Test Marker Duke EPF 2013

5 tests Marker Duke EPF.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7/10
bihjichou

Pour Randonner Free et pas cher!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,83m | 74kg | Avancé
Acheté : d'occasion
Conditions du test : peuf, neige dammée, soufflée, neige qui colle, de la pente, de la foret, du park du kicker de FSBC, de la freerando de 300 à 1000m de D+. Mon poids est de 77 kg et taille 1m83. Mon niveau :je sers à 11 de DIN

Points forts

à acheter d'occasion, robustesse et durée dans le temps, Din 16, Possibilité de régler toutes sortes de chaussures de ski ou randonnée. Performance en descente

Points faibles

poids lourd; dès que de la glace s'est immicée à la montée, il faut bien nettoyer la plaque pour pouvoir repasser en mode descente; pied surélevé qui dénature/rigidifie le ski? (cf photo6). Fragilité de la patte métalique

Fixation Marker Duke EPF 2013 testée depuis début décembre 2020 à début février 2021, sur plus d'une vingtaine de sorties freerando, poudre, piste, toutes météo.


  • condition du test : peuf, neige dammée, soufflée, neige qui colle, de la pente, de la foret, du park du kicker de FSBC, de la freerando de 300 à 1000m de D+. Mon poids est de 77 kg et taille 1m83. Mon niveau :je sers à 11 de DIN


  • Résumé/Conclusion, pour le lecteur pressé. Je ski cette fix sur des Pettitor de K2 ( 2,3 kg le ski, soit un total de 3,7kgx2, et oui moi je fais de la rando de la muscu cette saison). Cette fixation est simple pour les skieurs venant de l'alpin. C'est une Jester sur plaque. C'est une fixation solide, de freerando, très performante et sécurisante à associer à un fat. Difficile néanmoins d'envisager plus de 1200m de D+ d'apres mon experience.


-défauts: poids lourd; dès que de la glace s'est immicée à la montée, il faut bien nettoyer la plaque pour pouvoir repasser en mode descente;  pied surélevé qui dénature/rigidifie le ski? (cf photo6). Fragilité de la patte métalique (photo7)

-qualités: à acheter d'occasion, robustesse et durée dans le temps, Din 16, Possibilité de régler toutes sortes de chaussures de ski ou randonnée. Performance en descente


Pour le détail du test, lire la suite.

  • Historique : Marker , marque allemande qui date de 1952. Travaille d'abord sur la fixation alpine traditionnelle, puis en 2005 sur des fixations axées freeride et freestyle avec la Duke, première fixation Freerando. La Duke EPF sera un modèle renforcée. En 2015 on note l’arrivée de la Kingpin, première fixation hybride du marché (inserts à l’avant et talonnière alpine). Puis plus récemment on peut mentionner l'alpinist, et la Duke PT cette saison.


  • Contexte : pas de telesiege en 2020? je me pose la question de la rando comme tout le monde. J'envisage du matos neuf, puis en voyant toutes les annonces sur vide grenier du rider, j'opte pour de l'occasion. On me propose des Pettitor montées en fixation à plaque : yeah je vais économiser des chaussures à insert, je vote pour. Certes Marker a mauvaise réputation sur les forum skipass, mais à ce jour je n'ai toujours pas cassé ma fix :-) et C'est parti pour la découverte de la Duke EPF. En hiver je m'efforce de ne pas travailler, trop addict à la pow. 


  • Fiche technique :

-poids : 1,4kg l'une, soit 2,8kg la paire (2,790kg "officiellement")...aouuuuuch

-taille : 2 longueurs. S : 265-325mm (poids alors de 2,760kg) ou L : 305-365mm

-cale de 3 niveaux : (photo 2) et 13°(photo3) ou sans cale ()

-fixation à plaque donc possibilité de chausser des chaussures alpines

-Din 6 à 16 (photo 9)

-marge de réglage pour les longueurs de coque : 60mm

-particularité : EPF (Extended Power Frame) du premier modele de la Duke. "Les skis devenant de plus en plus large, Marker a revisité sa fameuse Fixation en élargissant l'empattement des point de fixations (+10mm). Toute l'embase de la fixation est élargie (28% plus large)"(photo1)

-fixation qui date de 2013. il existe désormais un modèle pro de 2018 avec un DIN à 18

-"Valable pour des skis à plus de 88mm au patin seulement"

-butée avant en acier inoxydable pour plus de rigidité

-renfort en acier sur la talonnière

-butée avant Triple pivot elite



  • Style : pas moche (photo10)


  • Chaussage : simple et accesible. ça fait "clak clak" tmtc


  • A la montée : on bascule le clip orange (cf photo 4) de la position verrouillée (descente) à la position déverrouillée (montée) (photo5). La manip est tres facile, mais attention de le faire avec de la douceur cher skipasseur. Car c'est cette piece ( cf photo 7 que je pointe du doigt) qui est le point faible de la fixation, et qui est tres fragile (cf les forum https://www.skipass.com/forums/sports/ski/freeride/sujet-144469.html ).On claque comme sur des alpines, en fait comme sur une jester16! et bim c'est parti. Il existe 3 positions, à plat, plus 2 cales très faciles à manipuler avec là rondelle du bâton. Puis on se rend vite compte que c'est lourd! Le programme n'est pas compatible avec un ski étroit et léger. Le but est de faire une approche courte, je dirais max 1000 1200 de D+.


  • En mode descente : on bascule le clip orange en mode verrouillage, mais il est donc nécessaire de déchausser pour la manipuler. En théorie c'est tres facile. En pratique, dès que de la glace s'est immicée, il faut bien nettoyer la plaque pour que le plastique blanc rentre dans les rails et pour que la plaque coulisse jusqu'à se verrouiller. J'ai souvent du nettoyer avec mon doigt ( sans gant ou avec sous gant) pour que les petits bouts de glace s'éparpillent ou que je les éjecte. c'est un des défauts. Puis on enelve les peaux et on chausse comme sur une fix alpine et go baby!


  • Les Sensations : j'étais pessimiste en lisant le test de Quen7n. Le pied surélevé, dénature/rigidifie le ski? On peut reprocher une garde au sol trop haute ( cf photo7); mais perso j'arrive à bien ressentir le flex du ski, à butter sur les pettitor, et je carve avec de tres bonnes sensations meme si la chaussure est surélevée. En descente j'aurai du mal à m'en passer....la performance d'une fix de rando c'est quand meme le coté obscur de la Force pour moi....


  • Prix : d'occasion j'ai eu les skis + les fix + les peaux à 300euros. Officiellement prix de la fix seule 350 euros...


  • Pour la note : je met un bon 8/10 ! on part de 10 ( la fixation parfaite) devant les qualités en descente, et l'ouverture du programme freerando. Puis j'enleve 10-1=9 devant le poids, et encore 9-1=8 devant la surrélévation du pied qui a tendance à dénaturé le ski et les rapports de fragilité de la tige métalique. Mais sinon l'avantage de garder ses pompes alpines, et l'achat d'occasion pour faire des économies et ne pas surconsommer, c'est le bon plan!

Pour qui ?

le rider free qui ne veut pas faire de compromis à la descente, et qui n'a pas assez d'argent pour s'acheter une nouvelle paire de pompe à insert

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire