Test Plum Guide M 2018

16 tests Plum Guide M.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
derriensbuck

Précise, robuste, polyvalente : on hésitera pas à l'emmener quel que soit le terrain

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | m | 72kg | Expert | Grenoble
Acheté : 300€ en magasin
Conditions du test : Comme les skis MTN95, tous terrains, toute neige, tout temps :)

Points forts

Fiabilité
Légèreté
Glissière réglable
Réglage assimilé DIN (non homologué)
performances à la montée comme à la descente

Points faibles

Taille des cales
Système de pivotement pas toujours simple
Prix !!

Avant ces fixations, je n’avais jamais testé de fixations low tech. C’est donc avec une certaine appréhension et tout un tas d’histoires pas très rassurantes que je suis parti à la recherche de la perle rare. Avec mes MTN 95 Explore, je voulais une fixation light pour pouvoir monter l’attelage partout. Après avoir épluché l’article du Dr Matos, j’ai quand même opté pour une fixation avec réglable en déclenchement latéral et frontal pour la sécurité. Enfin, je souhaitais quelque chose de solide pour ne pas me retrouver dans une combe isolée avec 2 morceaux de fixations dans les mains.

J’allais opter pour la speed turn, best-seller de dynafit et premier prix dans mes exigences. Après présentation et documentation, j’ai préféré la Plum Guide M : c’est local, plus robuste car usiné dans la masse, et le look est sympa

Caractéristiques techniques :

Réglages DIN pour déclenchement frontal et latéral : 5,5 à 12

3 positions à la montée : pas de cale, cale normale (59 mm), cale haute (84 mm)

Choisies sans stop ski

Masse = 690 g la paire (même masse que SpeedTurn 2.0)

Couteaux PLUM uniquement car s’enclenche directement dans un logement de la fixation, au plus près du ski

glissière pour réglage chaussures : 30 mm

Choisies sans cale de maintien pour la chaussure à la descente : comme pour une fixation low tech classique, la chaussure repose uniquement sur les pins dans les inserts à l’avant et sur les broches à l’arrière. Cf photos pour visu avec et sans cette cale.

Aluminium 7075 usiné dans la masse

A la montée :

Les tailles de cales me conviennent très bien. Cependant pour pouvoir faire pivoter la talonnière avec le bâton, il faut un temps d’adaptation non négligeable et une certaine dextérité. Une fois qu’on a pris le coup de main, ça fonctionne bien.

Attention à bien prendre des bâtons dont l’embout est assez fin pour rentrer dans le trou prévu pour pouvoir faire tourner la fixation. Sinon, vous êtes bons pour la faire tourner à la main à chaque fois.

Pour les couteaux, même histoire : un peu galère de les mettre les premières fois. Ça va mieux quand on l’a fait 2 3 fois. Il faut bien faire attention à ne pas forcer quand on a de la neige à l’intérieur, risque d’endommager l’ergot de la fixation qui maintient le couteau. Une fois dans le logement, fonctionnement parfait, au plus près de la neige.

Sinon, le verrouillage du ski en position montée s’effectue simplement. Il suffit de tirer la languette en aluminium noir à l’avant de la fixation.

Le système d’accroche par pins de la chaussure à l’avant est simple à utiliser et surtout robuste. Il n’y a pas de cale pour bloquer la chaussure mais cela permet d’épurer la fixation et surtout le geste devient instinctif après plusieurs utilisations.

Descente :

Même si la descente ne représente que 10 à 20% du temps d’une rando (tout dépend de la caisse de chacun), c’est à ce moment qu’on voit vraiment ce qu’une fix a dans le ventre.

J’ai été agréablement surpris par la stabilité et la précision de la PLUM Guide. On oublie facilement que c’est une low tech et on envoie vite comme avec les fix alpines. Sur tous les terrains, tout va bien. Je me suis même autorisé quelques petits sauts, pas de problème. Le seul problème survient lorsqu’on se retrouve sur une piste très bosselée. Là ça tape un peu puisque la fixation absorbe très peu d’énergie. Attention aux genoux !

En tout cas, pas besoin de la cale de maintien sous la chaussure, sauf si on souhaite sauter des barres rocheuses.

Pour qui ?

C'est pas pour rien que les guides de Cham' les ont choisies : pour tout randonneur qui veut se faire plaisir à la montée et à la descente en étant confiant dans ses fixations ! Bonne alternative (plus cher) aux speed turn de Dynafit

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire