(#free)rando : Les fixations
2000*1045px

(#free)rando : Les fixations

la bible des fixations de ski de rando

Texte Loïc Giaccone
Texte Loïc Giaccone

la bible des fixations de ski de rando

Nouvelle saison, nouvelles rubriques! Après Dr Matos, voici (#free)Rando, la rubrique qui va s'intéresser tout au long de l'hiver à ce monde mystérieux, merveilleux et transpirant des skieurs qui aiment bien monter à la force de leurs jambes, sans pour autant vouloir trop sacrifier leur plaisir à la descente.

En rando, les fixations sont au coeur du débat  ces dernières années.  L'offre est de plus en plus large, avec des modèles très différents de par leur skiabilité, sécurité de déchaussement, leur poids et bien sûr leur prix.

(#free)rando va vous aider à retrouver vos petits, et choisir la fixation qui vous convient.


Les différentes catégories de fixations


Les fixations à inserts classiques (LT – Low Technology)


Dynafit avait le monopole de la fixation de randonnée légère à inserts jusqu’à 2007 lorsque leur brevet est tombé dans le domaine public. D’autres fabricants s’y sont alors lancés comme Plum et ATK. Ces fixations sont les plus légères du marché, et leur système nécessite d’avoir une chaussure spécifique pour la randonnée avec des inserts également (à voir plus en détails dans l’article du Dr Matos sur les fixations de ski). Leur gros avantage est leur poids : un peu moins de 700g/paire pour la Plum Guide et la Dynafit TLT Speed Turn. Elles ont également fait leurs preuves depuis longtemps et sont les plus répandues en randonnée.

La fameuse Dynafit TLT Speed Turn (660g la paire, 250€) : 

(#free)rando : Les fixations

Ces fixations ne sont pas normées comme les fixations alpines. La butée offre généralement seulement deux réglages, un mode « Ski » qui déchausse et un mode « Marche » ou « Walk » qui bloque la fixation et l’empêche totalement de déchausser. C’est la talonnière qui gère le déchaussage, avec un réglage latéral et un réglage vertical. Ces fixations ont peu d'élasticité (notamment la butée), et lorsque l'on règle la longueur par rapport à la chaussure on laisse un espace de quelques millimètres entre l'arrière de celle-ci et la talonnière. Cet espace diminue voire disparait lorsque le ski est en flexion à cause du terrain ou d'un virage car les pins rentrent dans l'insert de la chaussure. Cette élasticité longitudinale est assez faible (quelques millimètres).  

La Raider 12 d’ATK, 660g la paire pour 399€ :

(#free)rando : Les fixations

Elles sont aussi utilisées généralement sans stop-skis pour perdre du poids, avec un leash attaché à la chaussure pour ne pas perdre ses skis en cas de chute et déchaussage. Les plus légères que l’on trouve sont les fixations destinées aux compétitions de ski-alpinisme, par exemple la Plum Race 135 (270g la paire, 460€) :

(#free)rando : Les fixations

Dans les autres fixations Low Tech, on retrouve aussi :

-Plum Guide : 690g/paire, réglage de 5,5 à 12, 425€

-Plum Yak : 900g/paire, pour skis larges (embase plus large), même DIN que la guide et 545€

-Dynafit TLT Speed Radical : 682g/ paire, réglage de 4 à 10, 350€

-Dynafit TLT Radical ST : 1062g/paire, réglage de 4 à 10, 400€

-Dynafit TLT Radical FT : 1198g/paire, réglage de 5 à 12, 490€ 


Les fixations à plaques

Ces fixations sont des fixations dites « débrayables » ou « à plaques ». Il s’agit en résumé d’une fixation alpine disposant d'un système permettant la marche. Elles ne nécessitent pas d’avoir une chaussure spécifique même si certaines sont également compatibles avec les chaussure de randonnée (les Marker, Salomon et Diamir par exemple). Leur avantage est d’offrir un meilleur confort et une plus grande sécurité à la descente avec le même type de déchaussage qu’une fixation alpine.

La Diamir Freeride Pro, 2190g la paire stop-skis compris pour un DIN allant de 4 à 12, 319€ :

(#free)rando : Les fixations

En revanche elles sont nettement plus lourdes que les fixations à inserts : de 1580g/paire environ (sans stops-skis) pour les Diamir Scout 11 jusqu’à près de 3kg pour les Salomon Guardian. Ce poids se ressent très vite à la montée, qui représente environ 80% du temps de randonnée… De plus, à l’inverse des Low Tech où la chaussure est uniquement accrochée à l’avant, le randonneur doit soulever le bras et la talonnière de la fixation à chaque pas, ce qui demande également plus d’effort. Elles sont souvent assez hautes à cause du système de plaque, ce qui joue sur les sensations et la transmission des forces. On leur reprochait également de rigidifier le ski sous la fixation mais désormais une grande partie des modèles possède un système qui offre une élasticité longitudinale.

L’une des plus légères de cette catégorie, la Marker Tour F10 (1900g/paire, DIN 3-10 pour 249€) :

(#free)rando : Les fixations

Certes elles permettent de skier fort à la descente en sécurité, mais vu l’énergie qu’elles demandent à la montée il faut avoir une sacrée condition pour espérer s’en servir efficacement sur de gros dénivelés… Ce sont donc des fixations plutôt réservées à un usage d’approche, occasionnel ou pour de petites randonnées, un compromis possible pour une paire unique avec laquelle on voudrait parfois randonner un peu. L'idéal pour la proxirando !

La Salomon Guardian MNC 16 (existe aussi en version Atomic, la Tracker, les deux à 2990g/paire, DIN de 7 à 16 pour 360€) :

(#free)rando : Les fixations

D’autres fixations débrayables :

-Diamir Eagle 12 : 1780g/paire, DIN 4-12, 339€

-Marker Tour F12 : 2040g/paire, DIN 4-12 pour 329€

-Marker Baron 13 EPF : 2450g/paire, DIN 4-13, 329€

-Marker Duke EPF : 2760g/paire, DIN 6-16, 350€

-Salomon Guardian MNC 13 : 2960g/paire, DIN 5-13, 329€


Les fixations à inserts « dernière génération »

Ce sont les fixations les plus récentes (les deux premières sont sorties l'hiver dernier, la Beast 16 et la Vipec). C'est une tentative de compromis entre le poids et la sécurité : plus lourdes que les LT traditionnelles, mais toujours moins que les fixs à plaques, elles ont l'avantage d'avoir un déchaussement se rapprochant des fixations alpines. Leur élasticité longitudinale est gérée désormais par la talonnière à la manière des alpines : le réglage de longueur se fait avec la chaussure en contact contre celle-ci et elle recule entièrement pour absorber la flexion du ski. 

Parmi celles-ci, deux fixations plusieurs fixations ont décroché la certification du TÜV, qui certifie qu’elles sont conformes à la norme ISO 13992 sur les fixations de randonnée : la toute nouvelle Marker Kingpin et la Dynafit Beast (14 comme 16, les Radical 2.0 et la Diamir Vipec 3.0. Cela signifie que le déchaussement de la fixation est garanti, de la même manière dans des situations similaires. 

La Dynafit Beast 16, 1880g/paire, réglage 6-16, 670€, elle existe également en version 14, toutes deux certifiées :

(#free)rando : Les fixations
 

La Beast propose un système intéressant, avec une butée rotative pour un déchaussement latéral avant ainsi qu'une talonnière avec un ressort de poussée qui permet de conserver le flex du ski sous le pied, mais l’ensemble reste un peu lourd.

La Marker Kingpin, qui existe en version DIN 10 et 13 (1460g/paire avec les stops-skis), 429€ pour l’une et 459€ pour l’autre :

(#free)rando : Les fixations

Cette fixation est très intéressante, plus légère que la Beast avec une talonnière que l'on chausse comme une fixation alpine. Celle-ci possède une élasticité longitudinale ainsi qu'une course élastique verticale et latérale : c'est elle qui gère les déclenchements. Elle nécessite également un adaptateur à mettre sur les chaussures qui n'ont pas de "rebord" à l'arrière leur permettant d'être chaussé comme des alpines.  

La Diamir Vipec a apporté un peu d’air frais sur le marché l’hiver dernier : Fixation la plus légère de cette catégorie (940g/paire sans stop-skis), même si elle n’a pas la certification TÜV, les retours ont été globalement bons sur cette fixation qui allie sécurité et légèreté, avec notamment un déclenchement latéral avant réglable et une élasticité longitudinale. 

Diamir Vipec 12, plage de réglage 5-12 (compatible sur des skis de plus de 67mm de largeur), 439€ :

(#free)rando : Les fixations


La Dynafit Radical 2 Anniversary est une fixation en série limitée à 1500 exemplaires en attendant la sortie l'année prochaine des Radical 2 ST et FT. Elle est un excellent compromis également : plus légère que sa grande soeur la Beast (1268g/paire), elle bénéficie aussi d’une butée rotative pour un déchaussement latéral avant et d'une élasticité longitudinale (10mm). Cette version Anniversary correspond à une version ST et donc avec un réglage de 4 à 10. Son prix devrait être aux environs de 500€ :

(#free)rando : Les fixations

La Ion de G3 est une fixation un peu plus proche des Low Tech classiques (déchaussage similaire), mais elle possède une talonnière qui peut bouger grâce à un ressort de poussée, ce qui lui confère une bonne élasticité longitudinale.

Elle pèse 1170g/paire stop-skis compris, DIN 5-12, 490€ :

(#free)rando : Les fixations

Pour finir, la TR2 de Trab est également très intéressante car elle possède comme la Vipec un déclenchement latéral avant réglable et une élasticité longitudinale. Cependant à l’arrière elle n’utilise pas les pins habituel mais un système avec une sorte de double crochet qui vient bloquer la chaussure contre le ski, et est donc malheureusement uniquement compatible avec un seul modèle de chaussures, les Scarpa Spirit. Mais elle est peut-être la fixation dont le comportement se rapproche le plus d'une fixation alpine (élasticité longitudinale, déclenchement latéral avant et pression verticale de la talonnière bloquant la chaussure contre le ski).

La TR2, 1160g/paire avec stop-skis, réglage de 7 à 13 :   

(#free)rando : Les fixations


D’autres systèmes pour randonner


Les plus anciens connaissent les fameuses Alpine Trekker, des adaptateurs qui permettaient d’utiliser ses skis alpins avec ses chaussures alpines en randonnée :

Elles coûtent 180$ (144€) et nécessitent seulement l’achat d’une paire de peaux. Cependant à 1220g la paire, plus les skis, fixations et chaussures alpines, l’ensemble est assez lourd mais peut suffire pour commencer la randonner à moindre coût. 

Le système MFD ALLTIME est également un adaptateur qui permet de transformer sa paire de skis montés en alpin en une paire de randonnée. Il s’agit d’une plaque que l’on fixe sous ses fixations et qui imite le principe d’une fixation débrayable, en plus rigide : 

(#free)rando : Les fixations

A priori ce système n’est plus en vente, mais il est encore possible d’en trouver en occasion. Attention, la paire pèse tout de même 1200g.

Et pour finir, le système SI&I de CAST, un jeu de plaques créé par les frères Chickering-Ayers qui permet d’échanger de butée au sommet de sa randonnée :

(#free)rando : Les fixations

On monte avec la butée Low Tech, et en haut un ingénieux système de blocage permet de changer pour mettre la butée alpine que l’on avait dans le sac. Ce système reste lourd puisque l’on emmène toujours ses fixs alpines mais les plaques n’ajoutent que 294g par ski, et contrairement au MFD et aux fixations débrayables on ne soulève pas la talonnière à chaque pas. Il reste compliqué à utiliser notamment à cause de la compatibilité de la semelle des chaussures ou des problèmes qui peuvent arriver en rando comme la glace qui vient bloquer les plaques. Comptez environ 220€ pour les plaques et 144€ pour la butée Dynafit.    


EN BREF


Pour faire son choix dans tous ces modèles il faut réfléchir à l’utilisation que l’on veut en faire et à la fréquence : passer sur des fixations à inserts demande de changer de chaussures en plus de la paire de skis (sans compter les peaux voire couteaux), et au prix du matériel neuf actuellement, si c’est pour faire deux randos dans l’hiver, une fix débrayable peut suffire. A l’inverse si on envisage de migrer du ski en station vers la rando il est peut-être temps de songer à investir dans du vrai matériel light plutôt que de partir sur un compromis lourd comme les fixs à plaque. 

Les fixations et les chaussures sont les postes sur lesquels on peut le plus jouer sur le poids, et auparavant c’était quitte ou double : léger+léger en LT ou lourd+lourd en fixs débrayables et chaussures alpines, avec les différences de déchaussage de chaque combo. Désormais on a entre les deux ces nouvelles fixations (Vipec, Kingpin, Beast, etc.) qui offrent un compromis intéressant, en plus d’une gamme de chaussures orientées rando de plus en plus grande. 

Et comme toujours, ne pas hésiter à tester avant d’acheter : les sensations d’une fixation à l’autre sont très différentes car elles ont des caractéristiques elles mêmes très différentes.

Les tests sont aussi très utiles pour se faire de l’expérience et une idée sur tout ce qui entoure la réalité de la pratique de la randonnée : mettre les peaux, les passages difficiles, les conversions, le dépeautage au sommet (dans le vent et le froid bien souvent), tout ce à quoi on ne pense pas bien au chaud dans le magasin.

Dernière chose, les skieurs provenant de l'alpin sont habitués à un matériel compatible au niveau des chaussures et des fixations quels que soient les modèles et les marques. En randonnée, les systèmes sont souvent différents d'une marque à l'autre, et l'absence de norme rend les choses plus compliquées : assurez-vous que vous allez investir dans du matériel qui est compatible (chaussures avec fixations, fixations avec les skis au niveau des renforts, etc.). 

26 commentaires

Cl3m
Statut : Expert
inscrit le 20/05/09
Matos : 11 avis
très bon article. Manque juste les fix de télémark débrayables! :p

Mais surtout, très bon article.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

merlinm
Statut : Confirmé
inscrit le 20/11/09
Matos : 3 avis
Bel article de killerwhaleproduction!
C'est productif dans le 05 :-)

A quand un test sur l'élasticité sur plusieurs axes de ces fixes et des alpines?
Aussi quand on voit le système CAST et les U de Gignoux il n'est pas trop compliqué d'imaginer un système hybride insert/alpin qui marquerait la fin définitive des fixes à plaques
Une warden/lord avec un U à insert escamotable
[img]https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRnOSLFhGb-3p5B5E5t1_zjoGHbVO9eS1C17awjfLcmqKz39rA5[/img]

Connectez-vous pour laisser un commentaire

merlinm
Statut : Confirmé
inscrit le 20/11/09
Matos : 3 avis
https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRnOSLFhGb-3p5B5E5t1_zjoGHbVO9eS1C17awjfLcmqKz39rA5

Connectez-vous pour laisser un commentaire

payetonhibou

inscrit le 16/11/03
Stations : 3 avisMatos : 1 avis
On oublie juste qu'il y a quelques années, les fixations à plaque étaient la norme. Alors quand on voit que c'est pas la peine de faire de gros dénivelés avec, ça me fait sourire. Surtout qu'elles ont perdues un sacré poids (cf les vieilles petzl), et les skis aussi. On a juste le choix, maintenant, de faire de gros dénivelés avec des fixations plus légères

Connectez-vous pour laisser un commentaire

KillaWhale
Statut : Gourou
inscrit le 05/02/06
Stations : 3 avisMatos : 25 avis

Staff depuis le 04/10/17
On peut tout faire avec tout. Même avec les AT, ou simplement à pieds en portant. Mais pour le comment des skieurs qui proviennent de l'alpin et qui donc n'ont pas forcément une capacité aérobie aussi bonne que les randonneurs classiques, le poids est très rapidement le facteur limitant.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

KillaWhale
Statut : Gourou
inscrit le 05/02/06
Stations : 3 avisMatos : 25 avis

Staff depuis le 04/10/17
Commun*

Bref sur les dénivs, y a aucune règle générale. Je parle d'approche, de rando courtes, et pour certaines personnes c'est 300m et d'autres c'est 1000m. Tout dépend de son niveau, ses capacités :-)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Lapin38
Statut : Gourou
inscrit le 18/05/08
Stations : 6 avisMatos : 12 avis
Il faudrait aussi, pour le bien du lecteur, séparer le bon grain de l'ivraie ! Certains produits sont déjà éprouvés depuis longtemps, d'autres sont absolument merdiques et ne se vendent que par l'ignorance des acheteurs.

1er exemple, frappant :
- les marker ft10, 12, baron, duke : système passage montée/descente scandaleux (levier petit, fragile et facilement bloqué par la glace + obligation de déchausser quelle que soit la manip), cale de montée et couteaux bizarrement placés, grincements et jeu apparaissant très vite - il faut très peu monter avec si on veut en être content.
- à côté de ça, les diamir sont très bien pensées, fiables et souvent moins chères, seulement niveau marketing, elles sont moins bien vendues et ne bénéficient pas de l'histoire que Marker et les skieurs US et Canadiens entretiennent.

2e exemple :
- les Speed Turn de Dynafit, certes en plastique et fabriquées en Chine, sont tout simplement exemptes de défauts,
- les Plum Guide, construction somptueuse en alu, faites en Haute-Savoie, ont le défaut majeur d'avoir la talonnière qui se glisse le long de deux rails, tenue seulement par deux vis (au lieu de 2 vis + une longue vis en entraxe pour les Speed Turn). Résultat, à moins de serrer comme un sourd et d'utiliser du frein filet, les vis se desserrent légèrement et un beau jour la talonnière pivote dans ses rails.

Juste pour prévenir de certains défauts dont on ne s'aperçoit que sur le terrain !
Cool mise en revue sinon.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

BOOZ

inscrit le 12/05/04
Matos : 5 avis
A la lecture des pages matériel de skitour (qui ne valent pas l'expérience personnelle sur le terrain, convenons-en...), des problèmes sur les tlt, il y en a eu et des problèmes sur les plum aussi. Bon, évidemment, des tlt, il y en a plus, donc statistiquement, on ne joue pas dans la même catégorie.
Pour ma part, une des raisons qui m'a fait choisir plum, alors que je craignais les problèmes autant avec les tlt qu'avec les plum, c'est la renommée de leur SAV... Et leur accueil à l'usine m'a laissé présager que si un problème survenait, ils s'en occuperait rapidement et sans sourciller.
Pour finir ma promo, après 2 sorties, mes trab sintesi de l'an-ience ne regrettent pas leurs diamirs!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

winstonsmith

inscrit le 24/06/14
Ouais faut quand même relativiser les gars certes la Diamir est la moins mauvaise des fix à plaques (ou a rail plutôt), parce que le pivot est bien placé, que le flex du ski est respecté, et qu'elle est assez légère, mais c'est loin d'être le top quand même...
Ne serait-ce que la "souplesse" de la butée ça fait pas rêver quand même... Bonjour l'absence de rigidité latérale.
Et puis personne n'a explosé au moins une fois une butée de Diamir dans sa "carrière"? ;)

Quand à la plum guide/yak, j'en ai 3 paires, 1 seule fois la talonnière s'est dévissée (1ère sortie) car les vis n'avaient pas été assez serrées au montage.
Je n'ai jamais eu à bloquer au frein filet par la suite...

Pareil pour les speed, certes c'est théoriquement incassable mais j'ai quand même fini par foirer un pas de vis (sur le réglage du déclenchement latéral) l'année dernière (ok la fix a 15 ans quand même et elle a fait 4 paires de skis...) et quand tu démontes tu te demandes comment ça peut tenir aussi longtemps... (le couvercle moulé et taraudé de la plum pour le coup c'est quand même autre chose...)
Bref toutes les fix ont leur point faible... En glorifier une ou en descendre une autre n'a aucun sens...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

FunRider31

inscrit le 04/11/12
perso, aucun soucis avec les F12. Je vois pas trop le pb de déchausser par rapport aux avantages que procure ce genre de fixe mais bon... Surtout que pour enlever les peaux, bah t'es obligé de déchausser, hein!
Comme dit plus haut, maintenant on peut tout faire avec tout, que le matos soit léger ou non, que l'on soit un warrior en montée ou non. Et avec les nouvelles fixes c'est encore mieux!

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Lapin38
Statut : Gourou
inscrit le 18/05/08
Stations : 6 avisMatos : 12 avis
"Surtout que pour enlever les peaux, bah t'es obligé de déchausser, hein!"

Absolument pas, si tu as l'attache talon. Et en grand vent/grand froid/situation d'urgence/de panique, tu gagnes un temps et un confort fou...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Lapin38
Statut : Gourou
inscrit le 18/05/08
Stations : 6 avisMatos : 12 avis
et @winstonsmith :
tout à fait, je n'ai pas dit que les diamir étaient sans défaut ! elles sont juste les mieux pensées actuellement, pour un poids contenu.
Et concernant les Plum Guide, c'est juste que sur les 11 personnes autour de moi qui sont en Guide, 7 ont déjà eu leur talonnière qui a pivoté et ont du resserrer les vis. C'est juste la conception de la fix qui veut ça ! Si ça t'arrive dans ton salon ça va mais au sommet c'est moins marrant...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

laurent13
Statut : Expert
inscrit le 21/09/02
Hello, est-ce envisageable de monter des speed turn de base sur des skis fats légers de 106-112 au patin (du style voile V8 / Atomic century 109 ou Soul7) , ..je suis léger 63 kg sans sac et j'envoie pas comme un freerideur à mach 2 ni ne fait de sauts mais j'aimerai quand même que ça tienne sur piste les quelques fois ou j'y vais, hors piste sur le dur / la trafolle / la croute, la ventée ou dans les passages expos...

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Tibo2det

inscrit le 05/12/13
J'ai testé les Diamir Vipec 12 Au SFWT de Val tho chez Movment. Vraiment pas évident a chausser! La boucle en métal est trop basse et la fixe ce ressert au dessus des inserts....

Connectez-vous pour laisser un commentaire

mat24bc

inscrit le 31/10/07
Matos : 9 avis
j'ai eu des marker baron, maintenant des lowteck. concernant les remarques de Lapin38, effectivement le levier est un peu merdique (mais pas fragile, en alu, jamais eu de problème), pour le reste je suis pas d'accord. c'est quand même pas la même skiabilité que les diamir, au moins tu peux rentrer dedans comme un bourin sans avoir peur de les péter. à part le poids c'est une super fix. et puis le fait de devoir déchausser pour enlever les peaux et passer en mode descente... quand on a ce genre de fix, c'est pas pour faire la pierra menta, tu peux prendre 2min de plus pour retirer les peaux. Maintenant que j'ai des lowtech, je continue de déchausser pour retirer mes peaux plutôt que de me contortionner dans tous les sens.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Lapin38
Statut : Gourou
inscrit le 18/05/08
Stations : 6 avisMatos : 12 avis
Non mais c'est un question de praticité générale : quand tu fais de la rando, tu déchausses pas pour un oui pour un non. Quand par exemple, pendant la montée, tu es obligé de descendre un peu, autant la plupart du temps tu peux laisser le talon détaché, autant par moments c'est vraiment appréciable de pouvoir bloquer le talon, sans avoir à faire d'effort ni perdre de temps ! C'est un détail, mais qui à mon sens a de l'importance quand tu fais plus que 5 sorties par an.
Et apprendre à enlever ses peaux sans déchausser, non seulement c'est très facile, mais c'est tellement pratique et confort que une fois que tu y goûtes, c'est difficile de revenir en arrière...en gros : pourquoi nier le progrès et perdre en praticité ? 2 crans de DIN de plus ne valent pas une fixation pas conçue pour monter.
Et quant aux gens qui ont réellement besoin d'un DIN 12 en rando, c'est un autre débat...disons simplement qu'ils sont très très rares. Et comme dit Loic (l'auteur de l'article) lui-même, ceux qui en ont réellement besoin ont souvent un tel niveau...qu'ils ne paient pas leurs fixs.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

sylozof

inscrit le 28/12/10
Merci pour l'article qui efface le flou qui régnait dans mon esprit sur les différences entre ces différentes fix.

Par contre je crois qu'il y a une confusion dans les données techniques des Marker F10 et F12. Vous indiquez la F10 comme étant à 1900g la paire et DIN 3-10. Puis juste après vous mentionnez la F12, donc le modèle au-dessus, en indiquant 1775g la paire et DIN 3-10 également. Il me semble pourtant que la F12 est en DIN 4-12, et elle devrait être logiquement plus lourde que la F10.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

lolofun

inscrit le 08/01/12
Matos : 1 avis
Coucou
Pour moi qui cherche des fixations de rando légères, qui savent déchausser en cas de chute, et qui ont une bonne durée de vie, vous avez une idée? (merci de répondre sincèrement)

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Olivier Meignen

inscrit le 04/01/12
Super cet article ! Merci car c'etait un peu flou pour moi entre tous ces systèmes de fix. Pour l'instant finalement je vais garder mes alpines trekker. Correspondent bien a mes sorties occasionnelles ?????????

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire