Test Black Crows camox 2019

85 tests Black Crows camox.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
Sleapy

Ultra Polyvalent

Black Crows camox
Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,73m | 80kg | Expert | Dijon
Taille testée : 174
Acheté : 600€ en ligne
Conditions du test : Saison complète / Toutes conditions (Neige dure / fraiche / printemps - Pistes / Hors pistes).

Points forts

Polyvalence sans aucun doute.

Points faibles

Petit bémol sur glace / carrelage. Manque d'accroche.

Profil :

J'habite relativement loin des stations, j'ai l'occasion de skier une quinzaine de jours par an. Donc compliqué pour moi d'avoir 5 paires différentes que je peux sortir en fonction des conditions. Je prends pour la plupart du temps ce qui est là ! 

1m72 pour 80kilos, j'ai un style de ski plutôt bourrin et suis plus adepte du taillage de grosses courbes aussi bien sur piste que dans la poudre plutôt que de la godille.

J'étais donc à la recherche d'un ski (50/50 - pistes/hors pistes). Je skiais avant des Salomon Sentinel 2012, j'avais donc pris l'habitude d'avoir des rails sous les pieds me permettant d'envoyer sur les pistes avec une grosse stabilité, mais des qu'on s'aventurait dans la poudreuse c'était un peu plus compliqué.

Donc après multiples recherches, discussions, et tests, je me suis orienté vers le Camox.


Piste :

J'ai pu tester ces skis cette saison dans toutes les conditions : neige fraiche, neige glacée, carrelage, et neige de printemps (avant que ce foutu virus / confinement nous oblige à tout arrêter). Et le moins que l'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçu. J'avais un peu peur que la largeur au patin (bien que pas énorme) soit génante pour une bonne maniabilité du ski, mais pas du tout. Ce sont de vrais rails également, et très joueurs et maniables.

- Neige damée, de vrais rails, un régal RAS.

- Neige de printemps, c'est le kiff également, les skis sont vraiments joueurs et le renvoi du talon permet vraiment de s'éclater.

- Neige glacée, carrelage, le seul point "négatif", on se sent moins à l'aise, et le ski -ou peut-être le skieur ;)- perd un peu de sa stabilité et est moins rassurant


Hors piste :

J'ai eu la chance de profiter cette saison d'un stage UCPA à Val d'Isere sur un court laps de temps ou les conditions étaient bonnes (fin Janvier). Et j'ai clairement senti une belle différence avec les Sentinel que j'avais avant.

2 jours de grosses neiges, avec de la neige jusqu'aux hanches, dans la forêt (Le Fornet), alors certes ils n'ont pas autant de portance que des 120 aux patins pour ces conditions là, mais ils font quand même le job, et bien qu'un peu lourd, ils m'ont vraiment permis de m'éclater en fôret.

Dans les champs de poudre (Grands vallons, col pers, aiguille chardonnet, etccc), RAS non plus, je me suis vraiment éclaté avec ce ski.


En résumé, ces skis ont vraiment répondu à mes attentes, et satisferons ceux qui ont ce type de programme (50/50 - pistes/hors pistes)


Pour qui ?

Skieur confirmé / expert n'habitant pas en station et qui cherche un ski permettant d'aller partout.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire