Protocole et pass sanitaire dans les stations de ski

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Protocole et pass sanitaire dans les stations de ski

on fait le point à la veille de la saison de ski
Covid
Photos :
Guillaume Arrieta

Alors que la saison de ski est sur le point de débuter, faisons le point sur le protocole sanitaire qui attend les skieurs en France. Et cette saison, la feuille de route a le mérite d'être claire.

 Sans surprise, masque et pass sanitaire feront partie de la panoplie du skieur édition 21-22.

Masque obligatoire pour tous

L’application des gestes barrière s’impose sur l’ensemble du domaine skiable. Les exploitants de remontées mécaniques mettront du gel hydroalcoolique à disposition aux endroits pertinents.

Le port du masque, homologué Afnor, sera obligatoire dès 11 ans, dans les situations suivantes :

  • Sur les remontées mécaniques (à l'exception du téléski)
  • Dans les files d'attente organisées par l'exploitant
  • Dans les attroupements autour des remontées mécaniques

Le masque n’est pas obligatoire sur téléski et tapis si emprunté par 1 seule personne à la fois.

Il n'est pas prévu de jauge et/ou limitation de capacité des remontées mécaniques.

Concernant les tours de cou, seuls ceux qui sont filtrants et homologués seront autorisés comme alternative aux masques. Très pratiques au ski et adaptés à ce protocole, les tours de cou homologués permettent d’être mis et enlevés sur le nez en quelques secondes. 

Le masque n’a pas besoin d’être porté pendant la pratique du ski.

Pass sanitaire coté skieurs

Il sera obligatoire pour accéder au domaine skiable si le taux d'incidence était amené à dépasser les 200 cas pour 100 000 habitants au niveau national. En pratique, si l'on observe l'évolution rapide de la situation au 22 novembre 2021, avec un taux d'incidence à 171 (120 il y a 3 jours), le seuil devrait être atteint dans les prochains jours. Mise à jour : il est de 191 ce mercredi 24 novembre au matin...

Ces mesures pourront évidemment être revues en cas d'inversion de tendance, rien ne dit à ce jour que le pass sera imposé tout l'hiver!

Les modalités seront alors les suivantes : 

- Pass sanitaire obligatoire pour les usagers des remontées mécaniques (12 ans et plus) : soit un schéma vaccinal complet, soit un test négatif, soit un certificat de rétablissement.

- Annoncé au plus tard le mardi pour le samedi suivant. En pratique, il y a de fortes chances qu'il soit de fait en vigueur dès l'ouverture de la plupart des stations dans les prochaines semaines.

- Un plan de contrôle sera défini par le préfet en lien avec les maires, avec le concours des forces de sécurité intérieure.

- Des contrôles  seront réalisés auprès des personnes accédant à l’espace de vente des titres de transport.

- Des contrôles seront réalisés dans les zones de départ des remontées mécaniques par le gestionnaire ou toute personne qu’il habilite à cet effet. En cas de non présentation du passe sanitaire, l’accès à la remontée sera refusé ;

- Les moniteurs des écoles de ski procéderont au contrôle des passes sanitaires des élèves de plus de 12 ans en début de cours. En cas de non présentation du passe sanitaire, l’accès au cours ne sera pas autorisé.


Et en dehors des pistes?

C'est la règle générale qui s'applique, celle qui rythme notre vie quotidienne depuis cet été. Le pass sanitaire sera ainsi exigé pour les restaurants, bars, en station ou sur le domaine, en intérieur comme en extérieur. Il en ira de même pour tous les lieux de loisir et de culture accueillant du public (piscine, bowling, salle de jeu, cinema...)

question bonus : pour les établissements uniquement accessibles par les remontées mécaniques, le protocole n'indique pas à ce jour si le passe sera réputé acquis et si l'établissement sera dispensé de contrôle. On plaisante, on sait bien que du fait de l'explosion du ski de rando, les lieux uniquement accessibles par remontées mécaniques n'existent plus (même si on tire notre chapeau au randonneur qui déciderait d'aller prendre son café à l'Aiguille du Midi sans emprunter le téléphérique du même nom).


Pass sanitaire, coté personnels

Au final, c'est sans doute le point le plus complexe pour les stations, dans un contexte déjà pas simple de recrutement des personnels saisonniers. A quelques jours / semaines du début de la saison, les contraintes vont s'accumuler pour les personnels non vaccinés, qui ne pourront de surcroit disposer d'un schéma vaccinal complet avant au mieux 5 semaines. Le recours régulier aux tests, payants, sera dès lors obligatoire.

Seront concernés par l'obligation du pass sanitaire :

  • tous les personnels en contact avec le public (sécurité des pistes, remontées mécaniques, contrôle/accueil client...)
  • tout salarié empruntant les RM aux mêmes heures que les clients, ou partageant les lieux fermés dans lesquels se trouve le client.

Les exploitants employeurs seront chargés de vérifier que les salariés concernés possèdent un passe sanitaire valide.

parmi les points évoqués :

  •  Domaines Skiables de France est favorable à la prise en charge d’un test sur deux, pendant les 5 semaines nécessaires au salarié pour compléter son schéma vaccinal s'il fait ce choix. Cette prise en charge, facultative, constituerait un avantage en nature, soumis à charges patronales et salariales.
  • La possibilité de délivrer, pour les salariés soumis au pass sanitaire et qui présentent un justificatif de statut vaccinal complet, un titre spécifique permettant ensuite une vérification simplifiée.


Sources : Domaines Skiables de France, CovidTracker et sites gouvernementaux.

Commentaires
Les commentaires sont clos
.