"Really" Jérémy Prevost

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

"Really" Jérémy Prevost

Méribel
le film court en intégralité réalisé par Mazcor Media
Sarah.Pinton
Staff
Texte :

Jérémy Prevost et Mazcor Media présente "Really", un film court sans blabla consacré au skieur de Méribel. Si vous étiez au High Five Festival ou aux séances Freeski à Chambé et Grenoble, vous avez vu un aperçu du projet. Il sort aujourd'hui en ligne dans sa version définitive. 

- Skipass : Concrètement "Really" c'est quoi ?

- Jérémy Prevost : C'est un projet artistique autour de mes journées de ski "à la maison". J’aime être sur les skis tous les jours, peu importe les conditions... Le projet a été réalisé tout au long de la saison dernière, nous avons tourné sur plusieurs journées en composant avec la météo et de la neige. Et dieu sait que la saison passée, les bonnes journée se sont comptées sur les doigts d’une main !

- Quelle est l'histoire derrière ce projet ?

- Pendant plusieurs années j’ai trainé mes spatules à travers l’Europe et le monde pour les compétitions et les tournages de webseries.
Après de bons résultats, comme une 3ème place au général du FWT et une seconde à l’Extrem de Verbier en 2011. La saison suivante a été plus mitigée en terme de résultat, ce qui entraîna une sortie du circuit et une diminution de mon goût pour le ski…
A la même période, j’ai eu la chance de faire durant deux ans avec la websérie "First Track" puis une année avec "Cheers". Ces projets m'ont apporté une autre approche du ski et de la glisse. 
L' objectif de "l'après compétition" était de retrouver l'envie de skier et de me ressourcer. Rien de mieux qu’être à la maison ! J’aime être chez moi à Meribel, ainsi que les 3 vallées, il y a de belles choses à faire côté ski ! Je suis dans un environnement dans lequel je me sens bien. Durant ces années de compétitions et de filming j’ai croisé la route du cameraman-snowboarder Julien Mazard. Le courant est tout de suite passé. J’apprécie son approche artistique et la qualité de ses images. De fil en aiguille nous sommes venus à monter ce projet ensemble avec l'aide mes partenaires Black Diamond et Cébé.
Sarah.Pinton
Staff
Texte Sarah Pinton
Bon... On fait quoi ce week-end ?

1 commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.