(#free)rando : Les chaussures
2000*1045px

(#free)rando : Les chaussures

la chaussure de ski de rando, comment ça marche?
Texte Loïc Giaccone
Texte Loïc Giaccone
la chaussure de ski de rando, comment ça marche?

Nouvelle saison, nouvelles rubriques! Après Dr Matos, voici (#free)Rando, la rubrique qui va s'intéresser tout au long de l'hiver à ce monde mystérieux, merveilleux et transpirant des skieurs qui aiment bien monter à la force de leurs jambes, sans pour autant vouloir trop sacrifier leur plaisir à la descente.

Comme pour les fixations, l’offre actuelle de chaussures provient de deux mondes opposés, celui de la rando et celui de l’alpin, avec chacun ses avantages et ses inconvénients.

Techniquement si il est possible de randonner avec n’importe quelle paire de chaussures (si si), certaines chaussures sont bien plus adaptées à cette pratique. Nous avons donc choisi de nous intéresser aux chaussures qui possèdent au minimum un mode marche, ce qui leur permet d’avoir plus de débattement qu’une alpine normale. 

Cet article n’a pas pour but de vous trouver LA chaussure qui vous ira (ça c’est le boulot de votre pied), mais il devrait vous permettre de cibler un peu les modèles qui s’approchent le plus de ce que vous cherchez, en fonction de votre programme. 

LES VRAIES CHAUSSURES DE RANDO

Elles sont légères. Elles sont pensées, réfléchies et développées dans le but de faire de la randonnée, c’est-à-dire à la fois du dénivelé et des marches longues. Caractéristique principale : elles possèdent une forme de semelle spécifique plus adaptée à la marche, plus arrondie, et des inserts pour les fixations Low Tech (pour les retardataires du fond, on en parlait ici). Cette semelle est en Vibram, une matière accrochante qui permet de marcher plus en sécurité lors de passages où on déchausse. Les inserts sont ces deux parties métalliques à l’avant et à l’arrière qui permettent le chaussage des Low Tech :

(#free)rando : Les chaussures

(#free)rando : Les chaussures

Cette forme de semelle et le Vibram rendent ces chaussures non compatibles avec la plupart des fixations alpines, hormis quelques modèles récents comme la Lord de Marker et la Warden de Salomon. Il se peut que vous arriviez tout de même à chausser, mais le bon fonctionnement de la fixation lors d'un déchaussage n'est pas garanti. On voit ici la différence de hauteur entre les deux sortes qui rend difficile le chaussage :

(#free)rando : Les chaussures

Elles ont un grand débattement du collier : c'est la capacité de la partie haute de la chaussure à s’incliner vers l’arrière lorsqu’elle est en mode marche : 

(#free)rando : Les chaussures

Il s’agit d’un des facteurs les plus importants avec le poids en ce qui concerne la montée : un débattement plus grand permet de faire de plus longues foulées, donc moins de pas au total et ainsi moins de fatigue. Cela joue énormément lors des marches d'approches en fond de vallée où la pente est faible. 

Hormis le problème de compatibilité avec les fixations alpines, on leur reproche (reprochait ?) souvent d’être moins performantes à la descente que les chaussures alpines : moins confortables, moins précises, et surtout un flex bien plus souple… Cependant dans les dernières générations de chaussures de randonnées plusieurs modèles commencent à apporter une solution à ces critiques : flex digne de ce nom qui approche les 120, très bonne précision, le tout pour un poids et un débattement très corrects. En raison de leur semelle, ces chaussures bien qu’assez polyvalentes restent réservées à des paires montées en fixations à inserts, donc plutôt dans un usage exclusivement de randonnée : difficiles (et pas forcément intéressantes) à utiliser en paire unique si on possède du matériel de ski alpin et qu’on skie souvent en station. 

PETITE SELECTION

Dynafit

-Neo U, 430€ pour 3114g la paire,

-TLT6, déclinée en 3 versions (Mountain, 2130g/paire à 530€, Mountain Women, 1940g/paire à 530€ également, et Performance, 2100g/paire à 700€ avec un collier en carbone).

-La Vulcan, 3180g/paire pour 750€, une chaussure clairement orientée freeride et performance à la descente, mais qui conserve un bon débattement : 60°.

-La Mercury, petite sœur de la Vulcan, 3200g/paire à 550€, et la version femme (Mercury Women's) au même prix pour 2900g. Egalement 60° de débattement :

(#free)rando : Les chaussures

Scarpa

-Maestrale RS : 549€ pour 3120g/paire

-Freedom SL : 3600g/paire

Dalbello

-Sherpa 2/8, 399€ pour 3640g/paire

-Sherpa 5/5, 449€ pour 3800g/paire :

(#free)rando : Les chaussures

Scott

-Cosmos II, 2900g/paire à 549€ pour une chaussure qui s’annonce très performante :

(#free)rando : Les chaussures

Black Diamond

-Quadrant, 3420g/paire à 479€, LA chaussure de rando de Black Diamond orientée freeride.

-Prime, 3420g/paire à 429€ :

(#free)rando : Les chaussures

Fischer

La gamme Vacuum de Fischer offre la possibilité de "personnaliser la coque de la chaussure de ski à la morphologie du pied". En rando on retrouve les Transalp TS et TS Lite, qui possèdent toutes les deux une version Women.

-Transalp Vacuum TS, 549€, 3200g/paire,

-Transalp Vacuum TS Lite, 599€, 3100g/paire :

(#free)rando : Les chaussures


LES CHAUSSURES ALPINES ORIENTEES RANDO

Ces chaussures sont des dérivés des modèles de chaussures de freeride classiques. Elles possèdent un mode marche mais l’angle de débattement de leur collier est souvent moins grand que les chaussures de rando. La plupart ont une semelle ou des talonnettes interchangeables : une version pour les fixations alpines, une pour la rando avec une matière agrippante, pas forcément du Vibram. Par contre toutes ne possèdent pas des inserts pour chausser des Low Tech. Ces talonnettes sont changeables en 5/10 minutes en dévissant/revissant. Leur poids est supérieur à celui des chaussures précédentes, en général aux alentours de 2kg la chaussure, soit 4kg la paire voir plus. 

QUELQUES MODELES

Black Diamond

-Factor MX 130 : 4000g/paire, 549€, talonnettes interchangeable avec inserts LT (Low Tech, ou inserts Dynafit) et flex annoncé à 130. 40° de débattement.

Movement

Gamme Antidote, 3 chaussures aux semelles interchangeables avec inserts :

-Free Power 4 Wrap, 485€, 4200g

-Black Line, 445€, 4600g

-Freetouring 3, 495€, 3800g :

(#free)rando : Les chaussures

K2

-Pinnacle 130, 4600G/paire également mais à 529€ pour 130 de flex, existe aussi en version Low Volume, à 97mm aux métatarses contre 100mm pour le modèle normal, ainsi qu'en 110.

Particularité de ces chaussures, elles sont compatibles avec toutes les fixations du marché (à inserts et alpines) sans effectuer de changement sur la semelle. Cependant celle-ci n’a pas de Vibram :

(#free)rando : Les chaussures

Salomon

Gamme Quest avec semelles interchangeables alpines/WTR (norme de randonnée Salomon avec inserts) :

-Quest Pro TR 110, 3526g/paire à 459€, 52° de débattement, un bon compromis à tout faire.

-Quest Max 110, 4290g/paire à 459€

-Quest Max 130, 4546g/paire à 499€, clairement un modèle costaud, mais un peu lourd.

-Quest Max BC 120, 3838g/paire à 549€, plus légère que les autres Max, elle offre également un bon compromis avec un bon flex annoncé à 120 :

(#free)rando : Les chaussures

Tecnica

Tecnica offre une belle gamme de chaussures de randonnée avec la Cochise, elles ont des talonnettes interchangeables avec inserts sur tous les modèles (sauf la Junior), Cochise 90, 100, 110, 120, 130 Pro, Light Pro, Women 85 et Women 95) :

-Cochise 130 Pro, 3960g/paire à 509€ également. Débattement de 22° seulement, mais il s’agit d’une des chaussures annoncée à 130 de flex les plus légères de cette catégorie.

-Cochise Light Pro, 3240g/paire à 509€ pour un flex de 120 : bon compromis poids/performance, 22° de débattement également. Un crochet en moins sur le collier que sa version plus lourde, la Cochise 120. La Light Pro :

(#free)rando : Les chaussures

Rossignol

Gamme Alltrack :

-Pro 130, 449€, 4670g/paire, position marche mais pas de possibilité d’inserts,

-Elle existe en version 90, 100, 120, Pro 100 et Pro 110. Ici la 120 :

(#free)rando : Les chaussures

Dalbello

-Lupo SP pro-model de Sean Pettit, 4440g/paire à 549€ pour un flex de 110 ou 130 en fonction de la languette que l’on utilise. Cette chaussure ne possède pas de semelle interchangeable et n’est donc pas compatible avec les fixations à inserts.

(#free)rando : Les chaussures

Atomic

Gamme Waymaker, semelles interchangeables avec inserts :

-Waymaker Tour 110, 4210g/paire pour 549€, possède un réflecteur Recco,

-Waymaker Carbon 130, 499€ et 4880g/paire :

(#free)rando : Les chaussures

Fischer

-Ranger 12 Vacuum (existe aussi en 10), flex annoncé de 120, semelle interchangeable antidérapante sans inserts, 549€ :

(#free)rando : Les chaussures 

Head

-Venture 130, semelle interchangeable pour une version Vibram (apparemment sans inserts), 449€, poids inconnu.

Lange

-XT 120, 459€, semelle antidérapante mais pas d’inserts, 4140g/paire (existe aussi en versions 100, 100LV, 130, 130LV).

Scott

-G1 Powerfit 130 WTR, 549€, 4800g/paire, semelle interchangeable sans inserts,

-Delirium FR 130, 499€, 4360g et également semelle interchangeable avec inserts.

En bref

Les chaussures de la deuxième catégorie sont un compromis entre les chaussures de randonnée et les alpines. Elles permettent d'être utilisées pour la plupart sur les deux types de fixations grâce aux semelles interchangeables, ce qui est pas mal pour une paire de chaussure unique destinée aux deux pratiques. Cependant elles seront moins performantes à la montée en randonnée à cause de leur poids et de leur faible débattement.

Mais de plus en plus les fabriquant améliorent les caractéristiques de ces chaussures donc elles se rapprochent des chaussures de randonnée. Dans le même temps les chaussures de randonnée se rapprochent des alpines en terme de performance à la descente (flex, précision). 

Comme c’est le pied qui décidera au final, il vaut mieux sélectionner les quelques modèles qui sont les plus adaptés à la pratique que l’on souhaite faire (notamment en fonction des fixations que l’on va utiliser) et ensuite aller les essayer. Cela peut prendre longtemps avant de trouver LA bonne paire qui nous ira !

Le choix des chaussures est le plus important de l’équipement : sans une bonne chaussure, difficile d’utiliser à fond le potentiel de son matériel. N’hésitez pas à demander conseils aux vendeurs voire à aller demander les services d’un bootfitter. N’oubliez pas que les chaussures que vous essayez sont plus souples en magasin à température ambiante qu’elles ne le seront à vos pieds cet hiver. Il est aussi bon de rappeler que comme en alpin, le flex des chaussures n'est absolument pas normé et reste assez subjectif. Il peut varier d'une marque à l'autre, d'un modèle à l'autre, particulièrement dans sa progressivité.

Une fois n’est pas coutume, on reste sur une histoire de compromis : il va falloir trouver la chaussure adaptée à son programme, son niveau et sa pratique tout en essayant de prendre la plus légère possible et ce par rapport à son budget. 

19 commentaires

baptiste.c
Statut : Confirmé
inscrit le 10/12/13
Matos : 2 avis
Toujours cool ces articles du Dr matos, je rajoute 2 autres points :
- Attention : Pour les chaussures à semelles interchangeables le constructeur garantit un certain nombre de vissages (10 pour Salomon sur la Gamme Quest ce qui est faible......), les vis sont directement vissées dans le plastique donc il faut éviter d'abîmer le pas de filetage.
-une solution vraiment "extrême" : l'ajout d'insert par des shops comme Sole boots mais aucune sécurité si on sort de la plage d'utilisation.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

gabscott

inscrit le 16/12/11
Bel article qui permet de s'y retrouver dans tout ce bins !
Attention petite erreur sur le poids de la Dynafit Neo, annoncée à 2920gr /paire.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

RPM
Statut : Confirmé
inscrit le 05/12/03
Matos : 1 avis
Curieux de connaître la source pour le poids de la lupo. Perso, jamais trouvé.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

tonido
Statut : Confirmé
inscrit le 07/03/10
Matos : 9 avis
Super article ! Fier de mes lupo que je viens de pesé 4720g la paire en 27,5

Connectez-vous pour laisser un commentaire

KillaWhale
Statut : Gourou
inscrit le 05/02/06
Stations : 3 avisMatos : 25 avis

Staff depuis le 04/10/17
@gabscott :
Il y avait bien une erreur effectivement (c'était le poids de la chaussure simple). Par contre 2920 c'est le poids de la Neo PX, là on a mis la Neo U, qui un peu plus lourde : 3114g d'après ce qu'ils nous ont mis dans le guide, 3244g d'après le site Dynafit.

@RPM : dans l'article apparait le poids donné par la marque lorsqu'elle a rempli le guide des chaussures Skipass. Si il n'y avait aucun poids dans la fiche, je cherchais sur les sites des marques, si n'il y avait toujours rien, je cherchais ailleurs sur le net. Pour la Lupo j'avais trouvé ce chiffre ici (où il y a pas mal d'autres poids pour ceux que ça intéresse) : http://www.evo.com/ski-boot-weight-chart-for-alpine-backcountry-ski-boots.aspx
J'ai pris également le poids de la Pinnacle 130 de ce site, poids que j'ai pu vérifier vu que j'en ai une paire. Le poids de la Lupo d'après ce tableau est en 26,5, ça fait tout de même 300g de moins que celles de Tonido, pour seulement une pointure de différence, peut-être que la réalité est un peu au dessus des 4440g en 26,5.

Donc oui pour les poids, et on a le même soucis avec les skis, ça dépend directement de la taille pesée... Ca reste indicatif, faut pas compter dessus à 20g près ;-)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

RPM
Statut : Confirmé
inscrit le 05/12/03
Matos : 1 avis
Merci Killa pour le lien. Les poids donnés dans ce lien (du moins pour les dalbellos) me semblent un peu optimiste en effet. Les rampages à 4,3 kg en 27,5 alors que j'ai pesé les miennes à pas loin de 5kg ...)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

RPM
Statut : Confirmé
inscrit le 05/12/03
Matos : 1 avis
@tonido : merci pour le poids précis. ça reste élevé, dommage car ce sont des super shoes mais j'ai vraiment senti la différence en passant des rampages aux cochises 130 sur le poids.
Le jour où ils sortent une lupo même moins rigide autour des 4 kg, je fonce :)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

kéké 3.6

inscrit le 04/07/02
Stations : 1 avis
Pour les Scarpa Rs, le poids annonce est à 1560g par chaussure et non 3560g la paire. C'est pour pinailler..bel article :)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
Stations : 9 avisMatos : 55 avis
Oui, la maestral RS est bien plus légère qu'annoncé ici : 3kl en 25.5

Connectez-vous pour laisser un commentaire

FunRider31

inscrit le 04/11/12
L'article ne mentionne pas l'utilisation de chaussures pures alpines pour la rando. Dommage, parce que ça marche très bien pour de la petite et moyenne rando et que c'est moins cher que les chaussures de rando

Connectez-vous pour laisser un commentaire

roscop

inscrit le 06/02/06
Matos : 2 avis
j'ai une remarque. Certaines fixs "alpines" acceptent les chaussures de rando me semble-t-il (par ex la jester de marker). Certaines fix à plaques ne permettent pas de chausser des chaussures de randonnée aussi ( ex guardian WTR) ? Peux on avoir une petite synthèse de ce qui est compatible ? Ce serait super intéressant

Connectez-vous pour laisser un commentaire

KillaWhale
Statut : Gourou
inscrit le 05/02/06
Stations : 3 avisMatos : 25 avis

Staff depuis le 04/10/17
@roscop : Ca fait un petit moment que j'y pense, ça risque d'être compliqué mais ça devrait pouvoir se faire :-)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Völkl Marker

inscrit le 25/07/12
@roscop : Les fixations types Jester, Griffon et Squire n'ont pas la norme pour les chaussures de rando. Certes on peut chausser mais il y a une force trop importante sur la fixation et elle prend du jeu au bout d'un certain moment.
Par contre, la Lord SP 14 elle peut accepter aussi bien les chaussures rando que les chaussures alpines, elle a la double norme (il y a un réglage de hauteur plus important).
Sinon toutes nos fixations à plaques (Tour F10, Tour F12, Duke EPF, Baron EPF et Tour EPF) ont aussi les deux normes : elles peuvent accepter les chaussures rando et les chaussures alpines.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

RaulTT
Statut : Confirmé
inscrit le 06/02/02
Je me demande, quelle est l'interet pour un skieur recreationel d'avoir des chausures avec un flex de plus de 110?
Mois je ski avec Scarpa Maestrale (non RS - qu'il faudrait aussi inclure dans cette article) et fix Tour F10 sur piste, assez fort, et je resens pas une manque de performance. En HP aussi je n'ai pas besoin de plus, et je prefere meme avoir un peu de souplesse pour mieux m'adapter aux variations de terrain. Aussi en pente plus raide et neige plus dure je vois pas pourquoi je devrais avoir des pompes plus rigides.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

freerider7

inscrit le 20/12/06
Matos : 1 avis
Est-ce qu'on peut utiliser les Technica cochise 110 Light configuration avec inserts pour chaussages Low tech sur des fixations de ski classiques ? N'ayant pas de paires de skis spécifiques rando, j'ai juste à louer une paire avec fix low tech et je garde les mêmes chaussures

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire