L'architecture au service du ski

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

L'architecture au service du ski

Un hommage aux bâtiments qui font l'ADN de la station au célèbre bonnet rouge.
La plagne
Texte :
OT La Plagne
Photos :
Header : Olivier Allamand

Il toise le domaine de La Plagne, l'immense "Paquebot des Neiges" d'Aime 2000 vient de souffler ses 50 bougies. Ses trois pyramides sont emblématiques de ces bâtiments désormais estampillés "vintages", créés par et pour les amoureux du ski à la naissance des premières stations de montagne.
A La Plagne, on les retrouve aussi à Plagne Bellecôte, Plagne Centre et Plagne Villages, tous pensés avec audace par un jeune architecte des années 60, Michel Bezançon. Plus que novateurs pour l'époque, ces partis-pris architecturaux pionniers et engagés se veulent au service du skieur, cocons douillets d'après-ski et facilitateurs de séjours enneigés.

L'architecture à La Plagne, c'est toute une histoire…


Ajoutez des photos (2020px)

Des créations visionnaires, témoins forts d'une époque dorée

"Audace", c'est le premier mot qui vient à l'esprit lorsqu'à ski, on côtoie ces géants de béton, de verre et de bois qui dessinent la silhouette du domaine d'altitude de La Plagne. Des immeubles hauts et imposants, comme on en trouve en ville, et qui créent parfois la controverse. L'inspiration vient d'ailleurs -en partie- des premières banlieues françaises, habitats aujourd'hui désuets et décriés. Sur des sites perchés à plus de 2 000 m, équipés des technologies de l'époque et d'une route encore approximative, il fallait oser s'investir -dans tous les sens du terme- dans de tels travaux d'Hercule, il fallait oser foncer tête baissée dans de nouveaux concepts, totalement inédits et forcément risqués. Michel Bezançon est l'architecte de La Plagne et la station lui doit son identité forte et visionnaire.

Aujourd'hui, en arrivant à Plagne Centre, les tours élégantes qui réfléchissent les sommets environnants surprennent le regard. Même phénomène à Plagne Bellecôte où l'architecture rend hommage aux barrages de montagne, ou encore à Plagne Villages et son serpent de petits immeubles qui grimpent la pente jusqu'à la cembraie sur gypse (ndlr : forêt remarquable de pins de Cembro qui poussent sur un terrain rocheux, la gyspe). On s'étonne que chacun de ces sites soit le fruit de la réflexion d'une seule personne qui, décidément, a offert à la station toute son inventivité. On se dit aussi que cette créativité architecturale témoigne du vent de liberté des années 60, offert par la parenthèse enchantée des Trente Glorieuses.

Désormais, ces constructions font référence dans la communauté des architectes et des gardiens du patrimoine national, en témoigne la consécration du Paquebot de Plagne Aime 2000, classé au "Patrimoine du XXème siècle" en 2009, devenu "Architecture contemporaine remarquable" en 2016.


Ajoutez des photos (2020px)

Faciliter la vie des amoureux de montagne

Au cœur de tout cela se trouve un amour immodéré de la montagne et du ski. Comment accueillir et fidéliser une clientèle néophyte ? Comment donner goût à la montagne à des générations de skieurs ? Comment démocratiser un sport d'exception qui se pratique au cœur d'une nature soumise à un climat rigoureux ? C'est ainsi que ces bâtiments ont été pensés.

Après une journée de ski, de neige et de froid, on déambule confortablement dans les galeries intérieures, on s'installe au calme dans un appartement aussi fonctionnel que douillet, on se régale d'une vue exceptionnelle sur le mont Blanc ou la Grande Rochette plus proche à travers les baies vitrées. Et le lendemain, on recommence : on se chausse bien au chaud avant de s'élancer sur le front de neige, terrain de jeu sans limite qui commence juste là, au pied de la résidence.

Ajoutez des photos (2020px)

Un héritage tourné vers l'avenir

Qu'ils concernent les appartements de particuliers ou bien les bâtiments, voire un site dans sa globalité, les projets de rénovation se multiplient. Certains propriétaires conservent précieusement mobilier et agencements d'époque, d'autres revoient entièrement leur intérieur pour un habitat plus actuel, mais toujours dans "l'esprit montagne". Pour l'heure, le projet plus ambitieux est la réhabilitation complète du site de Plagne Aime 2000 imaginée par l'agence Wilmotte & Associés.

Lier la genèse et l'esprit d'origine du bâtiment avec l'avenir du ski, c'est le défi que relève l'architecte Jean-Michel Wilmotte sans perdre de vue l'amour de la montagne en fil conducteur : "Le décor, c'est d'un côté la chaîne montagneuse avec le phare du mont Blanc et, de l'autre, ces dunes de neige à 2 000 mètres d'altitude. C'est magnifique. […) Si on résume notre projet, nous allons y mettre la marque de notre époque en dialoguant avec des bâtiments qui ont été faits il y a cinquante ans, en y ajoutant à la fois la marque technologique, esthétique et l'art de vivre d'aujourd'hui" (propos recueillis pour le livret des 50 ans de Plagne Aime 2000, édité par Alpes Magazine).

Cette année, La Plagne célèbrera ses 60 ans (Plagne Centre sortit de terre en 1961 pour accueillir ses premiers skieurs). Les Plagnards de cœur, dont les jeunes générations, ont conscience de la valeur de cet héritage immobilier grâce auquel leur station ne ressemble à aucune autre.

Ajoutez des photos (2020px)
Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec La plagne
4 commentaires
RPM
Statut : Expert
inscrit le 05/12/03
Matos : 1 avis
je savais pas que l'architecte de "La Mandia" à La Mongie avait aussi sévit dans les Alpes : https://images.ladepeche.fr/api/v1/images/view/5c8a176f3e4546258d53edf9/large/image.jpg
Mélanie Verron

inscrit le 21/01/21
Oui... sauf que c’est une vraie catastrophe économique à La mongie.. ça n’a pas l’air être de cas à la plagne..
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

siewicz
Statut : Gourou
inscrit le 11/11/16
Matos : 11 avis
Réunion des sociaux pro à la plagne :
Sujet numéro 1 : le taux de remplissage. Au max de la saison on atteint un gros 70%.
Sujet numéro 2 : ON VA CREER PLUS DE LOGEMENTS
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

chamaco32
Statut : Confirmé
inscrit le 12/11/10
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Globalement, je suis plutôt pour les concentrations de ce type... Primo parce que j'y vais pas et deuzio parce que mathématiquement ça fait moins de monde ailleurs.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.