Test The North Face free thinker bib 2015

1 test The North Face free thinker bib.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Yeahdemen

Bib ultra protecteur pour le Big Mountain.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,79m | 75kg | Avancé
Acheté : 200€ en magasin
Conditions du test : Toutes

Points forts

Full protection pour la haute montagne

Points faibles

Dommage que l'on ne puisse pas retirer la partie haute pour le printemps.

Bib TNF orientée freeride et achetée en magasin d’usine en complément de la veste du même nom.

Sur le papier :

Le Bib Freethinker (Salopette) est à 100% en Gore Tex Pro 3L (70D). Il est donc conçu pour être très résistante à l’abrasion et aux intempéries (27000/27000). On peut l’ajuster grâce au réglage bretelles et aux velcros ceinture. Il dispose d’une poche ventrale et une poche sur chaque jambe. Aération possible via l’intérieur des cuisses. Il est aussi équipé d’un réflecteur RECCO.

En main :

Ça taille grand chez TNF est la taille S est parfaite pour un gabarit de 1m80/73kg. Le fit est plutôt bon, ni trop large, ni trop serré : parfait pour une utilisation active en hors piste. Il est tout de même conseillé de tester avant car on pourrait avoir des surprises en fonction du physique du skieur. Le Gore Tex Pro est assez rigide à porter, la couleur rouge orangé flash (pas trop réfléchit vu la super promo sur le pack veste + pantalon)!

Utilisation :

J’ai utilisé le Bib en complément de la veste du même nom de 2014 à 2017 principalement en station et rando dans les dolomites. Il est très agréable à porter et pour peu qu’on l’associe avec la veste, on se retrouve avec une armure contre le combo froids/neige/pluie/vent (Gore Tex pro oblige). Pas de problème d’étanchéité ou de déchirure (bas du pant protégé pour les coups de carres). La couleur flash permet de ne pas s’attarder sur les différentes traces de saleté accumulées au fils des saisons. Le pantalon ne tiens pas très chaud et il faudra le combiner avec une sous couche adaptée. Il est donc parfait pour affronter la plupart des conditions hivernales tant sur piste que en dehors.

En rando le Bib fonctionne bien du moment que l’on monte avec des températures hivernale. En effet, les deux petites ouvertures sur l’intérieur des cuisses ne permettent pas une grande aération et la partie supérieure n’étant pas amovible, on aura vite très chaud ! Passant de plus en plus de temps en rando, j’ai pu revendre le Bib en complément de la veste via les annonces Skipass.

En résumé :

Bib de très bonne qualité orienté freeride et pourra être utilise en rando par température froide. Plutôt conseillé pour le freerider qui passe son temps en haute montagne et faisant de courtes approches.

Pour qui ?

Skieur freeride

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire