On a testé pour vous :  un week-end Freeride à Val Thorens (avec 80cm de poudreuse)

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

On a testé pour vous : un week-end Freeride à Val Thorens (avec 80cm de poudreuse)

4 skipasseurs en mode "au bon endroit, au bon moment"
Val thorens

Décembre 2021, après quelques reports dus à ce que vous savez, Val Thorens et skipass.com convient 4 membres émérites de la communauté à passer un Week End de découverte de la station. Flairant le bon coup, je fais valoir mon ancienneté chez skipass.com et me glisse dans les bagages pour documenter le tout. C'est le principe du Test Privé Expérience : réunir skipasseurs, un membre du staff pour partager un bon moment neigeux dans la vraie vie, avec le soutien d'une destination ou d'une marque (ou des deux).

Sur le papier c'était déjà cool. Sur la neige, c'était encore mieux. On vous raconte tout après cette petite photo prise le dimanche matin, en guise d'amuse-bouche.

Ajoutez des photos (2020px)

C'est fantastique, je me suis sentie tellement privilégiée, je me disais à chaque instant "on a trop de chance d'être là". Une équipe sympa, l'organisation aux petits soins, de la neige toute fraîche en grande quantité... que demander de plus pour un retour sur les skis après une année difficile. Je n'aurais pas pu rêver mieux.

Audrey valide le concept

La dream team

Savoie, Isère, Alpes Maritimes, Bouches du Rhône et Belgique : les origines et expériences de nos testeurs VIP sont diverses mais tout le monde est là avant tout pour la neige, et de préférence celle qu'on trouve en dehors des jalons.  Et de préférence dans sa déclinaison "au dessus du genou". Et ça tombe bien : c'est plutôt bien tombé...

Car ce qu'on ne pouvait ni prévoir, ni réserver, c'est qu'en ce début de saison, CE Week-End en particulier allait se révéler être un des plus poudreux que la station ait connu de mémoire de Valthorinois (avec une marge d'erreur de 8.3%). Timing et sens du service impeccables de la part de la station : c'est à ça qu'on reconnait les grands.

De gauche à droite : Yann et nos 4 mousquetaires :  Audrey, Betty, Ryan et Nicolas

Ajoutez des photos (2020px)

Val Thorens en quelques mots

Est-il encore besoin de la présenter? 

Elue meilleure station de notre système solaire à plusieurs reprises, détentrice du titre de plus haute station de ski d’Europe, poids lourd des réseaux sociaux et reine du buzz floconneux, Val Thorens affiche fièrement son tableau de médailles. Nichée au fond de la vallée des Belleville, au coeur de l'immense domaine des 3 Vallées, la station attire une clientèle cosmopolite de séjournants mais est aussi super attractive pour les skieurs journée rhône-alpins grâce à l'accès facile et rapide par Orelle.  1h20 d'autoroute depuis Grenoble en fond de vallée uniquement, un parking gratuit puis 20 minutes de télécabine et vous voilà au sommet de la Cime Caron à 3200 m d'altitude. Moins de route, plus de ski, le calcul est vite fait.

Avec 99% du domaine situé au dessus de 2000 mètres, la qualité de l'enneigement est la promesse forte de la station : de la fin de l'automne jusqu'au printemps, vous êtes quasiment assurés de bénéficier de bonnes conditions de ski.

C'est ce qu'on est venu vérifier


Au début était le brouillard

Le samedi, la perturbation s'attarde sur les Alpes : il neigeotte, le brouillard est dense, nous naviguons pas mal aux instruments dans un bon 80cm de poudre. Il faut être malin (nous le sommes) pour lire le terrain au mieux gérer ses lignes afin d'éviter de rester scotché sur un replat. Yann sait nous dénicher les bonnes pentes. Elle est froide, elle vole : on mange beaucoup de neige ce matin là avant de céder aux sirènes d'une Tartiflette au Chalet des 2 Lacs. S'en suit un petit passage par la coupe du Monde de Ski Cross pour assister à la victoire du français Terence Tchiknavorian avant d'aller se réchauffer au sauna de l'hôtel. Programme chargé, c'est dur mais on essaye de ne pas trop se plaindre.

Surtout, on sait que ce samedi n'est qu'une répétition de ce qui nous attend pour le lendemain car la météo est catégorique : il va faire beau. Du boulot en perspective ce dimanche, ce n'est pas ce soir qu'on fera des étincelles sur le dancefloor.

Ajoutez des photos (2020px)

Après ski

Ce ne sont pas les activités qui manquent à Val Thorens. A 2300 mètres, les tempêtes peuvent ne pas rigoler, donc la station a prévu de quoi s'occuper.

De notre coté, on aura testé le Laser Game, situé sous le bowling : parfait pour le cardio, très sympa si vous êtes assez nombreux pour vous affronter entre 2 équipes. C'est toujours plus drôle de s'en prendre aux amis, et c'est au final un bon entrainement à la fin du monde qui semble nous pendre au nez. A l'opposé coté températures, parce qu'on adore les chaud-froid, Yann nous aura aussi emmené autour de la station pour une balade nocturne en Fat Bike électrique. Pas évident pas dans la neige fraiche, mais très efficace et fun dès que c'est un minimum damé.

Ajoutez des photos (2020px)

Puis, à l'aube du deuxième jour...

Le souffle coupé dès le réveil par la vue en ouvrant les rideaux de la chambre... La météo ne s'est pas trompée. Immaculée, Notre Dame de La Pointe de la Masse veille du haut de ses 2803m sur Val Thorens. 

Ajoutez des photos (2020px)

Un festival de premières lignes

Le temps d'engouffrer un petit déjeuner le plus copieux possible pour faire le plein des batteries, nous nous mettons en route. Check DVA, brief sécurité et c'est parti pour quelques heures à faire nos traces dans une neige de cinéma. Comme partout dans les Alpes, les hors pistes de proximité finiront par être rayés aujourd'hui, mais notre mission est justement de donner les premiers coups de crayon.

Très tôt, Yann croise Doudou, moniteur du Club Med de Val Thorens, qui accompagne exclusivement des groupes en hors pistes. Ce jour là, il est seul et se propose vite de partager les lignes qu'il a pu repérer avant notre arrivée. En plus d'être sympa, il skie super bien. 

Je précise : aucune marche, ni cheminement scabreux n'a été nécessaire pour les photos présentes dans l'article. C'est uniquement du bord de piste ou du hors piste par gravité, avec accès par les remontées. Pour autant, nous disposions bien évidemment de la trilogie DVA/pelle/sonde (ce qui à ma grande surprise n'était pas le cas de tous les skieurs que nous avons croisé sur certains pentes où l'on est en droit de se poser la question, sans doute estimaient-ils ne pas avoir assez de recul) et surtout sommes restés très conservateurs dans le choix des pentes. La base quoi.

Ajoutez des photos (2020px)

Une journée de travail pas facile facile non plus pour Yann, qui aurait pu être tranquille en cours 2ème étoile ce jour là. Pas de bol.

Ajoutez des photos (2020px)

Eloge de la promenade 

Les 3 Vallées, plus grand domaine skiable du monde. Le lire est une chose, le skier en est une autre.

Les stations jouent la complémentarité, en bonne intelligence, pour offrir l'expérience la plus complète et diverse possible. Ca peut valoir le coup de préparer un peu son parcours de la journée tant les possibilités sont vastes, sans jamais vraiment refaire 2 fois la même piste. Seule contrainte : prenez garde aux horaires des remontées permettant d'effectuer le retour vers votre station d'origine, c'est vite (très) compliqué sinon. 

Notre périple du jour nous emmènera tour à tour sur les domaines de Méribel puis de Courchevel. Les 3 Vallées, c'est le royaume du 6 places qui dépote, un petit choc quand on fréquente d'ordinaire des stations un peu plus rustiques (qui ont leur charme propre hein). Ca va vite, les attentes sont minimales et chaque gare d'arrivée est l'occasion d'un nouveau panorama à 360° : impossible de rester insensible devant ces points de vue, comme une impression de survoler les Alpes. Elles sont belles et grandes nos montagnes.

Ajoutez des photos (2020px)

Et du coup, c'était comment?

On dirait que ça s'est pas trop mal passé ma foi et au cas où les photos ne suffiraient pas à vous en convaincre, je laisse la parole à nos invités du Week-end... 

Ajoutez des photos (2020px)

Quand j'entendais parler de Val Thorens , je m'imaginais : immensité, gros ski, grosse neige, gros potentiel freeride... Je n'ai pas été déçu, le weekend que je viens de passer a totalement répondu à cet imaginaire...

Ryan, fougueux skieur du 06, en photo ci-dessous

Nous avons pu visiter tout le domaine en mode piste et hors piste, sans être gênés par le monde, et avec un enneigement exceptionnel. Etre accompagné d'un moniteur ESF change tout : il sait nous amener dans les bons spots, on ne perd pas de temps à hésiter sur les itinéraires. 

Audrey, dont le sourire ci-dessous résume bien les choses

De la grosse powpow de ouf, des belles lignes de freeride, et un accès facile vers le plus beau domaine skiable du monde

Betty, en mode sous-marin ci-dessous

Chose extraordinaire sur les 3 Vallées, c’est la diversité des vallons et des faces sur lesquelles on peut skier, que ce soit du ski pur piste, ou du freeride. Et cela tant en exposition qu’en déclivité, accessibilité, etc. Il y a je pense toujours moyen de trouver une face qui donne la banane une fois qu’on y a engagé ses lattes. On veut du plein soleil de toute la journée, on bascule sur Orelle. On veut de la végétation, on plonge sur Méribel ou Courchevel, on veut de la face nord parce qu’ailleurs c’est décaillé, on va sur la cime Caron qui dégèlera moins vite. Ces possibilités sont pour moi uniques car compte tenu de la taille gigantesque du domaine et de l’accessibilité « tout skieur », c’est vraiment le top.

Nicolas, enthousiaste et précis, dans les mots et sur la neige

Je prends un sérieux parce que je suis une fille sérieuse

Betty, à la pause déjeuner

Dernier run pour la digestion

Les restaurants d'altitude sont un piège. Ils nous tendent les bras, mais il faut savoir résister (un peu), car l'expérience montre que celui qui se pose avec un plat du jour et une bière a bien du mal à repartir ensuite. Nous skions donc jusqu'à la limite de nos modestes réserves, pour nous attabler vers les 14h, laissant ensuite filer la fin de journée en pente douce. Sacrilège pour certains sans doute, mais on a fait le job, et même plus pour une journée de reprise. Il est temps de rentrer, c'était bien bien bien.

Ajoutez des photos (2020px)

Notre camp de base

Un petit mot sur l'hôtel Marielle qui a nous accueilli ce Week End. Pour son ouverture cette année, l'hôtel offre de très belles prestations, haut de gamme (comme bien souvent à Val Thorens) mais sans être guindé. La plupart des chambres offrent une vue directe spectaculaire sur le front de neige et le départ/retour skis aux pieds est un vrai plus. Ajoutez le confort des chambres, un buffet de petit déjeuner pantagruélique (celui du soir est top aussi), un sauna qui prendra soin de vous le soir venu : nous avons été comme des coqs en pâte pendant 2 jours.

Et oui : les snowboarders sont les bienvenus. 😅

Ajoutez des photos (2020px)

un hôtel grand luxe et chaleureux, des chambres avec vue sur les pistes et un lever de soleil magnifique. Perso j'ai adoré ! Et le buffet au top ! On s'est régalés du début à la fin 

Betty

Remerciements

Un grand merci à toutes les personnes ayant contribué et participé à ce chouette Week End : Audrey, Betty, Nicolas, Ryan coté skipasseurs de choc,  Justine et Thibaut de Val Thorens, Grégoire de l'hôtel Marielle et bien évidemment Yann Girard, notre super guide pendant le Week-end (n'hésitez pas à faire appel à lui à l'ESF de Val Thorens pour découvrir le domaine)

 Un super week end qui a su nous faire découvrir une belle station avec à la fois du sport, du ludique avec le VTT, du calme dans le spa et de délicieux repas autant à l'hôtel que sur les pistes... un week-end que je n'aurais jamais pu m'offrir et qui m'a mis des paillettes dans les yeux ! c'est un peu le golden ticket de Charlie et la chocolaterie ;) 

Betty

On reviendra pour

- manger du fromage fondu. Finalement le seul point noir car il fallait bien en trouver un : malgré l'excellence du buffet de l'hôtel Marielle, on regrette le fromage faux pas : rien à faire fondre le soir au restaurant! (  Impardonnable de la part d'une station qui a tant misé sur la communication fromagère, jusqu'à installer des appareils à raclette sur ses télésièges.

- tester la Tyrolienne, fermée lors de notre passage. Une grande déception pour Betty.

- être un peu moins sages sur l'après-ski, d'autant que la station a une solide réputation dans le domaine. Mais bon, avec autant de poudreuse ET du soleil au programme, nos priorités étaient claires.

- skier tout simplement pour se dire encore la chance que l'on a d'avoir de si beaux domaines skiables "à domicile"


Coupe du monde de skier cross

Après une pause roborative au Chalet de la Marine plus tard, décision est prise d'aller digérer au pied d'une des deux épreuves de Coupe du Monde de skiercross qu'accueille Val Thorens ce Week End.  L'occasion de recroiser de vieilles têtes de la grande époque du ski cross au X Games, et de compatir avec les techniciens qui ont du bien galérer sur la préparation des skis avec de telles conditions de neige. Cela devait bien faire 15 ans que je n'avais pas déclenché une photo dans la discipline. La visibilité est "variable", on craint un moment l'annulation mais ça passe, et l'on a la chance d'assister en direct à la victoire de Terence Tchiknavorian devant Bastien Midol ainsi que le de podium Marielle Berger-Sabbatel

Cet article est une production Skipass.com réalisée avec le soutien de Val Thorens
G
Staff
Texte, Photos Guillaume Lahure
fondateur de skipass.com, inventeur du slogan In Tartiflette We Trust, ce qui avouons le pose un homme.
7 commentaires
freeryan
Statut : Confirmé
inscrit le 12/02/05
Superbe article Guillaume
Encore un grand grand M E R C I
A toutes les personnes présentes ou non mais qui ont rendu possible ce merveilleux week-end ...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Shane Harrisson

inscrit le 09/10/17
Stations : 4 avisMatos : 63 avis
Des étoiles plein les yeux, des souvenirs plein la tête, de très très belles rencontres. Je cite Ryan: M E R C I.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

HerveC
Statut : Gourou
inscrit le 23/11/09
Stations : 2 avisMatos : 67 avis
J'y étais le même week-end ... qu'est ce qu'on a pu en manger de la neige :D
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LeKeke
Statut : Confirmé
inscrit le 09/09/10
"Nichée au fond de la vallée des Belleville, au coeur de l'immense domaine des 3 Vallées" : Biiip biiiip oxymore detected ! :D
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

powpowpowwww

inscrit le 27/12/21
Sympa mais il s'agirait de slasher un peu plus, même si on fait pas du snow, cette peuf mérite de voler un peu plus :D
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chin@ill
Statut : Confirmé
inscrit le 04/01/06
Stations : 4 avis
J’y vis à l’année, et c’est à ce genre d’articles que je mesure ma chance…
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.