Doug Coombs, 1957-2006
2000*1045px

Doug Coombs, 1957-2006

02/06/06 - Le 3 avril 2006, à 48 ans, Doug Coombs mourait en skiant au-dessus de La Grave.
02/06/06 - Le 3 avril 2006, à 48 ans, Doug Coombs mourait en skiant au-dessus de La Grave.

Le 3 avril 2006, à 48 ans, Doug Coombs mourait en skiant au-dessus de La Grave. Célèbre aux Etats-Unis comme pionnier de l?héliski en Alaska, et comme un des meilleurs skieurs extrêmes de son époque, Coombs était peu connu en France, pays qu?il avait pourtant choisi pour deuxième patrie.

Doug est né sur la côte Est des Etats-Unis, et les stations de ski où il a appris à skier sont tristement réputées pour leurs pentes verglacées au dénivelé modeste. Ses talents de coureur alpin l?emmènent ensuite à l?université du Montana où il développera son talent pour le ski hors piste en même temps que des études en géologie.

Peu après avoir obtenu son diplôme, Coombs se rend à Jackson Hole, Wyoming, la station macho par excellence, celle qui a la réputation d?être la plus « extrême » de tous les Etats-Unis. Coombs devient rapidement membre de la redoutable Jackson Hole Airforce, une bande de skieurs renégats connue pour outrepasser régulièrement les règles de la station qui délimite un périmètre autorisé assez strict. Bien qu?il fut probablement un des meilleurs skieurs de Jackson Hole, la modestie de Doug était impressionnante, dans une station où on aime avant tout se montrer.


Doug Coombs dans le Y

Le style fluide et léger de Doug, combiné à son intrépidité dans le raide, attirèrent l?attention des photographes et des réalisateurs et il fit rapidement son apparition dans des films de ski. Il travailla comme doublure sur Aspen Extreme, un film culte chez les skieurs américains, dans lequel il skia (encordé) une cascade de glace avec Scott Schmidt. Quelques semaines plus tard ils y retournèrent et la skièrent sans corde; une photo de cette descente fut utilisée pour un célèbre poster publicitaire de K2 avec en légende « Upon this Rock I Build My Church », poster qui a été réimprimé en son hommage après sa mort.

Durant les années 80, Doug fut le premier guide d?héliski aux Etats Unis. Il gagna la première édition des championnats du monde de ski extrême en Alaska en 1991. Avec sa femme Emily, il fonda Valdez Heli Guides au début des années 90, la première compagnie d?héliski en Alaska. Durant les années où il skia en Alaska, Doug fit d?innombrables premières descentes, que ce soit à partir de déposes en hélico ou en montant à la sueur de son front, définissant ainsi le type de « Big Mountain Skiing » que l?on voit aujourd?hui dans tous les films de ski. Further, le film de Teton Gravity Research, célèbre Coombs comme le « King » de ce genre de ski dans les faces raides de l?Alaska.


Doug et Emily dans Chirouze

En 1993, Doug et Emily mirent en place leurs Steep Skiing Camps, basés à Jackson Hole. Ces camps eurent une énorme influence sur de nombreux skieurs, jeunes et plus vieux, leur faisant découvrir les techniques de ski dans le raide et la notion de responsabilité du skieur au niveau de sa propre sécurité (concept peu répandu aux Etats Unis), une chose à laquelle Doug était particulièrement attaché. Dans un pays connu pour son légalisme excessif au niveau des stations de ski, Coombs était un des rares à demander à ce que les skieurs puissent s?aventurer où ils voulaient et à prendre leurs responsabilités. Cette attitude allait lui valoir d?être interdit de séjour à Jackson Hole en 1997, soi disant parce qu?il avait franchi une corde de trop. Plus tard, Jackson Hole allait ouvrir ses accès backcountry au public; beaucoup dirent alors que Coombs avait finalement été entendu.

Après cela, Doug et Emily déplacèrent leurs Steep Camps dans les Alpes, skiant à Chamonix, Verbier, et principalement La Grave. Le point de vue alpin sur la responsabilité individuelle et l?absence de restrictions pour les skieurs rejoignait l?opinion de Doug et il n?est pas surprenant qu?il ait été attiré par La Grave et La Meije, une zone qu?il décrivait comme ayant « toute une vie de descentes ». Doug et Emily devinrent des têtes connues dans la vallée, où ils skiaient régulièrement, et l?attitude modeste de Doug collait bien avec l?ambiance du village. Il avait toujours un salut amical pour ceux qu?il croisait dans le téléphérique, et des conseils à donner aux plus jeunes sur les endroits où aller skier, et les conditions sur telle ou telle pente. Doug était toujours à fond quand il partait skier, peu importe les conditions, et son enthousiasme était communicatif.


Doug et Sam

Doug continuait à exercer son métier de guide, avec la réputation d?emmener ses clients dans des coins particulièrement raides et exposés, plus dans un style d?alpiniste que de skieur conventionnel. Il était connu pour sa capacité à tirer le meilleur des skieurs qui l?accompagnaient, les aidant à skier des lignes qu?ils croyaient au-delà de leurs compétences. En 2003 il fit la première descente guidée du Grand Teton, la célèbre montagne proche de Jackson Hole, et il obtint peu après le statut de guide IMGA.

Doug mourut en skiant avec des amis. Il était en train de venir en aide à Chad Vanderham, son protégé et ami qu?il avait rencontré lors d?un de ses Steep Camps. Chad, qui allait lui même passer les examens pour devenir guide confirmé, était tombé d?une falaise en skiant un couloir exposé au dessus des Fréaux. Doug partit à son secours et tomba par-dessus la même falaise, mourant sur le coup. Chad allait trouver la mort peu après.

Doug restera dans les esprits comme un skieur de grand talent. Il était un des meilleurs skieurs extêmes au monde, au sens américain ? descendre des faces raides et impressionnantes à grande vitesse, en prenant des remontées ou en dépose par hélico ? autant qu?au sens français - skier des endroits sauvages, le plus souvent en montant à peaux. Il a aidé à définir les notions américaines d? « extrême » et de « big mountain skiing », aujourd?hui omniprésentes dans les films de ski. Doug a été une source d?inspiration pour de nombreux riders à travers ses films, ses camps de ski et surtout par l?exemple qu?il donnait sur ses planches. Il a sans aucun doute été l?un des skieurs américains les plus influents de sa génération. Il laisse derrière lui sa femme Emily, et son jeune fils, David.

Un fond à la mémoire de Doug a été mis en place pour sa famille : www.dougcoombsmemorialfund.com.
Le poster K2 ?Upon this Rock I Build My Church? est disponible sur www.K2skis.com en échange d?une donation.

Texte : Alastair Instone (trad. skipass.com)
Photos : Colin Samuels (droits de ces photos reversés au Doug Coombs Memorial Fund).

28 commentaires

illidankan

inscrit le 28/03/06
Matos : 2 avis
***** il est mort emporté par la montagne : quoi de plus beau pour un montagnard ? je ne le connaissait pas, mais votre texte ma emu, cela devais etre un homme bon ! :( nous regretons ca mort et esperons que le ciel lui reserve l'acceuil qu'il merite !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Gre

inscrit le 21/01/04
''quoi de plus beau pour un montagnard ?''
Mourir vieux dans son lit après avoir réalisé le plus de choses possibles ! Désolé mais ce genre de réflexion a tendance à m'énerver...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

koalaSkiClub2

inscrit le 12/09/05
Matos : 2 avis
Putain, déjà 2 mois.
C'était un type hors du commun, une légende vivante. Toujours disponible pour discuter dans les cabines vous emmenant au Pays Magique. Le skieur de plus influent pour toute la génération de skieurs au-delà de 30 ans...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Ender the Skier

inscrit le 13/07/04
Cette bizarre impression de perdre un copain même si je ne l'avais jamais recontré... Il a bercé mon adolescence, je n'oublierais jamais.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Baptismo

inscrit le 22/12/01
**
on a toujours l'impression que ce sont les meilleurs qui partent. En tt cas un grand bonhomme reconnu des deux cotes de l' Atlantique tant pour ses qualites de skieur qu'humaines nous a quitte. Une pensee pour ceux qu'il laisse.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

drakkars

inscrit le 11/01/00
repos à toi doug .... même si je ne te connaissais pas personnellement
Et toutes mes condoléances à ta famille


*********************
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Damsss

inscrit le 01/12/02
*

2006 restera une année particulière ou beaucoup d'experts ont disparu en montagne. pourvu que ca ne dure pas...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Pistille

inscrit le 27/10/05
Stations : 2 avis
Bon courage pour la famille et les proches... Toutes mes condoléances...

Par contre, Faut il être un champion pour que le mond eentier vienne en aide à la famille?
Les autres morts ''inconnus'' n'ont certainement pas de famille... Mais on s'en fou d'eux
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Wazadrien

inscrit le 02/12/03
Etre pris par celle qu'on aime en allant secourir ceux qu'on aime ... *
Une pensée a un homme qui est parti trop tôt. Les nuages et leurs versants si attirants s'ouvrent a toi ! Have fun ....
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

roulio

inscrit le 24/01/04
Matos : 1 avis
merci à lui pour avoir posé son empreinte dans les montagnes, une étoile filante est toujours trop éphemère :(
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

The Dude

inscrit le 31/03/00
Très bien, très sobre, cet article, Alastair...
Juste une petite précision : il me semble (j'en suis sûr à 99%) que Chad avait obtenu son diplôme de guide, 3 semaines avant l'accident dans Polichinelle...
Ouais, vont nous manquer ces deux-là...
So long guys !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

crash

inscrit le 12/05/06
c'est toujours les meilleurs qui partent trop tot...
merci a lui et courage pour ça famille
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

tweaker

inscrit le 06/05/05
Tu as ete choisi parce que tu en etais digne. Ta derniere action etait celle de secourir un ami...en ridant...la mort d'un heros. Be safe we'll miss you
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Fanny2

inscrit le 20/06/06
Doug a ete mon guide d escalade il y a 2 ans a Jackson Hole dans le Wyouming, je le conaissais bien et je n arrive toujours pas a realiser qu il n est plus la.
Tu vas me manquer Doug, bon courage pour ses proches.
We'll miss you
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.