Test Mammut Barryvox S 2020

3 tests Mammut Barryvox S.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,7/10
Andrea Dellacha

Quand le DVA devient votre meilleur ami

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | 1,76m | 64kg | Expert | Grenoble
Acheté : 345€ en ligne
Conditions du test : J'ai eu la chance de ne pas le tester en condition réel. Mode recherche: temps couvert/ ensoleillé Mode émission: tout temps

Points forts

Bonne prise en main avec et sans gants
Un vrai guide, facile d'utilisation
Mode Pro

Points faibles

Pas encore trouvé...
Le prix peut être un inconvénient mais quand on met 600€ dans une paire de ski on peut bien en investir 300 dans de la sécurité

Ma pratique du ski freeride évoluant du traditionnel bord de piste vers des lignes de freerando et freeride plus engagé, il étant tant pour moi de lâcher mon DVA d'ado qui faisait très bien le travaille en émission mais dont les capacités de recherche m'ont souvent lâché dans les entrainements. Fan de technologie et de simplicité je me suis donc tourné vers le Barryvox S de Mammut.

Le Barryvox S à une températures de fonctionnement de -25 °C à +45 °C. Sa batterie tient 300H en mode SEND avec des piles alcalines et 400H avec des piles lithium. Le mode Search lui consomme plus de batterie. Il tiendra donc une saison entière, dépendant évidemment du nombre d'exercices en mode SEARCH effectué.


Ergonomie :

Le Barryvox propose deux accroches, dans la poche avec un système d'élastique que l'on peut fixé au pantalon, sa petite taille lui permet de rentrer dans toute mes poches. Ou sur-soi avec le Barrymount (option que j'ai choisi). Le Barrymount est bien réglé et reglable, le DVA se fait oublier même en position assise. Le Barrymount est très bien pensé, le passage en mode recherche est impossible sans sortir le dva de son support (celui-ci vient en buté) un bonus de sécurité ! Le dva rentre parfaitement dans son support et le système d'attache le maintien bien en place, il n'y a pas de jeu.

En terme de prise en main sa forme avec une ligne affutée lui permet de très bien tenir en main même avec une bonne paire de gants. Les boutons sont intuitifs et il est facile de changer de mode avec et sans gants.

Enfin une grande partie du dva est recouvert d'une sorte de caoutchouc ce qui le rend très résistant aux chocs. Aucunes rayures à signaler sur l'écran.


Allumage :

Il est très rapide à l'allumage, les 4/5 premières un écran avec les informations du propriétaire apparait (il est également possible de renseigner plusieurs infos comme votre groupe sanguin, prénom, nom, tel...) ainsi que la possibilité d’enclencher le mode "test de groupe". En cas d'oublie le Barryvox nous affiche un rappel des règles à suivre pour le test de groupe (espacements 1m/3m).

Il passe ensuite en mode SEND/émission. Les piles sont testé et le niveau de batterie s'affiche en haut de l'écran. L'écran passe en veille après une dizaines de secondes. Une led rouge clignote en permanence nous indiquant le mode actuel.

En cas d'immobilité l'appareil entre en mode ensevelie, vos données vitales sont alors enregistré et l'appareil indique depuis combien de temps la personne est ensevelie ainsi que la durée de détection des données vitale depuis l'ensevelissement (voir photos).

Recherche :

Le Barryvox devient alors votre meilleur ami. Le passage en mode recherche se faite par deux actions, appuyer sur un boutons et glisser la selection du menu. Le dva fonctionne ensuite comme un GPS, il nous guide pas à pas tout au long de la recherche. Il nous indique à quel étape on se trouve (recherche approximative, fine...), à quel distance est le signal et sa direction, ainsi que le rythme à adopter (course, marche, recherche lente) suivant l'étape de recherche. Je vous glisse un schéma en photos, la piste d'avion représente la vitesse de recherche. Arriver à l'étape de recherche du point le DVA vous indique également d'arrêter et de passer à la sonde en vous rappelant comment faire (spirales).

La largeur de bande est de 70m et plutôt très fiable puisqu'il s'agit d'un mode numérique, lors de la recherche fine (moins de 3m) le dva emet un signal sonore (non analogique) pour vous guider.

Le barryvox dispose évidemment une recherche multiple avec possibilité de marquer/démarquer chaque victimes. Avec les flèches (boutons latéral) il est possible de passer rapidement d'une victime à l'autre pour avoir une idée global de la situation et adapter sa recherche en conséquence.

fonction mauvaise direction

Après 4minutes d'immobilité le DVA repasse en mode SEND/émission (désactivable dans les réglages) ce qui permet de contrer une sur-avalanche.

Attention!!! Ce n'est pas parce que son utilisation est facile et guidé qu'il faut négliger les entrainements.

Recherche Pro :

Par défaut la recherche pro est désactiver, celle-ci est destiné comme son nom l'indique aux professionnels. Le Barryvox propose déja de très bonne fonctionnalité de base pour un skieur lambda.

La recherche Pro permet d'obtenir un signal sonore analogique, la bande de recherche passent alors à une largeur de 100m et une portée de 95m. On obtient également une liste des personnes ensevelis ainsi que leurs données vitales (dans l'hypothèse où tout le groupe possède un Barryvox), ce qui permet de faciliter et de rendre efficaces le triages des victimes. Les personnes en enselevelissement profond (+ de 6m) peuvent également être automatique marqué d'un drapeau (comme pour la recherche multiple il est possible de marquer/démarquer chaque victimes).

Le passage en mode pro permet également d'avoir accès au "test de groupe pro", l'écran de guidage est alors remplacer par des données sur les personnes détecté (fréquences, période et pulsation).


Le Barryvox S en trois mots ? Intuitif, Puissant et Rapide


Pour des informations plus précise et techniques pour pouvez retrouvez le manuel constructeur ici: https://static.mammut.com/file/2710-00140_man_fr_3-4_Barryvox_S_Manuel_De_Reference.pdf

Pour qui ?

Tout skieur pratiquants le freeride/freerando/rando et même le bord de piste. Mais également pour les professionnels et alpinistes. Prise en main très simple.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire