De la neige sur vos murs
2000*1045px

De la neige sur vos murs

Il est grand temps de revoir la déco de votre salon. On va vous aider.
Texte Guillaume Lahure
Photos Guillaume Lahure
Texte Guillaume Lahure
Photos Guillaume Lahure
Il est grand temps de revoir la déco de votre salon. On va vous aider.

Proposant depuis peu une sélection de mes photos à la vente sur votre site favori, j'ai souhaité m'étendre un peu sur le sujet ici, pas uniquement pour me la pêter et faire de la promo (un peu quand même) mais aussi pour aborder sur le ton de la conversation ce projet un peu parallèle, ce petit jardin secret qui ne l'est plus, sa genèse, les différents choix effectués mais aussi les évolutions possibles.

N'hésitez donc pas à commenter, à dire ce que vous aimez ou pas (dans l'idée et sa mise en oeuvre plus que dans la sélection des photos qui est par définition subjective, même si vous avez le droit de dire que vous les adorez). Comme vous pourrez le constater tout au long de cet article, je trouve ça interessant de jouer la transparence et l'échange.

Guillaume (le gars qui a créé skipass.com et qui aime bien faire des photos de neige mais pas que).

Ajoutez des photos (2020px)

En 3 lignes qui en font 19

A force de brasser du numérique à longueur du journée , on en oublierait presque la déconcertante simplicité, beauté et persistance d'une belle photo en grand (ou même en petit d'ailleurs) sur un mur, un vrai, pas celui de Mark Z. 

Je me suis longtemps satisfait de publier mes photos en 2000 pixels de large sur skipass.com, Facebook et Instagram (et depuis peu sur mon site perso) . Rien de mal à cela, bien au contraire : on n'a pas ménagé nos efforts pour offrir une place de choix aux photos sur skipass (sur la Home, dans les articles et bien sûr le module Photos).

Mais depuis quasi 20 ans que j'essaye de faire des photos à peu près cadrées et pas trop floues, rien n'était jamais vraiment sorti de mes disques durs (bon ok, dans bien des cas, ce n'était pas une grande perte pour l'humanité). Il faut dire qu'avoir créé et diriger le media qui publie mes clichés en exclusivité n'incite pas aller voir ailleurs pour les diffuser.

Il aura fallu attendre fin 2017 pour que je commence à m'intéresser au monde merveilleux des tirages et que je réalise un premier essai grand format (150 par 100, vraiment grand pour le coup). Une révélation qui arrive aussi à un moment où je prend de plus en plus de plaisir (et de temps) à faire de la photo que ce soit pour skipass ou juste pour moi (en partie grâce à ça).

 Le doigt, la main puis le bras se trouvent alors vite pris dans l'engrenage. Il y a quelque chose de magique dans un tirage d'art d'une photo qu'on aime (si vous êtes photographe, c'est d'ailleurs la première chose que vous devriez faire après avoir lu cet article).

Du coup, ça a pas mal trotté dans ma tête cet hiver, et comme mes enfants trouvaient que les photos de papa étaient cool, j'ai décidé de me lancer. Ce ne peut pas se tromper un enfant non? Mmm, maintenant que j'y pense, ça se trompe quand même pas mal en fait. Bref.

Afficher une de ses photos sur son mur c'est cool, imaginer que d'autres le fassent, c'est une autre histoire. Et croyez-moi c'est sacrément intimidant pour quelqu'un qui ne s'est jamais considéré comme un Photographe (pour preuve la page Facebook  Guillaume Lahure Artiste Photographe n'existe pas - encore- ), mais juste comme quelqu'un qui aime beaucoup faire des photos. 


La sélection des photos

L'exercice est délicat, car de toute façon la perception d'une photo est éminemment subjective. Du coup, il ne faut pas en tant que photographe (oups je l'ai dit mais sans la majuscule) trop se prendre la tête en essayant de répondre aux goûts de tous. Cela n'aurait strictement aucun interêt et serait de toute façon impossible : je n'ai pas de photo de bébé licorne sur fond d'aurore boréale en Islande.

Pour ma part, ce qui m'intéressait sur ce "projet plaisir" c'est avant tout de choisir des photos que j'aime, qui ont une histoire, qui ont un parti-pris photographique et esthétique... Bref, mes photos quoi. Et les confronter à votre regard critique mais néanmoins bienveillant. (stress).

Au delà de l'avis du photographe, les clichés se doivent d'avoir un potentiel de séduction, car cela fait partie du jeu : il faut viser un peu mieux que "ah ué sympa" pour établir la connexion qui fera que la photo parlera suffisamment à quelqu'un pour qu'il décide de l'afficher dans son salon (je bosse sur une sélection de petits formats pour les toilettes ceci dit). 

Acheter un tirage d'art demande un peu plus d'engagement que de poser un like sur Insta.

Mais en tout cas ne surtout pas balancer la sélection la plus large possible car au final peu de photos méritent vraiment d'être accrochées et donc achetées (hors raisons purement sentimentales mais je ne pouvais pas baser un projet uniquement sur les commandes de ma mère). 

Du coup cette première sélection propose des images plutôt simples, où l'action est sous-représentée, réduite bien souvent à une composante graphique. C'est ce qui me plait, et ce que j'aime essayer de faire sans trop y penser non plus, n'étant de toute façon pas un spécialiste de la photo d'action (d'autres le font tellement mieux). Je ne suis d'ailleurs un spécialiste de rien, et ça me va bien.

De la montagne mais pas que

Même si ce sont plutôt mes images neigeuses qui sont publiées sur skipass, je prend tout autant de plaisir à photographier plein d'autres choses dans plein d'endroits, qu'il s'agisse de carcasses de voitures en Alaska ou de street-art un peu partout. Paradoxalement, j'ai parfois peur de me sentir un peu à l'étroit en montagne (c'est le discours de fin de saison, on en reparle à l'automne). 

Pas fait à la maison.

Il n'était pas question de transformer les bureaux de skipass ou mon garage en atelier de tirages photo. Trop d'incertitudes sur la qualité, trop de limitations sur les formats et finitions et un enfer logistique (sans même parler du soin et du temps requis, deux choses dont je ne dispose pas en grande quantité), trop de cartouches d'encre à changer, de papier à débourrer...  alors même qu'il existe des labos qui maitrisent tout ça à la perfection. Et oui, chacun son métier, la nature est quand même bien faite Remi.

Mon cahier des charges était simple : aucun compromis sur la qualité, obligatoirement haut de gamme, et une logistique simple et qualitative. Si quelqu'un vous fait la confiance d'investir plusieurs centaines d'euro dans un tirage, il faut que tout soit nickel. Question de respect pour le client mais aussi d'amour propre pour n'importe quel photographe normalement constitué qui tient à ce que sa production soit mise en valeur. Pas de négociation possible là dessus.

Au total, nous avons reçu dans les bureaux plusieurs dizaines de tirages sous plein de formats et finitions différents, pour tester la qualité de l'impression, des supports, des finitions, des systèmes d'accroche mais aussi des cartons d'emballage. Les tirages proposés aujourd'hui ont tous été validés grandeur nature.

la preuve en images, dans mon bureau, et mon salon : 

Ajoutez des photos (2020px)

Les labos de qualité sont nombreux mais j'ai choisi de travailler avec Zeinberg pour ce lancement. Ce labo propose selon des tirages qualité Galerie : la qualité est nickel, les finitions et formats proposées correspondent à l'esprit du projet sans pour autant être trop nombreux ce qui est un atout pour une première expérience (on a vite fait de se noyer dans les options sinon). L'idée est de faire simple et bien, l'important c'est la photo. Il sera toujours temps de travailler sur d'autres formats avec d'autres labo si le succès est au rendez-vous.

Enfin, logistique et SAV sont tout aussi impeccables : c'est une vraie tranquillité d'esprit que de savoir qu'il n'y aura pas de problème. C'est bête à dire mais le carton à déballer, c'est la première chose que vous voyez quand vous recevez votre tirage. Celui de Zeinberg est top.

Cette expérience, ils la doivent notamment au fait d'être le labo de Yellowkorner, gros site de ventes en ligne de tirages d'art (en série "limitée" pour le coup) qui a également une centaine de boutiques / galeries dans le monde. Si vous êtes déjà entré dans l'une de leurs galeries, la qualité des tirages et des finitions que nous proposons est exactement la même.

Ajoutez des photos (2020px)

Les prix

C'est une question délicate. Bien que positionné sur du haut de gamme en qualité de tirage (les coûts de fabrication sont à l'avenant), j'ai choisi de ne pas m'enflammer sur les tarifs, même si là encore c'est ultra subjectif.

De 110 à 440 euros selon les formats (toujours prêts à accrocher) pour le lancement, c'est certes plus cher qu'un poster mais reste dans la fourchette des tarifs pratiqués pour des tirages non limités. Evidemment, vous trouverez sans peine des oeuvres avec de bien plus grosses étiquettes : si vous en avez les moyens, foncez, l'essentiel étant que la photo vous plaise.

J'aime bien l'idée de ne pas restreindre l'offre à quelques esthètes fortunés - qui restent les bienvenus -, en restant "abordable" pour des passionnés qui vont peut-être casser la tirelire pour une occasion particulière (ou pas d'ailleurs) pour se faire plaisir ou faire plaisir (et dans tous les cas me faire plaisir). Ma plus grande satisfaction en tant qu'auteur c'est de me dire que des personnes vont être suffisamment sensibles à une de mes photos pour décider de la mettre dans leur salon. Et cette satisfaction n'est pas corrélée au montant de la dépense.

Bref, essayons d'abord de voir si mon "travail" intéresse des gens, il sera toujours temps de réfléchir à comment devenir riche plus tard si ça marche. La charrue, les éléphants, tout ça.


Ajoutez des photos (2020px)

To limit or no limit, that...

Après le prix, c'est l'autre grande question à trancher au moment de proposer ses photos à la vente.

Ce n'est pas parce que le photographe est limité que le tirage doit l'être aussi. Plus sérieusement, je ne suis pas prêt à me résoudre à me dire qu'au bout de 30 tirages (la définition légale d'une oeuvre d'art en édition limitée), une photo sera remisée pour toujours (ben oui parce que si on dit édition limitée faut jouer le jeu jusqu'au bout...). J'aime l'idée que quelqu'un qui aime une photo puisse l'afficher sur son mur même si il est la 31ème personne à l'aimer, même si je comprend aussi l'attrait de la rareté pour certains. 

Et non, ce n'est pas une histoire de gros sous car les photos n'étant vendues que sur skipass à ce jour, le potentiel en volume reste je pense assez limité. En revanche, en version vraiment limitée, le prix de vente serait forcément impacté, ce que je ne souhaite pas aujourd'hui. Je préfère être sur 5 murs avec des tirages à 400 euros que sur un seul avec le même tirage mais en édition limitée à 2000 euros (sachant que je ne suis pas convaincu de l'existence d'un marché à ce tarif, pas pour mes photos en tout cas mais j'accepte toute proposition me faisant mentir)

Ceci dit, mes tirages sont tous numérotés à titre indicatif : chaque cliché sorti du labo, vendu ou non, a un numéro qui correspond à son ordre de tirage tous formats confondus (y compris ceux non commercialisés mais présents sur mes murs ou ceux du bureau), numéro que l'on retrouve sur le certificat d'authenticité qui accompagne chaque vente (et oui, ça ne rigole pas, c'est pour être sûr que vous n'achetiez pas un faux Lahure made in China). 

Je voulais que l'acquéreur potentiel ait une idée de la diffusion d'une photo, même si celle ci n'est pas limitée stricto sensu. Il y a une différence de perception entre une version non limitée dont on sait acquérir le 5ème exemplaire et une autre tirée à 15 000 exemplaires dispo chez Ikea. C'est évidemment purement psychologique, mais nous ne sommes pas des machines, donc on a le droit.

Peut être que ma position changera (dans ce cas uniquement sur des clichés inédits bien sûr), je n'ai pas d'avis tranché en la matière. Surtout qu'il demeure une grande inconnue : le potentiel de volume sur ce type de tirages, ce qui en fait aujourd'hui une question purement théorique. A quoi bon proposer ses photos en série limitée si personne ne les achète? ceci dit, en raisonnant par l'absurde, on peut aussi se dire "autant faire des séries limitées officielles" puisque elles le sont de fait du fait du faible nombre d'acquéreurs, créant au passage une fausse rareté.

Bref, j'avais prévenu, c'est compliqué, donc dans ce cas là je choisis la simplicité.

Il sera toujours temps de se poser la question le jour où ma côte sur le marché de l'art se sera envolée et que j'aurai décidé qu'il est temps de changer de Skoda Porsche. D'ici là, ce sera sans doute un modèle solaire volant. Chouette, mes aller-retour entre le Vercors et Grenoble seront plus rapides.

 Je suis curieux de connaitre dans les commentaires l'avis des lecteurs et potentiels acheteurs sur ce point d'ailleurs (la série limitée, pas la Porsche volante)

Vers l'infini et au delà

Ce n'est pas un secret, j'en ai déjà discuté avec quelques collègues photographes cet hiver : ce test avec mes photos est potentiellement la première brique d'un projet personnel plus vaste, qui associerait notamment des photographes dont j'apprécie les oeuvres, sur un concept qui reste à définir mais qui déborderait sans doute de l'univers de la montagne, un peu trop limitant à mon goût, sans s'en détacher totalement pour autant.

Mais chaque chose en son temps, on en reparle au plus tôt cet automne! En attendant, tous vos commentaires, suggestions, critiques et évidemment commandes sont les bienvenus!

17 commentaires

nico_be
Statut : Confirmé
inscrit le 27/12/11
Bonne chance dans ce nouveau projet!
Dans mon intérieur je préfère mettre des photos persos (un sommet que j'ai fait, les enfants qui grimpent...) même si mes photos sont loin derrière les tiennes niveau esthétisme! ;)
Maintenant si je gagne au lotto et que j'ai un chalet à la montagne a décorer, tes photos sont TOP.
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
merci! t'as bien raison, l'important c'est que ça parle! Je sais que perso, j'ai eu beaucoup de mal en revanche à afficher mes propres photos chez moi, du coup coté déco c'était un peu en mode cordonnier mal chaussé. Mais ça va mieux.
Sinon, je pense qu'un jeu à gratter peut suffire, pas besoin de gagner au Loto :)
1
nico_be
Statut : Confirmé
inscrit le 27/12/11
pour le chalet, faudra plus qu'un jeu a gratter :-D
2

Connectez-vous pour laisser un commentaire

TheBrain
Statut : Confirmé
inscrit le 08/11/01
Stations : 1 avisMatos : 2 avis
Le tirage, c'est la vie. Il est là le plaisir de la photographie. J'ai eu la même démarche il y a quelques années. La sélection des photos, le choix du tireur, le choix du papier, le choix du cadre, etc... Et le plaisir était énorme quand j'ai déballé les cartons et que j'ai vu mes photos en grand format de qualité.
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
on est d'accord :)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

whappen

inscrit le 09/03/16
De toutes façons vouloir devenir riche est assez immoral.
Bonne chance dans ce projet, photos au top j'aime beaucoup le 3.6 en Alaska
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
merci, je l'aime beaucoup moi aussi :)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

thebustre

inscrit le 08/01/02
Stations : 1 avis
Il était temps que tu te lances !!

J'ai du mal à acheter des photos en général, je ne l'ai jamais fait, même celles d'Ikéa, des livres oui, c'est bizarre.
Ce serait un jour pour un photographe que j'apprécie beaucoup, souvent mort, ou vivant à des prix stratosphériques. Ou pour mes photos en fait, j'ai entrepris cette démarche personnelle, qui n'a pas encore abouti, je sélectionne, de plus en plus restrictif, j'imagine chez moi (je rassure le lecteur, pas des photos de ma figure, trop carrée, c'est moche)

J'aime beaucoup tes images Guillaume, depuis le début, mais tu restes associés à skipass, à des images d'articles ou de magasines ski, donc à des images numériques ou de reportage, en tout cas "non artistique".

C'est con, c'est faux, mais c'est comme ça.

Puisque la critique est facile, je vais me permettre d'en faire, mais comme tu le dis, c'est TRES subjectif et affaire de goûts. Je suis plus dans le reportage de rue, avec comme seul maître HCB: le cadrage y est, la composition aussi, l'instant décisif également, mais il manque à mon sens soit le travail sur la couleur, soit le travail sur la lumière et le contraste, ça manque de "points forts" et de "points faibles", histoire de goût.
Pour te donner une idée de ce qui "manquerait" à mon sens, un artiste que j'aime beaucoup, capable de parler des heures de sa passion, tout au Leica (Fuji est quand même un peu le Leica du pauvre) http://www.pierrebelhassen.com/galleries/marseille-allogene.html

Après cette ébauche de critique, je n'ai pas de doute sur les ventes nombreuses de tes photos, par contre de gros sur le fait que tu vas pouvoir en tirer du bénéfice, en tout cas beaucoup moins que pour la vente à des médias de diffusion papier ou pour de la pub ;-)
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
bon, ben je n'ai plus qu'à mourir alors :) Je comprend tout à fait, je ne suis pas client non plus.
Je comprend aussi bien le fait d'être catalogué "photographe illustrateur de skipass", je me suis longtemps catalogué aussi, pour ça que cela a pris tant de temps pour me lancer comme tu le remarques. Et que ce n'est pas évident.
Pour la critique, je la note même si on est vraiment sur des styles très différents (et des talents cela va sans dire). On ne saura malheureusement jamais ce qu'aurait fait HCB en haut du Moucherotte :)
Plus sérieusement, la photo de rue (avec des gens dedans) n'est pas encore quelque chose avec lequel je suis très à l'aise, ni que je recherche particulièrement du coup. J'aime beaucoup, suis très admiratif de ce que je vois, mais je sais pas bien faire, malgré quelques essais. Donc je ne me force pas, j'ai cette liberté heureusement, sachant en plus que le propos sur cette sélection sur skipass est plutôt la photo de montagne. Donc forcément, c'est un peu plus froid, d'autant que j'aime bien quand ça vire vers l'abstrait.

Allez, dans tout ça, y'a bien une image que t'aimes plus que les autres? ? (c'est pour un sondage).

ps : pour les ventes, on verra bien (4 pour l'instant :) ) le bénéfice est surtout intellectuel dans un premier temps, l'exercice est passionnant. Papier et pub, je n'en fait pas (c'est un métier à temps plein), donc ce sera toujours plus. Mais je n'attend rien de particulier.
Et pour Fuji, je ne répondrai pas à cette mesquine attaque, je n'ai jamais versé dans les guerres de religion de matos :)
0
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
mais j'essaye parfois hein :)
0
whappen

inscrit le 09/03/16
J'aime bien le vieux au premier plan on a les mêmes chez nous (un doigt levé pour naviguer sur son smartphone)
0
thebustre

inscrit le 08/01/02
Stations : 1 avis
je parlais de point fort, elle a l'air bien bourrée cette japonaise, bravo ;-)

Pour l'abstrait et l'épuré j'aime beaucoup Koudelka (à la chambre je crois, ça risque d'être compliqué pour toi ^_^ )

Alors, bien évidement "Sam in AK" en n°1

En n°2 ex aequo (et ce sera certainement tes meilleures ventes) "Fonte des neiges" et "Givre"

"Montagnes du Japon" mériterait pour moi un passage en N&B, ce ciel bleuâtre ne sert à mon avis pas la photo, je ne sais plus quel photographe avait dit que si la couleur n'apportait rien, il fallait passer en N&B.

"Powder Highway" j'aime beaucoup aussi, je l'aurai vu avec un ciel beaucoup plus cramé

Toutes tes autres photos sont belles aussi, il n'y a aucun doute dessus, rares sont ceux capables de faire ce que tu fais avec autant de talent.
Mais il manque encore un un petit rien (une présence humaine pour moi tu l'auras compris), ta touche, ta personnalité, une émotion, pour les démarquer du flux monumental de "belles" photographies, pour les rendre "photos d'art".

Je critique parce que c'est facile hein, t'es certainement meilleure photographe que moi ;-)

As-tu penser à les vendre aux entreprises pour leur déco ? (profession libérale par exemple)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Jonath05
Statut : Expert
inscrit le 18/04/09
Matos : 2 avisPhotos : 5 photos du jour
Ce qu'il y a de bien avec la photo, c'est que c'est extrêmement large et démocratique et qu'il y a de la place pour tout le monde. Je pense aussi qu'il n'y a aucune modestie à avoir par rapport au terme de "photographe" mais qu'il faut plutôt l'accepter et l'embrasser dans toute sa dimension.

Selon moi tous les débats autour de quel prix/nombre de tirage/etc. n'ont pas lieu d'être. Plossu retire ses images à la demande, ses formats sont modestes et les prix par exorbitants; Sugimoto fait du tirage limité et signé en grand format et à ma plus grande tristesse je n'aurai jamais un "Seascape" ou un "Theatre" chez moi ($$$), les deux sont des immenses photographes. La personne qui te dira que tu concurrences untel qui vend ses tirages plus chers car ils sont plus coûteux/les photos ont plus de valeur/etc. se trompe. Ça n'est pas le même public visé, celui qui va t'acheter une photo n'aurait certainement pas acheté un tirage de Keiichi Tahara de toute façon.

Là où ça peut devenir bien plus complexe et douteux c'est lorsque YellowKorner, justement, se met à vendre du Eugène Atget dont ils ont eu les droits assez étrangement, au milieu de Marc Adamus et Laurent Baheux, avec des tarifs similaires et des numérotations bidons. Car là il y a effectivement un troublant mélange des genres, dans le but de faire de l'argent et avec pour conséquence collatérale une belle dévalorisation de la photographie.

Ce qui compte avant tout c'est de se faire plaisir, de faire ses propres choix en fonction de son rapport à la photographie, et de rester honnête par rapport à cela ;)
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
tout à fait d'accord avec cette conclusion! (et le reste)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

englarus2
Statut : Expert
inscrit le 06/06/05
My two cents comme on dit :
Ce serait alors bien que tu réserves certaines de tes photos au tirage, sans les avoir publiées sur skipass - sinon, effectivement, je partage l'impression d'avoir du skipass sur le mur (et j'apprécie la qualité des photos de skipass et la place donnée à l'image, c'est juste que ça n'aide pas à franchir le pas du tirage qui reste onéreux). D'autant que tu écris généralement des choses assez personnelles dans tes articles, donc on a le temps de s'imprégner de ton image, du trip dont elle est issue, etc., bref, on est assez loin de la démarche artistique (alors que les qualités artistiques sont là - Sam in AK, par exemple, est superbement construite).
C'est probablement plus vrai encore pour les photos life style / carcasses de voitures, etc. : je n'arrive guère à me départir de l'idée qu'elles sont là pour situer l'ambiance d'un trip, contribuer à donner du vécu à toute une série d'images, et qu'elles ne fonctionnent pas comme photos autonomes.

Enfin, j'aimerais bien te voir travailler avec de l'argentique :-)
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
yep, je comprends, et ça me va bien (j'aime bien raconter les histoires sur skipass aussi, et ça touche plus de monde)... sur les 12, y'en a 5 qui n'ont jamais été diffusées sur skipass ceci dit, mais ce sont celles qui sont le plus éloigné de l'univers neige. En trip ski, la priorité reste la diffusion sur skipass pour les images de neige. Mais je ne photographie pas que pendant les trips donc y'a de l'espoir :)
Pour l'argentique, si c'était une valeur ajoutée sur un projet particulier, pourquoi pas.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

JLO
Statut : Expert
inscrit le 01/02/04
Matos : 1 avis
C'est cool !
Effectivement, Sam #1 !
Moi j'dis y'a des clients pour tout et c'est ça qu'est bon ;) dans ce métier.
Du coup, t'en vendras forcement !
Et voir ses photos affichées chez des clients, c'est quand mème un super sentiment.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire