Skipass
Bravo Léo !
2000*1045px

Bravo Léo !

Léo Slemett devient champion du monde freeride tandis que Reine Barkered remporte l'Xtreme de Verbier pour la 3ème fois de sa carrière. 
Texte Sarah Pinton
Photos Sarah Pinton / FWT
Texte Sarah Pinton
Photos Sarah Pinton / FWT
Léo Slemett devient champion du monde freeride tandis que Reine Barkered remporte l'Xtreme de Verbier pour la 3ème fois de sa carrière. 

Le Freeride World Tour 2017 se termine en apothéose lors d'une finale pleine de suspens à Verbier. À 23 ans, Léo Slemett concrétise un rêve en devenant champion du monde de freeride tandis que "l'ancien" du Freeride World Tour, le Suédois Reine Barkered, domine le Bec pour la 3ème fois de la carrière et remporte l'Xtreme de Verbier. Nous revenons sur cette superbe journée qui a combiné des belles lignes sur le Bec des Rosses et des moments riches en émotions. 

En snowboard, la Française Marion Haerty, pour sa seconde année sur le tour, remporte son premier titre de championne du monde, nos collègues monoplanchistes de Fluofun vous racontent sa victoire

L'interview de Léo Slemett

Soleil, neige fraiche et grosses barres

Nous ne pouvions espérer de meilleures conditions pour cet Xtreme de Verbier 2017, échéance ultime du Freeride World Tour. L'organisation avait pris la judicieuse décision de décaler la course initialement prévue samedi, à ce lundi 3 avril. Le pari s'avère gagnant : la face immaculée du Bec des Rosses se dresse au milieu d'un ciel bleu vif sans l'ombre d'un nuage. Le vent n'a pas été non plus invité aux festivités contrairement à l'édition précédente qui avait vu l'annulation de l'épreuve ski hommes. 

Un lundi au soleil pour les chanceux, qui comme nous, avaient pu faire le déplacement au col des Gentianes pour apprécier le spectacle.

Ajoutez des photos (2020px)

Si l'on veut chipoter un peu, l'enneigement n'est pas optimal sur le Bec des Rosses. Même si quelques précieux centimètres sont tombés dans la nuit de samedi à dimanche, de nombreux rochers sont apparents, obligeant l'organisation à proposer trois nouveaux départs. Pas de départ de tout en haut du Bec pour ces messieurs, ni de petit Bec pour les dames ! 

Les femmes s'élancent cette année à gauche de la face (point de vue spectateurs) vers le Dog Leg couloir. Une décision qui semble faire l'unanimité auprès de la gente féminine : "Je suis contente d'avoir pu rider au même endroit que les hommes" commente la snowboardeuse Marion Haerty après la course. 

Quant aux hommes, ils ont le choix entre deux départs, le premier est situé au niveau de l'entrée Michelod, sur un éperon rocheux, une petite centaine de mètres sous le sommet et le second se trouve sur le côté droit du Bec. 



Le Bec enneigement 2017

Ajoutez des photos (2020px)

Des rookies qui poussent

Nous avons vu d'entrée de jeu de belles choses du départ n°2 à l'image des rookies Yann Rausis et Ryan Faye, respectivement 23 et 22 ans. Le local de Verbier propose une ligne créative et aérienne avec de nombreux sauts. Il vient chercher sur le bas de la face une petite arête au soleil. Magnifique ! 

L'Américain droppant juste après lui propose une ligne similaire en rajoutant des tricks et de la vitesse, il nous gratifie d'un 360 sur la traversée et d'un gros back flip. Il termine comme Rausis sur l'arête et la barre au soleil. Son audace lui offre 90,66 points, un score à la hauteur d'un podium après seulement 4 runs. Cette finale s'annonce déjà très intéressante alors que les leaders ex-aequo du classement général, Loïc Collomb-Patton, Léo Slemett et Kristopher Turdell n'ont pas encore droppé... 

Ryan Faye

Ajoutez des photos (2020px)

Suspens jusqu'au dernier run...

Le stress monte quand le speaker annonce Loïc Collomb-Patton à la porte du départ n°2. Le Chave est pressenti pour ajouter à son palmarès un troisième titre de champion du monde, on imagine l'immense pression sur les épaules du garçon.  Le champion 2016 choisit une ligne dans l'axe du départ 2 mais se fait surprendre sur une réception trop courte d'une -grosse- barre. Le titre s'envole aussitôt et cette chute lui coûte par la même occasion une fracture de la clavicule. 

Léo Slemett s'élance juste derrière du départ 1. Solide, il rentre dans le couloir central à droite en envoyant un 360 sur un rocher. Il conserve sa vitesse et enchaine avec un gros vol sur la barre Gilles Voirol puis sur une double barre avec des réceptions parfaitement maitrisées. Sa ligne se termine sur un dernier petit saut un peu plus à droite de l'axe central. C'est du beau ski, les juges lui offrent la première place provisoire du classement avec 92,66 points ! 

À 34 ans, Reine Barkered n'a pas dit son dernier mot. Verbier, il connait comme sa poche, il a déjà cloué le Bec à ses concurrents avec une victoire en 2012 et 2014. Le gaillard est adepte des lignes rapides avec de gros vols et il va démontrer une nouvelle fois l'étendue de son expérience. Le Suédois s'engouffre dans le couloir central à Mach 12, saute à vive allure la barre Gilles Voirol avant de chercher la plus grosse barre de la journée sans un coup de frein préalable. Il plaque parfaitement et file vers la raquette d'arrivée. Difficile de départager Léo et Reine, deux styles différents. Pour les juges, l'avantage va au Suédois avec 95 points, Léo Slemett est relégué à la seconde place. 



J'ai voulu montrer le ski que j'avais envie de faire, je ne suis pas tombé dans des retranchements stratégiques. J'étais là pour me challenger personnellement ! 

Léo Slemett

Reine Barkered dans son oeuvre

Ajoutez des photos (2020px)

version Gopro

Le suspens est à son comble, Kristoffer Turdel n'est pas passé et peut encore ramener le titre de champion du monde en Suède. D'un autre côté, si Reine l'emporte à Verbier et qu'un autre concurrent vient s'intercaler entre lui et Léo, il deviendra premier à l'overall. 

Le passage de Turdel est attendu avec impatience. Il choisit la même ligne que Barkered. Malgré une vitesse similaire, il commet quelques erreurs en réception de ses sauts, il backslape la première barre et se met un bon déséquilibre sur la seconde. Son manque de propreté lui coûte le podium et le titre, il n'obtient que 83 points qui le laissent loin dans le classement. 

La délivrance : Léo champion du monde

A ce niveau de la compétition seul le kiwi Sam Lee ou l'américain Drew Tabke peuvent encore se mettre en travers du rêve français. Il n'en sera rien... Avec une seconde place à l'Xtreme, Léo Slemett s'impose à l'overall devant Reine Barkered et Kristoffer Turdel, au milieu de la "mafia suédoise" comme il en rigole au moment de la remise des prix. 

Ce titre c'est une revanche sur beaucoup de choses mais je ne compte pas m'arrêter là...

Léo Slemett

Léo Slemett

Ajoutez des photos (2020px)
Chez les dames, Eva Walkner s'impose devant Kylie Sivell et Lorraine Huber. On notera l'impressionnante chute de Jackie Paaso et la timidité du run d'une des favorites : Arianna Tricomi. A l'overall, Lorraine l'emporte devant Eva Valkner et Arianna Tricomi. 
Ajoutez des photos (2020px)

Une remise des prix riche en émotions

La remise des prix a été marquée par de nombreuses pensées en faveur des disparues du FWT : Estelle Ballet et Matilda Rapaport. Chez les dames, le prix de l'Xtreme de Verbier s'appelle désormais le "trophée Estelle Ballet". Les discours des vainqueurs du jour ont tous été teintés d'une vive émotion, Anne Flore et Marion Haerty ont eu un petit mot pour leur amie disparue en avril 2016 dans une avalanche. Léo Slemett, quant à lui, a offert un touchant hommage à la talentueuse snowboardeuse avec laquelle il partageait sa vie : "j'ai réalisé le rêve que l'on s'était fixé ensemble avec Estelle"

Résultats complets Xtreme de Verbier

Ajoutez des photos (2020px)

Résultats complets Overall

Ajoutez des photos (2020px)

12 commentaires

usaddict

inscrit le 02/07/09
29 messages
9 Matos testé
Loic a peut-être été trop ambitieux avec cette barre énorme, on l'a vu dés le drop que ca allait être vraiment fat et chaud a replaquer, dommge pour le la clusaz boy mais c'est tellement génial pour léo

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Cliff

inscrit le 28/10/06
365 messages
7 Matos testé
Les photos sont superbes.
Bravo à Léo pour cette victoire plus que méritée.

Seul regret : Qu'il n'y ai pas eu de Wildcard pour Ducroz.
Un Duel Ducroz/Barkered sur le Bec avec une neige comme ça ... je me serais resservi du pop corn !!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

mere_michele_prod

inscrit le 16/02/11
1791 messages
1 Matos testé
Ca fait vraiment plaisir pour Léo il a fait une très belle saison et toujours très humble bravo !

D'accord avec toi Cliff j'aurais bien aimé voir Ducroz et même Heitz méritait autant que Sam je trouve !

En tout cas encore une belle saison pour le FWT malgré les conditions !!
Cliff

inscrit le 28/10/06
365 messages
7 Matos testé
Carrément d accord pour Heitz. Ça lui a sûrement été proposé, il est encore plus "local" que Anthamatten à Verbier.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire

..