Nouveautés Völkl 2024 : les gammes Revolt et Blaze s'agrandissent

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Nouveautés Völkl 2024 : les gammes Revolt et Blaze s'agrandissent

Cap sur le freeride, ou comment se mettre de la (neige) fraîche plein le pif !
article Völkl
Fanny Caspar
Texte :
Photos :
Völkl, Pally Learmond
Vidéo :
Völkl

Les nouveautés de l’année du côté de la marque de Straubing se concentrent en particulier sur les grands espaces et la liberté. Du haut de ses 100 années, Völkl ne s’en laisse pas compter et continue à nous faire rêver avec ses larges palins à en faire pâlir plus d’un. Les innovations sont nombreuses dans la gamme cette saison, mais celles qui nous intéressent en particulier sont celles qui vont faire voler la poudreuse, nous faire chauffer le cuissot parce que c’est dit, cette année l’hiver sera chaud ! Enfin niveau poudreuse légère on l’espère, parce qu’avec ces skis au cœur de bois larges et génreux, polyvalents à souhait, stables et puissants, on peut envisager sans se tromper de se faire sécher les dents.

Built Together

Built Together, c’est le concept de développement des produits de la grande famille freestyle de Völkl. Dans le projet, sont regroupés autour des athlètes, les ingénieurs, les développeurs, les chefs de produits, les testeurs, bref, tous ceux qui participent à la mise au point d’un ski. Une fine équipe qui vient des quatre coins du monde, attentive à faire évoluer chaque détail, le relevé spatule ici, l’amorti talon là, la répartition de flexion qui va bien selon l’utilisation qui sera faite du produit. Parce qu’on le sait, le comportement d’un ski, son efficacité dans la neige fraîche, son pop sur le nose d’une table ou sa capacité à glisser en douceur sur un rail, est le fruit d’un travail de longue haleine. A ce petit jeu-là, le collectif Völkl est bien rôdé puisque le programme Built Together en est déjà à sa quatrième génération. 

Tatoo-style

Le petit truc en plus ? C’est le design. Dans la famille freestyle, s’il y a bien un aspect sur lequel on ne lésine pas, c’est le décor des skis. Et qui de mieux que les riders pour savoir ce que les riders veulent ? Comment les faire aimer mieux les skis qu’ils vont utiliser tout l’hiver qu’en leur donnant la parole, en laissant le champ libre à leur imagination, ou presque. En effet, tout le monde ne s’invente pas dessinateur du jour au lendemain. C’est pourquoi, chaque saison, Völkl fait appel à un nouveau créateur, dont l’univers inspire particulièrement les athlètes, pour raconter une nouvelle histoire en phase avec leur vision du moment.

Cette année, c’est Benjamin Güdel qui vient mettre sa patte au service du team, avec son esprit « tatoo style » et ses créations qui ne laissent personne indifférent. Chaque graphisme colle au ski, à sa pratique, bien plus finement qu’on ne pourrait l’imaginer de prime abord. Un cœur plus que réaliste sur le Revolt 121 reflète la passion et l’implication du team, fait peut-être même référence au gros cœur qu’il faut avoir pour se lancer dans les pentes vertigineuses de l’Alaska. Sur les Revolt 90 et 84, tous les deux destinés au park, c’est un œil qui vient vous fixer en spatule. Histoire de rappeler que tout le monde te regarde avant de lancer ton prochain trick et qu’il va falloir assurer. A chaque ski son histoire, à chaque décor, ses émotions.

En pleine Revolt-ution

Parlons un peu produit maintenant. En bonne gamme freestyle qui se respecte, la famille Revolt s’agrandit vite, et se renouvelle encore plus fréquemment. Depuis la naissance du grand frère Revolt 121 et ses 121mm au patin l’année dernière, les athlètes ont pris goût aux skis larges. Ils voulaient un produit offrant de la portance, mais aussi une polyvalence, et la capacité à rider vite et fort sur tout type de terrain. C’est ainsi que le Revolt 114 est né. Un modèle de technicité et de stabilité, un ski large facile à tourner, un pur ski big mountain fait pour ceux qui visent les sommets. Et ce n’est pas étonnant quand on sait qui l’a fait. Aux commandes, pas moins que les 8 skieurs phares de la marque : Ross Tester, Ian Mc Intosh, Kye Peterson, Sam Soothy, Marcus Eder, Paddy Graham et Lucas Romain. Autant dire que le noyau bois, les chants droits et la spatule qui vont bien sont de sortie !


Enregistrer l'embed

Paye ton rail

Quand on vous dit que le détail ça compte ! Un seul petit millimètre différencie le patin du Revolt 96 de celui de son « père », le défunt 95 qu’il remplace. Mais ça ne s’arrête pas là. C’est toute la géométrie du ski qui a été repensée par le team, Øysten Braten et Tom Ritsch en tête. La répartition de souplesse aussi. Juste ce qu’il faut pour donner du pop en impulsion, et l’essentiel pour amortir les réceptions. Un savant mélange mixé avec des chants renforcés pour une meilleure longévité. Bref, un ski fait pour glisser à 360 degrés, dans le park, sur les escaliers, sur le bord de l’évier, bref partout où il n’y a plus de limite à la créativité.

Jamais Blazé

Dans la famille freeride, je demande le Blaze. Avec pas moins de cinq modèles, chacun décliné en version femme, les skis Blaze ont été pensés pour apporter efficacité et maniabilité, quels que soient le terrain et le type de neige. Le secret de la gamme repose sur trois points. En premier lieu la légèreté. Celle-ci facilite le pivotement des skis en toute circonstance et se révèle clé à la montée, aussi bien en freerando qu’en pure randonnée. 


D’autre part, la stabilité sous le pied. Équipés de chants droits toute longueur et renforcés sous la fixation par la Titanal Binding Platform, autrement dit une plaque métallique de 0,3 mm d’épaisseur qui garantit une parfaite transmission des appuis, les Blaze assurent une parfaite accroche, y compris sur neige dure. 


Enfin, la polyvalence. Les lignes de côtes ont été dessinées de manière à faire varier le rayon sur les points remarquables des skis. Rayon court au patin, pour une grande agilité et la capacité à virer court. Rayon long en spatule et talon pour apporter de la stabilité. C’est le 3D Radius Sidecut. En complément, un insert de TPU en spatule et talon permet à la fois une bonne absorption des vibrations et un excellent contact ski-neige. 


Bref, tout a été conçu pour faire de cette ligne un modèle du genre en termes de capacité à aller partout, de vivacité et de sécurité. Chacun trouvera dans la gamme Blaze le produit qui lui conviendra le mieux, fait pour flotter sur la neige profonde ou plus étroit pour la piste et la randonnée.

Au-delà des frontières

Côté nouveautés, on trouve cette année le Blaze 114. Clairement développé pour le freeride et les grandes pentes vierges, il bénéficie de toutes les technologies évoquées ci-dessus et se veut en plus eco-friendly. En effet, le Blaze 114 bénéficie de la toute récente Green Core Technology. Un noyau bois lamellé-collé réalisé à partir d’essences de bois toutes certifiées FSC®, c’est-à-dire issues de forêts gérées de manière durable, et d’une nouvelle résine bio qui respecte l’environnement (bientôt adoptée sur l’ensemble des produits). De plus, tous les éléments plastiques utilisés dans sa construction proviennent des circuits de recyclages de bouteilles en PET. Et enfin, une semelle frittée en P-Tex 2100 UHMW (Ultra High Molecular Weight) en polyéthylène recyclé vient compléter l’ensemble. Le maximum a été fait pour réduire l’impact de ce ski fait pour jouer dans la nature.


Pour ce qui est de son caractère, le Blaze 114 est né pour sortir des sentiers battus. Avec un rayon – au patin – situé entre 15 et 20 mètres selon les tailles, il se montre vraiment maniable pour cette catégorie de skis. Sa spatule longue au relevé progressif assure un déjaugeage efficace en profonde et une très bonne flottaison. Solide, rassurant et joueur à la fois, il montre toutes les qualités nécessaires à la pratique du hors-piste mais sait aussi montrer sa précision sur neige dure ou sur piste. A noter en outre, une répartition de souplesse variable pour chaque taille, de sorte que les skieurs plus costauds ou plus engagés bénéficient de la même skiabilité que les petits gabarits. Que demander de plus ?

Bon à tout faire

A l’opposé, vient de sortir le Blaze 82. Universel et capable de tout, le nouveau 82 est un petit frère qui ne manque pas de savoir-faire. Bénéficiant lui aussi d’un noyau bois toute longueur, des spatules et talons élastiques « Suspension Tip and Tail » et de la géométrie variable 3D Radius Sidecut, il se montre précis sur piste, accrocheur et vif. Et surtout, très facile à prendre en main et à piloter sur tout type de terrain.

Ce qui le caractérise en particulier, c’est sa grande légèreté et son ratio poids-performance qui en ferait rougir plus d’un. A la fois efficace sur neige dure, à l’aise en toute condition, maniable, il est un compagnon idéal pour les skieurs intermédiaires qui veulent progresser en toute sérénité, autant que pour les bons skieurs qui veulent un ski à tout faire ou ceux qui veulent découvrir la randonnée. Pour ceux-là en particulier, il offre une belle alternative aux skis dédiés car il n’est pas lourd sous le pied. En outre, il apporte une performance solide à la descente. Bref, le top pour débuter la pratique. Völkl ne s’y est pas trompé et propose du coup le Blaze 82 en six différentes longueurs, de 146 à 180 cm, et en version femme, pour que chacun trouve son bonheur.

Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Völkl France
Fanny Caspar
Texte Fanny Caspar
happy women in the mountains

Un commentaire

volcomride Tellement au delà des frontières que toute la gamme Revolt est fabriquée... en Chine !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.