Test Lange Rs 130 wide 2015

4 tests Lange Rs 130 wide.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
Lapin38

La perfection en alpin et en freeride

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,75m | 75kg | Avancé | Grenoble
Acheté : 250€ en magasin
Conditions du test : Toutes, du plus froid de l'hiver jusqu'au plus chaud du printemps

Points forts

Simples et fonctionnelles
Tenue et précision exceptionnelles
Flex très progressif

Points faibles

Le strap sur le modèle 2012
La vis de canting qui se dévisse sur le modèle 2015
RAS sinon !

Achtung : je teste ici un modèle 2014-2015, mais c'est un retour de SAV d'un modèle 2010-2011, achetées à l'été 2011.
Les deux années sont purement équivalentes. Et il s'agit donc de cinq saisons de test.

Achetées initialement en 2011 (à -50%, merci le V**** C****** !), j'en suis tombé amoureux dès que mon pied a glissé dedans pour la 1ère fois.
J'ai la chance d'avoir un pied égyptien très régulier, ni trop haut ni trop fin, ni trop cambré ni trop plat, ni trop fin ni trop large. J'ai une cheville forte, mais que le sabot et le collier n'écrasent pas. Et un mollet 'moyen' qui ne nage pas dans le collier.
Ça a matché du premier coup - le coup de cœur !

En revanche "pas trop large" en alpin ça ne veut pas dire grand chose, surtout quand les modèles course sont toujours < 99mm aux métatarses. Je tend plutôt vers les 102mm l'hiver, d'où la nécessité pour moi de ce modèle Wide (100m). Par contre, je n'ai jamais eu à les retravailler derrière, ni à subir de tassements handicapants : la preuve d'un chaussant ferme et bien pensé...et la chance inouïe d'avoir un pied à ce point compatible.

Sur les skis :

Personnellement, j'aime bien pouvoir plier mes pompes et sentir le terrain. J'ai une technique potable, sans plus, un poids dans la moyenne et des skis allant de sérieux (Salomon Sentinel en 191cm) à très faciles (Armada Invictus, Nordica El Capo... entre 185 et 188cm).
Sur les deux vis présentes sur la tige, j'ai donc viré celle du haut pour passer de 130 à 120 de flex.

Tenue : parfaite, en conduite coupée propre sur piste comme en bourrinage en dehors. Je n'ai eu aucun choc sur le tibia ou sur les ongles. Les spoilers permettent d'ajuster l'espace libre sur le mollet. Parfait.

Précision : le pied ne bouge pas (le cou et le talon ne se soulèvent jamais, et il n'y a pas assez d'espace en hauteur pour que le pied puisse pivoter autour de son axe longitudinal), en revanche les orteils bénéficient juste d'assez de liberté pour être vraiment précis, pour être mobile sur ses appuis (avant pied ou milieu, changement de carre...).

Serrage : simple et pratique. 4 boucles classiques (avec un axe au bout des crochets pour les ouvrir facilement) + un strap qui s'est amélioré avec le temps (scratch un peu cheap en 2011, sangle avec mors en 2015). Je serre très peu la 1ère heure, puis j'augmente progressivement. De légères douleurs sur le cou de pied quand je ne respecte pas ce 'temps de chauffe'.

Confort : cf. tout ce qui est dit plus haut. Pour ce niveau de performance, j'ai l'impression d'être dans des pantoufles, que je peux garder toute la journée sans problème. Une chance rare...

Avec l'âge :

Fait rarissime, le plastique avait commencé à se fendre en haut du sabot droit (cf. photos pour l'emplacement).
Ramenées au magasin, elles ont immédiatement été envoyées à Lange (malgré la garantie dépassée), qui a de suite renvoyé un modèle neuf. Merci !

Sur le nouveau modèle, un beau jour la vis de canting s'est subitement dévissée et est tombée en moins d'une demi-journée.
Petit bricolage pour visser quelque chose à la place (rien de parfaitement similaire sous la main).
Penser à mettre du loctite sur ses vis de canting !

Le chausson du modèle 2011 commençait tout juste à se tasser. Mais le chausson étant déjà très fin à la base, le tassement est beaucoup moins problématique que sur des chaussons milieu de gamme 'épais', qui vieillissent très vite et très fort. Et de toute façon avec le retour de SAV, je repars avec une paire entièrement neuve...

En conclusion :

Une chaussure qui atteint la perfection - ça existe. Des soucis de solidité mais qui sont très courants sur des chaussures de ski, même dans ces gammes là - le plastique fendu étant plutôt un raté de fabrication !
En comparaison, j'ai beaucoup moins aimé la Krypton Pro 2 de Dalbello : trop d'espace (alors que c'est sensé être plus fin de 2mm), notamment sur le pied en hauteur et globalement autour de la cheville ; un serrage on/off sur la cheville ; et cette impression d'usine à gaz beaucoup trop personnalisable. Mais c'est un must absolu pour d'autres.
On se répète mais des chaussures, ça s'essaye ! Rien ne remplacera un bon vieux magasin :)

Pour qui ?

Les pieds larges qui veulent bénéficier d'une vraie pompe d'alpin !

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire