RIDEFREE Rossignol -  Test des Blackops avec Enak Gavaggio pour les skipasseurs

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

RIDEFREE Rossignol - Test des Blackops avec Enak Gavaggio pour les skipasseurs

Un test ski en compagnie du célèbre créateur à moustaches ! 
Test privé expérience
yrlab
Texte :
Photos :
Aurélien Labry, Thomas Gachet

À l’image de la discipline consistant à dévaler des pentes poudreuses, la tenue de cette fameuse journée test de la gamme freeride Blackops de Rossignol a connu bien des péripéties jusqu’à son organisation toute récente. Initialement programmée à L’Alpe d’Huez, en parallèle du festival de musique de TomorrowLand, nos tympans n’ont pas été autant sollicités que nos jambes pour suivre les athlètes ambassadeurs de la marque.

Quelques jours auparavant, Enak Gavaggio aka Rancho était bien confirmé mais aussi accompagné pour cette journée par Hugo Laugier (24 départs en coupe du monde de Freestyle, 2ème au Red Bull Infinity Lines 2021) et Axel Le Palabe (23 départs en coupe du monde de Big Air, 2ème FIS Slopestyle 2020) ! Un tel plateau allait nécessiter un état de forme irréprochable des testeurs pour suivre la cadence. Comme tout Test Privé Expérience, des skipasseurs ont été conviés lors de cette journée pour tester la gamme Blackops et, surtout (!), savourer de mémorables instants avec les athlètes phares de Rossignol. Une addictive dose de ski et de rires jusqu’à haute altitude!

Les origines des skipasseurs (Julien @siewicz, Dorian @Paprika@GR, Bruno @Nobrudude) étaient réparties entre Toulouse, La Plagne et Briançon. Le quatrième testeur s’étant malheureusement fait porté pâle, nous avons testé pour lui.

5 mars, 8h30, les vacanciers sont loin d’être encore tous partis, l’Alpe d’Huez nous accueille avec un pur ciel céruléen mais aussi un bon -6°C accentué par une brise. Nous nous retrouvons tous au stand Rossignol mis en place pour cette étape du RIDEFREE Tour et le petit-déjeuner est servi par Enak, le papa-poule, toujours avec ses fameuses moustaches rieuses. Comme prévu, Hugo Laugier, Axel Le Palable mais aussi Thomas Gachet (graphiste d’Enak et prorider, entre autres) feront partie de l’équipe du jour.  

Revue de gamme

Enak et le staff nous présentent la gamme Blackops 2021/2022 en débutant par les skis de barbus. Première paire de spatules à passer au banc d’essai : le Gamer (118 au patin, double rocker). Au vu des conditions de glisse, il sera difficile de mesurer toutes ses compétences et aptitudes.

Viennent ensuite les Sender et Sender Ti, au galbe moins large (106 au patin), mais suscitant rapidement l’intérêt des testeurs du jour. Le ski est assez épais, au point de laisser volontairement apparaître la plaque de titane. Les modèles 2022/2023 sont identiques mis à part la déco (cf photo). Voyons voir si nous pouvons découper la piste avec ces belles planches montées en Look PX12…

À noter que les lignes de cotes sont évolutives pour chacun des modèles de la gamme. C’est le cas du Holyshred, vendu pour sa « polyvalence inégalée pour carver, slasher et se faire plaisir dans chaque recoin du domaine ». Son noyau en bois, associé à l'énergie du renfort en titane, lui confère une grande dose de pop et plaît beaucoup à Hugo et Axel, 98 au patin.

Plus léger, l’Escaper varie entre 92 et 94 au patin selon la taille et semble être la première porte d’entrée pour la découverte du freeride. Pour les rideuses, les Rallybird et Rallybird Ti (163, 171 et 178 cm) s’adaptent aux cuisses les plus affûtées. Ski de 101 à 103 mm au patin, c’est dans le même esprit que les Sender sont conçus : combler les fortes attentes ludiques et ce, quel que soit la neige.

Equivalent de l’Escaper susmentionné, le Blazer se veut « joueur, énergique et flexible, idéal pour slasher, carver et se faire plaisir sur l'ensemble du domaine » 98 au patin et décliné en 160 et 170 cm. 

L’Alpe d’Huez, reine de l’Oisans

Les mains réchauffées par les mugs, nous chaussons chacun la monture de notre choix et partons à l’assaut du domaine skiable. L’affluence est encore modérée avant 10h et nous ne tardons pas à prendre le premier télésiège de la journée. Hugo et Axel donnent de suite le rythme sur la première descente. L’ensemble du groupe suit à grande vitesse et nous découvrons sans attendre la tenue des carres sur neige dure. Parenthèse : je suis bluffé par les Sender 106 Ti, très agréables sur piste, donnant l’impression d’un ski bien plus étroit au patin.

Il est temps de rejoindre le Pic Blanc (3330m) et de profiter de cet ahurissant panorama. C’est un bon 30 km/h de vent et -13°C qui nous attendent au sortir de la benne. Peu de monde sur la fameuse piste de Sarenne, longue de 8 km, de 3330m à 1510m, sur laquelle nous prenons plaisir à découvrir les Sender, Holyshred et Gamer. Axel et Hugo ne manquent aucun rocher, aucun kick pour assurer la démonstration de la polyvalence RIDEFREE Freestyle !

All mountain

Après ce gros tour du domaine skiable de l’Alpe d’Huez, il est temps d’expérimenter de nouvelles planches pour connaître d’autres sensations avec un modèle différent. Hugo Laugier nous fait cadeau d’une déconcertante démonstration de nose butter sur le plat ! Et maintenant, place à l’entraînement. Quoi de mieux qu’une neige trafollée pour solliciter les spatules et évaluer leur efficience. Direction le secteur d’Oz-Vaujany, où les athlètes trouvent rapidement les kickers suffisants pour envoyer une paire de backflips.

L’envie de sortir davantage des pistes conduit le pyrénéen Bruno à nous guider dans un bel itinéraire de couloir « canyonesque ». De la neige décaillée puis du bon carrelage nous permet de bien apprécier la capacité d’absorption du terrain ! Une partie du groupe préfère rester entre les piquets. Bien leur en a pris..

Si les pistes ont toute leur légitimité comme terrain d’essais, le snow-park l’est tout autant et les ambassadeurs Rossignol ne s’y trompent pas. Ainsi, petit détour par la piste de boardercross avec un départ en règle alignant Axel, Hugo, Thomas et un skipasseur, Julien. Ce dernier aura toutes les peines à suivre la cadence imprimée par ces trois « askicionados » !

Les moustaches à la crème

Le temps de faire encore quelques photos sur un kick naturel, nous sommes conviés à un charmant restaurant d’altitude pour reprendre des forces. Le soleil sur la terrasse panoramique est contré par ce faible vent glacial et les couvertures à disposition sont accueillies bras ouverts, surtout par les quarantenaires, les moustachus en première ligne ! Après le plat principal, nous nous rapatrions à l’intérieur pour la fin de déjeuner. Enak, passionné de gaufre à la chantilly, nous fait une belle démonstration d’auto-entartage. La team manager, loyale avec ses athlètes, teste aussi le masque à la chantilly pour accompagner le digestif médicinal.

Enak, j’ai adoré. Dispo, sympa, déjanté, et de bons conseils sur les lattes… entre Marylin Manson à fond à 8h du mat et un coup de tronche à une gaufre, on ne s’ennuie jamais ! 

Bruno

La bouteille et rien d’autre

Avant déjeuner, nous avons eu une discussion technique sur l’intérêt de skier avec des Look Pivot ou FKS sous la marque Rossignol. Il faut dire que cette fixation emblématique a remporté beaucoup de victoires depuis 1963. Son nombre de point de contact bien supérieur à la concurrence libérant au mieux le flex du ski et son élasticité sont partie des arguments inoxydables et fondés. Par expérience, elles sont aussi inusables. Le sujet avait été bien traité par notre cher Dr Matos. Enak rappelait à juste titre les 60 à 100 % des athlètes FIS courant avec ces précieuses. C’est vrai, la concurrence est totalement absente en ski de bosses. 

Dessine ta montagne

Après s’être bien détendu les zygomatiques, une séance de dessin nous attendait à côté des skis de test. Certains ont repoussé la séance pour tester encore une dernière paire. C’est Thomas Gachet, le graphiste de la célèbre websérie d’Enak, qui a mis en place son chevalet pour diriger le groupe. Chacun sa toile 30 x 20 et charge à chacun de reproduire un dessin décomposé en étapes.. Après cette séquence de courbes feutrées, la séance de tag RIDE FREE sur nos œuvres d’art respectives finit de parfaire les œuvres. Cela a débordé aussi sur des paires de skis et des chaussures.

Le temps de trinquer et de remercier le staff, le soleil disparaissant, nous saluâmes l’ensemble de l’équipe Rossignol en les remerciant copieusement pour ces instants suspendus. 

Eh, au fait, les skis ?


« J'ai préféré le Blackops Gamer 118 en 186cm. Ils portent bien leur nom. C'est un ski joueur et très agile qui peut se skier de manière ludique. Mais ils ont une autre facette "hardcore gamer". Dès qu'on lui rentre dedans, le ski fait volte-face pour devenir une arme de derby qui écrase tout sur son passage » Julien

« Le ski que j’ai vraiment aimé, c’est le Holyshred, que j’ai essayé en 172. Un ski super joueur, avec une réactivité et un pop que j’adore, un rayon assez court qui permet de pouvoir faire joujou partout dans la montagne, ça carve sans problème sur neige damée, et bien que pas testé, je ne suis pas inquiet sur le comportement en poudre vu la spatule bien large… Un ski super polyvalent et je comprends Hugo qui le choisit très souvent pour « tout faire sur le domaine » ». Bruno

"Avec cette gamme Black Ops, Rossignol nous propose des skis très différents dans leurs programmes, mais tous efficaces et diablement addictifs une fois sous le pied." Dorian

La journée était divine. Une super ambiance, pas de pression. L'activité dessin était très cool même si personne dans ma colloc n'a reconnu mes talents artistiques. 

Dorian

Merci pour l'accueil au petit soin, la bienveillance et l'implication de tout le monde. C'était une journée forte en émotions, rires et joie, en toute simplicité et en toute sincérité ! 

Julien

Super ambiance dans la team Ross, pas étonnant avec Enak au milieu de tout ça ! Hugo et Axel, incroyables, ce ne sont pas des cuisses qu’ils ont, ce sont des ressorts ! 

Bruno

L’équipe Skipass vous remercie grandement pour votre accueil, votre amour de la vie et les très bons moments partagés dans cette belle station de l’Alpe d’Huez. Ride Free !

 

Ajoutez des photos (2020px)
Cet article est une production Skipass.com réalisée avec le soutien de Rossignol
yrlab
Texte yrlab
"Ascensionner, sentir, écrire"
Henri Béraldi
4 commentaires
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
Y a du titane dans les gnols ? Pour de vrai ?
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisMatos : 75 avis
Du vrai coeur de meule de titane M'sieur !
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bihjichou
Statut : Confirmé
inscrit le 23/10/16
Stations : 4 avisMatos : 38 avis
Miamy , ça donne envie de continuer à promouvoir ces tests expériences! Super projet, et superbe journée :-)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

siewicz
Statut : Expert
inscrit le 11/11/16
Matos : 20 avis
Comment ça du mal à suivre ? Je vois pas de quoi vous voulez parler ! ^^ (et puis personne d'autre n'a osé s'aligner au départ avec eux...)
Super journée, on re-veut la même avec de la poudre !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.