Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

El Gitan tour

3 jours de freestyle haut-savoyard avec Alex Laubé, JL Ratchel et une 106.

Flaine

Rendez-vous est pris pour une session avec Alex Laubé et JL Ratchel sur 3 jours en Haute-Savoie. J’arrive sur Annecy pour rejoindre Alex et JL doit nous retrouver sur Megève pour un premier rail. Arrivés sur Sallanches, JL nous appelle pour nous dire qu’il vient de casser les clefs dans la serrure de sa 106 kid et donc n’a plus de moyen de se déplacer. Bon, pas grave, on va le chercher... direction Thônes (et moi qui croyais qu’il était Suisse). Après un beau détour et de multiples passages Savoie/Haute-Savoie, on arrive. On charge tout dans ma pauvre 106 et on repart en direction de Megève sur un rail filmé par PoorBoyz pour la vidéo Session 1242. Après un bon MacDo, on arrive sur les lieux avec une pluie diluvienne pour nous accueillir. La session s’annonce humide.
Les deux loustics préparent le spot, moi j’essaye de trouver un moyen de protéger les flashs et l’appareil de toute cette eau. Le magasin de ski, juste à côté, me dépanne d’une vingtaine de sacs plastiques qui limitent l’arrivée de l’humidité sur le matos.
Le spot est un rail de quinze marches, assez raide, et après une bonne demie-heure tout est prêt. On est trempés, le vent se lève, il fait froid et la session commence, Un papier-caillou-ciseaux donne l’honneur à JL. Slide, nose slide, gap avec différentes combinaisons, sont les tricks de la session (en shifty sur la photo de gauche). La pluie ne s’arrête pas, le vent redouble d’intensité, un flash tombe et donnera des faiblesses par la suite. Après quelques clichés jugés bons, on plie, fatigués, trempés jusqu’aux os. On remercie les skimans pour les bières et le son qu’ils ont mis en place pour motiver les troupes.
Que l’on est bien dans la 106, c’est un peu le bordel, mais il fait chaud. On part direction Flaine sur un spot shooté par ADVITA il y a quelques années, un bloc de béton faisant office d'usine traitement d’eau et d’antenne-relais. La pluie laisse difficilement place à la neige, mais dès la limite passée, ça tombe dru. On mange, on cale les affaires chez un pote d’Alex, qui ne retrouvera pas la motivation pour ressortir. Avec JL, on part rejoindre des potes à lui qui ont repéré des spots sympathiques. Il devient difficile de shooter, la neige qui tombe recouvre les flashs en quelques minutes réduisant petit à petit l’intensité lumineuse. Un vrai casse-tête. On ne reste pas longtemps juste histoire de faire un shoot correct, il est 2 heures du mat et l’on file se mettre au chaud.
Le lendemain, après une courte nuit, les affaires sont toujours trempées. La motivation n’est pas trop là, JL abandonne, fatigué, il reste au chaud. Avec Alex, on part sur le spot du bloc de béton. Le temps n’est pas top, un brouillard à ne plus reconnaître sa main gauche de sa droite. On trouve un drop, quelques clichés et on file. On récupère JL et on rentre à la maison. Avec la powpow tombée, on planifie pour le lendemain une session à la Clusaz.
La météo avait annoncé mauvais, mais c’est presque un ciel bleu qui nous accueille à Balme.
Cédric Guettet se joint à nous et pour le début de session, l’appareil-photo n’est pas convié dans le sac. On profite de cette demie-journée pour tracer la fraîche. Un sourire jusqu’aux oreilles se dessine sur chaque rider après ces descentes magistrales dans 50 cm. Un bonheur vite rattrapé par une chute d’Alex qui se ruine le genou. Bilan : troisième croisé.
La session se termine au poste de secours et le moral n’est plus là. On rentre sur Annecy et on essaye de repenser à ces virages du matin qui étaient si bons. Pas de photos, juste des mots pour résumer cette dernière journée qui avait si bien commencé. Courage Alex !
Le Gitan tour, c’était le titre donné à ce petit trip, par son côté un peu "catastrophe", "pas de chance", mais qui a permis de rencontrer des gens motivés, prêts à rider dans toutes les conditions.

Texte et photos : Thomas Charry

16 commentaires
manor

inscrit le 17/12/07
Cool report et chouettes photos...
Par contre trop déçu pour ton genoux alex...

Bon rétablissement pis ben les fut t'as cas me le donner pour cette saison, je te les rend la saison prochaine, ca te vas ???

Moi ça m'irai bien en tout, sont trop style
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Champignon_Magique

inscrit le 03/09/08
j'aime bien ce genre d'article ça rappel que c'est pas toujours facile de ce motiver à aller rider quand les conditions climatiques ne sont pas top

en tout cas chapeau bas pour la motiv ^^
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.