Grenoble sous la mer de nuages depuis le Vercors

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Grenoble sous la mer de nuages depuis le Vercors

feu d'artifice silencieux
Vercors
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Hier, mercredi 15 décembre 2021, j'ai pris une double ration de Grenoble sous la mer de nuages, quand les lumières de la ville, diffusant à travers la brume, transforment le paysage en un feu d'artifice silencieux et un peu surnaturel : une première un peu avant le lever du soleil, prise littéralement à 200m de chez moi (ça aide) et une seconde un peu plus physique, prise 700m de D+ au dessus de chez moi, après le coucher de soleil ce coup-ci...

J'avais déjà réalisé un cliché de ces mers de nuages si photogéniques il y a 2 ans, mais le retour du phénomène (pas si simple que ça à capturer, voir plus bas) était cette année l'occasion d'aller un peu plus loin, et un peu plus haut surtout avec une vue embrassant tout le bassin grenoblois, depuis le sommet du Moucherotte. 

Toutes ces photos sont disponibles en tirages papier, du petit format 30x20 cm à 39 euros aux exceptionnels tableaux photos de 120 cm de large en édition strictement limitée à 30 exemplaires : un cadeau premium et que vous ne croiserez pas sur tous les murs :) Toutes mes photos du Vercors et d'ailleurs sont à retrouver ici. 


puis le soir

Le Sappey en Chartreuse, les pistes de ski de Chamrousse illuminées, et évidemment le Mont Blanc qui veille, le tout depuis le sommet du Moucherotte. Je propose ce cliché en tirage en édition limitée à 30 exemplaires, parce que c'est toujours plus beau sur papier!

Ajoutez des photos (2020px)

conditions presque parfaites

L'alignement des étoiles est plus complexe qu'il n'y parait :

- disposer d'une nappe de nuages bas / brouillard suffisamment basse pour que les lumières de la ville diffusent. Si la mer de nuage est trop haute, ça ne marche pas. 

- être disponible aux instants clés : autour de 7h le matin, autour de 18h le soir. Bien avant le lever de soleil, et bien après son coucher. Pas trop tard le matin car l'éclairage public s'arrête assez tôt, et pas trop tard le soir pour pouvoir profiter de la lumière résiduelle du coucher de soleil (même si dans ce cas la lune avait pris le relais). Prévoir la montée en splitboard pour la photo du soir (1h15), avec gros sac et trepied sur le dos. Bref, il faut un peu de flexibilité, se rendre disponible quand les conditions sont là. C'est souvent là que ça rate finalement. Etre au bon endroit au bon moment n'est pas toujours chose aisée, il faut savoir attendre parfois quelques années, mais ce début d'automne est plutôt bienveillant avec moi, ma Rivière Bleue du Vercors en sait quelque chose...

- de la neige, et idéalement de la neige à basse altitude : cela aurait pu être un poil mieux sur ce point, mais on ne va pas faire la fine bouche.

- bonus : la quasi pleine lune hier assure un éclairage correct sur les montagnes enneigées, source de contraste et d'ombres. Sans lune, le décalage d'exposition entre la nappe illuminée et les montagnes sombres serait trop fort, on ne verrait quasiment pas ces dernières (à moins de fusionner plusieurs clichés, mais je n'ai pas le réflexe, je préfère rester sur un cliché unique autant que possible)

La Chartreuse et les 3 Pucelles

La Chartreuse, le Mont Blanc, les 3 Pucelles et la route de montée sur Saint Nizier du Moucherotte illuminée par les voitures... Je propose ce cliché en tirage en édition limitée à 30 exemplaires, parce que c'est toujours plus beau sur papier!


Ajoutez des photos (2020px)

Coté technique

Ces clichés sont réalisés avec mon Fujifilm GFX100S, un boitier dit Moyen Format, au capteur plus grand que la norme plein format, affichant une résolution de 102 millions de pixels. Les spécificités du capteur et sa résolution garantissent une qualité d'image exceptionnelle, et offrent des possibilités de grands tirages extrêmement qualitatifs, ce à quoi je les destine en priorité. Le web et les réseaux c'est rigolo, mais c'est sur papier et accrochée sur un mur qu'une photo prend toute sa dimension.

Dans le sac

Coté technique, ces clichés sont réalisés avec mon Fujifilm GFX100S, un boitier dit Moyen Format, au capteur plus grand que la norme plein format, affichant une résolution de 102 millions de pixels. Les spécificités du capteur et sa résolution garantissent une qualité d'image exceptionnelle, et offrent des possibilités de grands tirages extrêmement qualitatifs.



G
Staff
Texte Guillaume Lahure
fondateur de skipass.com, inventeur du slogan In Tartiflette We Trust, ce qui avouons le pose un homme.
1 commentaire
freeryan
Statut : Confirmé
inscrit le 12/02/05
Bravo pour ces belles photos et le descriptif qui va avec , effectivement il faut plusieurs facteurs pour réussir ce genre de cliché , un peu comme pour un bon week-end de ride , plusieurs facteurs ou étoiles bien alignées , le week-end dernier je dois le dire , elles l’étaient .. merci encore
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.