Draw the line #1 : Voyage en altitude entre France et Italie

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Draw the line #1 : Voyage en altitude entre France et Italie

De Chamonix à Cervinia, la communauté Julbo a guidé les athlètes de la marque Jurassienne entre neige et rocher
Julbo
Photos :
Mathis Dumas
Il fallait y croire ! Embarquer nos athlètes « montagne » et notre communauté, ensemble, sur les sommets était un pari osé. A travers des sondages, des votes, des quizz et différentes sortes « d’appel à l’action », nos followers ont été invités à prendre part aux pérégrinations montagnardes de nos athlètes. Ensemble, ils ont ainsi « dessiné une ligne » qui les a emmenés de Chamonix à Cervinia, en s’adaptant aux aléas météorologiques compliqués de ce printemps 2021.

Enregistrer l'embed

Escalade mixte, ski de pente raide, escalade en falaise et alpinisme, voici le menu que ce premier opus de « Draw the line » a permis de concocter. Et pour qu’un tel menu ait du goût, il faut que les ingrédients soient choisis avec le plus grand soin ! Pour cela, nous avions mis les petits plats dans les grands, avec des athlètes de renom, parmi les meilleurs de leur génération dans leurs disciplines respectives :

  • Mathieu Maynadier, alpiniste international, hyper polyvalent dès lors qu’il s’agit de grimper.
  • François Cazanelli, alpiniste « fast & light », ancien athlète de haut-niveau en ski-alpinisme, recordman de l’Intégrale de Peuterey, entre autres.
  • Symon Welfringer, grimpeur talentueux de la nouvelle génération.
  • Vivian Bruchez, skieur des cimes, virtuose de la glisse en terrain suspendu
  • Mathéo Jacquemoud, guide de haute-montagne, ancien champion du monde de ski-alpinisme et machine à évoluer en montagne, skis aux pieds ou voile au-dessus de la tête.

Point de départ : Chamonix

Mathieu Maynadier donne le coup d’envoi. Il retrouve deux « invités » de marque avec la présence de Mathéo Jacquemoud et Vivian Bruchez. Le premier vote est lancé, avec un choix entre deux goulottes en face Nord de l’Aiguille du Midi, à plus de 3800m d’altitude. Sur la passerelle, départ du premier rappel, les trois alpinistes consultent les résultats du sondage. Ce sera la goulotte « Vent du Dragon », cotée TD- M5 ; comprenez « Très Difficile » dans le lexique montagnard. Le premier rappel pendulaire de 50 mètres met tout de suite dans l’ambiance !

A 16h30, il est temps se diriger vers le refuge des Cosmiques. Enfin, peu de temps avant d’aller se coucher, le deuxième sondage est publié. Est-ce que vous préférez la voie Contamine-Negri ou le Gros Rognon ? Résultat des votes demain…

Vendredi : cache-cache avec la mer de nuage

Vers 6h30, tout le monde commence à s’activer et 30 minutes plus tard, skis aux pieds, les trois athlètes découvrent les résultats du sondage de la veille. Ce sera la Contamine-Negri, une voie d’alpinisme qui est skiable pour des montagnards de cette veine-là. Du ski de pente raide, avec le maitre Vivian Bruchez dans l’équipe, la journée s’annonce « esthétique » !

En bas de la voie, Mathéo et Vivian, « guests » du projet repartent direction Chamonix. Symon Welfringer et François Cazanelli rejoignent le reste de l’équipe.

Samedi : Improvisation en Val d’Aoste

Ce qui devait arriver arriva… A 6h du matin, la météo est non seulement mauvaise, mais dangereuse. François nous propose d’aller dans la vallée de Valtournenche pour grimper en falaise. Option retenue, nous plions bagage. Des voies en 7b permettront de s’échauffer tranquillement (sic), puis les longueurs s’enchaineront avec une difficulté grandissante, jusqu’à 8a+... Cet après-midi sera surtout l’occasion de défis et sondages nombreux avec les followers Instagram, dont le plus épique restera celui où Symon dû grimper une voie en 7c avec des grosses chaussures d’alpinisme trop grandes de deux pointures, plutôt qu’en chaussons d’escalade ! Presque trop facile pour lui.

Dimanche : épilogue en face nord

En ce quatrième jour de Draw the line, c’est dans la face nord du Breithorn, un sommet culminant à 4125m, qu’aura lieu le final, suite au sondage proposé. Après 4h d’ascension, ils rejoignent le sommet du Breithorn. Derniers selfies au sommet. Il n’y a plus qu’à rechausser les skis pour s’offrir une descente de plus de 2000 mètres de négatif qui mènera l’équipe directement au restaurant de la famille Cazzanelli !

Ainsi se termina Draw the Line, par un finish en beauté, sur l’un des « 4000 » traditionnellement connu pour être l’un des plus faciles des Alpes, mais qui, via son versant nord, est une sérieuse course d’alpinisme. La communauté Julbo a répondu présent pour suivre, interagir, questionner, et finalement, dessiner cette ligne avec eux.

Le menu était alléchant sur le papier et sa réalisation s’est avérée d’autant plus savoureuse sur le terrain.

Restez à l’affût car un autre opus de Draw the Line verra le jour prochainement… A bientôt.

Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Julbo
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.