Un Jour sans Fond avec Richard Permin
2000*1045px

Un Jour sans Fond avec Richard Permin

le récit d'une journée avec beaucoup de poudreuse japonaise dedans
Texte Guillaume Lahure
Photos Guillaume Lahure
Texte Guillaume Lahure
Photos Guillaume Lahure
le récit d'une journée avec beaucoup de poudreuse japonaise dedans

C'était au mois de janvier 2017 à Hakuba, il avait déjà neigé plus de 3 mètres en une dizaine de jours. C'était mon dernier jour de ride avant de rejoindre Tokyo. La veille, nous étions allé voir les singes des neiges et manger un Katsu-don à Nagano sous le soleil. En rentrant le soir, la machine à neige carburait déjà à plein régime.

Mes compagnons de jeu pour cette ultime session nippone : Richard Permin, de retour de blessure, accompagné de Dom Daher à la photo et d'Antoine Frioux à la caméra. Notre guide était le seul, l'unique, le fabuleux Tatsuya Tayagaki. 

Ça faisait un bout d'années qu'on se disait avec Richard qu'il fallait qu'on aille au Japon ensemble. Ça aura pris du temps mais on n'aura pas fait les choses à moitié.

Quand le réveil sonnait ce matin là, la marmotte de Tsugaike Kogen n'était pas capable de nous dire combien il avait neigé, mais peu importe, l'hiver était bel et bien là, pas besoin de confirmation. 

Que dire de plus? les clichés de cette journée rendent superflue toute narration, les images parlent plus fort que les mots comme disent les anglo-saxons et c'est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de poudreuse. De l'avis de tous, incluant Jon Olsson et Sammy Carlson qui passaient par là, c'était la journée de poudreuse la plus profonde que nous ayons connu. Les gars ont un peu d'expérience quand même...

C'était un Jour sans Fond au Japon, pensez-y la prochaine fois que vous direz "c'était le Japon aujourd'hui" 

Ajoutez des photos (2020px)

Certes, Tatsuya ne mesure pas 1m90. Mais quand même...

Ajoutez des photos (2020px)

Nous sommes confinés par la tempête dans la forêt plutôt dense de Tsugaïke Kogen, qui n'est plus qu'une énorme accumulation sans fond. De la natation en pente, la montagne est liquide.

Ajoutez des photos (2020px)
Ajoutez des photos (2020px)

L'origine du Monde

Ajoutez des photos (2020px)

Tatsuya habite à 15 minutes de là. Chaque hiver, quand son job de redac chef de Bravoski ne l'emmène pas aux quatre coins du monde, il cherche de nouveaux moyens de faire sortir les spatules de son jardin sans fond.

Ajoutez des photos (2020px)

Bon j'ai triché : la photo de droite avait été prise 2 jours avant. Comme vous pouvez le constater, c'était sec : il y a avait un mètre de moins quasiment.

Ajoutez des photos (2020px)

La fine équipe

Ajoutez des photos (2020px)
Ajoutez des photos (2020px)

Arigato Gozaimasu*

L'agence française Vivre le Japon a considérablement facilité notre séjour en nous fournissant des services indispensables comme la traduction du permis de conduire et le Pocket Wifi, la location d'un superbe Nissan X-Trail que ni la tempête ni les mauvais reflexes d'un conducteur français n'auront réussi à mettre en échec ainsi qu'un chouette appartement à Tokyo pour notre escapade de fin de séjour.

Il est de tous les articles, le local sans qui tout cela ne serait pas aussi bien : Tatsuya Tayagaki, rédacteur en chef de Bravoski, premier magazine de ski au Japon, est devenu au fil des années un ami précieux. Installé à Hakuba, il nous a accompagné tout au long du trip, fait découvrir les meilleurs spots.

Merci également à l'Office National du Tourisme Japonais en France pour l'hébergement à Nozawa Onsen

Enfin, merci à toute l'équipe du Freeride World Tour qui organisait le premier Freeride World Qualifier **** du Japon. Beaucoup de skieurs internationaux étaient présents pour l'occasion, ce qui m'aura bien facilité les choses. Rendez-vous est pris pour l'année prochaine!

* merci beaucoup

Bonus track

Ces 2 semaines au Japon se seront conclues comme il se doit par 2 jours de récupération bien mérités à Tokyo, entre Street Art et Sushis. Si vous aimez les photos urbaines, c'est sur mon site photo perso que ça se passe !

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire