De la poudre aux yeux !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

De la poudre aux yeux !

Glisse
yrlab
Texte :
Photos :
Aurélien Labry
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Opportunité inespérée

En pleine traversée du désert printanier de février, il arrive de tirer profit de la bien basse latitude des Pyrénées. C’est le printemps aussi dans les Alpes avec un enneigement bien supérieur et encore "assez bas" pour l’altitude de chaussage. Au Sud, l’isotherme danse continuellement dans les étages des « 3000 » et la skiabilité démarre désormais à 1600 mètres. Le week-end dernier nous a apporté encore une belle livraison de sable et ce, de la plage aux hautes cimes suivi d’une perturbation sudiste en mode express et localisé. Encore une fois, c’est la zone frontalière qui été la plus gâtée alors direction le cœur des Pyrénées : Gavarnie !


Mardi 23 février-8h20, isotherme à 3OOO m

La station de Gavarnie-Gèdre est encore déserte, une seule voiture sur le parking et un binôme commence à faire une trace. Le vent du Sud est encore bien présent et une épaisse couche de nuages espagnols masque la crête frontière couronnée des 3000 mythiques. La Brèche de Roland a disparu !

A 1850 m, la couche de 10 cm est bien humide mais le paysage nous faisant face donne une belle motivation : les reliefs sont bien blancs et semblent annoncer une journée prometteuse...Cela a beau être un vent du Sud, les doigts sont quand même bien refroidis.

Le domaine skiable immaculé et travaillé par le vent se contraste magnifiquement avec un ciel sombre et opaque en fond de cirque. Les sommets et pentes à l’Est montrent (encore) de belles zébrures sahariennes. Nous percevons aussi de belles zones plaquées. 

Au bon moment, au bon endroit

Au vu de la météo très joueuse et du risque 3 avéré, on choisit de mettre le clignotant à droite pour un grand classique du secteur que nous ne connaissons pas : le pic de Saint-André (2608m). Nous sommes rejoint par un skieur solitaire dopé par son planning et retrouvons le binôme de départ dans le couloir principal. C'est clairement une journée avec un transport de neige important. A certains endroits, c'est 30-40 cm de fraîche !

Je rencontre alors une dame en raquettes abandonnée par son mari qui fait la trace 200 mètres plus haut avec son chien. Cette randonneuse sexagénaire locale est un peu inquiète dans la pente à 30°. Elle m’avoue ne pas avoir d’équipement de sécurité tel un D.V.A.. Après discussion, elle décidera de faire demi-tour et d’attendre son binôme. Jeune ou moins jeune, on voit comment certains préparent ou pas leur randonnée…

L’ascension est évidente, ensoleillée mais ponctuée par de bonnes rafales de vent. Une fois sur la crête, l’ambiance est bien "montagne" avec un courant Sud à décorner une blonde d’Aquitaine. Il faut veiller à chaque geste. Le voisin laisse partir sa poche de rangement à peaux. Pas mal de groupes cheminent dans le cirque en direction de notre sommet et une dizaine sont déjà dans la montée.

Urgence de chausser et de découper cette belle faisant face au cirque de Gavarnie. Un bon tête-pied tout poudre après une mauvaise réception m’a remis les idées en place ! 

Pic et pic

Après cette descente mi-poudre mi-transformée bien agréable, nous ressortons les peaux pour gagner le pic des Tentes (2322m). A peine descendu, des plaques commençaient à se détacher spontanément en exposition Est. Le soleil est à peine au zénith, il nous faut au moins encore quelques virages avant de retrouver la station. Essayons les pentes Ouest ! Moins bonnes.

Une couche de neige sur du sable, voilà la réalité… Le vent ne faiblit toujours pas et il nous faut carrément se coucher avant d’entamer la dernière descente. Le soleil ne revient alors tant pis. Deux virages et puis il est de retour. La neige est beaucoup plus compacte puis devient moelleusement transformée pour le retour sur le front de neige. 

On est loin des meilleures journées de l’hiver. Cette livraison improbable au cœur du printemps saharien donne tout de même de la bonne glisse mais pas sans risques. Mefiat ! Le manteau neigeux est bien mis à mal ces derniers temps et chargé de sable, heureusement que nous n'avons pas de gobelets enfouis.

P. S. : 72h après tout les zones sableuses ont refait surface (dernière photo), par contre cela demeure très bon en Nord et en altitude :)

yrlab
Texte yrlab
"Ascensionner, sentir, écrire"
Henri Béraldi
6 commentaires
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 49 avis
C'est incroyable (et chiant) de voir comment le marron revient vite ! Vivement une bonne grosse livraison de poudre blanche, qu'on ne voit plus ça :D ;)
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisMatos : 75 avis
Bien d'accord et j'ai commandé du gros flocons pour Mars! :)
2
chris64200

inscrit le 11/12/17
Un début saison top Oui malheureusement la réalite de ces dernières saisons revient vite!

Les bonnes saisons se font de plus en plus rare malheureusement comparaît a il y a 15 20 25 ans

L an dernier et il y a 3 ans l a neige est arrivée 20 janvier ça fait court la saison de ski ...


Dommage pour économie locale...


Menfin verra la suite....
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Rider de Terre
Statut : Gourou
inscrit le 02/04/02
Stations : 1 avisMatos : 12 avis
Ah, le joli frigo de Gavarnie ! Dommage que ce soit si loin.... et cette ligne HT qui gache toujours un peu le lieu :)
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisMatos : 75 avis
Oui la ligne HT me fait halluciner à chaque passage et c'est pour ça qu'il y a pas grand monde car trop loin des grandes villes :)
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.