Test Head Monster 88 2017

14 tests Head Monster 88.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,1/10
Matiouf

Plus pistard que freerideur

Head Monster 88
Avis sélectionné
Profil du testeur : 60 ans | 1,85m | 85kg | Expert
Taille testée : 184
Acheté : 230€ d'occasion
Conditions du test : Toutes

Points forts

carveur

Points faibles

ancrage en freeride.

Je skis ce Monster 88 à la marque avec des pompes en 130, il est à ma taille, tout cela est cohérent et me convient. J’ai beaucoup aimé le 98 en 191, en neige un minimum compacte, car sinon c’est un sous marin de 100 au patin, dommage. Donc je me dis que le 88 peut être un bonne option pistes / freeride neige plutôt dure j'ai donc échangé le 98 contre le 88. Je l’ai skié un peu cet été et puis cet automne en toutes conditions.

Sur pistes, le ski à un comportement très sain, il est plutôt ferme, ne se dérobe pas en courbes, que ce soit en neige souple comme sur le béton, et il a en plus un très bon filtre, il peut se permettre de défoncer les tas de soupe sans bronche le cas échéant. Il est assez incisif en coupé, presque autant que les bons pistards, mais la largeur lui fait perdre en vivacité face à ces derniers. Le flex est ferme mais vivant ce qui lui vaut une certaine aptitude à la relance. L’accroche est bonne sur la glace, même si plus étroit c’est mieux. Par-contre, il n’a pas l’assurance de son grand frère ; on n’est pas sur un avion de chasse largement derbysable, c’est moins solide sous le pied et moins stable en grandes courbes ou pour tirer droit : rayon 19 vs 26 et un flex tout de même plus gentil (le noyau est plus fin).

En hors pistes, habitué à de vrais skis de freeride j’étais curieux de voire ce qu'il donne. Et bien, ce n’est clairement pas un ski de freeride, il faut un certain doigté pour l’utiliser comme il se doit… Le shape est très alpin, presque pistard, le ski a alors une fâcheuse tendance à ancrer dans les neige fraîche un poil denses, la dérive est à manier avec précaution, surtout si on prend la vitesse qu’il affectionne, attention aux blocages. Le dé-jaugeage est moyen à cause de la largeur limitée, la spatule un peu raide et l’absence de rocker, seule la largeur avant peu être une aide en ce domaine, mais elle à vite fait d’ancrer, le talon aussi. En neige dure ou assez ferme ils se ski bien mais nécessite une certaine autorité tout en faisant preuve de justesse dans les dérives, pour éviter les blocages, mais il peut être amusant dans ce domaine. Dans les bosses, il est un poil trop rayonné mais s'en sort pas trop mal.

On a donc là, un ski un peu bâtard à mon goût, bien plus pistard que freerideur, mais qui permet d’alterner pistes et hors pistes par neige ferme ou dure, un 75/25... On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre diront certains, mais c'est tout de même un beau ski pour qui aime un minimum la vitesse sans pour autant être un ski de derby.

Pour qui ?

difficile à dire... C'est un pistard pour un freerideur... mais bon, un ski de piste c'est tout de même mieux dans ce domaine.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.