Rossignol Radical WC SL FIS Ibox Slant Nose

102 mm
65.5 mm
120 mm
9,5
sur 10
4
tests
Description du Rossignol Radical WC SL FIS Ibox Slant Nose :
Un ski de slalom coupe du monde pour les athlètes et les skieurs très techniques. C'est le ski de JB GRANGE. Technologie Slant Nose avec asymétrie des spatules pur un contact ski neige parfait. Homologué FIS.
(Fournie par Rossignol)
Type. Slalom Niveau. Expert

Tailles. 150 155  165 cms  
Rayon de courbe 12.00 m
Prix recommandé. 959 €  (avec fixation Axial2 WC 150 S)
TECHNOLOGIE : Technologie: RACE DPT-Système : IBOW WC-Structure : Fibro/Metal-Noyau :Bois-Renfort : Titanal-Vas 100-Géometrie:Sandwich Rectangulaire-Géométrie Spatule:Slant Nose
aucun rocker
cambre normal aucun rocker
cambre normal

2 commentaires

h_lk38

h_lk38

Si c'est pour parler d'esthétisme, là je ne suis vraiment pas fan de cette nouvelle sérigraphie qu'ont sortit les stylistes de Rossignol...
Garbure_Ski_Club

Garbure_Ski_Club

Testé sur une demi-journée pour le moment en station. Bonnes conditions de neige. Et déjà de très bonnes impressions. Carres à 88° et -0.5° comme le veut la construction d'origine.
Un ski tel qu'on l'attend de la part d'un FIS : changement de carre instantané, une accélération continue et surtout en sortie, une prise de carre phénoménale et sans défaut même sur glace "bleue". Les amateurs de carving apprécieront,
Ce qui m'a surpris c'est leur facilité de prise en main malgré leur technicité qui est bien là. Si on reste sage, ils savent se montrer conciliants mais dès qu'on envoie, aucun problème : ils renvoient 100% de ce qu'on leur imprime, même si l'appui est bref. Un très bon skieur pour peu qu'il atteigne les 70-75 kg sans être un compétiteur y trouvera certainement largement son compte et pourra l'exploiter. Le Slant Nose comme sur le 2009 (dont le comportement global est assez semblable à mon goût de manière général selon mes souvenirs) n'est pas étranger à mon avis, ça marche vraiment, la spatule fait rentrer dans le virage et le reste vous met sur des rails...

Évidemment, ce qu'il redoute, c'est la ligne droite même sur faible pente : beaucoup de flottement ce qui demande de piloter le ski même dans ces phases a priori peu sollicitantes, mais bon ça tombe bien, on l'a pas conçu pour ça, mettez le sur ses carres et vous vous retrouvez avec de vrais couteaux aux pieds prêts à attaquer la piste sous n'importe quel angle... Rigide niveau torsion et longitudinalement bien sûr.

Ross revient en force depuis 2 ans et ça se sent au patin. Et je trouve la nouvelle sérigraphie plus discrète et donc pas si déplaisante.

Connectez-vous pour laisser un commentaire