Nordica -  histoires d'innovations et de podiums

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Nordica - histoires d'innovations et de podiums

Nordica
L'entreprise familiale italienne, experte en chaussures et skis de caractère nous présente son histoire. 
Oliver Gough
Texte :
Photos :
Nordica
Vidéo :
INA

Comme il nous arrive parfois de le faire, nous aimons nous pencher sur l'histoire des marques de ski. C'est intéressant pour la culture générale des skieurs mais aussi pour remettre les choses dans leur contexte et vous faire découvrir le passé d'une marque, ses inventions et ses réussites. Aujourd'hui c'est au tour de Nordica, marque familiale italienne née en 1939! Nous nous pencherons d'abord sur ses innovations produits avec de magnifiques portfolios de vieilles pompes de ski avant d'évoquer ses très nombreuses réussites en compétition. Amateurs de matos de ski vintage, vous allez être servis !

Il était une fois...

Il faut remonter en 1939 pour découvrir les débuts industriels de la marque Nordica. Deux frères, Adriano et Oddone Vaccari, expérimentés dans les confections en cuir, lancent la "Nordica", une entreprise de conception de chaussures de loisirs en tous genres : chaussures d'escalade, de ski de fond et de randonnée. Durant l'après guerre en 1947, ils se spécialisent dans la chaussure de ski et équipent le fameux Zeno Colo` (italien inventeur de la position de l'oeuf et détenteur de 3 victoires en Championnat du Monde ainsi qu'une médaille d'Or aux JO de 1952 en descente).

Ajoutez des photos (2020px)

Zeno donnera son nom à une des chaussures Nordica suite à ses victoires aux mondiaux d'Aspen en 1950. Il sera aussi à l'origine de l'ajout d'une doublure conçue par la Colmar à l'intérieur de ses chaussures, prémices du "chausson" tel qu'on le connait aujourd'hui. Dès ses premières années la marque va réussir à allier l'innovation technique et la réussite en compétition tout en maintenant un proche esprit de famille au sein de l'entreprise. Des valeurs qu'elle prône encore aujourd'hui.

Zeno Colo` dans ses oeuvres, et les chaussures de l'époque qui ressemblent pour le moment à de simples chaussures de montagne en cuir.

Ajoutez des photos (2020px)

Le besoin d'un serrage plus performant...

Viendra ensuite l'une des premières innovations apportées par Nordica au monde de la chaussure de ski : il s'agit du serrage par boucle et crochet en 1962-63. Ce système de serrage existait déjà mais Nordica va l'implémenter sur les coques de ses chaussures et ainsi apporter un serrage plus puissant et précis des pieds de ses skieurs. De nombreuses marques ont depuis tenté d'innover sur les systèmes de serrage des chaussures (BOA®, sangles, cables, etc) mais les crochets demeurent le moyen privilégié, qu'on en ait 2, 3 ou 4!


Plusieurs exemples de chaussures avec le serrage à boucle et crochet des années 60.

Ajoutez des photos (2020px)

... et d'une rigidité accrue!

Après le serrage vint l'avènement du plastique et des coques moulées destinées à apporter plus de rigidité et de maintien. Ainsi en 1968, Nordica commencera à plastifier l'empeigne de ses chaussures et la tige deviendra progressivement plus haute. Les années suivantes marqueront le début des presses à injection et des moules spécifiques aux chaussures droites et gauches ainsi qu'aux différentes tailles.

Dans les mêmes temps, Nordica sera la première marque à proposer des chaussures de ski avec une coque plastique rigide associée à un chausson intérieur amovible. Jusqu'à lors la partie intérieure de la chaussure était soudée à la coque cuir ou plastique extérieure. Encore une innovation qui existe toujours sur les chaussures de ski modernes.


A gauche, une chaussure à boucles des années 60 et à droite, les premiers modèles avec coque entièrement en plastique du catalogue 1972.

Ajoutez des photos (2020px)

Des déclinaisons de styles

Les années 70 laisseront champ libre à ces nouvelles façon de penser la chaussure de ski. Les boucles se multiplient et les coques plastique se complexifient. On peut noter sur les photos ci-dessous le passage d'une construction en "overlap" (en portfeuille) à celle d'un "cabrio" (avec languette intégrale) pour un chaussage facilité.


Les années des catalogues sont inscrits sur les photos, n'hésitez pas à les afficher en plein écran, certains descriptifs produits (en italien, français ou parfois anglais) valent leur pesant de pâtes fraiches!

Ajoutez des photos (2020px)

Il est l'heure de miser sur le confort

Suite à la création de ses filiales à travers le monde dans les années 70, Nordica revendique plus de 2 millions de paires de chaussures produites par an ce qui correspond à 30% du marché : l'activité ski est dans son âge d'or. Encore aujourd'hui, Nordica est reconnu par le grand public pour le confort de ses modèles. L'une des étapes pour gagner en confort sera de passer par une entrée plus simple : "l'entrée arrière".

Tout afficionado du ski âgé d'une trentaine d'années ou plus aura à un moment où l'autre chaussé une paire de Nordica - par derrière.

L'année 1980 marquera l'arrivée de cette nouvelle chaussure dont le look est tout droit sorti d'un film de George Lucas. Du nom de Polaris ce sera la première chaussure à entrée arrière d'une très longue série!


Ajoutez des photos (2020px)

Les modèles de compétition resteront concentrés sur les chaussures à crochets un bout de temps en attendant de trouver les bons réglages pour tenter de leur offrir une place sur les podiums. Pour les "entrées arrière" leur manque de précision, de rigidité, et de réglages pour les pilotes de Formule1 que sont les skieurs de haut niveau, feront que les modèles à boucles "classiques" conserveront quoi qu'il arrive leur place au catalogue. Mais voici tout de même quelques extraits de catalogues des années 80. Pour le bonheur des yeux !


Exemple animé avec la pub de 1984 pour le modèle Trident!


Enregistrer l'embed

L'avènement de la chaussure moderne

Fort de ses multiples victoires et réussites sportives des années 90, la marque mise alors sur sa gamme Grand Prix et son fameux coloris vert dont nombreux se souviendront. Là, l'accent est mis sur la performance et la précision : les technologies du racing au bénéfice du skieur, l'une des parties de l'ADN de Nordica. Avec la Grand Prix on se rapproche soudainement du look et des caractéristiques des chaussures actuelles : 4 crochets avec un serrage à scratch "booster" en haut de tige. Avec la double injection, Nordica adopte la construction moderne des chaussures de ski avant la concurrence. A noter qu'à cette période, 60% des skieurs en Coupe du Monde utilisent des chaussures Nordica.


Ajoutez des photos (2020px)

D'une référence à une autre

Encore synonyme du haut de gamme racing aujourd'hui, la gamme Dobermann fut créée en 2000. Une communication aggressive, rapide et racing en découle. Toujours de couleur noire et rouge, les chaussures et skis de cette gamme deviennent rapidement une véritable référence pour le monde du ski de course et l'on retrouve très souvent les chaussures Nordica sur les marches du podium. Encore en place 20 ans après, vous trouverez toujours le nom Dobermann associé aux skis de course ainsi que sur quelques modèles dérivés pour les plus communs des mortels.

En 2003 la marque est rachetée par le groupe Tecnica (Blizzard, Tecnica, Nordica, Lowa, Moonboots, Rollerblade). La marque italienne continue de fonctionner avec sa passion familiale et de manière assez indépendante selon les pays. En France par exemple, bien que travaillant dans les mêmes locaux, les équipes Nordica son indépendantes de celles de Blizzard et Tecnica.


Ajoutez des photos (2020px)

Les gammes ski et chaussures s'élargissent

Au courant des années 2000, les premiers Enforcer et Speedmachine voient le jour. Comme la gamme Dobermann, ces noms sont encore utilisés aujourd'hui.

Côté ski, les Enforcer arrivent pour la saison 2006-07. Il s'agit alors d'un ski avec un gros penchant "free" avec 98mm et une double spatule. La polyvalence est son maître-mot.

Les Speedmachine sont une gamme de chaussures créés en 2005-2006. Avec une largeur de pied de 100mm et un concentré des meilleures technologies du moment afin de satisfaire les skieurs polyvalents à la recherche de performance et de confort.

Dans les années 2010, apparait la gamme Ace of Spades dont vous vous souvenez certainement : des graphiques et coloris engagés pour une ligne de skis et de chaussures à visée Freestyle.


Ajoutez des photos (2020px)

Des chaussures qui vous vont comme un gant

Les dix dernières années auront vu Nordica continuer à innover et développer ses gammes skis et chaussures. La technologie Infrared fait son apparition et permet de proposer un bootfitting précis sans fragiliser la chaussure car le plastique est chauffé à la bonne température sur toute son épaisseur. Associé à un système de ventouses, cette technique vient une fois de plus révolutionner l'adaptation de la chaussure au pied de l'homme.

Côté race, en 17-18, Nordica a invité des clients du monde entier au slalom de Lévi pour fêter les 20 ans de la gamme Dobermann, renforcée en nombre de produits mais aussi en image afin de l'identifier en tant que marque dans la marque.

Autre nouveauté qui prend de l'ampleur dans le marché, la gamme "Machine" avec les Promachine, Speedmachine et Sportmachine : trois modèles avec 130 de flex, mais différentes largeurs de pied, différentes inclinaisons de canting et surtout une chaussure intégralement personnalisable (liner, composants et coque).

Enfin, la gamme freeski qui ne cesse de s'étoffer avec des modèles polyvalents, simples de construction et aux courbes et shape efficaces : une façon de construire des planches qui ancrera les skis Nordica dans l'histoire.

Ajoutez des photos (2020px)

Passons aux succès sportifs

Comme pour de nombreuses marques, le passé en compétition est très important. Il s'agit de montrer quels produits athlètes sont montés sur les plus hautes marches des podiums internationaux. Toutes les marques ont eu leurs moments de gloire et une bonne majorité des marques historiques du ski utilisent la compétition pour faire valoir la technicité de leurs produits et leur expertise dans le domaine de la glisse.

C'est tout à fait le cas avec Nordica qui encore aujourd'hui mise sur une grosse présence en Coupe du Monde avec notamment les belles victoires de Dominik Paris ces dernières années (Champion du Monde SG en 2019, globe de cristal en SG en 2019, 37 podiums en coupe du monde dont 18 victoires!). 

Pour Nordica, manufacturier de chaussures (uniquement) jusqu'en 1998,  il y aura fort à faire pour faire connaître ses victoires auprès du grand public car malheureusement, on ne filme jamais les pieds des skieurs une fois sur les podiums ! Dès 1999 et l'apparition de sa gamme de skis très compétitive (Dobermann FIS), Nordica sera encore mieux positionnée pour revendiquer haut et fort son savoir-faire.


Mais revenons-en aux débuts. La marque italienne commence à engranger les médailles avec le fameux Zeno Colo` comme évoqué en début d'article dans les années 50. Ce sera ensuite le tour de Carlo Senoner, qui, au Chili, remportera la médaille d'or aux championnats du monde de Portillo. Ces victoires motivent les salariés et la marque à pousser plus loin leurs développements afin de satisfaire ces experts de la glisse.

Ajoutez des photos (2020px)

Zubriggen, le prodige suisse

De 1982 à 1990, le suisse Pirmin Zubriggen écumera les podiums avec des chaussures Nordica aux pieds avec pas moins de 4 classements généraux à son nom. Il sera sacré champion du monde 2 fois en Descente, 4 fois en SuperG, 2 fois en Géant et 3 fois en combiné. Au total sur 8 années de carrière internationale il totalisera 83 podiums dont 43 victoires ! Sa médaille d'or aux JO de 88 à Calgary restera surement pour lui la plus belle des concrétisations. Il mettra fin à sa carrière en 1990 à seulement 27ans !

Ajoutez des photos (2020px)

Le viking Aamodt

Très peu de temps après la retraite de Zubriggen, Nordica signera l'un des autres meilleurs skieurs de tous les temps, capable comme Pirmin de gagner toutes disciplines confondues. Il s'agit bien évidemment du norvégien Kjetil André Aamodt. Son plus bel accomplissement ? Sûrement son record de 8 médailles aux JO dont 4 en or entre 1992 et 2006. Aamodt débutera avec les chaussures Nordica puis rejoindra aussi la marque avec les skis en 2000.

Vainqueur 5 fois de la coupe du monde de combiné et totalisant plus de 62 podiums pour 21 victoires toutes disciplines confondues (1 en Descente, 5 SG, 6 Géants, 1 Slalom, 8 Combinés).

C'est avec ce genre d'athlètes que Nordica aura pu peaufiner ses chaussures de course : régler les angles, adapter les formes et les matériaux, trouver les meilleurs ajustements afin que le coureur se sente meilleur et puisse repousser ses limites. La marque accompagne toujours aujourd'hui tous ses coureurs sur les compétitions internationales avec des boot fitters. Ils sont là pour procéder aux minutieux réglages nécessaires pour qu'ils puissent avoir une confiance maximum dans leurs chaussures et leurs appuis.


Ajoutez des photos (2020px)

Les stars plus récentes

Même si pour beaucoup vous n'aviez peut être jamais entendu parler de Zubriggen ou Aamodt, normalement vous devriez avoir entendu parler des suivants: Bode Miller, Felix Neureuther, Dominik Paris... Ils sont les "gros noms" les plus récents de l'histoire Nordica.

Miller avec sa médaille??? victoire??? aux JO en 

Neureuther, avec 47 podiums dont 13 victoires en coupe du monde, aura su montrer l'efficacité des skis Nordica en virages courts avec ses nombreuses victoires en Slalom notamment.

Dominik Paris, qui comme expliqué en début plus haut est la star la plus récente du team Nordica avec ses 37 podiums pour 18 victoires, son globe de cristal et ses 3 victoires en championnats du monde. Une blessure au genou le verra mettre un terme prématuré à sa saison 19-20 mais on espère le voir de retour en pleine forme pour cet hiver!


Ajoutez des photos (2020px)

Cette histoire très forte sur le plan de la compétition a guidé Nordica à travers des années de développements produits très techniques pour satisfaire leurs athlètes. Ils ont parallèlement su satisfaire les skieurs passionnés par leur confort d'utilisation et la polyvalence des skis et chaussures qu'ils proposent à la vente.

Aujourd'hui, mis à part la gamme dédiée aux coureurs FIS, les produits en magasin se veulent plus abordables pour le ou la passionné(e) de glisse quel que soit son terrain de prédilection, en allant de la journée familiale sur piste aux grosses lignes freeride entre potes. L'esprit familial demeure aussi dans la gestion de l'entreprise avec des prises de décisions passionnées et réactives face aux challenges du marché.

Cet automne nous explorerons dans les détails les grandes nouveautés de la marque pour cet hiver 2020-21 : le fameux ski Enforcer dont la gamme se complète et impressionne d'année en année, mais aussi les gammes de chaussures Promachine, Speedmachine et Sportmachine ainsi que la toute nouvelle HF.

On se quitte sur quelques belles pubs et couvertures de catalogues Nordica.

Ajoutez des photos (2020px)
Cet article est une production Skipass.com réalisée avec le soutien de Nordica
3 commentaires
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.