Point Neige #7 : Mais que se passe-t-il ?
2000*1045px

Point Neige #7 : Mais que se passe-t-il ?

Beau temps et températures douces à perte de vue...
Texte THOMAS BLANCHARD, LOÏC GIACCONE
Photos Header/vignette : webcam Metabief
Beau temps et températures douces à perte de vue...
Texte THOMAS BLANCHARD, LOÏC GIACCONE
Photos Header/vignette : webcam Metabief
.

Dernier Point Neige de l'année (calendaire) ! Cet hiver, nous vous donnons rendez-vous tous les mercredi midi pour un bilan sur les conditions de neige en France ainsi que les perspectives météo des jours à venir, afin de vous permettre de planifier au mieux vos futures sorties.

En résumé, cette semaine : les conditions d'enneigement se sont pas mal dégradées ces derniers jours, et la tendance est pour le moment au beau fixe et aux températures plutôt douces. Dans certains endroits c'est devenu compliqué niveau enneigement, dans d'autres il est tout-à-fait possible de skier correctement. On fait le point.

Les Points Neige font le point (d'où le nom) chaque mercredi mais ne remplacent pas les fameux Bulletins Neige expertisés publiés à l'approche des chutes. Les deux rubriques sont réalisées en collaboration avec Thomas Blanchard de Météo-Alpes. Ces articles s'ajoutent aux prévisions automatiques de notre module météo skipass, par région ou par station.

Un constat assez déprimant

Et pourtant, c'était bien parti

La saison hivernale n'avait pas trop mal débuté, et dans certains secteurs et altitudes elle n'est pas si mauvaise (on verra cela plus loin dans l'article). Le coup de neige classique de fin octobre a bien eu lieu, touchant l'ensemble des massifs, puis un régime perturbé s'est installé en décembre. Il a souvent touché les Alpes du Nord, les Alpes du Sud, plus rarement les Pyrénées ou le Massif-Central.

Ce courant perturbé a généralement été assez doux, beaucoup trop doux même. En fait, il est dans la lignée de l'année 2018 qui s'annonce d'ores et déjà comme la plus chaude dans l'histoire des relevés météorologiques sur l'hexagone d'après les données de Météo France.

Dans ce contexte, les températures n'ont pas été favorables pour la basse-montagne lors des régimes perturbés induisant un manque de neige flagrant du côté du Jura, des Vosges et à des altitudes relativement basses côté Alpes du Nord (sous 1200/1600 mètres en fonction des secteurs).

On le sait, cela fait partie de l'histoire météo de ces reliefs, les massifs de moyenne montagne (Vosges, Jura, Massif-Central) sont rythmés par une alternance d'épisodes neigeux et de passages pluvieux. La succession d'épisodes pluvieux jusqu'à 2300/2500 mètres sur les Alpes du Nord est déjà plus atypique, sans être exceptionnelle pour autant.

Mais le massif où le déficit d'enneigement est le plus remarquable est sans doute celui des Pyrénées. Il s'agit en effet d'après MétéoFrance du "pire de ces 20 dernières années. On ne relève que 45 cm à la station de l'Ardiden à 2450m, alors que la moyenne se situe à 90cm en cette période de Noel". Pour preuve, la valeur lors des derniers 25 décembre relativement peu enneigés était de 70 cm en 2016, 50 cm en 2015 et 65 cm en 2014.

Rinçage

Ainsi, les précipitations de la fin de semaine dernière (dont nous vous parlions dans le Point Neige précédent) et du weekend de Noël ont bien modifié les paysages de nos massifs, et ce jusqu'à haute altitude. En bas, c'est carrément un changement de saison, passant de l'hiver à l'automne avec une disparition quasi-complète du manteau naturel à basse altitude. Plus en hauteur, on observe essentiellement une transformation de celui-ci, qui s'est tassé et humidifié sous l'effet de la pluie. Cela a provoqué un certain nombre d'accidents ces derniers jours, car avec le regel nocturne, on obtient un beau carrelage. 

Ce "rinçage" a surtout touché les massifs situés dans l'axe du flux de précipitations, c'est-à-dire au Nord-Ouest, notamment Massif-Central, Jura, Vosges et Préalpes du Nord, notamment la Haute-Savoie. Les cumuls de pluie ont été moindres dans les Alpes du Sud, limitant un peu les dégâts. 

Un aperçu du changement en une semaine, ici vu du sommet de Morclan à Châtel (frontière franco-suisse, Haute-Savoie, 1970 m). Faites glisser de gauche à droite avec votre curseur ou doigt (sur mobile), d'un côté la webcam au 18 décembre, de l'autre au 25 décembre. On observe bien l'humidification du manteau au premier plan, et la fonte en fond de vallée :

Avant - Après volume II Avant - Après volume II

Même chose un peu plus au Sud en Maurienne du côté des Karellis, ici à 2130 m. On observe bien la remontée du manteau neigeux en face en versant Sud (combinée à un peu de fonte due au soleil), mais aussi dans les orientations plus à l'ombre (cette fois due essentiellement à la pluie) :

Avant - Après volume II Avant - Après volume II

Bref, une nouvelle semaine de Noël sans neige dans les parties basses des domaines skiables ; parfois pour la quatrième fois en cinq ans... Si, on l'a souvent répété ici, l'absence de neige à Noël a toujours existé, l'augmentation de la fréquence de ce type de situation doit en revanche interroger.

Explications et évolution météorologique

Alors pourquoi ne pouvons-nous pas profiter durablement de bonnes conditions de neige depuis le début de l'hiver ?

La cause météorologique se trouve à bien plus grande échelle que notre pays. La circulation qui domine depuis plus d'un mois maintenant est la suivante :               

Ajoutez des photos (2020px)

Les dépressions (zones présentant des plages de couleurs bleues et des valeurs autour de 990 hectopascals) circulent du Sud du Groenland à l'Ecosse. En même temps, les hautes-pressions (plages de couleurs rouges et valeurs autour de 1025 à 1030 hectopascals) sont bien en places du Maroc à la péninsule ibérique.

Entre les deux, le vent d'Ouest (souvent Ouest-Sud-Ouest en plaines, et Ouest-Nord-Ouest en altitude) souffle. Mais le problème, et on le remarque en suivant les isobares (lignes blanches), c'est qu'il trouve son origine dans une zone subtropicale, par exemple ici au Sud-Ouest des Açores. Dans ce contexte, la masse d'air associée est particulièrement douce.

Ce courant météo a donc plusieurs conséquences, diverses en fonction des massifs :

- Un temps généralement sec sur les Pyrénées (situées sur la courbure anticyclonique du flux), mais souvent très doux avec donc une fonte importante, surtout en versants Sud, du manteau présent.
- Des perturbations actives sur les Alpes du Nord. Mais hormis sous les lacs d'air froid en vallées intérieures (Haute-Tarentaise en particulier), il pleut souvent jusque très haut avec un manteau qui a été humidifié jusqu'à 2400/2600 mètres ce lundi 24 décembre !                                                                      - Des perturbations qui touchent peu les Alpes du Sud, sauf lorsque des dépressions s'abaissent plus bas en latitude. Dans ce contexte, l'air froid qui subsiste permet d'enneiger convenablement le massif et ce dès la basse-montagne.                                                                                                                                  - Les premiers massifs (Jura, Massif-Central, Vosges, voire Préalpes du Nord) sont beaucoup trop exposés à la douceur atlantique et subissent donc en grande partie de la pluie.

Les portes de sorties probables et envisagées

Autant vous le dire de suite : aucune perturbation neigeuse n'est attendue avant la nouvelle année... Au moins.

Après le temps humide et doux, c'est désormais un blocage anticyclonique qui se met en place. Et la première chose à savoir sur ce genre de blocage : c'est que l'on sait quand ça commence, mais rarement quand cela finit. 5 janvier ? 15 janvier ? 10 février ? Impossible à dire... On espère au plus vite.

Ce blocage est associé à une masse d'air douce en altitude, comme en témoigne la carte ci-dessous présentant l'isotherme 0°C attendu (altitude où le zéro degré est atteint). On atteint les 2800 à 3000 mètres sur l'ensemble des massifs français.


Ajoutez des photos (2020px)

Les conséquences ? De probables inversions de températures et un enneigement qui ne pourra s'améliorer. Plus que probables même, quand on regarde les températures des nivoses situées au-dessus de 2500 m ces derniers jours, toutes dans le positif.

Notons que, par moments, des masses d'air relativement plus fraîches pourront descendre sur le flanc Est de l’anticyclone. Mais elles resteront sèches.

Les températures à 850 hPa (entre 1300 et 1500 m d'après GFS, meteociel.fr) durant les sept prochains jours, très douces (cela ne tient pas compte des éventuelles inversions, il pourra donc faire froid en fond de vallée, comme l'air froid y stagne après la nuit) :

Ajoutez des photos (2020px)

Le tableau n'est pas si noir

Il est toujours difficile de résumer l'ensemble des conditions de neige en France de part l'hétérogénéité des massifs et des domaines skiables au sein de ceux-ci. Pendant que certains pleurent car ils ont perdu le peu de neige qu'ils avaient suite au rinçage du weekend dernier, d'autres (généralement plus hauts en altitude), ne voient pas où est le problème : ils ont de la neige et des clients contents car il fait beau. En effet, certaines stations profitent de conditions d'enneigement correctes voire bonnes.

Les secteurs gardant un enneigement correct

Ce sont toujours les même depuis la semaine dernière. Avec en pole position l'Est des Ecrins (Serre-Chevalier, Pelvoux, Puy-Saint-Vincent pour ne pas les citer). La raison ? Ces coins ont bénéficié de passages perturbés, sans que l'air doux ne parviennent à renter en raison de leur position très abritée. Les Alpes du Sud de manière générale ne s'en sortent pas trop mal avec un enneigement conforme aux moyennes saisonnières. 

Les secteurs abrités des Alpes du Nord gardent un enneigement convenable au-dessus de 1700/1900 mètres : Haute-Tarentaise en premier lieu, Haute-Maurienne, Beaufortain, Oisans, Haut-Giffre, Mont-Blanc. Mais prudence, en dehors des pistes la neige est souvent croûtée jusqu'à 2200/2500 mètres en fonction des expositions. Soyons clair : la situation n'a rien à a voir avec les calamiteux décembre 2015 et 2016, qui étaient littéralement secs. Ailleurs dans ce massif, les domaines sont malheureusement trop bas en altitude ou trop exposés. Seule la neige de culture permet de sauver les meubles. 

En dehors de ces stations, en France, la neige est souvent... absente, et vous skierez la plupart du temps sur des bandes de neige présentes grâce aux canons enneigeurs. Certains coins très abrités des Pyrénées vous proposent tout de même un peu de ski sur de la neige naturelle au-dessus de 1900/2100 mètres, mais la couche est très maigre.

Météo : beau temps au programme

En lien avec l'évolution météorologique évoquée plus haut, quelques éléments permettent de garder le sourire :

- La fonte deviendra à présent très limitée, hormis en pentes Sud ensoleillées, avec des nuits froides favorisant le regel du manteau et une masse d'air bien sèche. Le soleil bas de décembre/début-janvier n'attaque en effet pas la couche de neige comme au printemps. 

 - Les enneigeurs pourront tourner durant les nuits, surtout dans les fonds de vallées. 

 - Le soleil, c'est quand même pas si mal pour les vacances, même si des passages nuageux élevés sont possibles notamment demain jeudi et vendredi. Et les stations émergeront souvent des mers de nuages présentes plus bas dans les vallées. Et la douceur peut être particulièrement agréable pour les vacanciers. A condition qu'elle ne dure pas trop longtemps...

Seuls les gros fans de poudreuse et les pratiquants de ski de randonnée doivent un peu ronger leur frein, ou s'adapter aux conditions qui donnent l'impression de casser une dalle au marteau-piqueur... 

En attendant un point un peu plus positif la semaine prochaine (on l'espère), bon ski à tous ! Et soyons patients, il y a encore trois mois devant nous pour en profiter !

8 commentaires

steelcoco

inscrit le 17/12/11
Bonjour, Je n'arrive pas a retrouver votre carte montrant l'isotherme sur Meteociel. Comment faites vous?
jamrek
Statut : Expert
inscrit le 12/12/02
Stations : 7 avisMatos : 17 avisPhotos : 9 photos du jour

Staff depuis le 24/01/18
La magie de Noël.
3
jeff6868

inscrit le 26/12/18
http://www.meteociel.fr/modeles/gfs/isotherme-0/3h.htm
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Belledonne

inscrit le 01/12/16
Faites du ski de rando il y a toujours assez de neige et on n abime pas la montagne
yuu59
Statut : Expert
inscrit le 12/12/16
Sauf si tout le monde fait du ski de rando...
2
pp38

inscrit le 27/12/18
ah bon? et t'y vas comment faire du ski de rando? :)
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

iPwn

inscrit le 16/11/12
Métabief :( J'ai skié à l'ouverture et je n'ose même pas y retourner quand je regarde les webcams ...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire