Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Un été en Suisse... (part I)

Saison 2003-2004
ski freestyle sur les glaciers de Saas Fee et Zermatt...
Les températures estivales ont fait mal aux glaciers français, qui faisaient peine à voir dès le mois de juillet. Mais comme on voulait vous présenter de belles photos, il fallait vite trouver une solution, donc de la neige. Et pas besoin d?aller loin pour trouver des glaciers bien gavés, et surtout des parks shapés au millimètre !
Notre destination a vite été choisie : l?Helvétie, pays du fromage à trous (euh non, d?ailleurs, il paraît que le vrai gruyère n'a pas de trous !), des montres, du chocolat, du franc suisse (aïe !), et des superparks façon ricaine? Et sur ce dernier aspect, deux stations méritent particulièrement le détour : Zermatt et Saas Fee.
Beaucoup de points communs pour ces villages situés dans deux vallées voisines du sud du valais, le plus grand massif alpin :de jolis chalets plutôt que de gros immeubles, pas de voitures et un climat particulièrement agréable? Et surtout, de grosses montagnes avec de gros glaciers : plusieurs dizaines de « 4000 » entourent les deux vallées.
A Zermatt, le sommet des remontées culmine à près de 3900 m au petit Cervin et permet d?enchaîner en plein été des runs de près de 1000 m de dénivelée. A Saas Fee, les dénivelés sont moins importants mais le glacier se montre très intéressant, car bien pentu. Et surtout, les deux stations proposent des parks de toute beauté, shapés comme des ?uvres d?art.
Les pipes sont vraiment fats, très fats, dans ces cas on aurait plutôt envie d?utiliser le terme de superpipe. Pas la moindre bosse ni le moindre trou, les riders n?ont aucune excuse pour ne pas aller chatouiller la stratosphère : la rampe de lancement est parfaite !


Autre base spatiale, le quarter de Saas Fee, qui se trouve tout en bas du park. Sans doute pour permettre aux décérébrés qui traînent là haut de prendre plus d?élan, sans oublier au passage de chatouiller les Big Air, assez impressionnants également, même si on regrette des réceptions un peu flat? Même topo pour pour le hip, situé juste à côté du quarter : on peut décoller très haut, mais la réception a un peu tendance à tasser les vertèbres !
Les jibbers trouveront aussi leur bonheur dans le superpark de Zermatt : rainbows, rails en « C » ou en « S », à peu près tout ce qu?il est possible d?imaginer se trouve ici !

Après une bonne journée de ride, nous ne saurions que trop vous recommander d?aller faire une petite virée nocturne au Popcorn shop & bar de Saas Fee, ou au Grampi?s pub de Zermatt : on y croise tous les locaux, idéal pour préparer les fututres sessions ! Maintenant que la Suisse estivale nous a conquis, il reste à y faire un petit tour en hiver, le domaine freeride ayant l?air vraiment intéressant !

texte & photos : Benoit Vollmer
Remerciements : Valais Tourisme, OT de Zermatt/Hôtel Parnass et OT de Saas Fee/Hôtel Condor.
Partenaires de Vivian Gex : Rossignol, Weps, Da Kine, Urge Snowproducts, skipass.com, Moret Sports

Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.