Keep the Line 2.2 Destination Grèce : « Incognito »

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Keep the Line 2.2 Destination Grèce : « Incognito »

Keep the line
A la découverte de stations toujours plus improbables les unes que les autres !

Si vous ne connaissez toujours pas Keep The Line ce n’est pas grave, on ne vous en veut pas mais voici une session de rattrapage pour les retardataires : « Keep The Line » est une web-série 100% made in France produite par le team LINE SKIS.

Les 7 athlètes de cette team se retrouvent dans une station ou un pays pour se lancer des défis en tout genre sur la neige mais pas que…


Enregistrer l'embed

Le message de la série est claire : S’amuser entre pote, peu importe le lieu, les conditions, le niveau. Le but c’est de faire du SKI FUN à l’image de la marque !

On a posé la question à nos riders de ce qu’ils pensent de Keep The Line (vu de l’intérieur) :

Pierre Rougeot : « L’esprit KTL c’est kiffer avec les potes, skier, faire des conneries, manger, boire rigoler, le vie quoi... »
Théo Collomb-Patton : « L’esprit Keep The Line c’est de la bombe, c’est tout le temps un max de fun, de la ride sans prise de tête et toujours les uns les autres pour se motiver. C’est un vrai plaisir de rider avec tous ces dudes. Il n’y a pas meilleures sensations que de rider avec ses potes et profiter, alors fermez vos ordinateurs et sortez kiffer les sessions avec vos potes.  J’ai hâte de repartir avec ce gang, l’ambiance est folle et ça me pousse à essayer de nouveaux tricks »
Tom Damiani : « KTL c’est rider sans se prendre la tête en kiffant et en se marrant entre potes ! C’est ça l’esprit du ski. On ride comme on peut avec ce qu’il y a. Beau temps, mauvais temps, avec de la neige, sans neige… On s’adapte quoi, il y a toujours un truc à faire. »

La Grèce c’était vraiment cool, c’était la première fois que j’y allais et j’ai adoré me balader dans Athènes et découvrir la culture locale.

Théo Collomb-Patton

Quelques semaines après notre passage à Avoriaz, nous avons décidé pour la toute première fois de partir à la découverte d’un pays autre que la France : La Grèce.

Plus connu pour son histoire et sa gastronomie que pour ses pistes de skis, cette vieille dame nous a permis encore une fois de partager un excellent moment dont j’espère vous allez vous rappeler.

Pourquoi avoir choisi la Grèce ? 

Vous l’aurez probablement remarqué, Keep The Line c’est le rassemblement de notre team dans des lieux différents de ceux dont vous avez l’habitude de voir à l’écran. On a plutôt tendance à fuir les grosses stations, ou les spots déjà poncés. Le but est de faire comprendre à nos lecteurs/followers qu’on a pas besoin d’aller en Alaska ou Colombie Britanique pour trouver des lignes de Pow ou en Finlande pour faire du street.

Le plus important à nos yeux c’est de partager un moment ensemble et de vous faire découvrir de nouveaux endroits en mettant en avant leurs spécificités. L’été dernier en tant que « Team Manager » chez Line Skis je me suis penché sur plusieurs destinations exotiques et j’ai tout particulièrement un affect et une histoire avec ce pays, j’ai donc voulu naturellement le faire découvrir à l’équipe. Et je peux vous assurer que malgré les conditions météorologiques, ils ont adorés.

Je n’étais jamais allé en Grèce c’est de la balle ! On mange bien, les paysages sont fous et on peut même y skier, c’est parfait !

Tom Damiani

C'est un pays magnifique avec des sites archéologiques magiques, la nourriture est excellente et les gens sont humbles, sympathiques et ouvert d’esprit malgré la barrière de la langue.

Tim Baud

Jour 1 : Décollage imminent pour Athènes

Notre aventure commence donc le Mercredi 12 Février 2020 à midi, à l’aéroport de Genève où nous nous retrouvons tous, dans la bonne humeur avant d’embarquer pour Athènes. L’excitation est à son max car c’est la toute première fois que nous partons à l’étranger tous ensemble sans vraiment savoir ce qui nous attend.

Après un vol de 3heures, nous voilà arrivés à Athènes, prêts à passer une soirée dans la capitale avec nos guides locaux : Spyros, Alain et Georges, pour décider de ce que nous allons bien pouvoir réaliser comme défis.

Jour 2 : Athènes

Réveil avec une météo digne d’un mois de Mai après une courte nuit, l’estomac bien rempli de la meilleure des nourritures et de la meilleure des potions (le Tsipouro : alcool local), le plan est simple, profiter de cette journée pour filmer un maximum de choses pour vous montrer à quoi ressemble cette immense ville chargée d’histoire. (Acropole, Ancien stade olympique, Vieille ville…). Je ne vous cache pas qu’on en a aussi profité pour se lancer quelques défis (hors ski) plutôt marrants (pour ceux qui ne perdent pas…). La journée fut longue mais enrichissante, il est l’heure maintenant de rouler 3 heures direction Parnassos la plus grosse des stations Grecque pour aller y faire un peu de ski.

Jour 3 : Parnassos l'invisible

Réveil matinal, petit déj de compét et nous voilà partis pour découvrir enfin les montagnes Grecques et le Mont – Parnasse qui s’élève à 2457m d’altitude. Tous les voyants sont au vert pour cette journée hormis un petit détail qui est la météo… C’est une catastrophe, nous passons de 22° à 0° avec une légère pluie/neige et un jour blanc ne nous permettant pas de voir à mois de 5m devant nous. Conditions extrêmes pour filmer et rider dans ces conditions. Les heures passent mais rien ne change, il nous faut donc une solution de repli pour pouvoir shooter.

Au premier arrêt du télémix principal il y a un énorme bâtiment bétonné qui accueille des magasins de location, un self et espace détente. Nous prenons donc, l’initiative de faire un tour du propriétaire et nous y voyons des multitudes d’options pour shaper des spots de street.

Pas d’autres choix au vue de la météo (ce qui tombe finalement pas si mal, puisque l’idée de la série, encore une fois, est de montrer qu’il suffit d’un groupe de potes à la bonne ambiance pour pouvoir rigoler et rider : On s ‘en fiche du mauvais temps !) Nous voilà donc partis pour déplacer des blocs de neige afin de rider ce bâtiment.

Après 6 heures de shape, les spots sont prêts à être rider, mais il est déjà beaucoup trop tard, la station est fermée depuis 2heure et la nuit s’installe. Nous prenons donc l’initiative de reporter notre session au lendemain (notre dernière journée).

Jour 4 : Parnassos, pas le choix faut plaquer

C’est reparti pour un tour, réveil, petit déj, on enfile nos chaussures, nous arrivons sur le parking de la station et c’est la même histoire…

Toujours pas de visibilité et il y a des rafales de vent en plus. Toujours motivés on part à l’assaut de nos spots de street pour « sender » malgré la météo. On clean juste les quelques centimètres de neige fraiche et on y va pour la journée, de toute façon on a pas le choix sinon pas de ski et donc pas de vidéo.

Quelques heures plus tard, après la fermeture de la station, les images sont dans la boîte et les riders se sont donnés pour repartir avec du contenu ski. Ils n’ont rien lâchés, j’ai rarement vu des mecs être aussi productifs sur une journée. Mission accomplie, malgré des conditions plus que difficiles.

Good job les mecs !

Jour 5 : Retour à la maison

Le dernier jour le réveil sonne, encore une fois, très tôt car notre vol est en milieu d’après-midi et nous avons de la route.

Juste le temps pour nous de faire 2 pauses sur le trajet :

  • Le premier pour se balader 1h dans Delphes où il y a un site archéologique classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.
  • Un deuxième en bord de mer pour que Pierre Rougeot, grand perdant d’un défi, paye sa baignade dans une eau à 10°.

Nous voilà à l’aéroport avec le plein de souvenirs en tête.

Dernières minutes avant d’embarquer, on jette un oeil à quelques shots et je vous assure que ça vaut le coup, alors ne perdez plus de temps, installez vous tranquillement dans votre canapé et profitez du spectacle.

Quentin ton meilleur souvenir et ton pire souvenir de ce trip ? 

- Des bons souvenir j’en ai pleins la tête, le petit déjeuner en face de l’acropole, le tour d’Athènes avec les trottinettes électriques en gang, la bouffe … Je ne serais pas dire qu’elle est le meilleur !
- Pire souvenir...Euh… Le premier jour de ski, on s’est retrouvé au sommet, on y voyait pas à 5 mètres, la piste était bleue armé, le hors piste était juste un champ de cailloux et là je me suis vraiment demandé ce qu’on allait bien pouvoir faire pendant 2 jours…
Heureusement avec l’équipe de motivés, on a trouvé des spots de street et malgré une odeur de m**de omniprésente on a kiffé la ride pendant 2 jours.

Hâte de repartir les gars ?

Pierre : « Mais tellement! Plus longtemps si possible! Ahaha »
Article sponsorisé, rédigé en partenariat avec Keep the line
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.