de poudre, les skis de rando trop rarement, les slaloms avec les pots qui bombardent et les vantage l’essentiel des sorties. Gabarit moyen, 178cm pour 77kg, plutôt athlétique pour mon âge, prof lib donc croisés impossible, préparation physique générale hebdomadaire, course a pied régulière, petit diamètre de cuisses (58cm). Voilà pour la fiabilité du profil testeur. Pas le meilleur skieur du monde, mais un excellent feeling avec le matos et très observateur. Comme j’ai étudié le marketing ce n’est pas très compliqué de déceler les failles des industriels dans leur volonté de vendre un produit, même peu convainquant …

Mon fagot skis :

Atomic Vantage 90 2017 65% de mes sorties, de la journée avec les enfants à la déconnade avec des pots, skier dans la fraîche il sait tout faire. Associés à mes atomic redster pro 110 le combo est parfait.

Volkl racetiger SL 13 en 170cm 10% de mes sorties, c’est mon ski pour tailler avec les copains qui envoient, c’est un ski magique qui vire court et moins exigeant qu’un FIS. Associés à des R motions et mes atomic redster club 110 le combo est parfait.

Atomic Bent chetler 120 pour les jours de grosses poudre 10% de mes sorties, ça tourne avec les oreilles, ça flotte, c’est jouissif. Associés à mes lange XT free tour 140 le combo est parfait.

Fischer Hannibal 96 en 175 pour les sorties rando 5%, j’en fait peu. Très accrocheur sur le bleu, flotte plutôt bien dans la fraîche, très bien construit, assez léger. Associés à mes lange XT free tour 110 le combo est parfait.

Salomon Rush S/Race 175 GS de 2019 (10% de mes sorties), avec une plaque course, c’est sérieux, solide, exigeant, super accrocheur, vif, et ça tourne en 17m, avec des SX12 c’est parfait même si cela reste très exigeant, cramage de cuisses en perspective.

Pour qui ?

Pour tous les skieurs avec un niveau moyen à bon qui veulent skier avec le sourire aux lèvres.

Commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire