A la conquête du toit des Pyrénées : le jour J
2000*1045px

A la conquête du toit des Pyrénées : le jour J

Notre équipe atteint enfin le sommet de l'Aneto
Texte Jean Mi Gouaidain
Photos Guillaume Arrieta
Notre équipe atteint enfin le sommet de l'Aneto
Texte Jean Mi Gouaidain
Photos Guillaume Arrieta

Chaque massif possède son plus haut sommet, dans les Pyrénées c'est l'ANETO. Point culminant des Pyrénées avec ses 3404m, il ne laisse personne indifférent. Un américain Kade Krichko, deux espagnols Edu Carrera et Javi Alonso et deux français, Jean Mi Gouadain et Guillaume Arrieta se sont lancés la défi de partir à la conquête de ce sommet en avril 2019.

Le grand jour

Le réveil sonne à 5h mais je crois bien que nous étions tous réveillés avant, excités d'arriver -peut être- au dénouement de notre aventure. Un café, deux biscottes et nous voilà en route. Le brouillard est encore présent, mais 15cm de neige fraiche nous animent !

Une cordée russe en raquettes (LE sport du coin ici) nous précède mais nous les doublons rapidement, leur équipement les limitant dans leurs déplacements. Nous commençons ainsi à faire la trace et remontons dans le même secteur que nous avions visité le seconde jour. 

Il nous appartient de choisir les bonnes pentes et bonnes lignes pour limiter le risque. Il faut dire que l'épaisseur de neige augmente au fur et à mesure que nous montons, de concert avec la pente. Par moment nous évoluons au-delà des 30 degrés, nos sens sont en alerte ! Nous restons prudents et avançons avec beaucoup d'espace entre nous, un contact visuel permanent. Heureusement tout se passe bien et nous arrivons "au passage" du « Portillon supérieur ». Ces portes du paradis où nous étions passés quelques jours plus tôt avant de faire demi-tour à cause du mauvais temps.

L'ascension

Aujourd'hui c'est différent et le temps est magnifique, ce coin nous offre une vue des plus spectaculaire ou grandiose devrais-je dire sur le secteur, le glacier, les crêtes et une bonne partie du massif pyrénéen ! C'est tout simplement trop beau ! Nous apercevons également le sommet de l'Aneto et surtout ce qui nous reste à faire !

Le portillon se laisse bien descendre avec une « straight » bien rectiligne et nous voilà sur le glacier pour remettre nos peaux ! S'en suit une longue traversée et quelques centaines de mètres de dénivelé pour rejoindre notre « col de Corona ». Plus on se rapproche du col plus le terrain devient chargé, nous laissons encore et toujours de bonnes distances entre nous. Il faut dire que la traversée du glacier est très agréable avec le soleil matinal et pas un brin de vent. Arrivé au col, il en est autrement car le vent souffle fort.Nous nous regroupons et prenons des forces pour enchaîner les derniers ressauts et ouvrir la trace sur les derniers 250m qui nous restent avant de rejoindre le toit de notre monde !

Le sommet

Nous montons délicatement sur ce versant Nord, comme si nous ne voulions pas déranger l'ambiance qui règne ici. Cette face Nord est belle, large et skiable en grande courbes. Il est évident que nous descendrons par là ou quelques encablures plus à l'Est comme nous le projetions...

Peu à peu nous arrivons en ligne de crête et nous continuons notre ascension jusqu'au fameux "Pas de Mahomet" une arête rocheuse qui nous sépare du sommet. Passage aussi esthétique qu’aérien. Nous prenons le temps de nous équiper, Javi et moi-même effectuons les derniers mètres qui nous séparent du sommet.

Nous célébrons notre ascension rapidement, car les nuages prévus sont déjà bien là !

Retour à la Renclusa

C'est dans un épais brouillard que nous commençons notre descente. Il n'est plus possible de skier la face Nord intégralement et nous nous contentons de notre couloir Nord de montée. Entre nous, pas si mal ! Nous rejoignons le « col de Corona » et puis le glacier.... En quelques minutes, nous voilà sous l'épaisse couche nuageuse, qui devait arriver qu'en début d'après midi, il est 11h. La montagne nous a laissé passer mais pas longtemps. 

Nous revenons vers le passage du « Portillon supérieur ». Il existe bien d'autres itinéraires dans ce massif de la Maladeta, mais nous avions choisi de rentrer par les vallons de la Renclusa en cas de mauvais temps. Entre nous, ce petit couloir super esthétique juste après le Portillon était un bon lot de consolation. Ce beau couloir du pic de la Renclusa qu'on avait déjà repéré précédemment lors de notre première approche et encore ce matin en montant se laisse super bien descendre. Des conditions parfaites et les 30cm de poudreuse nous permettent de lâcher les chevaux ! Quel bonheur !

C'est trop bon, nous descendons jusqu'au refuge où nous attend David et son équipe du refuge avec de bonnes bières et un plat digne de ce nom! Nous, la mine réjouie et fatiguée, avec le sentiment d'avoir eu la chance de notre côté ce matin, trinquons à sa santé et à son accueil !

Après ce repas et avant de sombrer dans une sieste réparatrice, nous finalisons nos sacs. Une dernière photo avec toute l'équipe du refuge de la Renclusa et nous prenons le chemin de la vallée pour finir cette aventure et revenir à la civilisation.

Pour conclure, on peut dire que la destination a son importance mais, l'itinéraire et les personnes qui nous accompagnent marquent encore plus... Ce sommet qui tient à cœur de tous les Pyrénéens est à faire. Même si l'on vient de loin, le spot vaut le détour et le dépaysement est garanti !

Avec un peu de chance, si vous avez une belle fenêtre météo, c’est la garanti d’une ascencion et d’une descente grandiose ! Encore un fois, un grand merci à la Renclusa, et merci le massif de la Maladeta et à bientôt...

Car, c'est sûr, on reviendra !

4 commentaires

freeryan
Statut : Expert
inscrit le 12/02/05
« « col de Corona ». Plus on se rapproche du col plus le terrain devient chargé, nous laissons encore et toujours de bonnes distances entre nous »

Y avait il là quelque chose de prémonitoire ;) non je plaisante loin de moi l’idée d’être superstitieux
Par contre félicitation pour ce ski trip , le récit et les photos
C’est un article que j’aime à lire
Bravo à tous.. :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 41 avis
Super, ces articles... Toujours ce projet dans un coin de la tête, donc ça donne encore plus envie !! :D
Une question : sur une des photos ci-dessus prise du Portillon Supérieur je pense (on voit encore le refuge en bas), il y a vraiment beaucoup de monde derrière, c'est la ruée !! C'est toujours comme ça ???
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fabe l'exilé
Statut : Expert
inscrit le 28/01/04
Matos : 5 avis
Oui, le weekend, et qui plus est quand c'est bon, c'est toujours comme ça. Par contre, le plan B c'est la Maladeta, superbe descente et très peu de monde ;-)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Top l'article je languis d'y mettre les pieds et pour Skipass, il y a des paragraphes en double dans l'article ;)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.