Test Black Crows Mirus Cor 2023

11 tests Black Crows Mirus Cor.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,4/10
bkkaset

Mirus et cortex

Black Crows Mirus Cor
Avis sélectionné
Profil du testeur : 38 ans | 1,85m | 72kg | Avancé
Taille testée : 184
Acheté : 800€ en magasin
Conditions du test : Secteur solaise val d’Isère Neige douce sur le haut, dur et gelé sur le bas.

Points forts

Fun
Réactif
Facile et léger

Points faibles

Pas à son avantage sur les neiges dures
Trop fait pour un type d’utilisation : rayons courts sur neige souple


L’un est extrêmement  intelligent, l’autre montre clairement ses limites. Mais ils veulent conquérir le monde. C’est un peu à l’image de ces skis. D’un côté, il y a un concept hyper intéressant, un ski qui sort de l’ordinaire, un rayon ultra court mais pas un SL donc plus vivant et fun. Proposition Parfaite sur des portions de neiges souples. Mais de l’autre il y a des lattes qui montrent leurs limites en terme de polyvalence en fonction du type de neige et de terrain.


 Dur de mettre une note pour un ski si clivant.


Présentation des skis : les 3 S : style, spatule et shape


Alors on est clairement sur un engin. Outre le talon « queue de pie » mais qui ne sert à rien en terme de skiabilite mais beaucoup en terme d’image, il y a cette énorme spatule avec beaucoup de taper. C’est donc la recette pour tenir les 13 m de rayon sur un ski de 87 mm au patin. Avec ça, on a un profil avec deux gros rockers assez déroutant pour un ski de cette largeur.

Outre cela, on a donc un twintip (Slamon freestyle dixit le représentant ). Le ski est très léger malgré un renfort métal présent ici seulement sous les fixations. Le ski est monté assez centré.

Niveau du flex, on a un ski relativement souple notamment au niveau des extrémités .

Mon petit mot du design : à mon goût et comme souvent chez BC c’est plutôt réussi avec la semelle qui répond au top sheet. Et ce talon fait tourner les têtes. 

Tiens en parlant de tourner allons voir ce que cela donne sur la neige!

Le côté Mirus : ultra réactif et fun sur neige douce


Voilà ce qui me vient à l’esprit pour qualifier ce ski. C’est ultra réactif. Le rayon court et la légèreté font que ça tourne ultra facilement, il n’y a presque pas à engager les appuis pour cela tourne (je reviendrai sur ce point). Bizarrement ce côté réactif est je trouve fait au dépend du côté relance. Alors oui ça tourne tout seul, ça demande pas forcément à aller super vite et mais surtout ca demande de  skier dynamique. Mais on a pas le petit kick attendu en fin de courbe. Je pense que pour garder du pop pour le côté freestyle, on a préféré garder ce côté léger et facile.

Car facile il est. Ce n’est pas le ski qui va te cramer les jambes par sa rigidité. Par contre il peut te faire monter le cardio car le rayon court oblige à rester dynamique.

En tout cas sur de la neige un peu souple et pas trop pendu comme le haut de solaire le ski est super sympa à skier. Je ne suis pas freestyle mais pour avoir croiser dans la journée les ambassadeurs de la marque faire les jeunes avec il doit bien répondre à cette demande.

Et Cortex : un ski trop limité dans son champ d’action


Mais le problème (en tout cas pour moi, il faut prendre en compte si vous me lisez encore que je ne suis peu-être pas la cible de ce type de ski) ça que ce ski décroche et et devient assez peu rassurant sur une neige très dur type gel canon du bas de solaise. Dans certains de mes tests vous pourrez lire que d'autres skis (certains légers aussi) s,en sortent bien. Mais là le mirus devient cortex. Ce Shape si intelligent pour un type d’utilisation devient une gêne. On a un effet patinette et la sensation que le ski décroche. Sur la portion plus plate de la fin de solaise la conduite est assez floue. Sur une portion plus pentue, comme le petit mur sur la M il montre également des limites.

J’ai l’impression que si on sort d’une utilisation en appuis légers, le ski ne répond plus et se dérobe sous le pied (ici aussi on peut prendre en compte que c’est un problème de ma technique comme l’a dit le mossieur qui allait partir faire du ski sauvage). En fait je pense surtout que ce ski tellement atypique ne s’exprime que sur une neige plutot molle et avec une pente moyenne. Il est sûrement très adapté pour des neiges de fin de saison mais pas assez sur des conditions de début d’hiver.

Conclusion : Comment vouloir conquérir le monde avec un champ d’application restrictif?


Vous l’aurez compris, je suis assez dubitatif sur ce ski. Il a des qualités mais des défauts liés à ses qualités. Après ce n’est pas ce que j’attends d’un ski surtout de cette largeur. J’attends plus de polyvalence (j’entends là polyvalence des types de neige et de pentes que je vais skier avec). Le style et le marketing qui vont avec ce skis ne peuvent me faire oublier cela.
Reste que black crows propose quelques chose de différent, qui se montre fun et réactif. A retester dans d’autres conditions.


«  Alors que vas -tu faire demain mirus ? Conquérir Chamonix et le monde Cor! » 

Pour qui ?

Freestyleur slalomeur Skieur assez passionné pour se payer cette paire à sortir dans les conditions adéquates.

Commentaires

2 Commentaires

merlinm69 Concept rafraîchissant, qui peut être veut trop embrasser pour bien étreindre mais à le courage d'ouvrir d'autres chemins, je verrais bien une version assagie en rocker et rayon, la construction m'a parue très bonne sur le peu d'essais, juste la carre courte à tendance à taper parce qu'elle est uniquement repartie sur les parties raides du ski, à cause des longs rockers, obligé de garder de la manière, bref le chien se mord un peu la queue. Par contre au printemps ce doit être top
pbjunkbox Super fun sur une plage limité de contexte de neige/pente, faut pas avoir que ca dans sa garde robe surtout dans les conditions actuelle de neige dure !!
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire