Météo du lundi 28 mars : Retour en hiver avec du froid et de la neige !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Météo du lundi 28 mars : Retour en hiver avec du froid et de la neige !

Le temps va changer radicalement ces prochains jours
Bulletin neige

La Météo du Lundi :

C'est un rituel : tous les lundis, mais également tous les jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

Où l'on reparle de l'hiver ... Attendez vous à voir dans ce bulletin : des températures en chutes (plus de 15 degrés par endroits !), de l'humidité et donc forcément de la neige avec tous les reliefs français qui pourraient être concernés. 

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Une évolution radicale

" En avril, ne te découvre pas d'un fil !" Le dicton aura rarement été autant de vigueur que cette année. Après un mois de mars remarquablement sec (hormis autour du golfe du Lion) et souvent bien doux avec un manteau neigeux qui souffre, voire disparait sur les massifs de moyenne-montagne : un brutal changement de temps est attendu cette semaine avec le retour de conditions pleinement hivernales vendredi 1er avril, mais parfois dès jeudi.

C'est le confirmation du déplacement des centres d'actions météo (que sont anticyclones et dépressions) que nous évoquions déjà lors de notre dernier article jeudi.

Les hautes-pressions qui garantissaient ce temps très stable sur l'Europe de l'Ouest se décale vers les Açores tandis qu'un vaste anticyclone va prendre position entre l'Islande et le Nord de l'océan Atlantique. Sur son flanc Est, une coulée d'air d'origine polaire va alors avoir tout loisir de descendre progressivement sur notre pays. Elle semble s'installer au moins jusqu'au week-end prochain.

Côté mercure donc la transition sera nette. Les deux cartes ci-dessous permettent de se rendre compte de cela. Sur la carte de gauche ci-dessous, l'écart des températures par rapport à la moyenne de saison vers 1350 mètres d'altitude ce lundi. On est bel et bien 4 à 8 degrés au-dessus des moyennes en fonction des régions tandis que, sur la carte de droite, on bascule à la même altitude 6 à 8 degrés en dessous des moyennes pour la journée de vendredi.

Vous l'avez donc compris, on va donc perdre 10 à 15 degrés en quelques jours. Et le pic de froid ne semble pas être pour vendredi mais bien pour la journée de samedi où l'on pourrait encore perdre autour de 2-3 degrés supplémentaires ...

Si le froid est acquis, quid des précipitations ? Et bien après un début de semaine à l'image du mois de mars c'est à dire sec, l'humidité va faire son retour localement dès mardi puis de manière plus globale mercredi. Elle semble également se maintenir pour la fin de semaine. La carte ci-dessous, représentant le cumul de précipitations total sur ces prochains jours, montre bien que la quasi-totalité des régions seront concernées. On observe d'ailleurs que les Pyrénées semblent en première en ligne pour les plus forts cumuls.

Fort logiquement, de l'humidité + du froid : cela devrait donner de la neige. Plusieurs épisodes neigeux sont en effet attendus d'abord en altitude, puis jusqu'en basse-montagne d'ici jeudi/vendredi et même probablement à très basse-altitude (pourquoi pas en plaines sous de fortes averses?) entre vendredi soir et samedi. En effet on sait bien qu'à cette période les modèles météo utilisés pour la prévision sous estiment les averses à J+5/J+7 car elles sont souvent très fréquentes lorsque de l'air froid débarque en altitude comme ce sera le cas ces prochains jours (les fameux "giboulées de mars" ou là d'avril pour le coup ...)

Bref, la fonte du manteau neigeux sera donc stoppée mais ce dernier devrait même repartir à la hausse sur l'ensemble des massifs. Et, grâce au froid, on pourrait même garder de la neige poudreuse en altitude pour le week-end. Il était donc, encore, trop tôt pour ranger définitivement les skis malgré une succession de journées printanières très douces ces dernières semaines.

Chronologie d'une semaine qui nous plonge dans l'hiver

Dans le détail et, comme toujours, massif par massif développons ici ce qui vous attend plus concrètement cette semaine. 

C'est encore le printemps lundi :

Il fait très beau partout ce lundi, avec cette neige qui reste très printanière (vite de la "soupe" au soleil). Notons l'arrivée, progressive, de voiles nuageux élevés sur l'Ouest du pays au fil de l'après-midi. La douceur est donc bien en place. La carte de l'isotherme 0 degré (altitude où le zéro degré est atteint) ci-dessous en témoigne. Il dépasse fréquemment les 2500 mètres et tend même à atteindre les 3000 mètres sur le piémont pyrénéen avec un effet de foehn. Sur ce secteur, on pourrait relever +20 degrés vers 1000 mètres d'altitude, contre +12 à +16 degrés environ sur les autres massifs du pays. Dans ce contexte, et avec l'arrivée des voiles nuageux, le regel de la neige sera parfois superficiel en nuit prochaine en basse et moyenne-montagne.

Puis l'automne mardi/mercredi :

Les conditions commencent déjà à évoluer demain mardi. Le voile nuageux élevé se généralise et s'épaissit progressivement, recouvrant le ciel partout d'ici la soirée. De faibles précipitations débutent en cours d'après-midi sur les Pyrénées (où les conditions seront maussades plus précocement qu'ailleurs) avec de la neige au-dessus de 2000/2100 mètres. Ailleurs, le soleil fait encore quelques apparitions et il fait plutôt doux (jusqu'à +10/+13 degrés vers 1500 mètres notamment sur les massifs de l'Est du pays). Mais, d'ici le début de nuit : le risque de précipitations gagne le Massif-Central avec de la pluie à toutes altitudes et peut même commencer, sous forme d'averses très éparses, à s'étendre vers les Alpes du Nord comme la carte ci-dessous en témoigne. Sur ce massif, les flocons ne tombent qu'au-dessus de 2000 mètres également ... dans un premier temps.

Mercredi, on plonge véritablement dans l'automne. Le ciel est chargé partout même si quelques éclaircies sont possibles (surtout le matin) vers le Massif-Central et des Vosges aux Alpes du Nord en passant par le Jura. Tout au long de la journée de faibles averses se manifestent. Elles sont plus fréquentes sur les Pyrénées (où le flux bascule au Nord) et sur les Alpes du Sud (où le flux reste ici orienté au Sud-Est). 

Côté Massif-Central : on a quelques giboulées de neige au-dessus de 1500/1600 mètres, ne blanchissant donc que les plus hauts-sommets.
Côté Vosges et Jura : les flocons ne concernent que les plus hauts-sommets du Jura (au-delà de 1600 mètres) avec donc probablement pas de neige au sol pour cette journée ...
Côté Alpes du Nord : les averses sont éparses mais donnent un peu de neige au-dessus de 1900 mètres puis 1600/1700 mètres environ. Les sols peuvent blanchir plus haut avec même possiblement 5 cm au-dessus de 2200 mètres en Haute-Savoie ou en Bauges/Belledonne.
Côté Alpes du Sud : la neige se situe vers 1800/2000 mètres avec des averses fréquentes voire des chutes de neige régulières sur le Sud du massif. On peut avoir 5-10 cm au-dessus de 2400 mètres et isolément 15-20 cm en Mercantour/Haut-Verdon sur la journée.
Côté Pyrénées : les averses sont plus fréquentes et l'air plus frais. Les giboulées de neige tombent donc dès 1600 mètres puis 1300 mètres progressivement. Depuis la veille au soir on pourrait relever 10-15 cm de neige dès 2000 mètres voire localement 20 cm en Luchonnais ou vers les massifs ariégeois.

Avant l'arrivée de l'hiver jeudi/vendredi :

A partir de vendredi et, au moins, jusqu'au week-end, il n'est donc plus question de parler d'automne mais bien du véritable hiver. Une seule carte pour illustrer ce potentiel : celle de l'isotherme 0 degré. Tandis qu'il naviguait vers 2500/3000 mètres en début de semaine, on retrouve plutôt des altitudes voisines des 500 à 900 mètres sur l'hexagone vendredi matin voire très localement plus bas. 

C'est pour cela que nous nous permettons d'évoquer un potentiel de giboulées de neige jusqu'en plaines pour vendredi/samedi. Avec une telle masse d'air, si une forte averse vient à se manifester : il peut aisément neiger dès 200/300 mètres voire isolément un peu plus bas. Une telle synoptique (situation météo) rencontrée au coeur de l'hiver, en gros vers janvier/février, serait d'ailleurs synonyme de très serieux coup de froid sur la France. Là, en avril, ce gros coup de froid sera un peu altéré par l'avancée de la saison avec le soleil qui réchauffe vite l'ambiance dès qu'il se montre.

Mais, soyons clairs, le ressenti sera clairement hivernal en particulier sur la zone qui nous intéresse à savoir en montagne. D'autant que le vent de Nord sera de la partie et accentuera sensiblement cette sensation de froid en altitude (un ressenti de -20/-25 possible vers 2000 mètres, cela changera des conditions des dernières semaines !)


Pour la neige, on s'attend entre vendredi et samedi à la survenue de fréquentes averses. Elles donneront des giboulées de neige sur l'ensemble des reliefs français et ce jusqu'en vallées avec une tenue aisée dès 800/1000 mètres. Bien entendu à une telle échéance il est difficile d'être précis sur les quantités attendues. Mais, à la vue du flux de Nord et de l'emplacement des dépressions : nous pensons que le massif pyrénéen sera en première ligne (un potentiel confirmé par les projections par station de notre module météo). 

Sur la chaine pyrénéenne on peut s'attendre à 20-40 cm de neige dès 1000/1200 mètres sur les deux jours tandis que les autres massifs ne seront pas en reste avec autour de 10-20 cm de neige dès 1000/1200 mètres également. On l'a dit, ces cumuls seront susceptibles d'être revus à la hausse ces prochains jours

Une situation atypique donc pour un mois d'avril, mais pas totalement exceptionnelle. Rappelez-vous, pas plus tard qu'en 2019 il était tombé début avril 30 à 40 cm de neige dès 1000 mètres sur l'Est du pays. Une situation passionnante dans tous les cas, et qui ravira les amoureux de poudreuse qui sont restés sur leur faim cet hiver ... la saison de ski n'est pas finie !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
5 commentaires
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisMatos : 75 avis
Pyrénées gagnantes :)
Fast_Cat
Statut : Confirmé
inscrit le 07/12/12
Pyrénées gagnantes mais stations en cours de fermeture...
0
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisMatos : 75 avis
Fermetures étalées jusqu'au 22 avril..
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.