Skipass
Seb Michaud Invitacion 3 : le film
2000*1045px

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Le Seb Michaud Invitacion, c'est 12 riders invités en Argentine pour une semaine de ride sans limite. Le récit par son organisateur et le film en exclusivité.

Texte Guillaume Desmurs
Photos Dom Daher et Tero Repo
Vidéo Focus Prod
Texte Guillaume Desmurs
Photos Dom Daher et Tero Repo
Vidéo Focus Prod

Le Seb Michaud Invitacion, c'est 12 riders invités en Argentine pour une semaine de ride sans limite. Le récit par son organisateur et le film en exclusivité.

Le Seb Michaud Invitacion, comme son nom l’indique, c’est un évènement où Seb Michaud invite une brochette de freeriders velus dans un pays hispanophone. Le logo, une tranche de viande, nous indique le régime alimentaire de la semaine, symbolise l’appétit des invités à dévorer la poudreuse aoutienne ainsi qu’une précision géographique : cela se passe dans un pays d’élevage bovin. 

Seb Michaud, dont la lame de rasoir est aussi émoussée que son amour du ski est aiguisé, a donc convié 12 riders (des amis, des amis de ses amis, et de jeunes freluquets venus épicer la tambouille) pour une semaine de freeride, en autonomie, dans les montagnes argentines. La vallée choisie s’appelle Valle Hermoso, la vallée magnifique, un euphémisme vu les quantités de neige tombées pendant deux jours. 

Seb revient sur cet évènement et nous livre, en exclusivité, le film de 26 minutes du trip en deux parties.

-Des trois éditions, c’est la meilleure neige que vous avez eue ?

-Oui. Sur la première, on avait eu une grosse tombée mais ça avait venté. Là, c’est tombé sans vent pendant deux jours. C’est pour cela qu’on est parti dans cet endroit, c’était un rêve de Cornillat et de Vitelli (les deux Serge exilés en Amérique du Sud, aux commandes de la logistique et de l’organisation de l’évènement) de retourner là-bas, ils connaissent le coin par coeur, il l’appellent le «backside Lenas». 

On a exploité les premières pentes les plus évidentes et on a traversé une rivière le lendemain de la grosse chute de neige pour aller chercher d’autres lignes, dans une autre partie de la vallée, des faces qu’on avait repérées depuis le début. Elles n’étaient pas engagées mais très esthétiques. 

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

-Le but n’était pas de chercher de l’extrême ? 

-Le fait de ne pas avoir une pente trop raide avec cette nouvelle neige nous permettait de rider avec l’esprit plus tranquille. On ne cherche pas des faces raides de 1000 m. On n’a pas les secours organisés pour ça, le premier hélico et le premier hôpital sont loin. La moindre blessure peut vite devenir pénible. Et puis là on est plus nombreux, il y a plus de tension, ça ajoute du stress, c’est aussi ce qu’on recherche ! 

-Comment s’est passée la cohabitation dans ce refuge où tout le monde vivait et dormait ensemble ?

-On est pas des footballeurs avec un ego monstrueux, on est cools ! Ceux qui veulent fumer vont dehors, ceux qui veulent bouquiner vont dans leur coin. Quand on est restés bloqués par la neige pendant deux jours, on a joué aux cartes, on est allé cherché du bois dans un autre refuge, enfin trois buches qui se couraient après, on construit une sorte d’igloo pour mettre la grille l’Assado (grillades locales), on a joué au mime...

C’est clair que la personnalité du skieur fait partie de mes critères de sélection pour les invités. Quasiment tous les invités tournent sur le Freeride World Tour, ça me permet de les connaitre sur une saison, de voir leur état d’esprit, comment ils se comportent en groupe, si on s’entend bien ou pas.

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

-Tu as toujours dit que cet évènement était un retour aux racines du freeride.

-Il reflète la façon dont j’ai toujours vécu dans ce milieu, même avant d’être pro et de faire de la compétition, j’ai toujours aimé aller en hors-piste et faire de la montagne avec mes parents, le monoski m’a encore plus rapproché de la poudreuse. Cet Invitacion, c’est une façon de retrouver cet univers dans lequel j’ai vécu étant gamin. Je suis passionné de montagne mais pas alpiniste, c’est cet état d’esprit que je veux donner : on dort dans un bout de refuge, mais ce ne sont pas des conditions trop extrêmes... ni trop confortables, c’est comme du camping. 

Aller en Argentine pour mettre 12 riders à l'hôtel, faire la fiesta tous les soirs, on connait, je sais ce que c’est, ils passent leur temps sur les ordis. Là, on lâche tout, on vient le plus léger possible, on a des grandes tablées, des discussions, on ne fait pas la bringue tous les soirs, on dort par -20°C... Et les mecs en redemande. Ceux qui viennent veulent revenir !

Je veux montrer que le freeride n’est pas réservé à une élite, on peut en faire sans mettre sa vie en danger. On est là pour se marrer, ramener des images, du rêve, montrer ce qu’on vécu. Dans notre groupe, il y avait deux skieurs amateurs... 

On revient à la source, pas de compétition, pas de dossards. Le seul souci c’est de ne pas se blesser, de faire de belles courbes, de gérer les envies des riders pour qu’ils aient tous leurs lignes. Mon nom m’apporte la liberté de pouvoir organiser ce genre d’event. Ce n’est ni plus ni moins qu’une Family of Friends (invitationnal organisé par le skieur Sam Rochet à Montchavin-Les Coches au début des années 2000, ndlr), on chante autour d'une table avec vin rouge et fondue, le lendemain on fait une démo devant les caméras. Là, on va un peu plus loin avec un film pour raconter notre histoire. 

portfolio

Jérémie Heitz.

Photo Dom Daher et Tero Repo

Jérémy Prévost

Photo Dom Daher et Tero Repo

Pia Widmesser

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

Eva Walkner.

Photo Dom Daher et Tero Repo

Laurent Niol.

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

Le refuge...

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

Seb Michaud Invitacion 3 : le film

Photo Dom Daher et Tero Repo

13 commentaires

reno11

inscrit le 04/01/07
Matos : 1 avis
Super les gars. C'est la classe, tout simplement!! Et les dessins déchirent. Bravo. Hâte de voir la suite, et bonne continuation...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

mere_michele_prod

inscrit le 16/02/11
Matos : 1 avis
Magnifique! Les lignes après la traversée de la rivière sont juste magiques!
L'ambiance, la pow, les desseins, les riders, bref tout y est! J'attend la seconde partie avec impatience!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

CHARLOT
Statut : Confirmé
inscrit le 14/12/04
Stations : 3 avisMatos : 8 avis
c'est vraiment cool cet esprit; Seb si tu as une place pour l'an prochain.......

Connectez-vous pour laisser un commentaire

gots

inscrit le 09/02/05
Cela ma rappelle un film tourné au cashmire avec Thierry Rey et Antonin Lieutaghi accueillis par Sylvain Saudan, un film de copain où la beauté du ski et de la montagne passe supplante l'extreme et les sauts impossibles. C'est ça le freeride, de belles courbes dans une belle poudreuse au milieu des belles montagnes !
Les dessins sont magnifiques, super intro !

Connectez-vous pour laisser un commentaire

PARFAIT,
le nom de la musique à 1 min 45 dans la deuxième partie SVP !
Merci d'avance !!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Martin Cassin

inscrit le 06/12/10
Matos : 4 avis
Le plus belle vidéo de freeride que j'ai jamais vu! :-D
Les dessins les montages et l'ambiance sont au top!
Bravo les gars!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire