Test Atk raider 13 evo 2024

6 tests Atk raider 13 evo.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
yrlab

Montures freeride de haute volée !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 45 ans | 1,90m | 85kg | Expert | Gélos
Conditions du test : Freeride en gravité et ski de rando/alpi
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Fixations de ski de randonnée ATK Raider 13 EVO

Points forts

Légèreté, chaussage, plage de réglage, précisons de réglage, système de cales de montées

Points faibles

Prix, déchaussage avec une languette de butée avant trop plate, peinture fragile

Fidèle à mes Dynafit ST rotation 12 depuis de nombreuses années, Skipass m’a permis de tester une monture italienne aka ATK avec le modèle RAIDER EVO 13. Après de nombreuses journées en freeride et en ski de randonnée, il est désormais de rendre compte sur mes sentiments sur ces fixations.


Caractéristiques/spécifications 


  • Fast In System breveté par ATK avec un principe au moment de chausser, bloquer le bout de chaussure par un levier frontal.
  • Cam Release System : système exclusif qui garantit les meilleures performances de descente du marché, un décrochage extrêmement précis et un chaussage de la talonnière plus doux.
  • Easy Entry System : un chaussage plus accessible.
  • Snow Pack Proof : la forme de la butée permet d'éviter les dépôts de neige ou de glace sous le mécanisme de blocage de la butée avant.
  • Up-hill hardness Variator : un sélecteur multi-position entre le levier et la base de la butée avant fournit une force de fermeture adéquate en fonction du gabarit. Compense l'usure des inserts avant. Réduit les pressing inutiles sur le mécanisme de blocage.
  • Elastic Response System : c'est un ressort inséré entre la coulisse de la talonnière et la vis de réglage de la fixation grâce auquel, lorsque le ski fléchit par un effet de compression ou une réception de saut, la distance de 4 mm entre la chaussure et la talonnière se réduit ou s'annule. Dans ce cas, la talonnière absorbe cette déformation et revient rapidement en position initiale. Les avantages sont un flex du ski plus libre, une meilleure rapidité de déclenchement en cas de chute.
  • Magneto Heel Flap : aimants insérés dans la talonnière. Facilite la connexion avec la chaussure.
  • Cales de montée aimantées manipulable sans déchausser. Hauteur des cales de montée, 0/ +30 mm/ + 49 mm.
  • Echelle Din : 5/13 (non normé). Déclenchement latéral avant et arrière réglable.
  • Taille de stop-skis et couteaux disponibles : 86-91-97-102-108-120
  • Réglage talonnière : 25 mm
  • Poids d’une fixation : 370 g selon ATK
  • Matière : Aluminium 7075, acier inoxydable, composite


Mon expérience


Apparences

A l’ouverture du colis, j’ai apprécié la qualité des matériaux utilisés avec ce design bien estampillé du pays des pastas avec cet élégant micro drapeau. Au premier coup d’œil, le design est séducteur, les finitions sont très soignées. On mesure rapidement le positionnement de ce modèle haut de gamme. Ce fabricant italien décline même cette paire en 8 coloris différent alors les inconditionnels de l’esthétisme skis/fixations seront ravis. Perso, j’ai eu le modèle dans ce joli bleu électrique qui me plaît beaucoup ! A la première prise en main, c’est léger et la taille des chiffres des réglages DIN m’encourage à prendre rendez-vous chez l’ophtalmologue. J’ai monté ses italiennes sur une paire de Majesty Superpatrol Carbon (96 au patin en 185 cm) et l’ensemble rend plutôt bien.


Avant et pendant l’ascension

La butée avant est très appréciable car la languette avant permet de caler l’avant de la chaussure efficacement et de chausser facilement. Les machoires font un bon clac rassurant et l’enclenchement de l’arrière se fait sans problème. Le design de la languette permet de l’attraper sans galérer lorsque qu’on porte des gants.

La mise en position montée est moins confortable sans gants car le bloc de la talonnière est petit et très anguleux, pas très agréable à main nue. Cela dit, le stop frein se bloque automatiquement et c’est bien pratique.

Une fois l’avant verrouillé, on a le talon à plat sur le stop-ski et puis dès que la pente devient moyenne, on rabat très facilement la première cale de montée en la soulevant avec la rondelle du bâton. Les deux cales se manipulent très facilement.

Par contre quand on doit déchausser, la languette avant manque vraiment de relief pour caler la pointe du bâton, c’est le point négatif dans la catégorie manipulations. En revanche, la forme de butée a été très bien pensée pour les problèmes de neige glacée empêchant de chausser. Contrairement à mes Dynafit ST Rotation, je n’ai jamais connu de blocage et ça, c’est du bonheur !

Pour du pentu plus soutenu, on répète l’opération avec le bâton pour rabattre la deuxième cale et là on est bien mieux pour atteindre l’objectif. Les cales de montées sont donc bien pensées et facile à manipuler avec un bâton. Face à la concurrence, cette fixation est aussi legère, de prés de 300 g de moins que les Dynafit ST Rotation. Du côté des couteaux, rien à signaler, l’insertion dans le rail est facile et le design des griffes efficaces.


Avant et durant la descente

Personnellement, je verrouille uniquement les fixations pour les passages exposés/pentes raides sinon je suis tout le temps en mode ski. Réglées à un bon Din de 12 bien tassé, je n’ai jamais déchaussé de façon intempestive.

Le fait d’avoir chaque chaussure quasiment sur le patin du ski est bien agréable pour le toucher de neige. J’ai bien testé à haute vitesse : rien ne bouge, la conduite des skis est précise, je suis désormais en pleine confiance. C’est vraiment psychologique mais j’oublie avoir des fixations très légères et je charge tout comme je le fais avec des gros skis de freeride et des enclumes à chaque pied. Coté stop-skis, ils sont un peu fin et apparaisse un peu frêle. Cela dit, je ne les ai pas encore tordus.

Les réglages

La dureté du déclenchement est réglable avec le bon tournevis et il faut avoir une bonne vue pour être précis. Une innovation, au niveau de la sécurité, est le réglage de déclenchement latéral de la butée avant comme pour la talonnière. Ce point a pour but d'améliorer la skiabilité grâce à plus de précision de réglage

Poids

Annoncé à 370 g, ma balance me donne 380 g et si on rajoute la visserie, j’arrive à 393 g par fixation (cf photo).

Durabilité et rapport qualité/prix

Il est encore trop tôt pour me prononcer sur la solidité de ces fixations, mais je suis plutôt confiant au vu de cette première saison. Les couleurs c’est bien mais il me semble qu’une partie va vite partir dans la nature.

Verdict !?


La qualité de fabrication est indéniable et l’acier est travaillé avec grande précision et finesse. Les améliorations faites sur ce modèle vraiment tourné freerando et skis larges sont efficaces : pas de blocage de glace, chaussage facile, cales de montées performantes et blocage des freins automatique. L’élasticité de la talonnière permet de skier sereinement. La transmission des mouvements est bonne ; après les skis sont aussi très bons ! Mis à part le déchaussage qui est mal pensé avec cette languette trop plate, tout le reste est parfait et c’est un grand plaisir de skier ces RAIDER EVO 13.

Pour qui ?

randonneur, freerandonneur, freeskier !
9/10
Facilité de chaussage
Facilité de réglage/compréhension du système
Style/Look
Finitions
Durabilité/solidité
Rapport qualité/prix
Changement de mode montée/descente

Commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire