Test Elan Ripstick 96 Black Edition 2018

Déposez votre test.

Malgré le carbone, ils ne sont pas aussi performant que les cadors de la catégorie

Avis sélectionné
Profil du testeur : 37 ans | 1,71m | 75kg | Avancé | Albertville
Taille testée : 181
Acheté : 699€ d'occasion
Conditions du test : 1h30 de test a Val d'Isère. 5/10 de fraiche tombée dans la nuit, neige douce sur piste, trafolle assez remuée sur les hauts de Solaise

2ème paire testée au SFWT de Val d'Isère, après des Dictator 2.0. 

Je restais sur un très bon souvenir du test des Ripstick classique effectué l'an dernier, dans des conditions plutôt moyennes. Un ski accessible, ludique, facile à skier. J'attendais beaucoup de ce test, et finalement, je suis resté sur ma faim.

La version "Black Edition" est identique à la version classique, avec l'ajout d'une lame de carbone sensée lui donner plus de rigidité. Le commercial m'explique qu'Elan a voulu donner plus de rigidité (notamment sur piste) a ce ski que certains trouvaient trop facile. Le comportement en HP n'étant pas spécialement impacté.

J'ai testé le ski en 181. Pour rappel, les cotes du ski sont : 134-96-113


Sur piste : 


Après avoir rendu les Dictator, je chausse ces Ripstick : le constat est saisissant ! Au niveau des sensations, on est sur 2 skis complètement différents. Ce Ripstick, malgré l'ajout de carbone, reste un ski accessible. L’entrée en courbe est facile à trouver, mais cette grosse spatule lui confère un caractère un peu pataud. La conduite coupée souffre de la comparaison avec les Dictator. C'est un peu plus floue sur ces Ripstick et j'ai trouvé les skis moins sécurisant.

Je pense aussi qu'il y avait un problème de préparation. La version testée était une version 2018 un peu usitée, et je ne suis pas sûr que l’affûtage était au top. J'avais du mal à garder une conduite coupée digne de ce nom, alors que les conditions de ski étaient parfaites (bonne neige, soleil). J'ai chaussé des Rustler 9 après, et clairement, le niveau de performance en conduite coupée est en deçà des Dictator et des Rustler. En moyenne courbe, les Ripstick ne tiennent pas aussi bien que ces 2 derniers. Je n'arrive pas bien à dire si ça vient de la prépa, ou de ce gros rocker avant qui empêche la spatule de se poser et de tailler dans le vif. 

Alors, est-ce que l'ajout de carbone change quelque chose par rapport à la version classique? Difficile de se faire une idée sur des souvenirs d'il y a un an et sur des tests de moins de 2h. En tout cas, je n'ai trop aimé la conduite coupée proposée par ces skis, surtout en comparaison des Rustler et des Dictator. 

En revanche, ces skis permettent de cruiser facilement. Je pense qu'il sont meilleurs en conduite dérapée. Mis en pivot facile, enchaînement de virage sans forcer, on peut varier les rayons sans se poser de questions, ça tourne tout seul. Et dans ce cas, ils sont vraiment agréables.


HP/Traffole :


On retrouve les qualités de conduite glissée dans les champs de trafolle du haut de Solaise. Cette grosse spatule (134) associée à un rocker prononcé permettent de surfer sur les paquets de neige. Pas question de tout défoncer comme les Dictator, on est posé au dessus des paquets de neige et ça glisse tout seul. Le déjaugeage est très bon, le pivot également. Quand on accélère, ça secoue un peu, mais il faut les skier en allant chercher du rebond naturel, sans les forcer, c'est là qu'ils s'expriment le mieux. Il y a du pop dans ces skis et j'ai retrouvé les sensations ludiques que j'avais entraperçues l'an dernier. 


Au final : 


Chaussé après des Dictator, ils souffrent de la comparaison sur piste. Impression confirmée par le test des Rustler 9 ensuite. Malgré l'ajout d'une plaque carbone, la conduite coupée n'est pas aussi performante qu'espérée. En revanche, en conduite dérapé, ils sont facile à piloter et enchaînent les courbes de tout rayons sans forcer. 

Même constat en dehors des pistes: une grosse spatule et un gros rocker qui permettent un excellent déjaugeage et une mise en pivot facile. Le tout associé à un bon pop pour pouvoir s'amuser avec le relief naturel. 

Difficile de juger de l'apport de la lame de carbone sur des tests de moins de 2h effectués à 1 an d'intervalle. En tout cas, elle ne permet pas a ces Ripstick Black Edition d'égaler les performances des autres paires de ski testées ce jour là !

Un ski plaisir, fait pour s'amuser dans un programme 50/50, mais un peu plus orienté HP. Adepte des conduites coupées et bien taillées, passez votre chemin. 

Un ski idéal pour passer une saison tranquille, sans forcer, et qui saura accompagner bon nombres de skieurs dans toutes les situations

Pour qui ?

Un ski plaisir, fait pour s'amuser dans un programme 50/50, mais un peu plus orienté HP. Adepte des conduites coupées et bien taillées, passez votre chemin. Un ski idéal pour passer une saison tranquille, sans forcer, et qui saura accompagner bon nombres de skieurs dans toutes les situations
7/10

Points forts

Accessilité
Conduite dérapée
Comportement HP - Déjaugeage - Pivot
Ludiques
Esthétique

Points faibles

Conduite coupée
Performance sur piste

Acheter Elan Ripstick 96 Black Edition

Les magasins ci-dessous ont ce produit en stock. En cliquant sur "voir l'offre" vous allez être redirigés sur le site du magasin

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Elan Ripstick 96 Black Edition Will you marry me ?
9 /10
TP
Elan Ripstick 96 Black Edition Avec quelques années de moins et quelques
9 /10
TP
Elan Ripstick 96 Efficace et plaisant!
9 /10
Elan Ripstick 96 Un bon ski
7 /10
Elan Amphibio 14 TI Très agréable ski
9 /10
Elan SLX Fusion Un ski original et génial à skier
10 /10
Elan Ripstick 106 Polyvalence et performance
9 /10
Elan Ripstick 94W Très bons skis pour la poudreuse, à tester !
8 /10
Elan Spectrum 95 Alu Exigeants et performants
9 /10
Elan Spectrum 115 Alu Armes de destruction de pentes vierges
8 /10
Elan Ripstick 96 Accessible et ludique !
9 /10
Elan Tyrolia Ambition 12+ Quelques défauts de conception
5 /10