FWT : Reine Barkered champion du monde 2012
2000*1045px

FWT : Reine Barkered champion du monde 2012

Le Suédois Reine Barkered remporte l'Xtrem de Verbier samedi et également le titre de champion du monde 2012 de freeride. Il est suivi de Drew Tabke et d'Aurélien Ducroz au classement général.

Texte Guillaume Desmurs
Photos FWT
Vidéo Guillaume Desmurs et Ludovic Chauchaix
Texte Guillaume Desmurs
Photos FWT
Vidéo Guillaume Desmurs et Ludovic Chauchaix

Le Suédois Reine Barkered remporte l'Xtrem de Verbier samedi et également le titre de champion du monde 2012 de freeride. Il est suivi de Drew Tabke et d'Aurélien Ducroz au classement général.

.

Le Suédois Reine Barkered remporte l'Xtreme de Verbier samedi et empoche également le titre de champion du monde 2012 du Freeride World Tour. Il est suivi par Drew Tabke, second et Aurélien Ducroz, troisième au classement général. Sur l'étape du jour, c'est Aurélien Ducroz qui est deuxième et l'Argentin Nicolas Salencon qui complète le podium.

Reine Barkered, tel un viking sanguinaire, a pris d'assaut la face et n'a laissé que des miettes à ses concurrents. Parti troisième sur quatorze concurrents sélectionnés pour la finale de Verbier, il a étouffé toute velléité de venir s'approcher de son score. Son run ne surprendra pas ceux qui ont déjà vu Reine le Suédois dans cette face, sur la ligne du Dogleg qu'il affectionne : il s'est contenté de répéter sa ligne avec une confiance étonnante. Sauf que cette année, la neige était extrêmement compliquée, passant de la semoule croutée à des bosses glacée ou de la poudreuse agréable jusqu'aux genoux, le tout truffé de cailloux traitres. "C'était difficile de savoir comment s'équilibrer sur les skis", dit-il.

Qu'importe, il a sauté la première barre d'une dizaine de mètres en guise d'apéritif, a contrôlé sa vitesse fulgurante dans la première pente après la réception de ce saut ("je remercie mon père qui m'a entrainé au ski alpin, j'avais les jambes pour maitriser ma vitesse, c'est très utile dans ces sections où c'est difficile de ralentir", explique-t-il), est entré dans le Dogleg dont on voyait toutes les cotes sans hésiter, a survolé les cailloux, sauté les barres sans un coup de frein jusqu'en bas et voilà. On pouvait dire que la compétition était terminée... ou presque.  

Aurélien Ducroz et Reine Barkered (photo : Guillaume Desmurs)

Un coup d'oeil sur la liste de départ... Quel skieur est capable de résister à ce coup de hachoir ? Smoothy ? Le leader du classement général est tombé deux runs avant, il était le premier à s'élancer et perd du coup tout espoir de décrocher le titre mondial. Ducroz ? Si Barkered a skié Dogleg comme par habitude, Ducroz a skié en ligne directe la barre Hollywood, sur les traces de son run vainqueur de l'année dernière... mais il lui a manqué un rien pour égaler le score du Suédois : une seconde réception plus propre ? Une ligne aussi longue que Reine ?. Le chamoniard a choisi le départ numéro deux, en plein milieu de la face, amputant sa ligne d'une centaine de mètres. "Ca fait des années que Reine est mon principal concurrent sur cette face, qu'il termine juste derrière moi, cette fois il termine juste devant moi", commente le champion du monde de l'année dernière avec un brin de déception dans la voix mais avec un grand respect pour Reine. 

Qui d'autre pour tenir tête au run intimidant de Reine ? Drew Tabke ? L'Américain replaque tout mais il est un peu moins fluide, il termine troisième du classement provisoire. Oakley White-Allen ? Il choisi un run sans saut sur la droite de la face, fulgurant dans les pas de cette extraordinaire ligne de Xavier De le Rue il y a deux ans... en plus court. Cela ne score pas. Elle avait du panache sa ligne, une beauté particulière, une pureté qui fait comme une parenthèse dans cette compétition. Il est ailleurs, à avaler ses 500 m de dénivelé en quelques secondes. 

Adrien Coirier ? Le Français qui court également sur le Freeskiing World Tour (où il est troisième au classement général, choisi une ligne originale, à peu près la même que Julien Lopez plus tard, sur les franges de Dogleg, mais la fluidité n'est pas là, ni dans un cas ni dans l'autre. Pourtant Julien Lopez était dans l'un de ses bons jours (cf son Powdcast juste au-dessus), propulsé en bas de la face à grande vitesse, après un passage chamois où il avoue avoir légèrement hésité : "en fait sur la première des trois barres, j'attendais quelque chose de plus gros, du coup j'ai hésité, je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé. Ensuite, je suis allé full speed en bas. Je n'avais rien à gagner, mais j'avais en revanche deux objectifs : finir en beauté une saison mitigée et me redonner confiance sur cette face après mon roule-boue d'il y a deux ans". Samuel Anthamatten ? Il chute dans le dogleg. Kevin Guri et Jérémie Prévost ? Tous les deux engagent, le premier dans le dogleg, le second sur le centre de la face, mais cela ne suffit pas. Le dernier à s'élancer, l'Argentin des Arcs Nicolas Salencon, réalise un très beau run maitrisé sur l'énorme et célèbre barre Hollywood et vient s'intercaler entre Tabke et Ducroz pour finir troisième de l'épreuve. 

Les notes étaient données en direct, pour la retransmission live. Une manière différente pour les juges de noter, explique Seb Michaud : "il y a une pression supplémentaire. Cela dit, quand tu enlèves ceux qui tombent, le podium qui est assez évident, il reste vraiment à déterminer de la 4ème à la 8ème place. En fait, les notes sont très éloignées l'une de l'autre (par exemple, le quatrième, Tabke, a 8,13 points alors que le 5ème, Lopez, a 6,83 points, ndlr), on se garde de la marge pour intercaler un skieur. Ce qui compte n'est pas le nombre de points mais le classement". 

Il faut aussi saluer la victoire à Verbier et au classement général du guide chamoniard Jonathan Charlet. Chez les filles, le niveau a pris un bon coup d'accélérateur, les lignes sont rapides, vraiment plus rapides qu'avant, les sauts loin d'être ridicules et on pourrait imaginer, ce qui serait un geste très symbolique, faire courir bientôt les filles sur la même face que les garçons. 


Nos collègues de Riding News étaient sur place, voici leur reportage :


Classement étape Xtreme Verbier ski hommes :









Le podium de l'étape de Verbier (photo : G.D.)

Classement étape Xtreme Verbier ski femmes :








Classement étape Xtreme Verbier snowboard hommes :






Classement étape Xtreme Verbier snowboard femmes :


portfolio

Le classement général

Photo FWT

Le départ au sommet du Bec des Rosses

Photo FWT

Angel Collinson

Photo FWT

Aurélien Ducroz

Photo FWT
2 commentaires - Laissez votre commentaire
  • On a juste l'impression qu'il survole une mer infranchissable de cailloux ! Belle photo !
  • Magnifique photo!

Christine Hargin

Photo FWT

Drew Tabke

Photo FWT

Eva Walkner

Photo FWT

Eva Walkner

Photo FWT

Nicolas Salencon

Photo FWT

Reine Barkered

Photo FWT

5 commentaires

roufff

inscrit le 02/11/06
belle performance de la part de Barkered, je suis bien content pour lui c'était mérité !
et très beau straight de White-Allen, ça fait plaisir, à l'ancienne :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

KillaWhale
Statut : Expert
inscrit le 05/02/06
Stations : 3 avisMatos : 25 avis

Staff depuis le 04/10/17
Joli article !

Auriez-vous le run d'Oakley White-Allen en vidéo quelque part ? Un lien ? Je veux revoir ce truc, c'était tellement énorme ! Je comprends que ça n'ait pas scoré mais c'était trop bon à voir :-p.

Drééééééééééééééééééééééééé !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Michelkeur

inscrit le 31/10/05
oui je suis d'accord je veux également revoir ce run de Dingue de White allen... c'est quand meme bizarre que uniquement les runs vainqueurs soient disponibles....
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire