Test Simond Alpinism 22 2016

5 tests Simond Alpinism 22.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,2/10
InariKettu

Un sac multi-activités vraiment bon !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,79m | 70kg | Avancé | Les Contamines-Montjoie
Acheté : 20€ en magasin
Conditions du test : Deux saisons de ski alpin, ski de rando, alpinisme à la journée.

Points forts

Prix, solidité, versatilité, étanchéité, compacité... Facilité à fixer bâtons, casque et skis à l'extérieur. Répartition confortable du poids des skis portés sur le sac.

Points faibles

Manque de rangements intérieurs, absence de grille dorsale respirante (mais vu son programme, c'est cohérent).

Pour le contexte, je précise que j'utilise ce sac en ski de randonnée, ski alpin, et sortie alpinisme à la journée.

Quelle que soit l'activité, le défaut qui revient, c'est l'absence de poche ne se retrouvant pas systématiquement compressée à un moment ou un autre. A l'intérieur, il y a deux rangements, mais celui dorsal sert uniquement pour les objets parfaitement plats, ou assez durs. Et encore, s'ils sont trop durs, on le sent dans le dos : c'est désagréable. Par exemple, une boîte de Doliprane finit systématiquement moins épaisse qu'une crêpe, et rien qu'un petit Opinel va créer une sensation désagréable. Le contact avec le dos est finalement moins rigide qu'il n'y paraît. Et comme il n'a pas de grille respirante, il est vite inconfortable par grosse chaleur en T-shirt : un sac donc peu optimisé pour la rando estivale. Sur la petite poche extérieure, même problème : si on met un truc un peu épais (à condition déjà d'arriver à le rentrer), il risque d'être abîmé si le sac entre en contact avec une surface dure (si on s'appuie sur un mur sans le retirer, par exemple).

Après, rappelons qu'il coûte 20€ et qu'à part ces points là, il est épatant de robustesse, de versatilité et de fonctions pratiques. Une fois mis de côté les rangements peu pertinents, on se retrouve donc souvent à utiliser le rangement principal comme fourre-tout, mais la petite poche non-dorsale à l'intérieur sera nickel pour stocker le stick à lèvres, une paire de lunettes de soleil, un Opinel, etc... histoire d'y accéder rapidement sans risque de les voir s'abîmer. La sangle interne en combinaison avec l'anneau plastique externe fait parfaitement le boulot pour porter une paire de skis de rando, et le poids apparaît plutôt bien réparti : j'ai pu marcher en pente raide avec une paire de 3,5kg sur le dos sans me sentir déséquilibré à chaque pas... grosse réussite pour ce sac. D'autant que toute la conception du sac est plutôt solide, aucun signe de faiblesse même après deux saisons d'utilisation intensive : rassurant pour le porte-skis ! Facile également de fixer des bâtons télescopiques sur le sac avec la sangle élastique (donc potentiellement en même temps que les skis), ils sont bien tenus. Le casque peut facilement être tenu par un clip latéral. Seul le piolet en tête-bêche m'a paru pénible à bien caler. Plutôt confortable dans l'ensemble, et les sangles de maintien réglables remplissent très bien leur office.

Enfin, en termes de volume brut, il ne m'a jamais limité. Même en ski de rando avec le pique-nique, quelques vêtements de rechange, une assez grosse doudoune, les peaux, les couteaux, plein d'eau, tout passe crème (même la solaire). Je peux aussi caler une paire de baskets au fond, elles passent en longueur et largeur ! Très appréciable en ski alpin, je peux changer de chaussures dès la fin de ma session. A noter aussi, il est suffisamment souple pour être gardé sur les télésièges (à condition de ne pas être bourré d'affaires) et parfaitement étanche pour ce que j'ai pu en juger, avec des journées dans la tempête de neige en station.

Pour qui ?

N'importe qui voulant un sac peu coûteux pour faire une multitude d'activités à la journée.
8/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Finition
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire