Test Osprey Kode 2012

4 tests Osprey Kode.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,3/10
Marceaul

Osprey Kode 32 : le compagnon pratique

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,93m | 90kg | Expert | Morzine
Acheté : 70€ d'occasion
Conditions du test : Principalement ski sur piste et freeride, pas encore de rando. Par tous les temps.

Points forts

La grande poche, située contre le dos et qui s'ouvre sur l'entièreté du sac, est vraiment pratique pour organiser facilement le contenu du sac. Elle permet également un accès direct aux éléments dont on a besoin.

Points faibles

Difficile à dire si c'est propre au modèle, ou mon sac en particulier (d'occasion et un peu vieux) : le sac n'est pas 100% étanche. Heureusement, la poche pelle-sonde est la plus exposée et est la seule à transpercer. Tout ce qui se trouve dans la grande poche principale reste en général complètement sec.

Je possède un Osprey Kode 32 vert/gris depuis maintenant quelques années, acheté d'occasion en état correct.


Fonctionnalités

Le sac est constitué de deux poches principales : la première, contre le dos, s'ouvre par l'avant du sac (à savoir qu'il faut enlever le sac pour l'atteindre); la deuxième permet de stocker la pelle et la sonde, et s'ouvre facilement par l'arrière du sac. D'autres petites poches permettent de stocker différents effets personnels : poche pour masque / lunettes, poche qui se déplie pour porter un casque, petites poches sur la ceinture. Enfin, le sac permet de porter les skis en A comme en diagonal.

Aspects pratiques

Selon moi, le sac est vraiment bien conçu et donc pratique à utiliser. Les différents rangements sont organisés de telle sorte qu'il est toujours facile d'accéder à ce que l'on cherche. La poche pour la pelle et la sonde permet un accès direct en cas de problème. Le compartiment pour masque / lunette est accessible d'une simple tirette, et permet de changer très rapidement.

La grande poche principale s'ouvre en grand, sac posé au sol, ce qui est à la fois son plus gros avantage, et un léger inconvénient. Petit inconvénient : impossible de l'ouvrir lorsqu'on porte le sac. Ceci dit, d'autres poches sont disponibles pour les objets qui doivent être accessibles directement. Gros avantage : on peut accéder à l'ensemble des objets stockés dedans directement, sans devoir tout enlever et chercher à taton. A noter que cette poche principale peut facilement se compartimenter pour se transformer en sac photo, avec une place pour chaque objectif et boitier, tout en gardant l'accès très facile à chaque composant séparément. Autre caractéristique de cette grande poche : elle engloutit un paquet d'affaires, sans jamais poser d'inconfort ni présenter de point dur lors du portage. En effet, une petite plaque métallique est insérée dans la paroi du sac qui est contre le dos (mais peut être enlevée pour gagner du poids).

Confort

Une caractéristique importante pour un sac est le confort de portage. Je dois dire que pour ma grande taille, ce sac me va parfaitement. Très confortable à l'utilisation, le poids est bien repris sur les hanches, et l'ensemble est gardé proche du dos, pour éviter les mouvements intempestifs lors de sorties plus sportives. Le portage des skis sur le sac est également très bon, ils sont bien maintenus (je les installe en A) et les éléments du sac en contact avec les carres sont renforcés pour éviter un usage prématuré.

Qualité de fabrication

La qualité de fabrication et la robustesse de tous mes équipements est un autre élément très important pour moi. Je dois dire qu'Osprey fait vraiment du bon matos, en tous cas en ce qui concerne cet Osprey Kode 32. Le sac tient vraiment bien la route dans son ensemble. Les seuls endroits qui commencent à montrer des signes d'usure sont sur le bas du sac, à la reprise de la structure métallique (voir photo).


En conclusion, je suis pleinement satisfait de ce sac, et n'hésiterai pas à en acheter un nouveau si celui-ci meurt un jour.

Pour qui ?

Skieur qui part à la journée, et qui désire pouvoir emporter avec lui tout le nécessaire, tout en restant confortable.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire