Météo du jeudi 24 novembre :  Du beau temps pour profiter de la neige ?

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Météo du jeudi 24 novembre : Du beau temps pour profiter de la neige ?

Un week-end bien ensoleillé semble se profiler
Bulletin neige
Thomas.Blanchard
Photos :
vignette : webcam Val Thorens

La Météo du Jeudi :

C'est un rituel : tous les lundis, mais également tous les jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

L'hiver est arrivé, parfois en force, sur nos montagnes françaises. Ce type de temps va t'il se maintenir ? Ou nous dirigeons-nous vers une fenêtre de beau temps ce week-end pour pouvoir en profiter pleinement ? Toutes les réponses à vos interrogations dans ce deuxième point neige de la saison !

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Une semaine bien perturbée

Des dégradations, souvent neigeuses, qui se sont succédé :

Après des chutes de neige jusqu'en moyenne-montagne en fin de semaine dernière, cette semaine du 21 novembre s'annonçait donc comme la première véritablement hivernale depuis le début de saison. Les promesses ont été tenues, y compris en plaines et basses-vallées. Certaines régions ont en effet renoué avec les gelées au réveil ... parfois les premières depuis le mois d'avril ! Soit une date de premières gelées bien tardives.

En montagne, nous avons assisté à une succession de perturbations. Rarement copieusement actives, hormis sur les Pyrénées nous y reviendrons assez vite, jamais neigeuses jusqu'à très basse-altitude puisque les flocons ne sont pas descendus sous 800/1000 mètres : elles lancent pourtant bel et bien l'hiver sur de nombreux massifs.

En moyenne-montagne (Jura, Vosges, Massif-Central) : les sols ont blanchi dès 900/1100 mètres environ en fonction des secteurs. Les épaisseurs de neige ont pu temporairement atteindre les 10-20 cm au-dessus de 1200 mètres notamment côté Vosges et Jura, plutôt 1400 mètres sur l'Ouest du Massif-Central (souvent de simples traces sur l'Est du massif) mais le bref redoux humide d'hier jeudi a fait du mal en tassant la couche de neige. 

Sur le massif alpin, la situation est déjà plus intéressante (altitude aidant évidemment). Certes les Alpes du Sud n'ont récolté que 5 à 15 cm, du Nord au Sud, sur l'ensemble de la semaine au-dessus de 1500/1700 mètres environ ; mais sur les Alpes du Nord les cumuls ont été plus importants.

La nivose ci-dessus, au cœur du massif de Belledonne, vers 2240 mètres témoigne bien de la succession d'épisodes neigeux depuis une semaine apportant chacun autour de 10 à 20 cm à chaque fois voire 25 cm pour le plus copieux d'entre eux lundi soir. 

La situation est un peu similaire en Lauzière, Beaufortain, Aravis, Mont-Blanc, Haut-Giffre, Nord de la Haute-Tarentaise et Sud du Chablais. En Vanoise, Sud de la Haute-Tarentaise, Est de la Maurienne, Haute-Maurienne, Oisans ... les quantités de neige ont été un peu moins importantes à altitude équivalente sur chaque épisode témoignant de la persistance d'un courant d'Ouest à Nord-Ouest qui perd en intensité en rentrant en massifs très internes, mais l'ambiance est tout de même très hivernale.
Sur tous ces massifs pré-cités : la saison est bien lancée.

Des Bauges au Vercors en passant par la Chartreuse, c'est un peu moins le cas. La neige est bel et bien tombée mais l'altitude moins élevée rend difficile la pratique d'activités hivernales, d'autant qu'un petit redoux a humidifié la (maigre) couche de neige jusqu'à 1800/2000 mètres hier mercredi.

Côté Pyrénées : comme annoncé, il a neigé de manière abondante entre lundi et mardi. Une couche de 20 à 30 cm vers 2000 mètres et 35 à 50 cm vers 2500 mètres s'est déposée en 24 heures sur une large partie du massif (un peu moins sur les Pyrénées-Orientales) tandis que les sols ont pu blanchir dès 850/900 mètres. Bref : un beau démarrage. 

Mais c'était sans compter sur les, de plus en plus classiques, redoux pluvieux qui suivent ces épisodes neigeux. La pluie s'est ainsi invitée jusqu'à 2400/2600 mètres comme on le craignait hier mercredi. La couche de neige a, rapidement, été lessivée et l'on repart de zéro sous 1400/1600 mètres environ comme en témoigne ces deux photos à 24 heures d'écart du côté de Gourette (1400 mètres).

Une dernière perturbation vendredi :

Alors il faut compter sur de nouvelles perturbations pour reconstituer une couche de neige plus appréciable. Le courant perturbé se maintient encore jusqu'à vendredi soir. Nous étions sur les Pyrénées, attardons nous y quelques instants pour évoquer cela.
Un front perturbé, bref, circule d'Ouest en Est entre 15h et 23h ce jeudi apportant un peu de neige au-dessus de 2400 puis 2100 mètres.

Après une brève accalmie, un air plus frais arrive en fin de nuit de jeudi à vendredi. Les averses associées débarquent rapidement vendredi, et se maintiendront jusqu'en début de soirée. Comme la carte ci-dessous en témoigne : elles seront temporairement bien fréquentes sur une large partie centrale de la chaîne en mi-journée de vendredi. 

La limite pluie-neige se situera vers 1300/1500 mètres. D'ici vendredi soir on aura donc souvent 5 à 10 cm de neige au-dessus de 1800 mètres voire localement 15 cm au-dessus de 2300 mètres en Haute-Ariège et Haut-Béarn.

Cette perturbation concernera t'elle aussi les Alpes ? Oui mais de manière plus anecdotique. 

Après une très belle journée de jeudi en montagne, le ciel se charge en nuages très élevés avant le coucher du soleil. Ils s'épaissiront le soir. 

Le passage perturbé circulera donc en seconde partie de nuit de jeudi à vendredi apportant de la neige au-dessus de 1400/1600 mètres environ. Elle s'annonce faiblement active comme la carte ci-dessous en témoigne.
En journée de vendredi, les éclaircies percent. Mais les passages nuageux qui se maintiennent peuvent donner de très faibles et rares averses jusqu'en tout début de soirée avec les flocons au-dessus de 1200/1400 mètres environ. Le retour au sec sera ensuite très rapide partout.
Sur l'ensemble de l'épisode on attend au maximum, au-dessus de 1800 mètres, 3 à 5 cm de neige voire 10 cm très localement en Mont-Blanc/Lauzière.

Sur les autres massifs (Massif-Central, Vosges, Jura) : inutile d'espérer plus que de simples traces de neige au-dessus de 1300/1400 mètres environ pour cette journée de vendredi avec des averses éparses à la clef.

Avant un week-end plus calme ?

Vendredi sera donc la dernière journée perturbée avant un week-end qui s'annonce bien plus calme. En nuit de vendredi à samedi : le ciel se dégagera pratiquement partout en montagne augurant d'une nuit assez froide puisque les gelées seront généralisées et parfois fortes en altitude (-10 degrés vers 2200/2400 mètres)
Samedi, une poussée anticyclonique est envisagée conduisant à la fin de la séquence perturbée pour cette semaine. La carte ci-dessous modélise en effet un champ de pressions qui s'élève autour des 1025 à 1030 hectopascals (et donc largement anticyclonique) sur l'ensemble du pays. La conséquence est claire : il fera très beau en montagne, partout, pour cette journée tandis que des grisailles s'attarderont par endroits en plaines et basses-vallées au pied des massifs (Isère et Franche-Comté notamment). Ces grisailles nous rappellent que nous avançons dans la saison et que anticyclone, ne devient plus forcément synonyme de beau temps à basse-altitude jusqu'à la fin du mois de janvier ou début du mois de février environ. 

En montagne les températures maximales grimperont jusqu'à : +5 à +9 degrés vers 1000 mètres en fonction du versant, et -2 à +2 degrés vers 2000 mètres toujours en fonction du versant.

Ce sera donc une très belle journée pour le ski, et profiter des couches de neige tombées durant les jours précédents en altitude

Pratique du ski, on l'a dit, impossible en massifs de moyenne-montagne (Vosges, Jura, Massif-Central). Dans les Alpes du Sud, hormis très localement à haute-altitude à proximité de l'Isère ou de la Savoie : la pratique du ski est également impossible.
Dans les Pyrénées : si le redoux de mercredi n'avait pas fait énormément de mal, les possibilités seraient assez nombreuses. Là, malgré la petite couche attendue vendredi, il faudra faire preuve d'imagination et grimper au-dessus de 2200/2400 mètres pour les plus audacieux ... en ayant pas trop de compassion pour son matériel.
L'ouverture de Cauterets (65), initialement prévue le 26 novembre a d'ailleurs été reportée au 3 décembre.

Alors, il reste les Alpes du Nord. Concrètement : la limite de skiabilité, que nous fixons à partir de 30-40 cm au sol, se situera samedi (en versants d'une large orientation Nord) vers 1700/2000 mètres en versants Nord sur la Haute-Savoie et le Nord de la Savoie voire en Belledonne/Lauzière mais plutôt 1900/2200 mètres en Sud-Savoie et large partie de l'Isère voire 2300 mètres en Oisans/Haute-Maurienne. 

Là-aussi prudence : tant côté activité avalancheuse en altitude, que devant la persistance de rochers en raison d'une couche relativement maigre y compris vers 2800/3000 mètres (60 à 80 cm de neige environ).

On vous parle de la journée de samedi comme fenêtre de "beau temps", mais en sera t'il de même dimanche ? La réponse est : oui partout. Les fins voiles nuageux élevés qui circuleront en après-midi tamiseront, au maximum, à peine l'éclat du soleil.

En revanche, ce ne sera pas la même côté températures : un bref redoux, assez marqué, se fera en effet ressentir. La carte ci-dessus témoigne d'un isotherme 0 degré (altitude où le zéro degré est atteint) qui grimpe jusqu'à 2800/3000 mètres partout, hormis sur l'extrême Sud des Alpes, et même 3300 mètres dans les Pyrénées. 

Dans ce contexte : les températures maximales en pentes Sud pourront atteindre +8 à +12 degrés vers 1000 mètres, +2 à +5 degrés vers 2000 mètres et jusqu'à +1 degré vers 3000 mètres donc. Forcément, la neige se "transformera" assez rapidement en cours de matinée hormis sur les pentes exposées plein Nord qui ne voient plus le soleil en cette période de l'année avec une neige de type "poudreuse" qui se maintiendra.

Ce temps doux et ensoleillé ne s'installera pas dans la durée. Et pour cause :
- une nouvelle perturbation est attendue lundi, traînant jusqu'à mardi matin, et pourra donner un peu de neige (prioritairement sur les Pyrénées et le Massif-Central).

- les températures s'annoncent assez fraîches la semaine prochaine.

Ces deux points seront évidemment traités dans le détail lors de notre prochain article lundi matin.

D'ici là, bon ski !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !

Un commentaire

Habari Gani Je pense qu'il faut bannir ce Monsieur Thomas Blanchard dont les propos sont régulièrement démoralisants depuis le début de l'automne
:)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.