Wedze Patrol 105Ti: que le co-développement débute !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Wedze Patrol 105Ti: que le co-développement débute !

Deux skipasseurs participent au développement d'un ski freeride.
Wedze
Oliver Gough
Texte :
Photos :
Wedze
Vidéo :
Wedze

Quel lecteur de Skipass.com n'a pas déjà rêvé de devenir testeur pour une marque de skis ? Essayer les nouveautés avant même que la presse ne soit au courant ? Participer intimement au développement technique d'une paire de lattes ? Ça vend du rêve un peu non ?!

Et bien ceux qui ont suivi un peu l'histoire comprendront déjà de quoi nous allons parler. Souvenez-vous à l'automne 2020 dans un monde pré-Covid d'un article Test Privé qui était paru de la marque Wedze à la recherche de 2 skipasseurs pour co-développer un ski freeride. Bien évidemment, fans de grosses barre à mines que vous êtes, il y avait du monde au portillon.

Il n'y avait malheureusement que deux places et ce sont Marceau (Marceaul) et Damien (Pioul) qui ont raflé la mise.

Deux profils différents, tant dans leur histoire avec le ski, que dans leurs styles, leurs envies, leurs expériences et leurs ressentis, mais deux passionnés, très intéressés pour donner leur avis aux équipes de Wedze sur ce que devrait être leur futur ski freeride.

Ajoutez des photos (2020px)

Présentations

Marceau

29ans, originaire de Belgique mais travaillant à Lausanne dans l'informatique, il est passionné de ski depuis très longtemps et skie majoritairement aux Portes du Soleil, mais aussi dans de nombreuses stations du canton de Vaud et dans le Valais en Suisse.

Sa journée de ski idéale: "De la poudreuse bien évidemment. Skier en station pour faire un maximum de dénivelé négatif, puis une fois que tout est tracé, chausser les peaux et basculer sur un versant qui n'a pas encore été skié".

Son ski préféré actuellement: L'ancien Katana de chez Volkl.

Marceau a été sélectionné grâce à ses tests très pertinents de skis typés freeride, mais aussi pour ses participations nombreuses et qualitatives sur le forum. Bien qu'il n'ait pas grandi dans les montagnes ni été au club de ski tout minot, son côté "ingénieur" le pousse à vouloir comprendre comment fonctionne un ski et ce qu'il peut en tirer par rapport à ses attentes et son niveau. Une excellente recrue qui saura être objectif quant aux retours donnés !

Ajoutez des photos (2020px)

Damien

40ans, originaire d'Albertville mais résidant désormais à Lyon, il est ancien compétiteur sur les Freeride World Qualifiers et donc très solide sur ses appuis. Sa station de coeur est Arêches-Beaufort mais il a bien à coeur de découvrir de nouvelles destinations partout en France.

Sa journée de ski de rêve:  "Un bon 40 de peuf avec les potes à se tirer la bourre au home-spot d'Arêches."

Son ski préféré actuellement: Le Scott Scrapper 115.

Damien a été sélectionné pour son expérience très freeride. Avec ses années sur les Qualifier il a aussi poncé un bon nombre de skis comme en témoigne son profil Matos. Il saura facilement trouver les points positifs et les défauts d'un bon ski de freeride. Cette curiosité l'amène à vouloir décortiquer ces nouveaux skis Wedze afin que d'autres comme lui, puissent goûter aux joies des courbes rapides en dehors des pistes damées.

Ajoutez des photos (2020px)

Co-développement : késako ?

L'idée vous l'aurez compris dans ce co-développement n'est pas simplement de faire appel à 1 ou plusieurs pro-skieurs comme le font une majorité de marques de ski dans les phases de tests de leurs prototypes. Ici Wedze veut découvrir les envies et les besoins de bons skieurs "normaux" pour l'aider à affiner les choix dans la construction de ce nouveau modèle big mountain, un style de pratique dans lequel la marque n'a jamais mis les pieds. L'important est que l'acheteur potentiel du ski soit celui visé dès le développement. Le ski "par toi, pour toi" en quelque sorte.

L'autre intérêt d'un testeur "novice" est qu'il pourra faire ressortir les problèmes évidents (pour lui) là où l'équipe de développement sera peut être concentrée sur un détail technique qui ne fait la différence peut-être que pour 2% des skieurs.

Décathlon, et toutes les marques qui le composent, est un grand aficionados de cette pratique de co-construction car elle permet à leurs chefs de produits d'être souvent en contact direct avec le consommateur final et mieux comprendre ses besoins. Ils ont même lancé une plateforme de “recrutement” pour partir à la rencontre de ces futurs co.developpeurs. L'idée n'est pas de baisser la qualité d'un produit pour convenir à Mr ou Mme Toutlemonde, mais bien d'extraire les détails clefs qui font la réussite d'un produit et d'aller droit au but dans la conception.

Ajoutez des photos (2020px)

Quand est-ce qu'on skie ?

On vous passe les détails de l'organisation, mais le rendez-vous était fixé pour deux jours de tests à Nendaz, station Suisse accolée au domaine de Verbier où Wedze est partenaire avec quelques pisteurs de la station qui testent notamment la durabilité de la gamme Patrol et des bâtons de ski. Ces pisteurs de tous horizons chaussent régulièrement des protos Wedze et apportent notamment des retours quant à la durabilité des lattes.

Ajoutez des photos (2020px)

Etape n°1 : devenir testeur

En bon gentils organisateurs, Wedze nous avaient prévu une première journée de tests initiatique afin de reprendre déjà des sensations sur les skis (la journée que nous vous contons a eu lieu tout début décembre 2020 - entre deux vagues de Covid, ce qui explique les masques sur certaines photos. C'est surtout la saison où les stations françaises sont restées fermées mais heureusement pour ces tests, ce n'était pas le cas en Suisse).

Les objectifs clairs étaient donc fixés pour nos testeurs en herbe sur les deux premières rotations de la journée :

  • il faut découvrir et effectuer des repérages sur la piste où vont s'effectuer les rotations, la découper en sections et caler son style de ski selon les sections : le but est de reproduire les mêmes virages et comportements aux mêmes endroits afin de pouvoir comparer les différentes sensations de chaque ski essayé.
  • intégrer le protocole de tests: la fiche à remplir pour recueillir les sensations comprend de nombreux items qu'il convient de noter de 1 à 5. Pour pouvoir les noter il faut d'abord les comprendre pour que chacun parle le même langage. C'est là que Roberto, l'ingénieur de développement skis de Wedze entre en scène et voici son protocole: Chaque ski ne sera testé que sur une descente. A chaque rotation il faudra donc noter ce ski, rédiger ses impressions sur papier lors de la remontée en télécabine et SURTOUT : ne pas échanger avec ses collègues testeurs afin de ne pas influencer le jugement de l'autre. Les skis sont simplement numérotés et rien sur leur graphisme ne donne d'indices sur leur construction.
Ajoutez des photos (2020px)

Une mise en bouche de test

Bien évidemment il est impossible de chausser et de se lancer comme ça, directement sur ce ski mythique que Wedze souhaite co-développer avec nos lecteur. Il nous fallait un test d'entrainement !

C'est là qu'arrive une petite pépite de surprise : Ces entrainements se feront sur une version plus musclé du Patrol 95 sorti par la marque en 2020.

En effet, ayant eu pas mal de bons retours sur ce ski, Wedze a souhaité en produire une série limitée plus pêchue et costaude que celle actuellement en magasin. L'équipe développement l'assume, cette nouvelle version du Patrol 95 est plus exclusive pour convenir à des skieurs experts.

Cette version limitée (le Patrol 95Ti) sortira cet hiver. Pour les curieux, nos équipes ont eu l'occasion de la tester, vous pouvez découvrir la bête sur le lien ci-dessus. Nos testeurs ont donc eu l'occasion de préalablement tester cette nouvelle version encore en développement à l'époque, ce qui aura permis de confirmer certains choix de développement opérés par la marque.

Ajoutez des photos (2020px)

Action !

C'est parti donc pour cette première journée de tests. 5 versions du même ski (en apparence) avec tous des variations subtiles au niveau de la construction. Dès les premiers virages je vous laisse imaginer comment fument les cerveaux !

Ajoutez des photos (2020px)

Les runs s'enchainent et se ressemblent conformément aux demandes des ingénieurs. 

Pour ce premier test, les skis sont mis à l’épreuve sur piste. Pourquoi donc alors que la marque cherche à développer un ski Freeride ? L’idée était de mettre le ski à l’épreuve dans des conditions difficiles sur neige dure. C’est un moyen ainsi de faire ressortir ses points faibles et d’optimiser les sensations pour nos testeurs en herbe.

Les différents skis sont skiés de la même façon et nos testeurs se prennent vite au jeu d'effectuer les mêmes virages aux mêmes endroits... le petit saut, qui s'enchaine avec le mur de bosses, puis les grandes courbes à plat, la godille... il faut tout tenter. On sort aussi sur les bords de piste afin de voir comment tout cela réagit dans la trafolle et les neiges changeantes.

Ajoutez des photos (2020px)

A chaque remontée le silence est de marbre.. ce n'est pas si simple de donner un ressenti précis, mettre une note puis remettre ses jambes et sa tête à zéro pour repartir sur une paire de lattes différente. Pourquoi aussi peu de temps sur chaque ski ? Pour garder les premières sensations avant que le corps et l'esprit ne s'habituent à le skier. Nous sommes pour la majorité bien foutus : nos capacités d'adaptations sont étonnantes, donc des rotations courtes entre les différentes paires permettent de tout le temps remettre le compteur à zéro et avoir des sensations fraîches.

Ajoutez des photos (2020px)

Verdict ?

A la fin des 5 rotations, Roberto nous offre l'opportunité de refaire un run avec un ski sur lequel on n'est pas certain des notes. Une petite seconde chance pour confirmer un ressenti après avoir skié tous les autres. Mais la nature fait bien les choses, cette descente supplémentaire ne fera que valider les premières sensations - on vous l'avait dit !

Vient donc l'heure de faire un compte rendu complet auprès de Roberto, un par un, bien évidemment afin de ne pas s'influencer.

Là, l'exercice est aussi difficile car il faut trouver les mots justes pour expliquer ce que l'on a ressenti. L'idée n'est pas de comprendre pourquoi l'on a eu ces sensations, mais juste de les décrire - Roberto et l'équipe de conception se chargeront de traduire ces sensations en contraintes techniques et modifier le ski en conséquence avant les tests longue durée et les versions de prototypes d'industrialisation.

Ajoutez des photos (2020px)

Le soir venu, après un repas bien mérité, Roberto a déjà extrait toutes les notes et composé des graphiques en étoile selon les skis afin de pouvoir visualiser un peu mieux les résultats obtenus. Les échanges sont bien évidemment riches et intenses. Nos testeurs Damien et Marceau posent d'ailleurs de nombreuses questions... Mais on en est où là dans les phases de développement ? Comment ont été fabriqués les skis que l'on va tester demain ? Les réponses... dans le paragraphe suivant !

Ajoutez des photos (2020px)

Petit intermède technique

Les prototypes du Patrol 105Ti skiés en jour 2 sont des prototypes sortis tout droit de l'atelier de prototypage interne de Wedze (dont nous vous ferons une présentation plus complète dans un prochain article). Ces skis ont donc été dessinés, découpés, moulés sous vide au pied du Mont Blanc dans un atelier du siège de la marque. Cet atelier permet d'être réactif dans la création de prototypes et faire plusieurs itérations de modèles pour affiner les choix grossiers en termes de construction. Titanal ou non? Si oui, quelle longueur et forme de la plaque? Ajoute-t-on du carbone? Quel bois utilise-t-on pour le noyau? Les possibilités sont infinies mais ici il fallait s'en tenir à 5 options maximum, les finitions et les tous petits détails seront perfectionnés ensuite.

Ajoutez des photos (2020px)

Jour 2 : test du Patrol 105 Ti

Que les choses sérieuses commencent !

Après une bonne nuit de sommeil à rêver de lignes de côte, de cambres et de noyaux bois, il a fallu vite s'envoyer le petit déjeuner afin d'être de bonne heure sur les pistes car le gros du boulot attendait nos Skipasseurs et les équipes Wedze.

Le protocole est acquis grâce aux tests de la veille et chose importante : malgré des skis d'un programme différent, le protocole reste identique.

Heureusement pour tout le monde, la neige l'est aussi, mais une rotation d'échauffement permettra de réadapter les endroits de piste où l'on souhaite tester tel ou tel aspect du ski. En effet on change un peu de programme par rapport au 95. Si la piste ne reste pas loin pour les mêmes raisons qu’évoqués précédemment, les bords de piste seront plus sollicités et les courbes rallongées avec le 105 !

Ajoutez des photos (2020px)

Là aussi la consigne principale était de ne pas échanger sur les ressentis ni même sur le look du ski. C'était "Tu bosses dans quoi?" ou "Tu skies où d'habitude" si vraiment nos testeurs n'arrivaient pas à tenir leur langue.

Comme la veille il fallait donc évaluer 5 skis aux constructions différentes, dont un, muni d'un look complètement différent avec un graphisme "abeille": un petit délire personnel de l'équipe de conception dont l'idée était de participer au Derby de la Meije, tous déguisés en abeilles ! Inutile de préciser qu'il fallait donc faire abstraction du look aussi.

Ajoutez des photos (2020px)

La facilité à se transformer en testeur est inée chez Damien et Marceau. Ils prennent leur rôle très au sérieux et enchaînent les rotations. On les voit être actifs sur les skis, tenter de les mettre en défaut, tester leur maniabilité, stabilité, tolérance, accroche. Descente après descente ils affinent leurs sensations et leur verdict final devient de plus en plus clair. Grâce à un test bien protocolé et des testeurs qui prennent leur rôle au sérieux, le boulot est bien entamé ce qui permet plus facilement d'extraire les informations nécessaires pour avancer sur ce projet.

Ajoutez des photos (2020px)

Après une descente sur chaque ski et un dernier run pour pouvoir vérifier un ressenti (comme la veille) c'est l'heure de conclure auprès de Roberto et mettre sous forme de mots les sensations de la matinée.

Les avis vont globalement dans le même sens. Une version est plus stable alors qu'une autre est très joueuse, une est plus facile à mettre sur la carre alors que la dernière est difficile à tourner court. Rapidement Damien et Marceau trouvent les mots pour raconter leurs ressentis. Ces mots sont notés par Roberto, car même s'ils ne sont peut être pas exacts, ils traduisent un véritable sentiment, et d'un skieur passionné à un autre, au bout du compte on parle tous le même langage.

Ajoutez des photos (2020px)

Et pendant que des souvenirs de groupe sont récoltés par le photographe, Roberto est déjà la tête dans l'ordinateur pour condenser les données et pouvoir faire un premier retour de l'expérience.

Bien que le verdict ne soit pas tranché, de claires disparités émergent selon les versions des prototypes. Tous se "skient" bien, mais l'idée est ici de trouver la paire qui excelle et qui surtout correspond au cahier des charges défini par la marque: développer un ski de freeride de 105 accessible mais puissant et polyvalent quelque soit la neige.

Ajoutez des photos (2020px)

Damien, Marceau ainsi que toute l'équipe Wedze sont repartis de cette journée avec des étoiles dans les yeux et des idées dans la tête. Cette première coopération entre deux testeurs d'horizons différents et la marque auront lancé ce processus de co-développement de la plus belle des manières. Le nouveau Patrol 105 Ti file droit vers la prochaine étape du processus de développement ! 

Sauf que...

Hibernation forcée...

A l'époque de ces premiers tests (en décembre 2020), l'objectif était de se retrouver au printemps pour tester des prototypes plus aboutis et dans des conditions hors piste. Malheureusement comme vous vous en doutez, le Covid est (re) venu semer le trouble. Outre le fait de ne pas pouvoir se réunir et organiser une telle journée à cause de la non ouverture des stations en France, c'est aussi le processus de développement qui a été affecté : manque de matières, usines tournant au ralenti, règles sanitaires au sein de Decathlon empêchant les tests terrain avec des personnes extérieures...

L'équipe de furieux développeurs en interne à tout de même pu faire deux belles journées de poudreuse (une aux Marécottes et une à Verbier fin de saison 2021 pour jauger du comportement des skis en grosse neige). Le rapport était concluant !

Le contact a été maintenu avec Damien et Marceau par le biais de réunions en visio afin qu'ils puissent suivre de près les étapes de validation du design et des graphismes. Un travail tout particulier a été apporté à ce joli talon en queue d'hirondelle et vous sera dévoilé plus amplement début février...

En attendant de tester les prototypes d'industrialisation (l'étape qui consiste à valider les prototypes industriels créés en usine avant la production réelle), profitez bien de ce début de saison et on se retrouve en février pour plus de détails sur le version finale du Patrol 105 Ti - Skipasseur approved.


Allez ! Pour vous faire patienter, voici en avant première un petit teasing de ce futur Patrol 105Ti qui devrait sortir la saison prochaine... On vous en dit plus tout bientôt !

Ajoutez des photos (2020px)
Cet article est une production Skipass.com réalisée avec le soutien de Wedze

11 Commentaires

Nicolas Puylanguette Super article, et pour avoir rencontré Marceau et l'equipe Wedze au Derby, on sent que c'est dans des mains de passionés !
La version finale était magnifique malgrès son manque de rocker (la talonette alu est une oeuvre à elle seule)
legersois32 Hello Nicolas! C'était bien sympas de vous rencontrer à la Meije! On continue d'afiner le profile du ski et en particulier son rocker avant! A suivre...
2
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Marceaul Un énorme merci à l'équipe Wedze, à Damien, à Skipass. Des excellents moments, des découvertes, des discussions entre passionnés (et ça je dois dire que ça transpirait dans toutes les équipes Wedze avec qui on a eu la chance de skier et échanger, pas uniquement côté freeski), du ski. Bref une expérience "hors du commun" sans aucun doute !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

boulet69 Toujours aussi propre sur les skis le James même en casque rose :)l équipe wedze est passionnée et participer à un tel projet doit être top
Bel article ,merci les gars
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

pioul Je confirme que l'expérience était top ! Ça bouge fort côté Wedze, avec de superbes skis que j'ai pu découvrir, loin de l'image que je m'en faisais et d'autres à sortir prochainement 😉. Voir l'envers du décor, se mettre dans la peau d'un testeur et participer au développement d'un ski a clairement été passionnant. Quant aux équipes Wedze ce sont effectivement des passionnés, du désigner au chef de produits, sans oublier Roberto, le magicien capable d'interpréter nos ressentis et de traduire ça avec les matériaux et la structure qui va bien pour que le proto suivant colle encore plus aux attentes !
legersois32 Merci, c'est un plaisir d'échanger avec vous 2!
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bkkaset Ça devait être une top expérience pour les (un peu) geek du matos que nous sommes! Je pensais à votre TP justement quand j'ai vu la sortie du 95ti. J'avais déjà super apprécié le contact avec wedze lors du TP du patrol, ils étaient super à l'écoute alors là j'imagine bien la bonne ambiance de travail!
On en reveut des TP exp de ce type ;-)
J'espère réussir à trouver un 95ti à tester et l'an prochain votre ski.
Ps : je trouve la gamme wedze super intéressante mais comme lors du TP du patrol je me demande si cela marche car on reste dans des produits de niche à image de marque. Alors j'ai bien compris qu'ils essayent de se construire une image ici, avec burati dans la team ou avec des productions "capsules" façon BC . Je me rappelle des retours des gens sur le Facebook de skipass quand ils avaient posté mon test du TP ça oscillait entre "test Fake" et "decath lol" En tout cas j'espère qu'ils garderont l'ADN decath qui reste le rapport Q/P car quand on voit les prix des skis neufs qui s'envolent...
legersois32 Hello bkkaset , L'ouverture vers les passionnés est dans l'ADN de la Team. On a encore pas mal de nouveau projet dans le four! On va continuer à concevoir avec des externes en TP expérience, via nos ambassadeurs ou via notre plateforme de cocréation, https://cocreation.decathlon.fr/
Notre cible est plus que jamais rendre accessible toutes les formes de ski du débutant au Passionnée!
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

skijeff68 Un 105 TI avec queue d'hirondelle ? Wow! J'ai hâte d'être en février pour voir ça et surtout ...le tester!!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.